Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 14:11

POLICE 251009Depuis peu, on assiste à des mesures invraisemblables de la part des autorités publiques, qui n’hésitent pas à proposer et appliquer des mesures dont on peut largement douter de la légalité, et surtout de l’éthique qui en découle.

Si, il faut évidemment faire quelque chose concernant les violences autour des stades, il faut néanmoins faire attention à ne pas dépasser les limites. Malheureusement, depuis ce tragique 28 Février 2010, tout est permis, et les libertés fondamentales sont remises en question.

 


Nous avions déjà évoqué la question à travers les huis clos, nous estimons important d’en reparler ici, tant il faut souligner la gravité des faits.

 

Le 14 avril 2010, la demi-finale de Coupe de France, Quevilly/PSG sera délocalisé dans le stade Michel d’Ornano de Caen, pour des raisons de normes de sécurité. Plutôt logique pour débuter, malgré le fait que les supporters parisiens n’aient pas à leur disposition leur tribune visiteurs habituelle, et ce jusqu’à la fin de la saison. Jusque là, tout va bien, les mesures sont appropriés, et en accord avec les risques éventuellement encourus.

Mais voilà, qu’on réitère quelque chose qui dépasse l’entendement.

Le détail.

 

Pour assister à ce match, il faut déjà présenter sa carte d’identité, afin que le billet soit nominatif. Disposition qui va sûrement devenir fréquente à l’avenir. Mais en plus de présenter sa carte, il faudra avant tout prouver sa localisation géographique. Par conséquent, toute personne n’habitant pas dans les départements frontaliers de celui de Caen ne pourra acheter une place pour le stade. En gros, les supporters parisiens, aussi pacifique peuvent ils être, n’ont pas le droit d’acheter de place, juste parce qu’ils habitent la région parisienne.

C’est déjà là, une première stigmatisation qui va à l’encontre de l’éthique moral. On le sait tous, les problèmes sont le fait d’une minorité, pourquoi donc pénaliser l’ensemble ?

Depuis des années, des supporters parisiens, présent partout en France ont toujours assistés aux matchs de leur équipe favorite, en prenant place dans les différentes tribunes des stades de France, et ce, sans aucun problème. C’est la liberté de supporter qui est donc remise en cause ici.

Il faudra donc être un local de la région pour assister à ce match. Première démesure surprenante.


Mais le pire est à venir…

Mercredi 14 avril, jour de match, arrêté préfectoral, interdisant toute personne « se prévalant de la qualité de supporter du Paris-Saint-Germain » d’entrer dans le stade. Comment repérer ces supporters ? Toutes couleurs, tous signes à l’effigie du club de la capitale fera office de preuve. Pire encore, toute voiture immatriculée de la région parisienne, se verra contrôler, voire même verbaliser, ou même arrêter, comme cela a pu se faire il y un mois lors du match à Lens. Bilan, 70 procès verbaux dressés, et des mises en détention aléatoires pour toute personne venant d’Ile De France.

La preuve : http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/a-six-dans-une-cellule-de-5-m2-09-03-2010-841162.php

Si vous comptez aller sur Caen ce jour là, pour aller voir de la famille, ou même de façon professionnelle, et que vous venez de la région parisienne, sachez que vous pourrez être soumis à ce type de contrôle, et même de répression.

Nous atteignons à travers cette mesure, un problème qui nous amène à se demander, si les fondements de toute société contemporaine sont ici respectés ? Sans aller extrapoler sur la constitution des Droits de l’Homme, on peut réellement se poser des questions qui découlent logiquement de telles mesures.

Interdire à une personne de se déplacer dans un endroit juste parce qu’elle en vient d’une autre, est tout de même très stigmatisant, et honteux. N’importe quelle personne, concernée ou non par le problème est mise dans le mec sac que tout autre, juste parce qu’elle est considérée comme venant de la région parisienne.

Sans non plus comparer, à notre passé tragique de la 2ème guerre mondiale, la stigmatisation aujourd’hui effectuée fait malheureusement très peur à voir…

 

Si seulement, on pouvait tirer des conclusions lucides et cohérentes d’un tel dispositif, on pourrait, peut être le légitimer, et encore…Pour le moment on se dit, regardez c’est efficace, il n’y a plus de violences autour des matchs du PSG, les mesures sont efficaces. Encore une fois, NON, la seule mesure réellement efficace, est la fermeture de la tribune visiteurs pour chaque match du PSG à l’extérieur. Elle suffit à éviter dans le contexte actuel, environ 90% des problèmes, car elle touche de plein fouet, le problème de base, qui règne autour des tribunes parisiennes, à savoir le mélange Auteuil/Boulogne, dans une même tribune, ce qui parait impensable…

Oui, il y a un problème autour des supporters du PSG, oui il faut faire quelque chose, mais se vanter qu’un tel dispositif est efficace, alors qu’il gaspille de l’argent et du temps, c’est être malhonnête et faire de la désinformation et prouver son incompétence…

 

Être supporter d’une équipe, et ici, du Paris-Saint-Germain, n’est pas un crime, la majorité ne doit pas payer des faits de certains. Stigmatiser telle ou telle personne en fonction de sa provenance géographique s’apparente à une forme de racisme, et provoque par conséquent, plus de problèmes que de solutions…

 

Mais, ce n’est sûrement pas finit, l’affaire de la banderole anti-chtis, refait bizarrement surface, alors qu’une finale au Stade de France pour le PSG se profile…

Que va-t-il se passer si le PSG gagne cette demi-finale ? On avait eu les experts St Denis pour dénicher des empreintes, jusqu’où irons nous cette année ?

La suite au prochain épisode…

Partager cet article

Repost 0
Published by supporter.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact