Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 15:30

Il y a une semaine, je me réveillais en apprenant la nouvelle de ton décès…une semaine après, c’est avec plein d’émotion que je prends la plume pour relater ce moment unique qui nous a vu se rassembler pour te rendre l’hommage que tu mérites…un hommage basé sur certaines des valeurs les plus solides du mouvement ultra…On te devait bien ça !

 

 

 

 

Et pourtant, je ne te connaissais pas personnellement, mais l’annonce de ta disparition a provoqué chez moi une émotion sincère. Je t’ai d’abord entendu sur Skyrock, radio de mon adolescence, puis quand je me suis abonné et que j’ai pu mettre un visage sur ton nom, je t’ai toujours vu avec un statut particulier, avec une certaine notoriété publique si l’on peut dire…et pourtant je te voyais avec simplicité, fidélité.

 

Photographe officiel des Supras Auteuil, je garderai toujours en mémoire ce PSG/Caen de 2007/2008, où Rothen, lisant le communiqué des groupes expliquant que nous ferions grève pendant 15 minutes, est venu s’expliquer avec toi pour te dire ce qu’il en pensait, sur un ton qu’on imaginait pas forcément amical…Une scène télévisée où on te voyait tenté d’expliquer le pourquoi du comment.

 

Tu étais toujours là, à domicile comme à l’extérieur à prendre des photos toujours pertinentes des tribunes, et nombreuses d’entre elles ont été reprises à droite à gauche, ici même pour illustrer nos articles. Je ne savais pas qu’en parallèle tu te battais contre la maladie, car des tribunes, tu ne laissais rien transparaitre, ni même lorsque j’ai eu l’occasion de discuter rapidement avec toi au retour de la manifestation de Montpellier…Ce moment, bien que c’était une discussion plus qu’anodine, traduisait chez moi le fait que je discutais avec une figure du mouvement parisien…et j’ai bu chacune de tes paroles comme si c’était un privilège pour moi d’avoir l’honneur de discuter avec toi. Un honneur le mot n’est pas trop fort, car j’ai pu apercevoir ce caractère unique chez toi, mélange de gentillesse et de passion…

 

Alors quand une marche en ton hommage a été annoncée, il me paraissait inconcevable de ne pas y assister…par respect pour toi et tout ce que tu représentais…

 

Dimanche 1er mai 2016, une date qui restera gravé dans la mémoire du mouvement ultra parisien et plus particulièrement du Virage Auteuil.

 

J’ai d’abord vécu ce moment dès son annonce, comme si le PSG des années 2000 jouait un match important ce dimanche. J’y ai pensé toute la semaine, je m’imaginais, je me préparais, et quand est venu le moment de rallier la Porte d’Auteuil, je me suis cru 10 ans plus tôt, un jour de match…Une petite boule au ventre, l’adrénaline et ce cadre…le fait de chercher une place autour de la porte, le fait de mettre une écharpe, d’être tout simplement là…Et puis, ces visages, que je côtoyais pourtant quasiment chaque semaine pendant des années, de les revoir m’a rendu si fier…fier d’être présent et que ces figures qui m’ont fait chavirer de passion soient présentes pour toi, le temps de cette marche…Toutes les entités du Virage étaient là, les leaders se sont retrouvés, on sentait que pour eux aussi cela faisait longtemps et cela faisait du bien d’être là, malgré tout ce que nous avions subi…

Ce sentiment est difficile à décrire, mais putain qu’il a fait chaud au cœur.

La curieuse impression que rien n’avait changé, une nostalgie de dingue a rejaillit et on savait tous que le moment était unique…

 

Et tout cela, c’était pour toi Momo, sans le demander, sans même l’imaginer, tu as réuni toutes les gloires passées de la tribune, qui sont venues pour toi, pour te rendre un dernier hommage, car tu nous a tous marqué à vie par ta gentillesse et ce que tu représentais.

Sincèrement, qui est capable de rassembler autant de gens de manière si symbolique ? Je suis persuadé que tu ne t’étais jamais posé cette question, car cela ne semblait pas être ton tempérament de dire qu’un millier de personnes marcherait pour toi après ton départ…

Mais qui oserait se vanter de dire qu’il en est capable ? Cette question traduit parfaitement la signification de notre présence hier et en y repensant ça doit faire chaud au cœur à tes proches de savoir que tu étais si apprécié, si aimé, si respecté pour que ce qui s’est passé hier se soit produit.

Je ne sais pas si l’on se rend compte ce que la présence de toutes ses figures pour toi représentaient…Un jour que je ne suis pas prêt d’oublier.

 

Nous avons donc pris le chemin du Virage Auteuil, le cœur lourd, mais la voix sûre d’elle pour te rendre hommage. « Momo clap clap clap Momo » « Allez Momo, Allez Momo, où tu es nous sommes là, tu ne seras jamais seul car nous deux c’est pour la vie » repris pendant de longues minutes, étendards, drapeaux, deux mats, pyrotechnie, un sérieux et compact cortège rouge & bleu qui a défilé pendant près d’une heure pour rallier ton virage de toujours.


Ce chemin je l’ai pourtant souvent emprunté, mais là ça faisait 6 ans que je ne l’avais pas parcouru, encore moins de cette façon, entouré de frères parisiens qui étaient là pour la même chose que moi, te rendre hommage.

Et quelle meilleure façon de le faire sur les directives au méga de deux capos emblématiques de ton groupe, les Supras Auteuil. Avec discipline et fierté nous suivions les chants lancés pour que de là haut tu nous entendes et il est évident que tu nous as entendu…

Puis au loin, nous avons vu le toit du Parc, cette architecture si particulière qui faisait surement ta fierté, était là et c’est à son pied que nous avons fini notre marche, avant de te rendre un dernier hommage émouvant.

Après les hommages individuels, place aux groupes présents, du Virage Auteuil avant de passer aux groupes français présents, venus de Lens, Lorient, Rennes, Montpellier et de saluer les banderoles bordelaise et surtout stéphanoise de la veille dont une est venu s’accrocher dans la nuit sur le virage. C’est dire ce que tu inspirais ! Un respect national !

 

Au moment où les Supras Auteuil sont venus accompagnés de leurs amis de la Wilde Horde de Cologne, te rendre un dernier hommage, et qu’ils entonnaient un dernier chant, nous les avons laissé par respect le faire seul dans un premier temps, avant de les rejoindre dans un moment de folie unique et magique…Sur fond de papelitos, pots de fumées, fumis & pétards, au pied du Virage, nous avons foutu un sacré bordel, monstrueux et intense à l’image de l’hommage que nous voulions te rendre. Une sorte de clou du spectacle spontané, incontrôlé, qui a rajouté une authenticité toute particulière à ce moment unique. Nous sautions, nous chantions, nous criions à ta gloire, sans calcul au plus près de nos valeurs de toujours !

 

Pour sûr, cela faisait bien 6 ans que le Parc n’avait pas ressenti cela…nous non plus ! « Merci Momo, Merci Momo, Merci… » « Allez Momo, Allez Momo Allez, Allez Momo Allez, Allllllezzzzzzz Momo Alllezzzzzzzzzz »

 

« Ensemble nous sommes invincibles, unis par la même passion, de notre virage terrible, s’élèvent en cœur nos chansons…Allez Momo Allez… »

 

Lorsque l’on chantait tous ces chants au Parc, pour Paris, notre ville, notre club, notre identité, nous nous rendions compte du pourquoi nous le chantions, mais hier nous avons pu voir la portée universelle de ces chants. Leur puissance, leur signification, leur impact, si l’on y repense bien, quel symbole !

 

Avant de procéder à une minute de silence, tes proches t’ont rendu hommage, skyrock, ton institut pour qui tu donnais tant, puis tes frères des Supras Auteuil et son Président, qui nous a redit une dernière fois avec émotion qui tu étais et qui tu seras et resteras pour nous. Plein d’émotions, nous nous sommes recueillis une dernière fois, puis nous avons sauté et chanté, le cœur gros mais fier de le faire pour toi et ton histoire…une histoire qui avait commencé en partie derrière nous, dans ce virage pour qui tu as tant donné…

 

Et quand l’hommage prenait fin, nous quittions alors ce parvis que nous avions tant de fois traversé, plein de passion, d’honneur, de joie, de colère, de déception…en se retournant une dernière fois, c’est avec une putain de nostalgie que je me revoyais là des années plus tôt, quand tout ceci était normal pour moi…

Jamais j’aurai alors pensé que tout cesserai un soir de mai 2010, et que je n’aurai plus l’occasion de vivre ce genre de moment.

Hier je l’ai vécu, pour toi Momo, sans que tu l’ai demandé…c’est triste de le revivre dans telles conditions, mais avant la tristesse c’est la beauté qui me vient à l’esprit. De voir cette mobilisation, de la vivre à notre façon, au délire ultra le tout pour toi, c’est avant tout pour moi une marque de beauté et de respect.

 

Dignité, solidarité, loyauté, fidélité, respect…des valeurs fortes qui ont construit notre identité…des valeurs que tu partageais car tu avais toi aussi compris tout le bien que l’on pouvait tirer du milieu ultra. Tu l’as retranscris chaque jour auprès de tous ceux que tu côtoyais…définitivement, Momo tu respirais, tu transpirais ultra et c’est cette image avec toute la gentillesse de ton visage que je garderai de toi, le tout emprunt d’un profond respect. Merci Momo ! Tu le mérites, vraiment…

 

Il y a pratiquement 20 ans, le Paris Saint Germain Football Club remportait la Coupe des coupes…

Il y 10 ans quasiment jour pour jour, le Paris Saint Germain Football Club remportait la Finale de la Coupe de France contre notre rival de toujours…Ta photo du plus beau tifo jamais réalisé au Stade de France restera gravé !

Il y a bientôt 6 ans, le Parc respirait une dernière fois avant que nous soyons mis dehors indignement…Il y a 6 ans je marchais de la même façon pour sauver nos abonnements et garder cette passion…hier j’ai marché pour toi et pour ce que j’estime être l’un des plus beaux côtés du milieu ultra, la dignité et la façon de rendre hommage…

Il y aura désormais ce 1er mai 2016 où les alentours du Parc ont respiré de nouveau pour rendre hommage à ton dernier souffle…Et on s’est permis, en ton honneur, de prendre une sacrée bouffée d’air ultra…

 

Merci Momo, repose en paix, nous ne t’oublierons jamais !

 

Merci à mes potes qui avec moi se sont mobilisés pour te rendre un dernier hommage…c’est dans le partage que les aventures se vivent.

Merci aux présents et plus particulièrement aux anciens leaders présents, réunis comme au bon vieux temps. Vous m’avez fait vivre des moments uniques, vous m’avez inculqué des valeurs que vous transmettez toujours et pour toujours je vous en saurai reconnaissant…

 

Merci à mon pote K. L. pour la photo, qui par la même occasion rend le plus bel hommage à Momo…de photographe à photographe…

 

Retrouvez nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 11:01

A en croire certains médias, toujours les mêmes par ailleurs, il y aurait semble-t-il un malaise autour de la question du pouvoir accordé aux supporters dans la gestion d’un club de football.

Le cas d’Anthony Mounier à Saint-Etienne, l’arrêt du match Metz/Lyon, la pression du Collectif Ultras Paris avant PSG/Monaco, quelques exemples récents, qui ont fait dire à ces médias, qu’il fallait se poser la question. Enfin poser, tout est relatif, vous les connaissez, pour eux, poser veut dire juger et les conclusions ont été une nouvelle fois hâtives.

 

Comment osez-vous poser cette question quand il n’y a pas plus réprimé dans le football que les supporters eux-mêmes ? Faut-il vous rafraîchir la mémoire, du nombre incalculable de restrictions que l’on impose aux supporters de football ? Interdictions de déplacements, refus d’accès à sa propre tribune, interdictions administratives de stades abusives, liberté d’expression bafoué, droit à la défense et à la parole inexistant. Non les supporters de football ne prennent pas le pouvoir, bien au contraire, ils doivent subir ce pouvoir répressif, au détriment des plus simples libertés.

 

Mais en réalité, tout ça vous le savez bien, mais ce qui vous déplait, messieurs les journalistes et autres chroniqueurs, c’est simplement qu’un club puisse tenir compte de la parole de ses propres supporters dans la prise d’une décision. Nous insistons sur le « puisse tenir compte » et non pas « sont obligés », car ouvrez-les yeux, vous croyez que les dirigeants des clubs ont eu le couteau sous la gorge, que les supporters de football sont issue d’une mafia surpuissante, menaçant sévèrement leurs dirigeants.

 

Redescendez sur terre, car si c’était vraiment le cas, le football aurait toute autre allure, où les valeurs de l’argent ne prendraient pas le pas sur les valeurs du football et c’est bien là le fond du problème. Vous êtes englués dans votre vision réduite du football, où les joueurs, les clubs, les instances sont censés être les seuls acteurs de ce sport. Vous en oubliez, comme toujours, la dimension sociale de celui-ci et toutes les implications qui en découlent.

 

Face à votre ignorance, les supporters de football sont les seuls à pouvoir vous rappeler les fondamentaux de ce sport et les valeurs solides qui le composent. Sans eux, vous n’auriez que votre vision mercantile du football, où la dimension sportive n’est dictée que par les bénéfices à en tirer. Ils sont les garants, les derniers, à défendre le football populaire dans son ensemble, en se battant farouchement, pour que celles-ci puissent être entendues un minimum par les joueurs et dirigeants.

 

Prenons le cas d’Anthony Mounier, qui débarque à Saint-Etienne, après avoir significativement insulté ce club et ses supporters lorsqu’il jouait à Nice. Au final, il a dû quitter le club, sans y avoir joué, soi-disant sous la pression des supporters. Mais reprenons, la décision de finalement pas le garder, elle n’a pas a été prise par les supporters hein, mais bien par les dirigeants qui se sont rendus compte de leur connerie. Prenez-vous en aux dirigeants du club si vous voulez mais pas aux supporters.

 

Sous quel prétexte aurait-il fallu accepter Anthony Mounier à Saint-Etienne ? Vous n’avez aucune valeur ? Vous accepteriez vous, qu’on vous insulte, qu’on vous manque de respect, et de faire comme si de rien n’était ? Vous le prendriez bien ? Et bien là c’est pareil, accepter la venue de Mounier, c’est renier ses valeurs, sa fierté et c’est surtout remettre en cause la dignité du football. Car, on ne va pas nous faire croire, que subitement, Anthony Mounier avait un réel attachement pour l’ASSE. Il était bien content de retrouver un club avec du temps de jeu potentiel, et dans son choix de carrière, ça lui aurait peut–être fait du bien. Car personne dans le débat ne s’est demandé si lui, ne s’était pas posé la question de savoir s’il faisait le bon choix, sachant pertinemment ce qu’il avait fait. Pire encore, il a fait la sourde oreille en espérant que personne ne s’en souviendrait…Dommage, t’avais qu’à assumer mon coco.

Seuls les supporters se sont souvenus de ça, et face à ça, face à la remise en question de ce qu’ils estiment être les valeurs du club, ils sont montés au créneau, ils ont exprimé leur mécontentement, leur position, et jusqu’à preuve du contraire (bien que par moment nous en doutions), la France est soumis à la liberté d’expression, et c’est simplement ce qu’on mit en application les supporters de Saint-Etienne. Il fallait donc faire quoi ? Accepter Anthony Mounier sans rien dire ? Encore une fois, sur quel prétexte ? Qu’on nous le dise, car nous n’en voyons aucun, hormis celui du pauvre joueur dans sa carrière et l’argent qui en découle de part et d’autres.

Soyez cohérents, vous êtes les premiers à louer les Totti, Maldini etc, fidèles à un seul club, à leur parole, et vous voulez tout remettre en cause avec un pauvre joueur, qui est aussi bête que ses pieds ? Un peu de sérieux…

 

D’ailleurs, heureusement que les supporters se battent contre vents et marées pour défendre ardemment, les valeurs du football et l’identité de leur club. Sinon, qu’est-ce que ce serait ? Le football aurait perdu toute dimension populaire, et serait uniquement sous la coupe de l’argent et du business.

Le football est un fait social qui concerne directement ou indirectement la très grande majorité de la population française, qui ne peut s’empêcher d’avoir une équipe favorite, ou un avis sur le football, sans forcément être amateur du sport en lui-même. Car il fait partie des débats, de l’identité locale, de l’histoire d’une ville et de sa région et omettre ces éléments, c’est cracher sur l’identité même du football.

 

Ce que demandent les supporters, ce n’est pas de prendre le pouvoir, c’est simplement que l’on respecte, que vous respectiez les valeurs du football et l’identité du club, les fondements même qui nous font tous, adorer ce sport. Et si vous ne le faites pas, vous, joueurs, dirigeants, journalistes, nous sommes et seront toujours là pour vous le rappeler,  pour le bien du ballon rond.

Supporters, en lutte pour un football populaire !


Rejoignez-nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 15:40

Ne l’oublions jamais, ne l’oubliez jamais !

Comment ne pas être au courant que les « ultras » sont de retour au Parc ? Depuis la première rencontre entre les dirigeants du PSG & les représentants des associations Collectif Ultras Paris (CUP) & ADAJIS, le 22 septembre dernier, il y a de quoi se demander si on vit dans le même monde qu’il y a quelques semaines…Articles positifs, voire très positifs sur un éventuel retour des fameux « ultras » au Parc des Princes. Sur tous les médias, l’Equipe, RMC, Le Parisien, des débats radio ou télé sur le sujet avec les acteurs directement concernés, interviewés (oui oui !!), on est même allé jusqu’aux notifications « l’Equipe » sur smartphone pour annoncer l’avis favorable de la Préfecture !

 

Alors on ne va pas s’en plaindre, car c’est ce qu’on réclame depuis 6 ans, ceci dit, il est hors de question de se laisser aveugler par ce traitement médiatique inattendu & démesuré. Les langues se délient, et voilà qu’on apprend des choses…enfin on apprend, nous on le savait, on le dénonce depuis 6 ans, mais maintenant c’est dit publiquement, c’est même assumé et tout le monde trouve un avis favorable et positif au retour de supporters actifs au Parc des Princes…Le mot « ultra » se trouve même associé à des commentaires agréables, dénués de jugement…Comme quoi, dans un sens comme dans l’autre, les médias contrôlent l’opinion publique à leur guise et font pencher la balance du bon ou du mauvais côté !

Cet effet pervers, nous le dénonçons ici depuis 6 ans…6 ans oui, que le Parc des Princes a perdu une partie de son âme, quand les dirigeants du club & des pouvoirs publics de l’époque ont exclu volontairement 13 000 (!!) personnes, sous un acharnement médiatique, politique, sportif & public hors du commun pour un tel sujet ! Tout le monde s’est emparé de ce traitement, pour se faire une publicité mensongère et profiter du moment.

Personnellement, ça me rend fou de voir que les mêmes médias qui nous ont souillés pendant des années évoquent avec aucune mémoire ce qu’ils ont dit sur nous, supporters abonnés du Parc des Princes avant 2010, ce retour en grande pompe des supporters actifs en tribune. Au même titre que les joueurs, dont les langues se délient depuis quelques jours en approuvant un soutien public sur ces mêmes supporters, avouant ainsi ne pas avoir eu le droit de le faire plus tôt.

Mais à tous, vous étiez où pendant ces 6 longues années ? Quand on prenait cher de partout, mis au fond du trou sans jamais s’arrêter de creuser ? Ces soutiens publics, on les compte sur les doigts de la main, et merci à eux d’avoir affronté le sujet avec justice ! Mais les autres, tous ceux qui se réveillent aujourd’hui, pensant qu’on va oublier ce qu’ils ont fait ou pas fait pendant ces 6 années, vous allez croire qu’on va vous dire merci ?

 

Mettez-vous ça en tête ! Pendant que vous surfez sur la vague « ultra » du moment, pendant ces 6 longues années, des mecs ont perdu la passion qui leur était la plus chère, une passion qu’ils ont construit pendant des années, au Parc, dans leur tribune à se saigner, physiquement, financièrement, moralement pour 3 lettres, PSG, le Paris Saint Germain Football Club ! Leur histoire glorieuse, mais aussi celle du club, a été effacée, honteusement, dans les coursives de ce stade mythique ! Leur réputation (mondiale) a été souillée, bafouée, insultée par vos déclarations, vos procédés, vos méthodes ! Leurs libertés fondamentales volées, au détriment de la soi-disant « sécurité » ! La justice et la vérité, oubliées parce que le sujet était soi-disant trop sensible, par peur de devoir avouer que ce qui se passait était injuste et surtout illégal. Des mecs qui ont fait des heures de gardes à vues, sanctionnés illégalement physiquement, financièrement et moralement, sans que personne ne puisse s’en émouvoir.

Le supporter parisien a été pendant ces 6 longues années, un moins que rien, qui n’avait que lui, ses amis et l’histoire du vrai Parc des Princes pour continuer de vivre sa passion.

Est-ce que vous vous rendez compte que des mecs (et filles) qui ont fait tant de sacrifices pour ce club ont été traitées comme de la merde pendant tant d’années…Et vous voudriez qu’on dise Amen juste parce que vous vous emballez sur un sujet qu’on dénonce depuis 6 ans…

 

D’ailleurs tout ce qui se dit depuis le 22 septembre et la réunion au club, on le dit depuis toujours, qu’une ambiance a besoin de moteurs, que cela nécessite une organisation, une logistique, une connaissance du milieu…ces mêmes procédés que vous avez voulu copier depuis 2010, sans jamais réussir, car votre volonté était dénuée de passion, d’histoire, d’authenticité…vous n’aviez pas la mentalité pour le faire, cette mentalité si particulière que nous défendons et défendrons coûte que coûte ! Vous avez souillé la réputation de ce stade en voulant faire « comme si »…Ce stade qui a pourtant une histoire riche et intense !

Et les joueurs ne s’y sont pas trompés, et quand on voit les déclarations de Thiago Silva, sur le site du club, une lettre ouverte, très juste en soi, mais qui pour ma part arrive trop tard. Certains diront, mieux vaut tard que jamais, certes, mais ce message ou les messages des joueurs sur les réseaux sociaux, sont la preuve de toute l’injustice que nous affrontons depuis 2010 ! Tout le monde le savait, tout le monde le voulait, mais personne ne l’a dit ! Par peur de quoi au fait ? Une amende tout au pire ? Pendant que des mecs se faisaient interdire de déplacement, étaient placés en garde à vue, insultés dans les médias, alors qu’ils défendaient les couleurs Rouge & Bleu…ça valait vraiment la peine de se taire ?

 

Tout ça, ne peut que nous faire dire que cette mascarade est un putain de gâchis ! On ne va pas se la jouer à « on vous l’avait dit », car la liste serait trop longue…mais bordel, 6 ans de conneries pour arriver à un tel résultat…ruinant ainsi avec le temps une partie de notre passion…

Nous restons persuadés que ce qui est mis en place aujourd’hui, aurait pu l’être bien avant, évitant ainsi maintes et maintes injustices illégales.

D’ailleurs, cela nous donne envie de faire un petit coucou à Antoine Boutonnet & Jean-Philippe d’Hallivillée, véritables fers de lance de la lutte injuste contre les supporters parisiens ! Le premier semble désormais mis de côté depuis son efficacité probante lors du match Angleterre/Russie à Marseille au début de l’Euro, alors que le 2ème vient d’être lui aussi mis de côté par ses propres dirigeants sur ce dossier !

Rien que pour ça, nous avons le sourire de les voir déjuger, et nous sommes certains que cela les fait bien chier d’en être là aujourd’hui, eux qui en avaient fait une affaire personnelle, une croisade…Ils n’ont pourtant pas dit leur dernier mot, le couac de samedi dernier étant surement de leur fait !

 

Avant de conclure, un mot sur le CUP, qui déchaine également les passions dans le microcosme parisien. N’oublions pas que parmi eux, certains font partie de ceux qui pendant 6 ans ont subi toutes ces injustices à des degrés importants, qui se sont battus pour que la vérité soit dite et qui étaient également là avant 2010. Cela doit donc suffire à leur accorder un minimum de crédit et de temps avant que vous les jugiez, que l’on soit d’accord ou non avec ce qu’ils mettent en place.

 

Pour conclure, messieurs les journalistes, joueurs & autres bien-pensants du football, en mai 2010, nous avons été 13 000 à s’être vus retirer notre abonnement au Parc des Princes…pas des centaines, 13 000…sans explications valables, sur fond de mensonge et sans aucune reconnaissance ! Le temps n’effacera rien pour notre part, le mal est trop profond !

Donc messieurs, merci de faire preuve de retenu dans vos propos et vos débats, car notre plaie est toujours ouverte et ne se refermera surement jamais. Vous voir en parler si facilement sans jamais se remettre en question, ça s’appelle de l’hypocrisie.

 

Rejoignez-nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 10:20

La France re(re)-découvre ce qu’est le hooliganisme ! L’Euro 2016 a à peine débuté que de très nombreux débordements ont été constatés dans plusieurs villes hôtes, avec comme point d’orgue Marseille ! Et depuis c’est l’emballement médiatique habituel et ce qu’on entend fait clairement peur…

Alors, clarifions le débat tout de suite pour ne pas laisser de sous-entendu, nous ne sommes pas là pour dédouaner ou excuser les supporters de leurs actes, mais le sujet du hooliganisme, de sa définition et de ses codes, nous l’avons fait ici à plusieurs reprises, ce n’est ni une surprise, ni une nouveauté !

 

Ce hooliganisme que la France ne voulait pas voir, prévoir, a jeté un froid évident sur cette compétition footballistique. Et pour être franc, si nous supposions que des débordements étaient à prévoir, jamais nous ne pouvions les imaginer d’une telle ampleur.

3 jours de guérilla urbaine à Marseille, entre anglais, russes & policiers, des affrontements à Nice autour de Pologne / Irlande du Nord, quelques autres à Lille autour d’Allemagne / Ukraine, 3 jours après le début de l’Euro, les autorités françaises semblent dépassées et ne savent pas où donner de la tête.

Non la France n’était pas prête à la gestion des supporters venus de l’Europe entière, nous le disons et l’assumons ! Qu’elle soit prête à gérer le risque terroriste peut-être (et encore), mais qu’on ne vienne pas nous dire que la gestion des foules a été bien préparée et anticipée.

Ceux qui en doutent devraient prendre en compte ceci. Que les policiers de Marseille soient dépassés par des dizaines de milliers d’anglais, c’est compréhensible, car leur nombre est trop important, mais les blessés graves et les violences les plus graves sont principalement dûes aux affrontements avec les supporters Russes, qui eux par contre n’était pas des dizaines de milliers mais quelques centaines à vouloir en découdre ! Et c’est là toute la différence ! Quand certains refusent de faire un lien avec la gestion des supporters « ultras » en France, c’est se voiler la face.

Car oui, si nos policiers s’étaient préparés en encadrant des déplacements de supporters français plutôt que de les interdire, ils auraient eu quelques repères et notions de la gestion de foule. Car là on parle de centaines de supporters à encadrer, c'est-à-dire le même nombre de Russes turbulents. Nous ne disons pas là que tout était évitable, nous sommes suffisamment lucides (contrairement à certains), mais un minimum…

 

Alors, quand Antoine Boutonnet, responsable de la Division Nationale de Lutte contre le Hooliganisme (DNLH) sort de sa torpeur et se voit accordé une page entière par le quotidien l’Equipe (ce qui est déjà une honte) et nous explique que tout cela est dû à l’alcool, y a de quoi tomber par terre ! T’en as pas marre de prendre les gens pour des cons sérieux ? Dire qu’il ne fait pas de constat d’échec, c’est mentir à la France entière et ne pas assumer ses responsabilités.

Et quand le JT de TF1, dimanche soir, ose dire que le hooliganisme d’Europe de l’Est est méconnu, c’est à se tirer une balle ! On se demande si ces gens se rendent compte de la dangerosité de leurs propos ! Le hooliganisme de l’Europe de l’Est est connu et reconnu, il effraie même, et incompétents sont ceux qui ne voulaient pas le voir.

Ce même responsable de la DNLH, disait avant l’Euro, mot pour mot : « Il ne faut pas confondre les deux publics, celui des supporters qui suivent les équipes de championnat national, qu’elle soit étrangère comme française et le public qui suit les équipes nationales. Le premier est parfois plus violent alors que le deuxième est un public qui est beaucoup plus familial »…Ouai ok, pour la France et d’autres nations peut-être, mais c’est impossible de l’étendre aux nations Britanniques, Allemandes ou de l’Europe de l’Est et c’est là que la situation est grave ! Que les gens comprennent, que cette personne qui est détachée par le Ministère de l’Intérieur pour gérer ces problèmes et uniquement ceux là est clairement incompétent, et ce genre de déclarations le prouvent…D’autant plus que lors de cette même interview pré-Euro, il disait qu’il se préparait avec ses collègues européens pour anticiper…On a vu le résultat ! Et petite information complémentaire, sachez que nos policiers se sont formés sur des lycéens qui « jouaient » aux supporters…Vous comprenez maintenant l’écart de réalité que cela représente ?

 

Faisons maintenant un peu d’histoire…1998, vous vous rappelez, la France organisait la Coupe du Monde et redécouvrait le hooliganisme…Un policier blessé à vie à Lens par des Allemands et tiens donc, des scènes de guérilla à….Marseille impliquant notamment des supporters….anglais. Comme c’est bizarre, ça ne vous rappelle rien ? 18 ans après, même constat…et vous voulez nous faire croire que nous étions prêts ? Ah oui pardon votre excuse de l’alcool…

Continuons notre histoire, de 1998 à 2016 on a l’impression que le temps s’est arrêté et qu’aucune nation européenne n’a organisée de compétition de cette envergure…Euro 2000 / Euro 2004 / Euro 2008 / Euro 2012…4 compétitions continentales…Vous avez le souvenir de tels débordements ? Nous non…L’excuse des 8 pays supplémentaires rajoute certes une charge supplémentaire de travail, mais excusez-nous, ce qui s’est passé à Marseille, Nice ou Lille n’a rien à voir avec le fait d’être à 24 pays…Surtout pas les premiers jours de compétitions…

Petit rappel, Euro 2012 en Ukraine & Pologne, deux pays (surtout le 2ème) reconnus comme des places fortes du hooliganisme européens (au fait Tf1 ces deux pays sont en Europe de l’Est ;)), n’a aucunement connu de telles violences. Pourtant, Angleterre, Allemagne, Russie & même Grèce étaient présents…Nous avons même eu un bouillant Pologne / Russie, qui laissait présager le pire, et hormis 2 3 escarmouches, il n’y a rien eu de similaires à ce que l’on a connu ce week-end.

 

Le constat d’échec est donc bel et bien réel. Que l’on fasse le débat du hooliganisme c’est une chose, mais ne nous cachons pas derrière ! Soyons réalistes, honnêtes avec nous-mêmes, ils vous ont fait croire pendant des mois qu’ils étaient prêts, que tout se passerait bien…La Finale de la Coupe de France PSG / OM avait montré des défaillances, ils avaient balayé le problème en disant qu’ils règleraient le tir pour l’Euro…on a vu le résultat...

Et encore, là nous sommes restés sur les problèmes en dehors du stade, si l’on devait revenir sur les faits à l’intérieur du Vélodrome samedi soir, nous achèverions toute cette organisation…à l’intérieur du stade quoi…

 

Entre une UEFA prête à tout pour faire du profit et des autorités françaises à la rue, il y a de quoi être inquiet…surtout que désormais, l’Europe entière ironise sur notre pays et les supporters étrangers s’amusent à dire que le lancer de chaises de bars est le nouveau sport à la mode en France…

 

Soyez honnêtes, reconnaissez que votre politique supporter est inappropriée et assumez vos conneries ! Démissionnez !

 

#DehorsBoutonnet

 

Suivez nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 11:06

 

A 100 jours de l’Euro, le journal de 20h00 sur TF1 a ouvert ses titres en se posant la question sur la sécurité pendant l’Euro. Quelques heures auparavant, nous pouvions entendre à la radio des personnes évoqués la possibilité de jouer dans un stade vide, ce qui a été réfuté en parti par les instances, sans totalement l’exclure car tous les cas de figure sont envisagés selon eux.

Mais pourquoi cette question de la sécurité ne surgit qu’à 100 jours de l’Euro dans les médias, alors que ça fait pour notre part, des années que l’on crie que nos autorités ne sont pas prêtes pour gérer cet Euro d’un point de vue encadrement des supporters.

 

Car avant de parler de sécurité, qui implique forcément des questions de violences éventuelles ou pire des questions d’attentats, ne doit-on pas simplement se demander si notre dispositif actuel va déjà permettre de recevoir les fans français & étrangers dans les meilleures conditions possibles ? N’est-ce pas là la base quand on organise une compétition pareille, qui plus est quand elle va regrouper pour la première fois, 24 nations ? Qu’au vu des évènements la question de sécurité pour les attentats soient à l’ordre du jour, fort heureusement, mais attention à ne pas faire l’amalgame entre prévention d’un risque d’attentat élevé et encadrement de supporters. Et malheureusement, tout le monde est et sera mis dans le même bateau et aucune distinction ne sera faite…

 

Si on regarde ne serait que depuis le début de la saison, les chiffres de répression et d’interdictions sont hallucinants en ce qui concerne les supporters français sur notre seul territoire. Et même si l’état d’urgence n’a fait qu’accroitre ces chiffres, ils étaient déjà au plus haut avant les attentats, alors ne nous trompons pas ! Nos autorités, nos instances, ont décidé depuis le début de saison d’adopter la politique du risque zéro, c’est-à-dire, lorsqu’ils estiment que le plus petit risque existe, ils interdisent les déplacements de supporters. Les exemples sont nombreux et ceux bien avant l’état d’urgence.

Rendez-vous compte qu’un déplacement est interdit, car on estime un risque potentiel pour même pas 300 personnes…300 personnes oui oui ! La traduction est toute simple, nos autorités et instances, sont incapables d’accueillir et de gérer 300 personnes sur un déplacement national ! Imaginez-vous ce que cela veut dire !

 

Pour se préparer et se former, ne doit-on pas se mettre en condition réelle pour appréhender et anticiper les problèmes éventuels que l’on sera amené à rencontrer lors de l’Euro ? Pour pouvoir gérer des flux de supporters, qui seront par milliers les jours de matches, de savoir déjà en gérer ne serait-ce que 500 ce serait pas mal non ? Surtout que pour notre territoire, les leaders des associations sont connus et reconnus, et qu’ils pourraient servir d’intermédiaire pour encadrer et organiser le déplacement sans problèmes.

 

Mais non, la DNLH veut à tout prix éradiquer une mentalité des tribunes, un style, une façon de vivre, et pour ça elle est prête à tout ! Et la direction que cela prend en vue de l’Euro a de quoi être alarmiste !

Nous ne comprenons d’ailleurs pas comment plus de personnes que ça ne s’inquiètent de cette gestion calamiteuse des supporters de football en France. On commence certes à en entendre parler, mais c’est trop tard.

Ce que l’on craint, c’est qu’une fois de plus, les fans de football subissent un acharnement injuste, en étant considérés comme dangereux et donc traités comme tels. Est-ce vraiment cette image que la France veut donner ? Il ne faut pas se cacher derrière les attentats pour justifier de toutes les pratiques…un supporter de football n’est pas un terroriste, c’est une personne qui pendant l’Euro va faire des milliers de kilomètres au rythme de l’amour de son pays et d’une passion, il devra donc être traité à sa juste valeur et non celle d’un criminel.

 

Et pour ça il serait temps de considérer que les supporters français sont des interlocuteurs crédibles et qu’il faut les associer aux discussions de préparation d’avant match et de déplacement. Nous ferons alors un grand pas vers une logique pourtant évidente.

 

Pour finir, nous nous posons donc cette question : Comment les autorités françaises comptent elles gérer des flux de milliers de personnes quand elles n’arrivent pas à en gérer 300 entre Nantes & Bordeaux ?

 

Suivez-nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 16:56

Nous revoilà sur la toile avec un sujet qui nous tient particulièrement à cœur ! L’utilisation perverse des dirigeants du PSG de slogans, chants, styles, etc., créés par les associations de supporters historiques du Parc des Princes, dans le but d’en tirer un profit d’image mais surtout financier. Et ça, c’est insupportable ! Nous en avons déjà longuement parlé ici, mais depuis presque 6 ans, les dirigeants du club s’approprient bon nombre d’éléments initiés par ces associations dans le but d’en faire de l’argent et de se donner une bonne image.

Cette initiative, qui dans le fond n’est pas mauvaise, elle serait même gratifiante dans le cas où club et associations de supporters entretiendraient une relation cordiale. Sauf que les dirigeants du PSG, ils fonctionnent autrement eux…en gros, on vous fout dehors comme des malpropres en 2010, on vous crache dessus, on efface votre histoire, on divise vos tribunes, on vous empêche d’y revenir de façon illégale…puis on se rend compte que ce que vous avez fait c’était pas mal en fait. Ah ouai « Paris est Magique » c’est pas mal comme chant & slogan, ah et puis le « Ici c’est Paris » quelle belle devise, tiens on va les placarder en grand sur le toit du Parc…mais ce n’est pas tout, on veut pas de vous les gars, mais en fait pour mettre de l’ambiance dans un stade, on va copier votre style de tifo, enfin, on va essayer parce que vla’ la gueule du résultat en tribune, puis on va mettre des mégaphones en tribune et on va soudoyer des sociétés évènementielles pour animer le secteur, pour faire comme si ! Etc, etc…

Donc pour résumé, on prend vos idées, mais on ne veut pas de vous…Allez comprendre la cohérence…

 

Bref, aujourd’hui, nous venons d’apprendre que le slogan « Ici c’est Paris » créé, rappelons-le c’est important, par d’anciennes associations de supporters parisiens, fait l’objet d’un procès entre l’une de ses anciennes associations (en l’occurrence les anciens Supras Auteuil regroupés sous une nouvelle association) et la direction du club.

Pour le rappel des faits sur le site La Grinta : http://www.lagrinta.fr/les-supras-auteuil-1991-et-le-psg-en-justice&7245/

 

Quelle insolence ! Ils ne doutent de rien ce n’est pas nouveau ! Les mecs ça fait plus de 5 ans qu’ils nous ont viré et qu’ils utilisent à outrance ce slogan pour fédérer leur nouveau public, sans que personne leur dise quoique ce soit, et franchement sur ce coup-là on peut saluer la classe des supporters historiques qui auraient très bien pu d’emblée interdire l’utilisation de ce slogan et de son utilisation commerciale, il n’en n’a pas été le cas, comme l’explique très bien Christophe Uldry, ancien Président des Supras Auteuil : « C’est à dire que tous les supporters du PSG, comme ça l’a toujours été même si nous sommes titulaires de la marque, puissent utiliser ‘Ici c’est Paris’ tout comme le club d’ailleurs à qui on n’avait jamais rien demandé ».

Mais non ça ne leur suffit pas, ils veulent l’exclusivité pour en faire ce qu’ils veulent…En d’autres termes, faire un max de pognon ! On est donc très loin du but fédérateur et symbolique du slogan, on est dans la commercialisation et le business/marketing d’une valeur honorable et morale !

Après une proposition insultante de 2000€ de la part des dirigeants du club à cette association, proposition justement refusée par ailleurs, voilà qu’ils ont décidé d’aller en justice pour récupérer la marque…Ils sont prêts à tout ! Fort heureusement, les supporters historiques ont contre attaqué et portent eux les dirigeants du PSG au tribunal pour contrefaçon…

 

Et bien que nous ne sommes pas experts en droit, malgré les 5 ans de non utilisation etc, il nous semble improbable que le PSG s’en tire si facilement avec cette histoire, qui vient d’ailleurs de faire grand bruit dans les médias du jour. Insistons lourdement sur ça pour montrer une fois de plus les intentions perverses de ces dirigeants méprisants qui ne respectent rien !

 

Pardonnez-nous messieurs, mais ça vous fait si mal au cul de voir que tout ce qui fédère votre nouveau public est inspiré d’un modèle et d’une histoire que vous bannissez de vos tribunes, qu’il vous faut à tout prix vous l’approprier ?

Mais vous n’avez pas honte de vous servir d’un modèle, d’une mentalité, d’une histoire et d’une identité, que vous rejetez illégalement quel que soit les moyens, dans le simple but de faire du business ?

 

Ces slogans, chants, styles, ont une valeur bien plus grande que votre ambition financière…ils ont une valeur morale et identitaire qui ne peut être bafouée par votre vision pécuniaire…

Ils ont été créés par des supporters passionnés, dans le but de créer une identité parisienne forte…Quand les temps étaient bien plus durs, ils ont permis de faire venir les gens au stade, de faire signer des joueurs uniquement pour le Parc des Princes, de faire du PSG et de son stade, malgré des résultats médiocres, une place forte du football européen…

Nous savons depuis bien longtemps que vous ne respectez rien de tout ça, que jamais vous n’avouerez que vous prenez que ce qui vous arrange du supportérisme parisien, que votre seul et unique but est de tirer profit de cette situation, peu importe.

 

Le slogan « Ici c’est Paris » comme tout le reste, ne sont pas des éléments financiers à nos yeux, ils ont une dimension morale qui se base sur des valeurs et une histoire fortes et solides !

 

Si votre argent vous permet aujourd’hui d’être invincible sur le terrain, nos valeurs morales nous permettent d’être indestructibles !

 

Vous pouvez acheter et utiliser notre style, vous n’achèterez jamais notre mentalité !

 

Suivez-nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 15:32

Le Parc des Princes est un lieu mythique pour moi, au sein duquel et grâce auquel j’ai vécu des moments intenses et inoubliables. C’est un lieu auquel j’associe des valeurs fortes, telles que fidélité, loyauté, respect, discipline, dignité mais également des sentiments de passion, de ferveur, de joie, de colère, de tristesse, de folie…un endroit à part, que je respecte au plus haut point et pour lequel je veux garder une image à la hauteur de ce qu’il a été.

 

Alors, quand en mai 2010, on m’a dit que mon abonnement a été supprimé, je me suis d’abord dit que c’était impossible et impensable que nous ne puissions y revenir un jour dans des conditions acceptables. Car à l’époque et même aujourd’hui, les conditions proposées ne le sont toujours pas. Ceci dit, dans une logique de révolte, j’ai dans un premier temps décidé de me battre pour nos droits de supporter et de participer activement à toute forme de contestation. C’est pourquoi, au cours des deux saisons suivantes, je suis retourné 5 fois au Parc des Princes. 1 fois pour un concert l’été qui suivait, 2 fois dans le cadre de la contestation en latérale et 2 autres fois en latérales via des places gratuites pour l’Europa League, avec la naïveté alors de venir pour constater en silence, le désastre…Depuis fin 2011, je n’y ai plus jamais remis les pieds…

 

Alors aujourd’hui, quand dans mon entourage, certaines évoquent le fait d’assister à un match au Parc, je m’imagine sur place, alors pas en virage car il est pour moi inconcevable de m’imaginer remettre un jours les pieds dans un virage, mais ne serait-ce qu’en latérale…je me vois, assis en latérale, à la même place que lorsque j’y allais petit, le visage tourné vers le Virage Auteuil, je me photographie alors l’image de mon enfance et celle que je pourrais avoir en y allant aujourd’hui. Putain quel contraste ! Et rien que cette idée me confirme à l’idée qu’il me serait impossible d’y prendre du plaisir. Et ce même si je suis un amoureux du football et que le terrain apporte un niveau de jeu que je n’ai jamais connu quand j’y étais. Je ne pourrai pas m’empêcher d’être fou devant ce gâchis sans nom et cette parodie de ferveur…

 

Ne serait-ce que d’imaginer les coursives des virages désormais recouvertes d’une peinture blanche dénuée d’âme, bafouant & insultant ainsi tout le travail réalisé par des mecs qui ont donné une partie de leur vie, si ce n’est la totalité au Paris Saint Germain Football Club et leur passion de supporter engagé. Nous parlons bien entendu des fresques du Virage Auteuil, véritable galerie d’art du football parisien, qui rappelons-le procurait beaucoup de fierté aux dirigeants du club, mais qui surtout nous mettaient dans un cadre idéal avant de pénétrer dans notre tribune, en nous rappelant les gloires passées de notre équipe…les symboles de notre Capitale…les emblèmes des différents groupes qui ont construit et qui animent ces travées…autant de choses qui vous font prendre conscience de l’endroit où vous êtes, pour qui vous l’êtes et pour qui vous allez être…

Mais ce sont également les plaques commémoratives de supporters décédés, notamment à Boulogne, qui ont été enlevées. Un endroit pourtant légitime pour des supporters, qui pour certains, sont décédés sur la route d’un déplacement parisien. Une marque de plus du manque de respect et de considération de l’équipe dirigeante en place.

Ces coursives, avant de rentrer en tribune, représentaient à leur façon, l’identité parisienne qui s’était forgée au sein du Parc des Princes…les effacer c’est tirer un trait sur une histoire, c’est cracher sur des heures et des heures de travail bénévole à la gloire du Bleu Blanc Rouge Blanc Bleu, c’est insulter la mémoire de ceux partis trop tôt…c’est oublier tout ce que ce que certains ont donné corps et âmes pour le club…Il n’y a pas de mots assez forts pour le qualifier…

 

Ces personnes, qui ont tant donné parlons-en. Des mecs et des filles, qui vivaient au rythme des rencontres du PSG, se voyant pratiquement tous les jours dans un cadre Rouge & Bleu, que ce soit au Parc, en perm’ à imaginer et préparer les tifos à venir, le week-end dans le cadre des rencontres à domicile et à l’extérieur, au bar s’ils n’avaient pas la possibilité de se déplacer en semaine, bref ils étaient partout, toujours, dans une logique de supporter acharné et engagé prêts à tout pour défendre le club de la Capitale et ses couleurs. Imaginez un temps, l’investissement que cela demande et l’impact que cela peut avoir sur une vie au quotidien. Alors quand tu croisais ces mecs en tribunes, tu avais pour eux un respect naturel et tu les suivais les yeux fermés quand ils te demandaient de tenir une voile ou bien de lever les bras pour chanter. Sans rentrer dans les détails de la fascination pour un capo, tu étais prêt à tout pour eux, car tu respectais le fait que ces mecs là, donnaient tant pour leur passion mais également la mienne par conséquent, que tu leur accordais une crédibilité immense.

Et aujourd’hui, ce n’est plus le cas, ces mecs là ne sont plus là, dans ce registre pour te faire vivre ta passion d’une façon si intense que tu transpirais Rouge & Bleu jour et nuit. Alors si tu vas au stade désormais et que tu n’as plus ces leaders qui ont construit l’ambiance & la renommée du Parc des Princes, bah tu n’as plus envie de chanter.

Et si encore, tu te disais, bon ok le Parc des Princes c’est plus l’ambiance d’avant, mais si ses actuels pensionnaires avait un minimum de respect pour ces mecs qui ont tant donné par le passé et qui se sont fait jetés comme des pestiférés, sans une once de reconnaissance, s’accordaient sur le fait que d’accord on va au Parc, mais par respect on ne chante pas. Si le Parc d’aujourd’hui était digne de ce qu’il a été, aucun chant historique devrait raisonner dans ses travées, j’irais même plus loin, et nous en avons déjà parlé ici, chaque rencontre devrait être joué dans un silence de cathédrale, par dignité et respect d’une gloire passée mais bafouée ! Le Parc est un sanctuaire.

 

Egalement pour ça donc, je n’ai pas envie d’y remettre les pieds. Entendre une parodie d’ambiance, déstructurée, indisciplinée, avec des chants bafoués, limite insultés, ce n’est plus possible pour moi…

Pourquoi ? Parce que ça me fait mal que des choses historiques, initiées par des mecs crédibles et respectés soient ainsi reprises & bafoués sous prétexte que ça fait genre de faire l’ultra. Sauf que le Parc n’est plus digne de cela…Et ça les dirigeants y sont pour beaucoup. Ne plus vouloir de la mouvance supporter, ultra mais pas que, mais en copiant bêtement les artifices de création d’une ambiance. Mais ils n’ont pas compris qu’à faire ça, ils se ridiculisent plus qu’autre chose.

Je ne veux donc pas être témoin de ça, je n’y trouverai aucun plaisir, simplement de la tristesse et de la colère…

 

Et pourtant, il faut comprendre ce que le Parc des Princes représentait pour moi...un endroit mythique, pour qui j’ai un profond respect. Rien que le fait de savoir que j’allais y aller me rendait fou et j’attendais qu’une chose, y aller pour vivre un moment unique. Dès que j’en sortais, je ne pensais qu’à y remettre les pieds pour le prochain match. Ce stade respirait le football, respirait le Bleu Blanc Rouge Blanc Bleu, respirait la passion et la ferveur…De part son architecture unique, mais également de part ceux qui l’ont fait devenir une place forte du football mondial. Ceux qui lui ont donné sa réputation crainte et respectée par tous les adversaires en rendant des soirées banales historiques, avec l’aide du terrain ou non.

Ce stade je l’ai en moi, et j’ai été tellement blessé qu’on m’en prive de toutes ses qualités, mais au-delà de moi qui n’ai vécu que son histoire récente, c’est pour tous ceux qui étaient là depuis le début et qui ont été insultés, eux même ainsi que tout le travail monstre qu’ils ont effectué pendant tout ce temps !

 

Pour tout ça, je n’ai pas envie d’y retourner. Je ne veux pas avoir en tête cette image d’un Parc des Princes amorphe, sans vie, qui ne respire plus…Je veux garder mes souvenirs, ceux de mon premier match en 1991, de mon premier match en Virage, et tous ceux qui ont suivi, où j’étais dans une autre dimension, vivant en lévitation portée par la passion, la ferveur, la fidélité, l’amitié…respirant à plein poumons l’identité parisienne, transpirant de rouge et de bleu, chantant à tue tête les chœurs parisiens, bougeant et sautant dans tous les sens dans les bras de mes amis ou de simples inconnus…ça c’était mon Parc des Princes…Et aujourd’hui j’ai trop de respect pour le voir dans cet état…

 

Ah mon Parc des Princes…

 

Rejoignez-nous sur facebook & twitter

#jeneveuxpasretournerauparccar

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 10:49

C’est surement une première européenne, voire mondiale ! Un appel aux fonds a été lancé hier, par des supporters historiques du Paris Saint Germain Football Club réunis sous l’association ADAJIS, afin de les aider financièrement pour attaquer systématiquement toutes les mesures liberticides prises par les dirigeants du PSG.

Pour cette première, nous reprenons la plume le temps d’un article !

Cela fait longtemps que nous n’avions plus écrit, surement le fait d’être passé à autre chose. Cela ne nous empêche pourtant pas de suivre de très près l’actualité des tribunes et surtout de la contestation de la répression et de l’injustice.

Soulignons au passage le très bon travail réalisé par l’ANS, Association Nationale des Supporters, qui regroupe des supporters de plusieurs clubs français et qui est maintenant bien installée dans la contestation judicieuse de toute cette répression que nous dénonçons depuis des années. Espérons que tous leurs projets se concrétiseront à commencer par l’interdiction de ce fameux « Fichier Stade », qui est pour le moment simplement suspendu en attendant une réponse définitive au mois de septembre.

Profitons-en également pour mentionner que selon RTL, sur le fichier national de renseignements qui fait débat à chaque attaque de type « terroriste », se côtoient, supporters, activistes politiques et…terroristes…Rendez-vous compte ! Certes à des degrés différents de dangerosité, mais tout de même ! Cela prouve à quel niveau l’Etat et ses services placent les supporters de football ! Comme une menace…

Comparez un instant la différence de conséquence…c’est aberrant ! Bref !

Revenons-en à l’appel de fond lancée le mercredi 26 août et qui a trouvé de très nombreux échos dans la presse nationale, que ce soit papier ou télévisé. Et tant mieux !

Cela traduit avant tout, la réussite de tout un travail de fond mené depuis des années, initialement par l’association LPA, devenu ADAJIS, soutenue par de nombreuses autres associations de supporters parisiennes, qui ensemble, continuent de lutter activement contre les mesures injustes prises par les dirigeants du PSG et la DNLH.

Mais il ne s’agit plus maintenant d’être uniquement présent au stade pour contester, voilà déjà de nombreux mois que le terrain des tribunaux a été pris d’assaut avec un nombre incalculable de recours contre toutes ces mesures ! Et ils ont raison d’attaquer sur ce terrain.

Au fil du temps, accompagnés d’avocats, d’huissiers, renforcés par des victoires juridiques, cette association a pris du poids et de la légitimité sur ce terrain, loin d’être évident.

Elle a décidé de se lancer dans quelque chose d’encore plus fort, de plus marquant avec cet appel de fond et vu des premiers relais, les retours sont très bons ! Reste plus qu’à ! Et c’est là que tout le monde intervient. Car pour l’aider, il faut participer !

Car soyons lucides, un retour au Parc des Princes dans des conditions décentes, n’est plus à l’ordre du jour…néanmoins cela n’empêche pas d’avoir le droit de pouvoir supporter librement son club sans que ce soit une épreuve de ruse et de cache-cache. Restrictions, interdictions, les pouvoirs publics et maintenant les clubs collaborent ensemble pour entraver nos libertés, depuis trop longtemps !

N’abandonnons pas ! Restons debout !

Et pour ceux qui pensent qu’il ne s’agit que d’un problème parisien, détrompez-vous ! Rappelez-vous qu’il y a 5 ans, date à laquelle nous avons été bafoués, tout le monde disait, le but c’est de faire pareil partout en France ! Sauf que 5 ans après, faisons le constat ! Si bien entendu la répression ne cesse d’augmenter, cela n’a peut-être pas été aussi vite que ce qu’on prévoyait. On a toujours dit, pour l’Euro 2016 il n’y aura plus ci, plus ça…mais au final on a tenu, vous avez tenu ! Et il faut tenir, car c’est loin d’être terminé.

Il est évident que depuis que le terrain juridique a été attaqué, le Ministère, la DNLH, les clubs ne peuvent plus opérer comme ils le souhaitent ! Et même si on a souvent l’impression qu’ils décident au dessus des lois, il y a quand même des procédures à respecter, et c’est pour ça qu’il faut continuer.

Cet appel de fond prend de l’ampleur, dans les médias et autres, il faut en profiter et attiser le feu un maximum pour avoir les meilleures retombées possibles ! Initions un mouvement d’envergure pour mettre du poids sur toutes les actions nationales ! Il ne s’agit pas d’un problème local, quelque chose peut se passer si nous appuyons là où ça fait mal ! Il est primordial de donner de la crédibilité à cette action, à un mois à peine de la décision définitive du fichier stade.

Nous ne lâcherons pas ! Soyons solidaires ! Participons !

Rendez-vous sur https://www.wejustice.com/causes/sauvons-le-12e-homme?show=actu#cause_intro

Il n’y a plus qu’à !

Supporters unis pour un football populaire et juste !

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 12:21

Les dirigeants du PSG en rêvaient, le Ministre de l’Intérieur l’a fait ! C’est dire à quel point les propriétaires du club ainsi que leurs dirigeants ont un poids monstrueux auprès de tous les politiques de notre pays.

En y réfléchissant bien, c’est quand même hallucinant qu’un tel arrêté ministériel autorise la police de procéder à posséder une telle liste ! Il n’y a plus de doutes, les supporters parisiens, viennent tout juste après les terroristes pour nos autorités !

Mais ce qui semble évident pour nous, ne semble pas l’être pour la majorité ! Cet arrêté ministériel, qui en d’autres termes, justifie et autorise la tenue de cette liste que l’on appelle blacklist et qui existe depuis des années maintenant, et que nous dénonçons corps et âmes !

Avec cet arrêté, on imagine très bien les dirigeants du PSG faire un forcing monstre pour se sortir de cette situation, en demandant à M. BOUTONNET via l’intermédiaire de M. D’HALLIVILLEE, de demander au Ministre une solution.

Parce qu’après la première décision de la CNIL, qui leur a pourtant interdit l’utilisation de cette liste, ils ont continué en toute impunité à l’utiliser quand même, refusant ainsi l’accès aux stades à bon nombre de supporters qu’ils ne voulaient pas voir. M. BOUTONNET leur aurait-il dit de ne pas s’inquiéter, qu’il gérait la situation avec ses supérieures, très certainement. La CNIL a donc logiquement été saisie de nouveau, malheureusement, leurs enquêtes semblent trop longues et pas suffisamment menaçante pour les dirigeants du PSG.

Ces derniers semblent donc désormais tranquilles par rapport à ce dossier, car ils ont eu ce qu’ils voulaient, à savoir disposer ce fichier. Fichier qu’ils ont créé et utilisé en toute illégalité pendant des années et qui est désormais autorisé.

Mais cet arrêté, ne prouve t’il pas, que pendant des mois et des mois, la DNLH et les dirigeants du PSG ont utilisé un tel fichier, alors que cela était illégale ? Ne peuvent-ils donc pas être poursuivis pour ça ? Ce fichier est mis à la disposition de la police, forcément, ils ne vont pas dire qu’ils le donnent direct au club. Ils précisent juste que la police pourra le mettre à la disposition des clubs. En gros, rien ne change, mais on met les formes pour que cela passe sans problèmes.


Encore une fois, les mensonges, la corruption et l’injustice sont présents dans ce dossier.

Comment est-ce possible qu’un tel fichier existe ? Les critères de cette liste sont trop vagues, trop floues. Et il semble évident que les dirigeants du PSG élargiront très facilement cette liste pour atteindre leurs objectifs. Ils ont d’ailleurs commencé le week-end dernier en contrôlant tous les supporters venus encourager les féminines du PSG. D’ailleurs, il faudra qu’on nous explique pourquoi sur les ¼ et les ½, des supporters parisiens ont été refoulés du Parc des Princes ou de Charlety, alors qu’ils ont pu assister au match à l’étranger lors des matches aller ?

Tout ceci est une nouvelle fois incompréhensible ! La France, qui va accueillir l’Euro 2016 dans un an, est à des années lumières de la gestion correcte de ses supporters. Quand on lit les propos d’Antoine Boutonnet dans Le Parisien, on se rend compte du niveau d’incohérence auquel nous sommes. Interdiction, répression alors que l’UEFA prône le dialogue et la prévention !

On espère donc une chose, que l’Euro 2016 soit un échec complet au niveau de la gestion des supporters européens, pour qu’enfin, la France comprenne que les personnes en charge de ce dossier sont incompétentes ! Virez-les ! Démissionnez !

Rejoignez-nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 11:29

« Mercredi soir face à Barcelone, Paris aborde une échéance capitale dans sa marche vers le plus grand trophée. Une ville entière, des millions de français et de fans de par le monde seront derrière nous pour nous aider à franchir cette étape. Juste avant le coup d’envoi, envoyons un signal fort à notre équipe et à tous ceux qui nous soutiennent en entonnant « Ville Lumière », véritable hymne du Paris Saint-Germain, chanté par un Parc des Princes fier de ses joueurs, du parcours réalisé, et des futures conquêtes. » (PSG.fr)

 

Sincèrement, qu’ils aillent se faire ******* avec leur hymne à la con là ! Vous vous prenez pour qui au siège du PSG ?

Ca fait 5 ans que le Parc ne respire plus, 5 ans que vous insultez, bafouez, méprisez, réprimez, interdisez à ceux qui ont fait de ce chant, un chant historique & mythique et là, comme si de rien n’était, vous l’autoproclamez « véritable hymne du Paris Saint Germain » et pire encore, vous demandez, pour le match de ce soir à ce que tous les spectateurs du Parc le chantent ! Vous avez peur de passer encore pour des guignols avec votre stade business ?

 

Elle est où la spontanéité ? Elle est où l’authenticité ? Deux ingrédients pour faire d’un stade, un volcan en éruption ! Vous essayez de créer quelque chose avec tous vos artifices de communication ! Mais quand comprendrez-vous qu’une ferveur ça ne s’achète pas, qu’une passion ça ne s’achète pas ? Vous pouvez téléguider tant que vous voudrez toutes vos conneries, en faisant ça vous perdrez toute l’originalité et toute la spontanéité qui font d’un chant un chant clinquant ! Vous voulez prendre exemple sur les hymnes des stades allemand ou autres, mais vous ne comprenez pas, que derrière cette hymne, il y a autre chose, une base solide de culture du football et du supportérisme qui n’existe plus au Parc des Princes !

 

Ce chant, si mythique, si historique, si beau, vous allez le bafouer, vous allez insulter sa signification…

« Ô Ville Lumière, sent la chaleur, de notre cœur, vois-tu notre ferveur, quand nous marchons près de toi, dans cette conquête, chasser l’ennemi, enfin pour que nos couleurs brillent encore » !

Sincèrement, vous avez l’impression que ça colle à ce qu’est le Parc des Princes aujourd’hui ?

 

« Chaleur » « cœur » « ferveur »…rien que ça, ça n’existe plus ! On peut même être certain que la très grande majorité, ne sait même pas que ce chant reprend le rythme du mythique « Flower Of Scotland »…

 

Bref, vous continuez à surfez sur notre histoire alors que vous interdisez notre passion ! Alors que notre passion a fait notre histoire !

Créez vos chants, passez pour des guignols autant que vous voudrez, mais laissez l’histoire du Parc et de ses chants reposer en paix ! Tous ces chants, ont été créés avec une idée, une passion, une culture, une histoire, un idéal…les entendre encore raisonner de cette façon dans ce sanctuaire, c’est les insulter !

 

Mais vous n’avez pas le recul, l’expérience pour créer quelque chose ! Alors évidemment, il est plus facile de se baser sur ce qui a été fait par le passé et qui a fait du Parc des Princes, ce stade historique, bouillant et craint ! C’est facile de ne garder que ce qui vous arrange ! On vire le côté contestataire et rebelle, mais on garde les chants que vous avez créés car ils sont pas mal !

Bande d’hypocrites ! Vous ne méritez que notre dégoût !

 

Rien que de proposer ça, pour un ¼ de LDC contre le Barça, prouve à quel point vous êtes à la ramasse ! Un ¼ de finale de LDC bordel de merde ! Et il faut demander de chanter ! Quelle connerie !

Quelle honte !

 

Rejoignez-nous sur facebook & twitter

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact