Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 11:18

Tristesse.jpgHier soir, j’avais beau être content de la victoire du club de la Capitale, j’avais quand même cette tristesse profonde en moi. Alors soyons honnête, la performance réalisée hier est immense et rejoint sans aucun doute les plus beaux exploits européens du club depuis sa création. De quoi faire chavirer tous les fans parisiens dans un état second, à en rêver, à n’en plus dormir…

Mais voilà, pour moi ça, c’était avant…malgré toute la meilleure volonté possible, hier soir, je n’ai pas réussi à vibrer comme j’aurai du vibrer et au final, à la fin du match, j’en ai même éprouvé de la tristesse…


Une tristesse profonde car je me suis rendu compte que vu l’exploit réalisé, j’aurais du être en fusion…Il ne s’agit même pas ici d’être au stade, ce n’est pas le débat, cela remonte bien plus loin…ce n’est rien d’autre que l’amour sans limite pour un club que je pouvais avoir avant même d’avoir 10 ans…Hier soir, dans mon canapé, qu’est ce que je regrettais cette époque, où devant ma télé, alors que je n’avais pas encore l’âge d’aller au stade, je vivais le match d’une façon unique, avec folie, subjectivité…avec passion !

L’âge où je n’avais d’yeux que pour le club rouge & bleu, sans prendre en considération les mots ambiance, groupes ou réputation qui sont venus bien après, mais l’âge où le résultat de mon équipe importait plus que tout. Le moment où le soir, en se couchant, j’avais des étoiles plein les yeux…où le matin en me réveillant j’avais le sourire car mon club venait de réaliser un truc de fou !

Malheureusement, ces moments là je ne les vis plus et c’est presque les larmes aux yeux que je le dis.

 

Il n’est pas question ici d’être aigris, de faire le rabat joie car encore une fois, nous prenons toute la mesure de l’exploit réalisé hier soir…l’idée c’est simplement de partager mon sentiment de tristesse vécu hier soir, car plus que jamais, je me suis rendu compte que quelque chose s’était cassé à jamais…Beaucoup ne le comprendront pas, certains le pourront, ceux qui se retrouvent dans la même galère que moi depuis 5 ans maintenant et avec qui j’ai vécu des moments de pur bonheur pendant des années, que ce soit devant la télé, au Parc ou en déplacement…

 

Et pour cette tristesse, j’en veux tellement à tous ceux qui m’ont mis dans cette situation. Je ne vais pas refaire le débat du pourquoi, du comment, mais voilà, mon club, le PARIS SAINT GERMAIN FOOTBALL CLUB m’a fait vivre et partager des moments inoubliables à jamais…mais beaucoup ont été ceux qui m’ont détruit cette passion que j’avais pour lui…et ces personnes, jamais, jamais je ne pourrai leur pardonner !

Parce qu’elles ne se sont jamais rendues compte, ou même posées la question du mal qu’elles avaient pu causer...C’est indescriptible comme sentiment, il faut le vivre pour le comprendre, mais ce qui a été cassé il y a 5 ans, ne pourra jamais être réparé et pour ça je leur en voudrai toujours…

Cette injustice profonde, ce manque de reconnaissance alors que j’avais donné corps et âme pour ce club pendant des années, je ne l’oublierai jamais et je continuerai de maudire ceux qui en sont responsables !

 

Je me souviendrai toujours de ces soirées chez moi, avec mes parents, frère et sœur, devant la télé, j’avais une douzaine d’années et je devenais hystérique dès qu’un but était marqué, je sautais du canapé comme un fou, je tapais sur les carreaux, c’était d’ailleurs surement trop excessifs, mais quel kiff, quelle explosion…une explosion que j’ai appris à canaliser ensuite et à vivre bien différemment une fois au stade, mais putain cette insouciance de jeunesse, qu’est ce que je la regrette !

 

Je leur en veux tellement de m’avoir enlevé ça de moi…

 

Certains me diront, qu’il faut passer à autre chose, qu’il faut oublier…désolé c’est impossible et plus jamais je ne vivrais un match du PSG de la même façon…Depuis 5 ans, j’ai perdu la foi, l’envie, la motivation, la passion pour mon club. Je reste un amateur de football, supporter du club de la Capitale, mais je ne peux plus l’exprimer comme avant et je trouve ça tellement triste…

 

Honte à ceux qui m’ont fait arriver à ce point…

Une pensée à ceux qui comme moi, sont victimes pour toujours de cette injustice…

 

Il n’y a pas de mots…

 

Ô Ville lumière….

 

 

Rejoignez-nous sur facebook & twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact