Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 16:33

43729-copie-4.jpg

 

Jeudi 14 décembre, soit quasiment 3 ans jour pour après un désormais célèbre PSG/TWENTE. Dernier match de la phase de poules de l’Europa League, le PSG pas encore qualifié joue sa qualification pour le tour suivant. Malheureusement, sa qualification ne dépend pas que de lui, pire encore, il se doit de réaliser une sorte d’exploit pour pouvoir se qualifier. Contre Twente, il fallait rattraper une différence de buts importante, face à un adversaire déjà qualifié, en espérant que dans l’autre match le Racing Santander ne batte pas aisément Manchester City. Cette année, scénario plus ou moins pareil, il fallait ici réaliser un meilleur résultat en termes de point que Salzburg qui se déplaçait à Bratislava.

Et même si le scénario ne s’est pas trouvé finalement favorable en Slovaquie, il l’a quand même était pendant près de 70 minutes, sans que cela ne se ressente du côté du Parc des Princes…

 

Et pourtant, les joutes européennes, c’est un élément fort de l’identité PSG, malheureusement, hier soir, on a eu l’impression que cet aspect historique du club de la Capitale avait disparu. Pourtant, nous le répétons, jusqu’à la 70ème minute, tout se prêtait à faire de cette soirée, une nouvelle soirée européenne mémorable. Les temps ont effectivement changé, et ne voyons pas là, un signe pessimiste irrationnel, mais ce PSG là, non qualifié, (un évènement qui plus est) aurait-il oublié une part de son histoire ? Trop tôt pour le dire, et ne berçons pas dans un pessimisme absolu, qui sait, ce mal sera accouchera peut être d’un bien en fin de saison, avec un éventuel titre de champion…Quoiqu’il en soit, cette élimination prématurée, ne peut être acceptable, et nous nous demandons encore ce que les « Merci Paris » descendant des tribunes venaient faire à la fin du match…

 

En attendant d’épiloguer un peu plus sur ce point, revenons sur ce match au scénario quelque peu similaire, mais à l’ambiance radicalement opposé, qui restera comme un des derniers bons souvenirs de l’ancien, du vrai, Parc des Princes.

Cette soirée de 2008, sentait le souffre, la sueur et la folie ! Elle l’aura été de bout en bout, avec un avant match explosif aux alentours du Parc des Princes, berçant cette soirée dans un climat, certes, pas forcément très sain, mais qui allait envoyer le public du Parc au 7ème ciel.

 

Paris mène très vite 2-0 et se qualifie virtuellement dès les premières minutes, malheureusement, de l’autre côté, Santander en fait de même, et rend caduque le résultat du PSG sur sa pelouse. Pire encore, en début de 2ème mi temps, ils rajoutent un 3ème but, rendant quasiment en vain les espoirs du PSG. Le PSG doit alors gagner 4-0. Puis, un pénalty est sifflé pour le PSG, mais Mateja Kezman, le rate, coupant ainsi encore les rares espoirs des supporters. Mais, à force d’une abnégation venu des cieux, car il faut avouer que le PSG alors ne tournait pas comme celui d’aujourd’hui, quelque chose a alors poussé les jouers à se donner encore un peu plus. Efforts récompensés, puisque quelques minutes plus tard, Mateja Kezman se rattrape et redonne l’espoir à tout un stade, alors très clairsemé. 3-0, il ne suffit plus que d’un but…but qui interviendra, quelques 30 secondes plus tard, dès le coup d’envoi, faisant chaviré un Parc pas encore remis du 3ème but, dans une euphorie rare, et une explosion mémorable. Ce PSG là, est capable de tout, du pire comme du meilleur, et ce soir de Coupe d’Europe restera une de ces soirées mémorables. Certes, très loin d’un PSG/Real, ou d’un PSG/Steaua, mais tout de même marquantes à tout point de vue pour les présents de cette soirée.

En relisant ce bref compte-rendu, vous vous rendrez compte, que nous nous rapprochons de très près, à la soirée de jeudi soir contre Bilbao, que malgré le résultat défavorable sur l’autre match, le scénario du match au Parc est à peu de choses près similaire (pénalty raté, but coup sur coup…etc) à celui de Twente.

 

Ce que nous voulons dire par là, c’est qu’à cette soirée, il a manqué quelque chose, quelque chose d’irrationnel, quelque chose qui collé à la peau du PSG. Le brin de folie, le brin de réussite, permettant au PSG de se sortir une nouvelle fois d’une situation européenne mal embarquée, mettant en ébullition un stade qui ne demande que ça….
Aujourd’hui, le PSG n’a pas été capable de se sortir d’une telle situation, aujourd’hui, le Parc n’est plus capable de retrouver une telle explosivité et folie, lors d’un tel match.

 

L’Europe et le PSG c’est un lien très fort, qui a fait rentré le PSG dans le cœur de milliers de personnes, une génération de supporters, qui composent aujourd’hui bon nombre d’anciens supporters, désormais dégoutés, de ce qu’est devenu leur seconde maison. En regardant les virages du Parc des Princes, une nouvelle jeunesse tente de reprendre un flambeau éteint, et de le rallumer sans allumettes…Peut-être qu’un jour (pas si lointain que ça d’ailleurs), ce PSG sera capable de retrouver cette folie passagère les soirs de Coupe d’Europe…ce ne sera forcément pas cette année….

 

Pour terminer et revenir sur ce PSG/TWENTE, titre de notre article, nous vous laisserons avec la vidéo des dernières minutes de ce match, au scénario improbable, et à l’explosion de joie de folie, rappelant d’un air nostalgique à tous ceux qui l’ont vécu, que « ça c’est Paris ! »…


Avant ça, voici un lien d’un article qui n’a pas de rapport vis-à-vis de notre article, mais sur la lutte des anciens abonnés du Parc des Princes…Un article, comme nous demandons tant, non pas pour nous soutenir, mais pour simplement relayer une réalité objective et juste de ce qui peut se passer autour des tribunes parisiennes…Cliquez ici tout y est dit !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Supporter 16/12/2011 19:02

Bah c'est plus ou moins précisé, pas forcément de façon explicite je l'accorde. Le rapprochement était plus irrationel, avec cette réussite qui fuit désormais le PSG, notamment sur le match de
Salzburg...Un petit signe quoi, rien de méchant.

petitlu 16/12/2011 12:39

Paris aurait pu gagner 30 -0 contre bilbao , du moment que le redbul gagnait , il était qualifié , donc absolument rien à voir avec twente ....

apres la partie ambiance , la c'est exact , le jour et la nuit ....

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact