Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 17:14

PSG_LOGO_STREAMING_FOOT_MAG.jpgPourquoi l’ensemble des personnalités qui s’expriment sur le plan Leproux, n’osent mettre en balance le bien fondé de telles mesures ? Pourquoi n’entend on jamais les bonnes questions posées ? Pourquoi des émissions de Télé ou Radio notamment réputées pour ne pas avoir leur langue dans leur poche deviennent totalement aveuglées par ce qui est en train de se passer au Parc des Princes ?

 

Est-ce parce que M. Leproux les a hypnotisé au cours de l’été 2010 ? Est-ce que le ministère fait pression ? Ou est-ce finalement un problème de compétence et compréhension ? Parce qu’il s’agit d’un problème de sécurité ? Suite au décès d’ un supporter, il faut tout accepter, sans broncher, ni oser remettre en cause certaines décisions ?

Pourquoi donc, à chaque fois que le sujet est abordé, nous n’entendons que le « pour » et jamais le « contre » ? Et pourtant, n’est-ce pas là le 1er but d’une dissertation, savoir le bon comme le mauvais et en tirer une conclusion objective ? N’est-ce donc pas, finalement, le travail de tout bon journaliste ?

 

Allez, comme bien souvent, tâchons de bousculer un peu la donne et d’avancer autre chose, d’un autre point de vue, et de façon un minimum réfléchie.

 

Alors, reconnaissons-le, de notre côté le travail n’est pas neutre, néanmoins, nous pensons connaître un minimum le sujet, bien plus que 90% des personnes qui traitent du sujet dans leurs articles. Ne serait-ce que recueillir la bonne information et surtout sa signification.

Nous le répétons sans cesse, mais le monde des tribunes est une micro-société qui fonctionne avec des règles établies et bien précises. Alors, pour  ne pas cacher la vérité et être franc, il faut l’assumer pour mieux l’appréhender, mais la violence fait partie de cette micro-société, qui fonctionne de façon raccourcie sur « la loi du plus fort ». Plus fort en terme de chants, d’animations, de tifos, de banderoles, mais aussi de combat physique. Sauf qu’au préalable, tous ces paramètres sont/étaient pris en compte et régulés par des codes, mais comme dans toutes sociétés, il existe des dérives, et des dérives qui conduisent parfois au drame, comme ce fut malheureusement le cas au Paris-Saint-Germain, ou plutôt dans son univers.

 

Voilà donc pour commencer cet article, une autocritique et les réalités dans lequel notre passion s’exprime. Il est important, que tous ceux qui lisent, supporters ou non, comprennent bien dans quel état d’esprit nous nous plaçons, et dont nous sommes conscients.

Malheureusement, cette réalité est trop souvent, si ce n’est tout le temps, reprise à défaut, et exploiter de manière néfaste…Connaissez-vous des personnes, capables aujourd’hui, quand on traite ce sujet, de faire la part des choses entre le bien et le mal dès qu’on parle des supporters du PSG ? Quasiment aucun, ou en tout cas, pas sur un média qui diffuse au niveau national voire international. Vivant actuellement dans une société globale emprunte de l’insécurité du matin au soir, il n’y a plus que les faits divers qui intéressent l’opinion publique. Alors, les stratégies de communication sont simples, on fait peur, on rappelle les faits à notre bienséance, et ensuite, une fois l’opinion choquée, on donne nos idées et mesures. Du coup, derrière, difficile de redire quelque chose, ou de se demander pourquoi. Cela devient logique…

 

Derrière ces lignes, vous avez, de façon raccourcie, la stratégie de communication de M. Leproux, à chaque fois qu’il traite du sujet sur les antennes médiatiques. C’est pourquoi, aujourd’hui, tout le monde lui dit « OUI » et personne n’ose lui dire non, ou alors, dès que la piste devient trop glissante, on peut compter sur la collaboration des médias pour évacuer ou passe sous silence, certaines questions…Si il ne les a pas choisies au préalable, bien évidemment….Vous demandez un débat en direct à M. Leproux ? Impossible, il ne sera pas disponible. Voilà en gros, le genre de réponses que sa secrétaire a du formuler lorsqu’on lui posait cette question, si bien qu’on le lui ait posé bien sur...

 

Mais pourquoi donc ?

Parce qu’il sait, qu’en minorité, seul contre tous, un ensemble lutte contre lui et sa politique. Cet ensemble ? Les victimes de son plan, qu’il a soigneusement remercié de leur fidélité en leur supprimant leurs abonnements. Combien sont-ils ? Environ 13 000 ! Bouah, ce n’est pas assez pour leur donner la parole…ou allez si, quand même, pour faire bien, mais que 30 secondes d’antenne pour un entretien d’une heure...

Le but ? Eviter les questions qui piquent, les questions qui feraient mal à son plan et à sa fierté. Pourtant on ne se demande pas, quelles sont ces questions ? Pourquoi sont elles posées ? Ne méritent-elle pas un minimum de recherches, et pourquoi ne pas se demander si finalement elles sont justifiées ?

Ah mais oui, comme il le dit, c’est le fameux « pris à payer ». Mais le problème de fond dans tout ça, c’est qu’il n’a toujours pas compris ce que représenter ce prix à payer pour ces anciens abonnés. Si il passe par là, je l’invite à lire l’article « ce qu’il faut comprendre… » pour la réponse.

Ce fameux prix à payer qui passe si bien, n’est qu’un artifice de sa panoplie communicative, qui se rapproche dans l’ombre à de la propagande. Couper toute contestation possible pour instaurer sa politique. Il vous dira, qu’il n’est pas maitre des décisions politiques, d’arrêtés ou autres interdictions liberticides, surement vraies, le problème reste qu’il n’est pas obliger de cautionner. Comment réagissez-vous quand on vous dit, preuve à l’appui, que les couleurs Rouge & Bleu parisiennes n’étaient pas acceptées au Stade du Moustoir par arrêté préfectoral, dimanche dernier, en dehors de la tribune visiteuse, remplie de….10 personnes. Si vous vous dites, « c’est normal » ou bien c’est le « prix à payer », c’est que vous êtes tombés dans le panneau, et qu’il vous a eu. Le pire dans tout ça, c’est qu’il fait dire oui, à des gens qui critiquent la politique de sécurité du gouvernement lors des manifestations…Allez comprendre !

Il a ses chances dans la politique c'est évident!

Forcément, quand on assiste ensuite aux « Entretiens du Parc », il ne faut pas s’attendre à ce que des choses tendancieuses soient prononcées, ni même que l’auditoire soit un minimum hostile et revendicateur. Dernière démonstration en date du pouvoir d’influence de M. Leproux.

 

Pour conclure, il n’y a plus de temps à perdre à s’offusquer devant telle ou telle déclaration, car elles sont désormais légions. M. Leproux, et nous le reconnaissons depuis le début, maitrise cet art de la communication, et il dispose surtout, de tous les moyens possibles de le mettre en application. Mais d’autres armes sont à la disposition des supporters, la patience dans un premier temps, qui a porté ses fruits. L’organisation ensuite, parce qu’après que M. Leproux ait complètement supprimé toute possibilité d’organisation, celle-ci a pu se mettre en place, et des premiers signes de rapprochements communs voient le jour. L’action ensuite, et les premières actions ont eu le mérite de faire bouger les choses, et de déclencher ensuite des discussions. Des discussions qu’il tend à valoriser et à promouvoir, afin de monter qu’il fait un geste, et ainsi s’assurer de la crédibilité en cas d’échec des négociations. Il dira « vous voyez, c’est pas moi qui refuse…. ».  Sauf que cette éventualité est déjà envisagée, et M. Leproux l’a bien compris, il a désormais à faire à une structure plus organisée, et qui se met en place, et il s’en est déjà aperçu. En effet, il espérait que son plan marcherait, force est de constater qu’il a fait plus de dégât qu’il ne le pensait et qu’il a du revoir ses plans initiaux.

Car il ne faut pas se leurrer, si le stade était plein à chaque match, ces discussions n'auraient jamais vu le jour. Le problème c'est qu'il n'avait pas envisagé le boycott, et surtout qu'il serait si efficace.

 

Sauf, que si vous êtes au préalable tombés dans le panneau de sa communication, vous ne vous en êtes même pas rendu compte, mais les faits ne trompent pas, et comme bien souvent, avec M. Leproux les faits sont aux antipodes de ses paroles, et pour ceux qui le savent ce n’est pas prêt d’être terminé !



Alors, s'il vous plait, désormais, faîtes attention!

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact