Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 11:48

9782879009483.jpgPSG/Dortmund, et le remake de l’invasion allemande de 1940 sur les terres franciliennes. Heureusement il ne s’agissait cette fois que de football, mais tout de même ce petit parallèle historique ironique a été souligné par de nombreux médias ce matin du 05 novembre.

En effet, hier se jouait au Parc des Princes, un match d’Europa League opposant le PSG au Borussia Dortmund. En regardant le match, de la télé ou du stade, le constat est simple, le PSG joue à l’extérieur. Le Parc n’est alors plus Rouge & Bleu mais bel et bien Noir & Jaune et le contraste est saisissant !

Cela doit être une première au Parc des Princes, de voir autant de supporters adverses investir le stade de façon si marquée. Près de 8 000 si ce n’est 10 000 fans du Borussia ont fait le déplacement à Paris pour suivre leur équipe, dans ce qui, il n’y a même pas un an, aurait été un match exceptionnel et magique. Il fut simplement très bon.

Auparavant, tout au long de la journée, les allemands avaient investi les rues de la Capitale et de ses monuments, passant même au siège de la fédération pour chambrer l’équipe de France

 

 

21h05 Coup d’envoi, et là stupeur, les chants qui résonnent sont inconnues, d’une langue qui n’est pas habituelle. Pas de panique, il ne s’agit que des supporters allemands qui chantent à la gloire de leur équipe favorite. Mais du coup, on n’a plus l’impression que ce match se joue à Paris, mais en Allemagne. Fait inédit, pour un Parc des Princes réputé bastille imprenable. Sauf que cette année la donne a changée, nous le savons, et par ses décisions M. Leproux a décidé de manquer de respect à ses plus fidèles supporters, garants de l’ambiance au stade, qui boycottent fermement leur stade fétiche. Du coup celui-ci est abandonné à qui bon lui semble, de venir passer un match et encourager son équipe comme si elle jouait à domicile. Et c’est le cas depuis le début de la saison, St Etienne, Bordeaux, ou encore le Maccabi Tel Aviv, sauf que volontairement, le PSG bien aidé par ses collaborateurs médias, passait sous silence ces détails. Aussi difficile que d’obtenir l’affluence précise les soirs de matchs au Parc des Princes. Vous savez, dans la plupart des stades, s’affiche sur l’écran géant « Nous sommes X », bah au PSG cette option n’existe plus, trop peur de devoir assumer les pires affluences depuis 20 ans. Encore hier, RMC jouait avec les chiffres du classico. A 12h20 il annonçait seulement 27 000 places de vendues. A 18h, on était passé à 40 000 avec un tout autre discours, en ayant évidemment supprimé toute trace du 1er article. Alors où est la vérité ? Nous verrons dimanche, mais une chose est sûre, RMC subit la pression de quelqu’un, et pour une radio qui d’ordinaire est originale et ne fait pas comme tout le monde, on a l’impression qu’eux aussi sont tombés sous l’égide de M. Leproux et de tous ses collaborateurs. On savait que M. Leproux maitrisait la communication, mais au point d’en aseptiser tous les médias, il fait fort ! Remarque, comme il sait que son plan est un échec, et qu’il doit continuer de garder la tête haute et de protéger son plan au maximum, il n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour parvenir à ses fins.

 

Ceci étant, face à un tel constat, une telle humiliation pour les joueurs, il faut en parler. A un moment, ces joueurs, ils vont en avoir marre de jouer à l’extérieur à chaque fois qu’ils sont censés jouer à domicile. Si encore il y avait du répondant, permettant de faire face à l’adversité, cela passerait, mais quand le Parc des Princes est totalement délaissé à l’adversaire, il y a un problème, et un problème qu’il va falloir régler. Parce que prôner la fabuleuse ambiance du Parc comme modalité de recrutement, autant ça passait en début de saison, autant maintenant, les joueurs quand on va leur parler du PSG, le Parc ne rentrera pas en ligne de compte….Et c’est bien là le futur problème qui va se présenter à M. Leproux. Si sa communication continue de cacher ce problème, cela ne pourra pas durer indéfiniment. PSG/Dortmund en était l’exemple flagrant. Comment n’importe quelle personne assistant ou regardant le match ne peut se dire. « Mais attendez, il y a un problème là ? Pourquoi le PSG joue à l’extérieur au Parc ? ». Cette image va au fil des matches continuer de s’amplifier, les gens vont petit à petit se dire que le Parc ne fait plus peur, et qu’on y va comme à la maison. Les joueurs adverses l’ont déjà compris, et viennent à Paris avec l’idée de jouer un match amical ou alors un match sans réelle pression. A vouloir trop changer l’aspect du Parc des Princes, M. Leproux lui dénature toute son identité, toute sa réputation, et si au premier abord, il nous bassine avec sa sécurité, ce qu’il ne prévoit pas, c’est que toute l’image du PSG va changer. Mais à Paris, l’image du PSG est tellement ancrée dans les mœurs, qu’il faudrait 5 années comme celle-ci pour tout changer, sauf qu’il n’a pas le temps, ce n’est tout simplement pas possible. Malgré tous ses efforts, d’ici là, beaucoup de choses auront changées, et la patience à Paris n’a jamais existée, c’est pourquoi, rapidement il va devoir trouver une autre solution. Car il ne pourra plus mentir aux joueurs qu’il souhaite recruter. Le pouvoir du Parc était le dernier point d’attraction du PSG, M. Leproux l’a détruit, et il risque tôt ou tard de le payer.

 

Comme en 1940, l’invasion allemande de PSG/Dortmund va laisser des traces dans les mémoires. On se souviendra un jour de cette invasion, sauf que pour le moment, elle donne des idées, des idées aux supporters adverses, qui ne vont désormais plus hésiter à investir le Parc comme leur stade domicile.

Et les conséquences d’ici là fin de saison seront plus importantes qu’on ne le pense…à moins que le PSG gagne le titre de champion…

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact