Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 16:35

491566538.jpgC’était il y a quelques temps, quand à l’avant match d’un PSG/OM tout le Virage Auteuil chantait avec envie et ferveur ce chant, censé galvaniser les joueurs du 11 de la Capitale à prendre la 1ère place du classement à quelques journées de la fin du championnat, laissant espérer un futur titre de champion !

Finalement il n’en sera rien, le PSG ne finira même pas européen…Sacré PSG !

Mais voilà que notre espérance d’alors est aujourd’hui récompensée, le PSG, 19 ans après, décroche le 3ème titre de champion de son histoire…

 

Alors que ce titre se fête dans les rues parisiennes, j’ai du mal à exploser de joie et savourer pleinement ce titre que je réclamais d’années en années. Quelque chose s’est cassé, quelque chose a changé…

 

Trois ans déjà, qu’une vague déferlante a fait table rase de l’histoire du Parc des Princes et de ses occupants ! Depuis qu’on a injustement dissous les associations de supporters, depuis qu’on a supprimé sauvagement plus de 13 000 abonnements en mai 2010, depuis qu’on a aseptisé les murs de nos coursives d’un blanc sans relief, depuis qu’on a craché sur l’histoire du plus beau stade de France, depuis, depuis, depuis…je ne suis plus le même supporter du PSG…

Plus la même hargne, plus la même rage, plus la même ferveur devant un match du PSG que je regarde à la télé. Un but marqué ou un but encaissé, pas de réaction, ni de joie, ni de tristesse, tout est si différent. Non c’est sur, ma vie n’est plus la même !

Il faut que j’attende les quelques déplacements effectués pour retrouver un semblant d’avant, sans que ce ne soit pareil ! Mon but principal, n’est pas forcément de pousser les Rouge & Bleu, mais de faire comprendre à ceux qui m’ont mis dehors que je suis toujours là et que je ne lâcherai pas, tout simplement par respect de ceux qui ont tout donné par le passé. Accompagnés de centaines de mecs comme moi, notre but n’est plus uniquement de supporter, mais principalement de revendiquer ! En chantant pour Paris et le PSG, nous leur montrons notre façon de voir le football, pleine d’intensité, pleine de ferveur et pleine de liberté ! Nous ne voulons pas rentrer dans leur moule aseptisé !

 

Les temps passent, certains protagonistes de mon éviction se font à leur tour remerciés, cela me rend joyeux, mais cela ne me rend pas mon stade, mon adrénaline, ma passion. Qui plus est, quand il en reste encore des détracteurs, bien aidés par d’autres, qui font de ma, de notre, situation, une affaire personnelle…

Malgré toutes les interdictions et les restrictions de mes libertés de citoyen, je continue à défendre un idéal, celui du supporter ultra du Paris Saint Germain Football Club. Sans forcément chanter pour ses joueurs, je chante avant tout pour ses couleurs, son blason, sa ville et sa région, tout simplement pour une identité qui s’est façonnée en moi depuis mon arrivée au Parc des Princes. Cette identité parisienne elle, est intacte, et même si elle est mise à mal par des fossoyeurs, elle ne disparaitra jamais. Pour elle je continuerai de me battre et de vivre ma passion le plus librement possible ! Quand en 2008 à Sochaux, nous étions tous au bord du précipice, ce qui nous a maintenus à flot, c’est la défense de cette identité si particulière. On oublie trop vite cette soirée si importante dans l’historie du club et le rôle, relatif mais néanmoins primordial qu’ont joué les supporters parisiens lors de cette fin de saison 2008. Union sacrée, rappelez-vous ! Regardez comment nous en avons été remercié…


Alors quand aujourd’hui le PSG décroche son titre de champion, deux sentiments me parcourent.

Celui de la fierté, mais aussi celui de l’amertume.

La fierté, car le PSG champion, c’est Paris en haut de l’affiche, qui l’emporte sur toute une province qui ne voulait que sa chute depuis le début. C’est aussi une fierté affichée, car pour bon nombre de mon entourage, déconnecté de la réalité du terrain et des tribunes, je reste un supporter du PSG, qui suit l’actualité de son club, sans jamais ébruiter sa passion de tribune, rien que pour ca, le plaisir de pouvoir jubiler devant eux existe réellement. On a tous dans notre entourage, notamment professionnel, des débats footballistiques, et quand pendant des années, tu en prends plein la gueule parce que t’es supporter du PSG, et bien aujourd’hui, les choses changent, et c’est toi qui savoure. Même si au fond de moi, ce titre je ne le vis pas pareil, je le fais paraitre comme tel pour ceux qui ne me connaissent pas si bien, et je peux enfin leur dire, PSG CHAMPION.

Mais aussi l’amertume parce que ce titre, je l’ai vécu de loin, alors que j’aurai du le vivre à 200% au stade, avec mes potes, avec mon groupe, avec mon virage…Une certaine jalousie peut-être, mais surtout une putain de haine envers tous les responsables de cette politique répressive autour des fans du Paris-SG. Personne ne peut comprendre ce que nous vivons, hormis ceux qui ont été directement touchés par ces mesures injustes. Perdre du jour au lendemain un rituel de venir au Parc toutes les deux semaines, est quelque chose de fort, que vous ne retrouverez surement jamais. Ce rituel vous permettait d’être fier, privilégié et joyeux de ce que vous viviez !

 

Des deux sentiments, si je devais en ressortir qu’un, ce serait surement le 2ème, à ma plus grande tristesse, car c’est celui qui me hante depuis 3 ans.

 

Je ne sais plus comment regarder mon club, celui qui me fait vibrer depuis 91 et ce premier match au Parc contre Sainté, celui pour lequel j’ai pleuré en 96 pour la Coupe d’Europe, celui pour lequel j’ai sauté comme un dératé devant ma télé en 99 quand Simone et Rodriguez ont crucifié l’OM, celui pour lequel j’ai vibré en 2006 quand Paris arrache la Coupe de France face aux marseillais, celui pour lequel j’ai flippé en 2008 à Sochaux pour éviter la relégation, celui pour laquelle j’ai vécu 6 années mythiques d’abonné, à venir au Parc 1 semaine sur 2, à se déplacer partout en France et un peu en Europe pour représenter ses couleurs et la réputation de ses supporters, celui pour lequel des mecs ont tout donné, pendant des dizaines d’années à faire du Parc et du PSG un monument du football français…celui pour lequel j’étais un passionné, un amoureux, un déjanté, un acharné, emprunt d’admiration pour son club, de respect pour les anciens et leaders des tribunes du Parc, de folie quand le ballon franchissait la ligne de but adverse, de dignité quand il s’agissait de rendre hommage, de convivialité avec une bande de potes soudée, de volonté quand il s’agissait de s’élever contre l’injustice, d’abnégation pour défendre son identité, de fidélité pour honorer les couleurs Rouge & Bleu et enfin de fierté d’avoir la chance et le privilège de profiter de tels moments intenses et mémorables, qui m’ont marqué à jamais au plus profond de mon être !

Non ce PSG là n’existe plus pour moi, il ne peut se prononcer au présent, tant ses dirigeants bafouent, tout ce pourquoi je l’ai aimé avec une telle intensité et ferveur.

 

Mais je ne peux l’abandonner, ne serait-ce que pour tout ce que je viens d’énumérer. Rien que pour ça, je continuerai de défendre ses 3 lettres, cette ville et sa région, pour entretenir à jamais ce que j’ai pu vivre à ses côtés. Pour son histoire, pour ceux qui ont fait la réputation du Parc, je n’ai pas le droit d’abandonner comme ça. Je leur dois trop pour ne penser qu’à moi. Retourner au Parc, dans ces conditions, est pour moi impossible et à vrai dire, je ne compte plus me battre pour cela, tant ce qui s’y passe est à des années lumières de ma vision du football. Mais me battre pour mes libertés, oui ça je le peux, me battre pour un idéal de supportérisme, oui ça je le peux, alors, le PSG champion aujourd’hui ne change rien pour moi et ma passion.

Dès la saison prochaine, je tenterai de répondre présent, pour continuer de vivre et d’entretenir ce passé intense, non pas dans le but d’espérer le retrouver un jour au Parc, mais juste pour honorer son histoire et sa réputation.

 

En 2009 mon rêve était de voir le PSG champion de France.

En 2013 mon rêve est de pouvoir supporter librement le club de la Capitale.

La 1er a fini par se réaliser, peut-être que le 2ème à force de persévérance, pourra un jour redevenir possible.

 

Je ne me bats plus pour les mêmes raisons, mais je garde en moi cette identité parisienne intacte que le PSG et le Parc des Princes m’ont aidé à construire ! Pour elle, et désormais uniquement pour elle, je continuerai de vivre ma passion, et ce, peu importe la façon dont ils entendent nous éradiquer, cette identité est plus forte que leur volonté répressive.

 

Le PSG est donc champion de France, et moi je me retrouve à me demander ce que je suis en train de ressentir…Voilà ma plus grande tristesse aujourd’hui, alors que mon club de toujours vient d’être sacré et la question ne devrait même pas se poser…

 

Avant de clôturer cet article, mes pensées vont envers tous ceux qui m’ont accompagné pendant toutes ces années au stade, et qui pour la plupart continuent de le faire, en restant fidèles aux valeurs que nous défendons. Sans eux, je n’aurais jamais pu vivre tous ces moments, et avoir le privilège de pouvoir dire, « j’étais là ». Merci !

 

Parisien !

 

Rejoignez la page facebook

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Pierre Guillard 14/05/2013 20:31

Votre article est vraiment bon. Peut-être pourriez-vous écrire quelque chose pour le grand public dans un site d'infos, comme Atlantico, ou Slate ? Il serait bon que plus de gens connaissent votre
façon de voir...
Si vous le désirez, je peux tenter un mix avec votre article sur votre 1e fois au virage Auteuil et vous le suggérer...
Bonne continuation,
Pierre Guillard (Besançon)
journaliste retraité

Aurél 13/05/2013 17:45

Je suis d'accord à 100% avec cet article, c'est exactement ce que j'ai ressenti... En gros, hier soir c'était : putain on est champion... et c'est tout ? oui c'est tout ! comment vivre pleinement
ce sacre puisque je, nous n'y sommes plus. Une part de nostalgie et de peine m'a empêché d'en profiter pleinement.

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact