Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 09:16

photo-tour-eiffel-34.jpg« Supporter », de terme anglais, ce mot qui à première vue semble si simple à cerner, est en réellement bien plus complexe qu’il n’en paraît.

Le football est devenu si « important » dans l’esprit des gens, surtout depuis la victoire de la coupe du Monde en 1998, qu’inconsciemment, tout le monde supporte une équipe. Le football est devenu depuis cette date, un moment de rassemblement, et il est entré au plus profond de la société, au point qu’une personne qui a la base est très loin du football, finit par chambrer son collègue de travail sur les résultats du week-end.

A première vue, cela peut paraître étrange ou bien normal, et c’est bien là tout l’intérêt de cet article.

 

Comment le football, et plus précisément, ses équipes locales (département ou région), peut permettre à chacun d’être concerné par ce qui se passe dans nos championnats ?

 

Sans rentrer dans le détail des différents types de supporters qui existent dans et autour des stades de football, nous tâcherons d’apporter un point de vue assez strict sur la crédibilité d’être oui ou non « supporter » de football. Cette réflexion fait suite à un constat dont nous sommes témoins, et qui nous paraît important de commenter ici.

 

Nous mettrons donc en dehors de cet article, ce qu’on appellera les « amateurs » de football. Non pas dans le sens de ceux qui débutent, mais plutôt dans le sens de ceux qui apprécient le sport et le beau jeu, et qui ne s’implique pas autant qu’un supporter. Mais de nombreux renvois seront faits au court de l’article sur ce terme, gardons le en tête.

Ne considérez pas là que nous estimons leur avis comme insignifiant, mais que nous avons déjà beaucoup à dire sur le « supporter », et leur description n’est pas le but du sujet.

 

Si ce sujet est nécessaire, c’est pour redéfinir ce qu’on appellera la base, parce qu’être supporter d’une équipe, selon notre point de vue, implique des conditions "socio-géographo-historique", qui mérite d’être débattu ici même.

 

Un « supporter » de football se définit simplement, par le fait de supporter une équipe précise, et de suivre ses résultats coûtent que coûtent.

Généralement, hormis des cas précis, une personne à tendance à supporter le club le plus proche de son lieu d’habitat, ou bien de sa région d’origine.

Pourquoi ? Parce que le football est le sport numéro 1 en France, et que ses clubs font en quelque sorte image de fierté locale. A travers cette équipe, les gens se confrontent aux autres, et font prévaloir leur identité locale.

On vit dans un monde, où la société aime se mettre en concurrence, et le football en est le terrain parfait.

Les gens sont généralement fiers de leur région d’origine, et ils aiment le revendiquer, et le football le permet à merveille. C’est le cas à l’étranger, où des gens qui en France, ne se revendiquent pas forcément fier d’être français, le font une fois les frontières franchies et l’engouement national revient, et le football y est pour beaucoup.

C’est la même chose au titre local, malgré les mauvais résultats d’un club, la grande partie de la population alentour continue de rester fidèle au club, mais en fait il s’agit plutôt d’une fidélité à sa région ou son département. Parce qu’en quelque sorte, lâcher son club, c’est lâcher sa région…

On peut avancer comme explication, une revendication de la fierté locale.

A travers sa localisation géographique, une personne se construit une identité, en fonction de l’histoire de sa région, de son département, qui met un certain temps à s’exprimer. Généralement, une fois l’adolescence installée, les gens commencent à comprendre les relations géographiques, et petit à petit ils se forgent cette identité. Le football est en quelque sorte un accélérateur de la découverte de cette identité, où des résultats important peuvent être synonymes de fierté et de déclic.

Mais pour autant, tout le monde n’est pas « supporter » de football, par contre tous les vrais supporters de football ont cette chose en commun, cette identité régionale exacerbée, qui représente au finale la base de leur passion. Généralement, au départ on supporte un club pour sa proximité géographique ou par relation familiale et parce qu’on aime le football. Et petit à petit, quelque chose se construit, et on se rend compte qu’à travers le football, s’exprime autre chose. Cette chose, une fois qu’elle prend forme, rend chaque match de football pour quelque chose plus important que du sport, il en devient de l’intérêt de cette identité façonnée au fil du temps, et qui peut parfois poussé à la violence, quand il faut la défendre.

On en vient là, à la notion de territoire etc, qui à très large échelle, a été et est malheureusement toujours la cause des conflits de guerres…

 

Bref, tout ça pour dire qu’être «supporter», n’est pas qu’une question de football, que cela fait intervenir des notions bien plus larges, et que, pour réellement devenir un « supporter » d’un club de football, il faut avoir cet amour au fond de soi, qui permet de dépasser le cadre sportif, pour continuer contre vents et marées de continuer à supporter un club, qui peut finalement être mauvais ou très bon, mais on n’y reste toujours accroché.

Et le football, tout seul, de part ses résultats variables ne peut suffire à créer une telle identité, sinon dès qu’une équipe descendrait en 2ème division ou plus bas, elle n’aurait plus de supporters. On extrapole un peu, mais c’est pour bien cerner la question.

 

Il y a bien des cas particuliers, notamment des supporters des gros clubs répartis un peu partout en France. On peut douter des capacités réelles de ces personnes à supporter tels ou tels clubs, alors qu’ils n’ont pas forcément d’attaches particulières avec ces derniers. On se demande, ce qui peut les pousser à continuer de supporter un club, qui en terme de géographie ou d’histoire n’a rien en commun avec eux. A part, un effet de mode, ou autre courant de pensée, (hors épopée du club en question, qui par contre peut être un déclencheur), on ne peut qualifier cette personne comme « supporter » de football, même pas d’un amateur de beau jeu, car certaines fois, l’équipe en question n’est pas en haut de l’affiche.

On n’y arrive pas, allez savoir pourquoi…Le seul avis que l’on peut « accepter » de ses personnes, c’est l’analyse footballistique, qui du canapé de son salon, avec un minimum de connaissances n’est pas compliqué à développer.

 

Être « supporter » de football, c’est accepter les rivalités historiques du football, et ces rivalités s’expriment à chaque échelon de la société, du simple employé, au grand PDG…Mais selon nous, pour assumer et revendiquer cette rivalité, il faut avoir la crédibilité d’action, et c’est bien là le but de l’article.

Qui est apte à parler d’un club ou non ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by supporter.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact