Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 20:20

fumigenes-sur-louis-ii-copie-1.jpgLe silence sur ce blog depuis plusieurs semaines, traduit un sentiment non négligeable, à savoir celui du questionnement. A cela s’ajoute une période où l’actualité des tribunes parisienne n’est pas, n’est plus à même d’être débattue, la faute à un statut quo devenu lassant et à des perspectives guères optimistes.
Nous aurions pu débattre de sujets plus généraux, mais force est de constater que la situation parisienne blase quelque peu, et la motivation de présenter d’autres injustices n’est plus la même qu’à la création de ce blog.
Face à ce constat, il est alors naturel de se demander de quoi peut être fait l’avenir de la lutte de la Résistance Parisienne, une Résistance qui n’a plus le choix de s’adapter à une situation complètement différente des débuts du plan « TousPSG ». A cette question, il n’y a pas de bonne réponse, car finalement elles le sont toutes, en fonction dont chacun perçoit la situation.

Faut-il s’arrêter ? Faut-il continuer ? Si oui, continuer pour quoi ? Pour qui ? Un idéal ? Probablement. Un passé ? Surement. Une histoire ? Evidemment. Mais dans cette volonté qui nous animait uniquement ces derniers mois, est venu s’ajouter celle de vivre quelque chose, quelque peu comme avant, grâce à la création de nouveaux « groupes » ou plutôt « bandes », qui finalement continuent d’entretenir ces 3 choses, au travers d’une amitié, d’une histoire plus ou moins récente, aujourd’hui dans le délire de se déplacer pour s’amuser, et peut être moins, pour lutter.
Et les questions d’avant ne semblent plus vraiment d’actualité. Les autorités, le PSG, les médias, tout ce beau monde est aveuglé par les millions de QSI et les résultats sur le terrain, occultant ainsi complètement le cas des tribunes, qui pour la majorité est un cas réglé et terminé…
Evidemment il ne l’est pas, mais à force de ne pas en parler, certains, très logiquement, pensent à autre chose, pensent d’abord potes avant de penser lutte, mais peut-on vraiment leur en vouloir ?
De notre avis non, et allons même plutôt dans leur sens, en se disant, si il n’y avait pas cette amitié, cette volonté d’être ensemble, que resterait-il aujourd’hui des tribunes parisiennes ?

Car, soyons en conscients, si pendant un an, un an et demi, ce qui animait les membres de la Résistance Parisienne était de défier les autorités, le PSG et ses dirigeants, pour montrer que quels que soient les bâtons mis en travers de la route, nous serions toujours présents, partout !
Mais aujourd’hui, que reste t’il ? La plupart des instigateurs du plan « TousPSG » sont en fait bien au chaud du côté de la Préfecture, tandis que leurs hommes de mains au PSG, bon qu’à le promouvoir au travers de discours tordus et incohérents, ne font plus partie de l’organigramme, ou bien ont été relayés à des rôles abstraits. Le PSG est entré dans une nouvelle ère, dominée par l’argent, avec la perspective de déménagements, mettant à mal l’histoire du club.
Il n’y a donc plus vraiment de cible, le Ministère et la Préfecture étant intouchables, la lutte parisienne a été amenée à évoluer, mais à force de changements si brutaux, beaucoup gagne en démotivation, et nous ne pouvons les blâmer…

La question pour les derniers se posent donc de la sorte…Comment continuer de s’amuser, tout en pouvant servir la Cause ? Là encore, il n’y a pas de solutions magiques, car des avantages, nous en trouverons d’un côté comme de l’autre, tout comme leurs inconvénients, et au final, l’impact évident pour la lutte n’en restera que minime…alors à quoi bon se donner du mal ?
La solution, n’est elle pas simplement de continuer de vivre notre passion le plus librement possible ?
Ne peut-on pas, déjà, le considérer comme une victoire ?
Il faut arrêter de se poser des questions pour savoir, si telle chose est bien ou pas, qui vivra verra…Il n’est pas là question évidemment de dire Amen à tout, et de revenir le plus vite possible en tribune aléatoire ovationner Pastore et consorts. Nous parlons ici, uniquement des déplacements. A vrai dire, vu comment les choses dites autour du Parc des Princes sont quasiment nulles, et vu les failles de sécurité et autres découvertes, on peut se dire, que tôt ou tard, il y aura du changement, et qu’au final, hormis la billetterie, rien n’a changé dans l’organisation d’un stade censé être garantie de sécurité…

L’important, le minimum est de ne pas travestir l’histoire, comme les virages aléatoires le font. Sur cette ligne de conduite, il faut continuer d’occuper le terrain, et tant que nous l’occuperons, nous garderons un certain contrôle d’une lutte devenue utopique. Résignés, oui nous le sommes, alors soit on s’arrête définitivement, comme beaucoup ont déjà pu le faire, ou bien on essaye de continuer de vivre de bons moments, comme on peut, sans réellement se poser de questions, en partant du principe, que d’être présent est déjà une victoire ?

La lutte a évolué, c’est évident, et beaucoup, dégoutés et résignés, ont lâché l’affaire. D’autres, ont trouvé ou retrouvé un semblant de fraternité et de fierté, et sont alors prêt à de nouvelles choses…une sorte de nouvelle génération en devenir…Aura-t-elle le temps et la place d’éclore ?...Nous aurons peut être un jour la réponse.

Quant à aujourd’hui,  malgré toutes les questions en suspens, que les motivés continuent de représenter Paris partout, toujours, ce sera déjà mieux que rien, et finalement, je crois que c’est tout ce qu’il nous reste…Mais c’est déjà pas mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Supporter 10/02/2012 23:19

Tu sais à vrai dire, parcage ou contre parcage, l'impact n'est plus du tout le même par rapport à la saison passée. Le club est tellement dans une logique sportive à 200%, que le reste, ils s'en
foutent un peu, tant qu'on parle pas d'eux en mal...
Alors, pour l'instant certains espèrent qu'en calmant le jeu, on obtiendra peut être des trucs, ils sont mieux informés que nous pour le savoir, faisons-leur confiance.

Il n'y a pas de solution magique, et aujourd'hui, hormis foutre un bordel monstre sur un ou plusieurs matches, il n'y a rien qui puisse pousser les gens à changer de position...

On n'est plus au début des années 90...

durdur 09/02/2012 15:16

boycott du parc ya pas le choix, mais pourquoi ya pas boycott des déplacements ? ca ca leur ferait les dents. Malgré les bons résultats qui rempli les parcages ? les ex d'auteuil à 90%. si c mecs
la été ds la lutte on avancerait, malheureusement tt le monde n'a quasiment jamais été sur la meme longueur d'onde. Dire que le mot d'ordre aujourdhui c'est tous en parcage, ca en dit long sur
l'état de la résistance parisienne... on est à l'envers et en ce moment on peut plutot parler de collaboration parisienne, d'ou ce calme ambiant...

resistant 31/01/2012 09:31

Bravo pour cet article...

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact