Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 16:21

visuels_place_respect.png

A croire que Robin Leproux ait été touché par notre article précédent, il essaye de redresser la barre....

 

Reprenons donc la plume pour une nouvelle fois dénoncé ce qui se passe autour des tribunes du Parc des Princes. Vous avez pu le constater ou le lire, mais l’association « SOS Racisme » prend une place plus qu’importante dans le nouveau plan de Robin Leproux. Avant de commencer, ce texte ne sera pas une critique envers l’association en elle-même, son objectif et son fonctionnement. Simplement, en tant que supporters habitués des tribunes, et notamment des tribunes parisiennes, il nous semble primordial de se demander le rapport réel, logique et justifié entre une telle association et ce qui se passe au Parc des Princes. Nous resterons bien entendu uniquement au niveau des tribunes, nous n’avons pas vocation ici à sortir de ce cadre.

 

Donc, à l’occasion de PSG/Toulouse, dimanche à 17h, le PSG en partenariat donc avec « SOS Racisme » lance une campagne, intitulé : « Au Parc des Princes, la plus belle victoire, c’est le respect ! ». Jusque là, pas de problèmes. Sauf, qu’une nouvelle fois, le PSG ne cesse de commettre des bourdes de communication, et bafoue une nouvelle fois le passé du Parc, tout en y ajoutant encore plus de contradictions…Quelques points :

 

« Ne jamais frapper, sauf dans ses mains » : Dans le fond, pas grand à chose à dire, néanmoins, en regardant le sigle de ce point, vous y retrouverez le logo principal du groupe « Supras Auteuil » désormais dissous par l’Etat. Comment le PSG, dans un tel climat, peut il se permettre de proposer une telle image, quand des dizaines d’autres, au moins aussi explicites existent. Simple coïncidence ? Erreur ? Ou bien volonté de rendre encore un peu plus les anciens abonnés en colère ? On ne saurait dire, mais depuis le début de la saison, cet accroc n’est qu’une « maladresse » (volontaire ?) de plus à toute la mascarade « TousPSG ».

 

« Pas besoin d’alcool pour avoir la fièvre » : Ici on touche clairement la contradiction. Tout le monde est il logé à la même enseigne ? Bien sur que non ! L’alcool c’est interdit pour toutes les tribunes, par contre en loges c’est « open bar » ! Champagne et autres apéritifs, permettant de recevoir les hôtes du soir de la meilleure des manières, histoire d’être bien vu ! Vous savez ces hôtes, que l’on peut aussi appeler « people », ces personnes qui se permettent de donner un avis, alors qu’elles n’ont jamais payé une place de leur vie ? Celles qui donnent des leçons, alors qu’elles ont toujours été privilégiées ? Interdire l’alcool oui, mais pour tous alors, sinon comment être « TOUSPSG », si déjà, dans son plan de com, le PSG dissocie d’un côté son public fidèle qui paye, et ses people qui profitent gratuitement ? Allez savoir…

 

Voilà ce que l’on peut dire sur cette campagne, qui va, vous l’imaginez bien, inondez les spots publicitaires de la Capitale.

 

Revenons maintenant à l’implication de « SOS Racisme » dans tout ça. Le PSG lui accorde bien des avantages, et surtout lui confie des missions surprenantes. Que « SOS Racisme » s’occupe des problèmes de racisme au Parc, rien de plus normal, et même logique, mais quand cette association en devient le principal juge du résultat du Plan Leproux cela devient problématique.

Qu’on remette les choses en place, mais « SOS Racisme » n’a, en aucun cas, la légitimité, ni les compétences pour être juge et garant de la bonne ambiance du Parc des Princes.

Quand on lit cette semaine, que l’association a rendu un rapport détaillé au PSG sur ce qui se passe au Parc des Princes, en tribunes, c’est à tombé par terre d’incompréhension. Que « SOS Racisme » donne des chiffres d’insultes ou comportements racistes, rien de surprenant, mais depuis quand ont-ils été reconnu comme « expert » du monde des tribunes ?

Quand ils disent dans leur rapport, qu’un regroupement de 10 à 15 personnes s’effectuent, cela « permet à quelques anciens abonnés de s’asseoir côte à côte, ce qui pourrait provoquer des mouvements de bande relativement importants ».

En lisant ceci, on tombe clairement dans les premiers objectifs du club, à savoir éviter tout regroupement. Et de l’autre côté, Robin Leproux, dit vouloir retrouver la ferveur. Mais sait-il au moins comment s’est créée cette ferveur ? Comment elle s’entretient ? Et comment elle s’améliore ? Cette personne, au même titre que ces associés, n’ont pas la compétence suffisante pour évaluer le milieu des tribunes ! Ce milieu, nous cessons de le répéter, n’est pas un milieu appréhendable comme cela, il nécessite l’apprentissage des règles et codes de cette microsociété.

« SOS Racisme » poursuit ensuite au niveau des insultes, et précisent que 60% des insultes le sont contre l’actionnaire, et 24% contre le Président. Ils ajoutent en conclusion que l’ambiance est « saine et sympathique ». Il faudrait donc qu’il nous précise en quoi chanter 10 fois par match « Marseille on t’encule », « arbitre enculé » ou encore « ho hisse enculé » a de sain et de sympathique. D’ailleurs, ne touche pas t’on à l’homophobie ici même, et qu’attend le PFG pour s’insurger de tous ces mots obscènes ? Pardonnez moi, mais on ne le entend pas, « SOS Racisme » se dit également contre l’homophobie, qui est il est vrai une forme de racisme, mais tout de même, ne peut on pas donner à toutes et tous les responsabilités de ses compétences ? Pourquoi donner à « SOS Racisme » le monopole du plan « TousPSG » ?

Alors oui, c’est dans l’ère du temps, ce sujet sensible préoccupe et sensibilise, mais tout de même, si Robin Leproux veut faire les choses bien, qu’il arrête de prendre les gens pour des cons. Que ces études soient faites par des organismes compétents, et qu’on arrête de bassiner les gens avec encore et encore les mêmes crédos. Qui plus est, quand à cela on y ajoute maladresse sur maladresse.

 

Et puis bon pour terminer, qui croit sincèrement qu’une telle campagne va changer quelque chose, que ce soit au Parc des Princes, ou sur tous les terrains de France ? Réfléchissez bien au fond et à la forme, mais tout ceci n’est que du « blabla », des belles paroles et en aucun cas un travail de fond, de prévention et d’action juste. Nous le répétons sans cesse, le plan « TousPSG » n’est qu’une illusion, bourré d’incohérences et de maladresse, que la plupart ne voient pas, trop formatés au JT de TF1 ou aux diverses associations associées au PSG.

 

Le Parc des Princes n’a jamais eu vocation d‘apprendre le respect aux gens, il ne le sera jamais ! Ce n’est pas son rôle. Pourquoi faire du PSG et de son stade un laboratoire géant pour modélisation d’une société future ? On y mélange tout et n’importe quoi, on veut faire bien et on dépasse de très loin le cadre du football et de ses tribunes.

 

Que chacun s’occupe de ses problèmes dans son champ de compétence, et peut être qu’un jour, on arrivera à quelque chose ! Et rien n’assure aujourd’hui que la grave situation antérieure a changé avec toutes ses campagnes, qui ne sont qu’au final, un courant d’air.

 

Robin Leproux, avant de demander le respect, il faudrait déjà savoir ce que cela veut dire ! Une personne qui n’a pas le respect des disparus, comment peut elle demander à qui que ce soit de le respecter ?

 

Tout simplement INDIGNE !

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact