Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 10:27

Furiani_lebouquin_cover.jpg5 mai 1992, le football français connait sa plus grande tragédie, avec l’écroulement d’une des tribunes du stade de Furiani à Bastia. 18 morts, 2300 blessés sont le triste bilan d’une telle catastrophe.

20 ans après, nous rendons aujourd’hui hommage à toutes les victimes de ce drame, tout en leur rappelant que nous n’oublierons jamais !

 

Ce 5 mai 2012 a longtemps fait polémique, en raison d’une journée complète de championnat prévu à cette date, chose qui n’avait jamais existé depuis le 5 mai 1992. L’année des 20 ans, cela est forcément vécu comme un affront, et il a fallu attendre de nombreuses déclarations, une pétition et des réunions pour réussir enfin à déplacer la journée du samedi au dimanche ou au lundi. Cela a pris du temps, et même s’il est regrettable que les instances n’y aient pas pensé au moment d’élaborer le calendrier, notons au moins le mérite qu’elles l’aient modifié en conséquence, certes sous  pression et un peu obligé, mais elles l’ont fait.

 

Aujourd’hui est donc une journée hommage, unanime, ce qui est assez rare pour le souligner, de la part de tout le peuple français. Tous ceux qui ont vécu ce drame, de la télé ou bien des tribunes seront marqués à jamais de cette catastrophe, au même titre des drames anglais du Heysel ou de Hillsboroug.

 

Il n’y a pas de longs messages à faire, simplement donner tout notre soutien possible aux familles et proches des victimes, qui en ce jour se remémoreront leur être cher disparu.

Le monde des tribunes leur a déjà rendu hommage, que ce soit à Bastia mercredi ou un peu partout en France, et encore demain ou lundi sur les différents stades de L1….

 

Car on ne devrait pas mourir pour un match de football. Un match de football est censé vous produire des émotions fortes, de stress, de ferveur, de joie et de tristesse, mais en aucun cas il ne doit être associé à un drame mortel. Ces personnes y allaient pour voir un match de bon niveau, ce devait être une fête, malheureusement ce fut l’inverse, et même si de cet erreur certains ont surement appris, nous ne pouvons que souhaiter qu’un tel drame ne se reproduise pas un jour…

 

Une pensée à tous ceux touchés de près ou de loin par cette catastrophe.

Hommage aux disparus.

Pour ceux qui auraient envie de voir comment un stade de football et des supporters sont capables de rendre hommage, cliquez ici.

 

5 mai 1992 – 5 mai 2012 : on n’oublie pas !

 

RIP

 

Rejoignez la Page Facebook

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact