Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 16:28

julien2010.jpgIl nous semblait important, le temps d’un article, d’oublier la lutte des supporters parisiens (que nous reprendrons malheureusement très rapidement), mais surtout de ne pas oublier, qu’il y a 4 ans, Julien QUEMENER décédait à la sortie du Parc des Princes, tué par un policier.

Sans revenir sur les détails de cette tragédie, tâchons, une nouvelle fois, de mettre la puce à l’oreille des lecteurs non avisés, sur la mascarade nauséabonde qui tourne autour de ce drame. Pour nous, Julien Q. est une victime, et non un coupable, comme l’a toujours prétexté la presse depuis maintenant plus de quatre ans. Au même titre que Brice Taton, le supporter toulousain tué en Serbie par des brutes sanguinaires, nous voulons, ici, lui rendre hommage, et ainsi ne jamais oublier cette date, qui restera gravé dans la mémoire de tous les supporters parisiens, et dont nous célébrions, mardi, sa 4ème année.

 

Nous le répéterons jamais assez, mais mourir autour d’un match de football ne devrait jamais arriver. Tout comme, on ne devrait en aucun cas se permettre de souiller la mémoire d’un disparu sans ne savoir qui il était vraiment. Et cette dernière remarque, est malheureusement le cas pour Julien Q., qui n’a, à aucun moment, fait l’objet d’un soupçon d’enquête objective autour de son décès. Très vite, trop vite, il a été catalogué comme supporters dangereux, radicaux de la tribune Boulogne, le tout appuyé sur fonds de préjugés malsains, méthode habituelle de la part des médias. Dès lors, et suite à la récupération médiatique de cette affaire, le nom de Julien Quemener, n’a cessé d’être trainé dans la boue, l’accusant de tous les maux de cette soirée tragique. Il était le coupable de cette histoire, il ne pouvait en être autrement…pour eux. Malgré le nombre incalculable d’incohérences autour de ce drame, personne ne s’est un jour posé la question, d’une remise en cause des faits de ce soir là. Malgré pourtant le rapport ballistique, qui prouve que M. Granomort a bien tiré debout et de façon horizontale, et non en position assise et de façon verticale comme il l’a toujours dit, prétextant ainsi une légitime défense. Attention, nous ne voulons pas, ici nous substituer au rôle de la justice, qui a malheureusement classé ce dossier, mais simplement d’émettre des doutes quant aux conclusions prononcées.

 

Non Julien Quemener n’était pas un supporter assoiffé de sang, raciste et tout ce qui va avec. Ses proches l’ont confirmé, et pourtant, aujourd’hui encore quand certains repensent à ce soir là, ce sont les seules souvenirs qu’ils leur restent en tête. Alors oui, ce soir là des actes racistes ont eu lieus, mais pas que, et oser raccourcir cela avec la mort de Julien Q. est grave. Souiller la mémoire d’un disparu de la sorte est indigne et irrespectueux envers ses proches.

 

C’est pourquoi, tous les ans, à la même date, une marche est organisée, une marche commémorative, à la mémoire de ce supporter disparu. Afin de ne pas oublier, qu’il est mort à la sortie du stade, tué par un policier, et que trop de gens ont souillé sa mémoire.

 

Afin de ne pas oublier, qu’on n’a pas le droit de mourir pour un match de football, afin de réclamer tout simplement, « Justice & Vérité pour Julien »…

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact