Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 12:32

100621074831611_2_000_apx_470_.jpg

 

Que les joueurs de football d’aujourd’hui sont des stars capricieuses et surpayées ?

Que le football français est dirigé par des incompétents ?

Que les médias (hormis quelques uns) desservent le football plus qu’ils ne le servent ?

En ce lundi 21 juin 2010, la France semble tombée des nues devant le dernier épisode de la série France World Cup 2010. Petit retour sur ces dernières heures.

 

 

Dimanche, était prévu un entraînement public de l’Equipe de France, en préparation de son match de mardi face à l’Afrique du Sud. Stupeur, les joueurs boycottent l’entraînement, et refusent de s’entraîner, retournant dans le bus discuter avec le sélectionneur et le président de la FFF. La raison ? Une solidarité à Nicolas Anelka suite à son exclusion du groupe par la fédération, provoqué par des insultes envers son sélectionneur à la mi-temps du match France-Mexique.

 

Voilà en gros le contexte, nous ne serons pas là pour en débattre, mais pour s’étonner du déferlement que ce Taulé provoque, des réactions en cascade, des déceptions, des colères, des dégoûts…

Car au final, est-ce vraiment surprenant d’en arriver là ? 

 

En tant que supporters de football, assidus des stades de Ligue 1, cette situation choquante ne nous surprend même plus. L’attitude des joueurs, la gestion du football français ainsi que le travail des médias, ttrois choses auxquels nous sommes malheureusement habitués, et ce, depuis plusieurs années déjà. Retour point par point sur notre vision des choses…

   

Les joueurs :

   

Nous l’évoquions dans un article précédent, leurs comportements ne sont pas dignes, ne sont pas à la hauteur de leurs réputations, ne sont pas exemplaires, ne sont pas logiques, ne sont pas respectueux, etc. A voir l’opinion publique s’offusquait de la sorte hier, on se demande si les gens découvrent un phénomène qui existe depuis déjà bien longtemps. Les joueurs de football vivent dans un monde parallèle, pourrie par la sur-médiatisation et l’argent, ils en perdent les valeurs de bases de notre société, ils pratiquent un autre le sport, le football professionnel, qui est en réel décalage avec le football populaire amateur. L’argent leur monte à la tête, et leurs réactions ne sont pas dignes de joueurs de football, mais bel et bien de stars capricieuses, désireuses de faire ce qu’elles veulent, quand elles le veulent !

Et même si hier, les joueurs de l’Equipe de France ont réalisé quelque chose d’inédit et de jamais vu, dépassant ainsi toutes les limites, cela ne fait que s’inscrire dans l’air du temps, et suit finalement une évolution malsaine, pourrie par l’argent du monde du football professionnel.

Ces comportements remontent à déjà plusieurs années, et les personnes présentent dans les stades ne peuvent que l’affirmer. A quelques exceptions près, les joueurs ne jouent que pour eux, ne pensant qu’à leur compte en banque, et ce qu’il se passe autour d’eux ne les touche guère. Il n’y a plus de valeurs, tout est corrompu par l’argent, l’amour du maillot est quelque chose qui n’existe que très rarement, l’amour du pognon a pris le dessus depuis de nombreuses années. Il n’y a plus de respect pour les supporters, on leur demande d’encourager les joueurs, mais quand il s’agit de les saluer, et de leur dire Merci pour les sacrifices effectués, il n’y a plus personne. Pire encore, quand les joueurs commencent à être critiqués ou sifflés, ils abandonnent, baissent la tête, et semblent devenir des victimes sans se poser la question que leur prestation ou leur comportement ne sont pas à la hauteur de ce que les supporters attendent d’eux.

Quand on dit que les supporters sont trop virulents envers les joueurs, aujourd’hui cela ne semble plus être le cas, alors qu’au final, tout le monde se rend compte aujourd’hui, qu’un bon coup de pied au c*l des joueurs ne leur ferait pas de mal de temps en temps.

Nous, supporters, le défendons depuis bien trop longtemps, et il n’aura pas fallu attendre cet énième caprice sur-médiatisé pour s’en rendre compte !

Les attitudes ne trompent pas, et désormais, vous regarderez les joueurs d’un tout autre œil, enfin…


Les dirigeants du football français

 

Nous ne sommes pas là pour rentrer dans des débats qui nous sont extérieurs, et intervenir sur des sujets dont nous ne sommes pas qualifiés. Nous dénotions l’attitude des joueurs sur le terrain, en tant que premiers témoins de leurs comportements. Ici nous déplorerons la gestion du football français en se basant sur le traitement que les dirigeants de la LFP (Ligue de Football Professionnel) et de la FFF réservent aux supporters des stades français. Plusieurs articles précédents traitent de ce sujet, mais, sur le même constat que le point précédent, la mascarade d’hier en Afrique du Sud ne fait que traduire une incompétence sur tous les sujets qui concernent nos deux fers de lance du football français, Mr Frédéric Thiriez (pdt LFP) et Mr Jean-Pierre Escalettes (pdt FFF).

Sur un sujet qui nous concerne, en l’occurrence, la sécurité des stade français, nous avons à de nombreuses reprises contestés la politique ultra-sécuritaire de nos instances, ainsi que sa communication catastrophique sur des sujets aussi sensibles. Que ce soit la question fumigène, ou la question Coupe de la Ligue, ces deux personnes ont montré des limites très marquantes, et quand aujourd’hui, on s’étonne de la gestion du cas « Equipe de France », pour nous cela ne fait que continuer…Nous ne nous plaçons pas en expert du football, mais quand on dénote l’attitude communicative de la fédération sur le cas Raymond Domenech, et son maintien surprise en 2008,  sur le cas Laurent Blanc, sur le cas Anelka même récemment, où sous la pression des médias, elle n’a pu que céder à la vox populi, et ce de façon politique…Imaginez, si tout n’était pas sorti dans la presse, la décision aurait elle été la même ? Face au déferlement médiatique, Mr Escalettes a fait preuve de faiblesse, et plutôt qu’agir, il a une nouvelle fois réagit, provoquant un Taulé de plus à son palmarès…

Sa communication naïve et uniquement post-événementielle sur le sujet des supporters, se dévoile désormais aux grands jours. Et quand bien même, les spécialistes n’ont cessé de signaler les problèmes de gouvernance de la fédération, l’opinion publique semblait trop obnubilé à se défouler sur le sélectionneur, plutôt que de critiquer, les responsables de son maintien…

Aujourd’hui, tout semble vouloir enfin changer. Changer les hommes est plus que nécessaire, mais le verbe « changer » est très bien choisi, et il ne s’agit plus de remplacer, mais bel et bien de changer, et qui sait, pourquoi pas obtenir de la part de nos deux instances, un changement d’avis sur la question « supporters » qui nous tient particulièrement à cœur ici...

 

Les médias :

 

Dans notre premier article sur ce blog, nous n’arrêtions pas de s’attaquer aux médias français, qui ne cessent de lancer de l’huile sur le feu, quel que soit le sujet, dans le simple et unique but de vendre leurs publications…

Emmené par leur fer de lance, en la personne du journal l’Equipe, qui n’hésite pas, dès qu’un évènement « people » arrive dans le football, pour se transformer en magazine type « Voici », et jouer les commères. Trop souvent, et malheureusement tout le temps, ce type de médias, concernant la question des supporters a tort, avançant des choses d’un ton sûr, alors qu’aucun travail d’investigation n’a lieu. Du coup des conclusions hâtives sont tirés, et face au déferlement médiatique, trop souvent dénuée de cohérence, obligent les autorités à réagir, et très souvent de façon disproportionné. La réaction en lieu et place de l’action voilà à quoi nous poussent les médias, dans un monde finalement contrôlé par leurs publications…

La preuve en est ce week-end, face à la Une de l’Equipe, la fédération n’a pu que réagir, et on sait de quelle manière, mais face à cette publication, nous sommes en droit de se demander, les intensions d’une telle publication ? En retranscrivant une telle phrase choquante, quel autre but que d’apporter confusion et colère ? Quel autre but que de vendre du papier et faire du profit ? Quel autre but que de tout casser à deux jours d’un dernier match ? Même si il existe des excuses, comment ne pas critiquer le moment choisi ? Ils n’étaient pas sans savoir des conséquences que cela provoquerait, et finalement, à nous faire croire que leur intérêt est national, il n’est finalement que privé, et dans le seul but de faire de l’argent, et de la désinformation. Choquer pour acheter, voilà le crédo préféré des médias, dans un monde où les ragots et la violence fait plus la Une que la vérité et la solidarité…

Malheureusement, l’épisode de ce week-end ne changera rien aux médias français, et pire encore, je crois qu’il en sortira renforcé, pour quel avenir ?...


   

Voilà donc un chapitre bien sombre autour de l’Equipe de France, pourtant si apprécié, si fédératrice, si aimée depuis 1998. Malgré son sélectionneur antipathique, les gens espéraient un miracle, espéraient revivre les émotions de 1998 ou 2006, en octroyant aveuglement que le football professionnel était régit par des valeurs plus financières que morales.
Pour nous rien de choquant, juste une simple évolution aux yeux du grand public, qui va enfin se rendre compte ce qu’est ce milieu, qui bafoue les valeurs fondamentales de ce sport. Il est donc temps de réagir, d’arrêter certains comportements, et de lutter pour la défense du football comme un sport populaire…

L’Equipe de France est une institution, quel que soit ses joueurs, ses sélectionneurs, ses dirigeants, il ne faut pas tout confondre. Supporter des joueurs surpayés et capricieux n’est plus d’actualité, par contre supporter, un club, une ville, une nation, doit le rester quels que soit leurs événements, merveilleux ou facheux…

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact