Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 13:58

200910061348_zoom.jpgQue le 25 Septembre Brice Taton, supporter du Toulouse FC, est décédé à Belgrade, des suites de ses blessures, après avoir été roué de coup et lancé du haut d'un escalier, 8 jours plus tôt, par des supporters du Partizan de Belgrade.

Brice, ainsi que ses amis, étaient venus assister au match opposant leur équipe favorite, à celle de la capitale Serbe comptant pour l'Europa League. Ils étaient alors réunis sur la terasse d'un bar, avant d'être sauvagement attaqué par un groupe d'une vingtaine d'individus, venus uniquement pour en découdre.

Face à un tel déferlement, Brice et ses amis n'ont pu, que très peu se défendre, malheureusement, Brice, prit à partie par un groupe de 5 ou 6 personnes a été lynché, puis jeté du haut d'un escalier de 10mètres...

Au moment de l'arrivée des secours, il était encore conscient, mais le mal était fait, et ses blessures, trop graves, l'ont plongé dans un coma, qui l'amènera à nous quitter 8 jours plus tard.


Mercredi 21 avril, s'ouvrait à Belgrade, le procès de ses agresseurs, qui risquent 30 à 40 de prisons fermes pour "homicide volontaire". A travers cet article, il est uniquement question de rendre hommage à ce supporter Ultra, parcourant des centaines de kilomètres pour suivre son équipe favorite lors d'un match de football....


De façon générale, il est de coutûme lors de déplacement de supporters, Ultras ou non, de profiter en amont du match de la ville où l'on se déplace. Tradition encore plus forte lorsqu'il s'agit de matchs de coupe d'Europe, dans des pays étrangers (volonté de visiter, de découvrir d'autres cultures). Mais il faut savoir que chaque pays ou ville a ses particularités, et qu'avant de s'aventurer dans une ville, il faut en connaître les rouages, et règles. Je parle ici de façon générale, et que le cas de Brice n'a rien à voir là dedans.

En quelque sorte, venir dans une ville adverse, dans le milieu des tribunes, peut être considéré comme une provocation, et généralement, cette "provocation" volontaire génère des violences.

 

Pour en revenir au cas de Brice et de ses amis, cette donnée n'a pas été oubliée par le groupe, puisque les couleurs à l'effigie du TFC ont été soigneusement caché, comme le souligne de le Président des Indians Tolosa, groupe Ultra dont faisait partie Brice : "Nous étions au café, j'avais rangé mon écharpe dans une petite sacoche, sans provocation inutile, on s'est fait attaquer sauvagement, c'était un acte de guerre caractérisé". Comme nous pouvons le lire, les précautions étaient de mise, car les toulousains connaissaient les risques potentiels et la violence radicale des supporters serbe. Malheureusement, cela n'a pas suffit, du fait de l'extrêmisme dont font preuve les supporters du Partizan. Sans rentrer dans des divergences politiques, cette attaque volontaire et caractérisée, est l'oeuvre d'un groupuscule extrêmiste, censé à la base venir mettre le boxon lors du défilé de la Gay Pride de Belgrade, mais qui devant le dispositif policier trop important, se sont rabattus sur une proie plus facile, en l'occurence, les supporters toulousains...

 

Si, souvent, la violence organisée dans le football se fait entre deux groupes conscients, là ce ne fut pas le cas, d'une parce que les toulousains n'avaient pas d'intention d'en découdre avec qui que ce soit, de deux parce qu'ils n'ont pas la réputation d'être un groupe violent sur la scène Hooligan. L'attaque n'avait donc aucun fondement dans le "Code" du supporter, c'était une attaque aléatoire, visant principalement, des ressortissants étrangers (les toulousains n'auront pas été les seules victimes de coups), et dont la violence a provoqué la mort de Brice...

 

Suite à ce décès, devant la violence inimaginable utilisé lors de cette attaque, la France et plus généralement l'Europe du football s'est mobilisé pour rendre hommage à ce supporter. Des banderoles, des actions, des chants et tout autre support à la disposition des supporters ont été utilisé, dans un seul et unique but, rendre hommage à ce supporter Ultra décédé dans une attaque barbare...On notera tout de même, une comparaison, entre français et serbe. Alors que nous français, logiquement plus proche de ce drame, auront mis moins de dignité et respect quand à la mort de Brice. Quand l'Etat serbe se décrète en état de deuil national, qu'il y a 3h de queue pour rendre hommage à Brice à Belgrade... en France, quelques lignes, quelques minutes seulement, et une faible partie de l'opinion publique touchée par ce drame...

 

Si l'ensemble des tribunes ont été touchées par ce drame, c'est qu'il revêt du caractère aléatoire qui en découle. En effet, tout supporter, ayant déjà fait un ou plusieurs déplacement, a pu facilement se retrouver dans la même configuration que Brice et ses amis...Boire un verre en terasse d'une capitale étrangère, fait partie du folklore, c'est parfois là qu'on en tire les meilleurs souvenirs...malheureusement ce ne fut pas le cas pour Brice, qui était là, au mauvais moment, au mauvais endroit....

Chaque supporter se sent donc concerné par ce drame, car il sait, que finalement ça aurait pu être lui, et que la limite ne tient qu'à un fil...

 

Pour terminer, on espère qu'une chose, que justice soit faite, que les coupables seront punis, même si cela ne fera pas revenir Brice, c'est le minimum que l'on puisse demander...

 

C'est donc avec dignité, respect et tristesse, que nous rendons hommage à Brice, et souhaitons tous le courage possible à sa famille, ses proches et ses amis supporters...

 

Pour ne jamais oublier...

Partager cet article

Repost 0
Published by supporter.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact