Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 20:11

09-10-psg-lyon-5078.jpgDepuis quelque temps, nous avons remarqué que les déclarations concernant l’ambiance du Parc des Princes changent quelque peu. Remise en cause du public, regret des supporters passés, critiques du modèle actuel, ils sont quelques uns à sortir de leur torpeur pour commencer à dénoncer les ravages du plan Leproux.

Sauf qu’à ces personnes, et avec tout le respect que l’on peut leur devoir (à certains), nous avons envie de leur dire que c’est bien beau, mais c’est trop tard ! Et quand bien même, leurs paroles font plaisir à entendre, car elles remettent publiquement en cause ce que nous dénonçons depuis deux ans, elles n’ont désormais plus l’impact suffisant pour changer quoique ce soit. C’est à se demander, si leurs sorties, ne sont pas dû à ce constat ?


Quoiqu’il en soit, tout ce qu’ils disent est vrai ! Le souci, c’est qu’on a l’impression qu’il tombe tous des nues seulement aujourd’hui de l’impact du plan « TousPSG » sur ce qu’est ou plutôt ce qu’a été le Parc des Princes. Le problème, c’est que nous, supporters du PSG, le disons depuis le début de l’instauration de ce plan. Eux avaient une démarche soi-disant sécuritaire, et vantaient alors les mérites (à tort) de Robin Leproux, d’avoir pris une telle décision. Sauf que nous savions pertinemment les répercussions catastrophiques que ce plan aurait sur l’ambiance de ce stade mythique.

Parce que là, nous ne parlons pas de n’importe quel stade. Nous parlons du Parc des Princes, jadis, le stade le plus chaud de France, à la renommée internationale ! Alors, quand on touche à ces 40 ans d’histoire, et qu’on oublie toute son histoire, il est évident que la différence serait immense, entre l’avant et l’après.

Reprécisons (une nouvelle fois) que nous sommes pleinement conscient de la responsabilité des supporters dans le conflit qui a pu amener au drame du 28 février 2010. Là n’est pas notre débat !

 

Ce que nous voulons dire, c’est qu’il est trop tard pour sortir de son silence, et oser espérer un changement. Car ce changement n’aura pas lieu ! Le Parc des Princes, le vrai, l’unique, est « mort », et nous ne le retrouverons probablement jamais dans l’état qui a fait sa gloire et sa renommée. Nous, supporters de ce club, et ex-pensionnaire de ses virages, le savons pertinemment, et nous n’espérons même plus nous battre pour retrouver nos abonnements.

Notre lutte n’est plus qu’une lutte d’idéal, de fierté, et d’honneur, par respect de ce qu’a été le Parc des Princes, et de ce qu’est la réputation des supporters parisiens partout dans le monde. Pour ça nous ne lâcherons jamais, pour ça, nous ne cesserons jamais d’être nostalgique de cette période glorieuse, pour ça, nous ne cesserons jamais de supporter à notre façon les « Rouge & Bleu », pour ça nous ne cesserons jamais de chanter pour le Paris Saint Germain Football Club !

Et ce malgré toutes les injustices dont nous faisons preuve !

 

Et des injustices, nous en vivons malheureusement trop souvent !

 

Nous sommes devenus depuis deux ans le dossier prioritaire de la Préfecture de Police de Paris, qui ne se cache même plus de créer des « black listes » d’anciens supporters du PSG, alors que l’illégalité d’une telle mesure est évidente. Ce dossier leur fait tellement peur, que pas plus tard que le week-end dernier, une manifestation surprise devant les sièges de l’Equipe et de BeInSport, a propulsé plus de 8 camions de CRS devant le siège du Parc des Princes, par peur que ce groupe d’une cinquantaine d’unités, viennent chanter devant le siège du club. Nous précisons, venir chanter, car c’est uniquement de ça dont il s’agissait. Imaginez pourtant si ces supporters étaient venus. Arrestations, motifs tordus, et autant d’interdictions de stade que de présents. Tout ça pour quoi ? Uniquement parce qu’ils ne veulent plus de nous, supporters Ultras du PSG, et qu’ils seront prêt à tout nous éradiquer. Ce fait, n’en est qu’un parmi tant d’autres, qui avec le match Lille/PSG et ses 30 000 tristes supporters, lancent la saison d’une manière plus qu’inquiétante. Sans compter sur les arrangements entre dirigeants du PSG et du Dinamo Zagreb, qui vont se mettre d’accord pour éviter que tout supporter adverse respectif ne puisse se déplacer…

 

Pour preuve, les discours affichés des décisionnaires de la LFP, qui font des fumigènes leur dossier priorité en matière de sécurité des stades de football. A tel point, qu’un jeune supporter stéphanois, vient d’écoper de 15 jours de prison ferme « via bracelet électronique », tout ça pour avoir soi-disant allumé un fumigène dans un stade de football !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Rendez-vous compte de la disproportion des mesures, récidiviste ou pas, c’est clairement du n’importe quoi ! Soutien à lui !

 

Il aura fallu attendre deux ans pour entendre « enfin » des critiques sur le plan « TousPSG », espérons qu’il n’en faudra pas autant pour qu’ils se rendent compte, que ce problème n’est que le début d’une machine en route, qui ne vise que la fin du mouvement Ultra en France.

Ils pourront toujours se plaindre, une fois la moissonneuse passée, que nos stades ne respirent pas le football, déjà qu’en France, on a du mal à s’en passionner, alors d’ici quelques années, on a de quoi craindre le pire.

 

La preuve en est, avec cette baisse de fréquentation des stades de L2, de près de 100 000 ( !!!!! ) spectateurs à la même époque. Nous ne sommes qu’au mois de septembre…Et pendant ce temps là, les décideurs, ne cessent de nous mentir en disant que c’est bon pour le football !

 

Mais le football ne se regarde pas, il se vit !

 

Alors cessez vos conneries, et redonnez-nous de vrais stades de football !

 

Liberté pour les Ultras !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact