Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 11:44

diapo99d1bf33233b9ec5b00746821761c804.jpgLe Paris Saint Germain Football Club a débuté la saison 2010/2011, avec comme slogan : « Avec vous, le PSG prend un nouveau virage ». La question que l’on peut désormais se poser, à la fin de cette même saison est donc : A quoi ressemble ce virage ?

 

Ce PSG est il le même qu’il y a un an, 5 ou 10 ans ? A en croire les discours répétitifs de son Président, ou bien même des soient disant têtes pensantes du football, on dirait que non…Et à vrai dire, nous dirons non aussi, mais pas pour les mêmes raisons ! Ce PSG là, en dehors de l’institution, ses couleurs et son blason que nous ne cesserons jamais d’aimer, c’est avant tout celui du manque de reconnaissance, du manque de respect, de toute une partie de son histoire…Au-delà du plan « TousPSG » instauré, ce sont avant tout les déclarations honteuses, indignes, mensongères qu’ont fait et que font, les propres dirigeants du PSG à l’égard de personnes présentes depuis des années dans les travées du Parc des Princes, à l’égard de personnes qui ont tant donné pour ce club, à l’égard de ceux qu’ils appellent, les « supporters historiques »….Ce mot « historique » signifie pourtant quelque chose, et malgré tout la direction du PSG l’emploi à tort et à travers, et ne cesse de le bafouer, au même titre que l’histoire du club !

Nan ce PSG là n’est pas celui que l’on a connu ses dernières années, quelque chose s’est cassé, on ne le regarde plus de la même façon…

Surtout, qu’on ne cesse de nous trainer dans la boue, de prêter au PSG ses bons résultats sportifs par une validation du plan « TousPSG », quel mensonge de plus, quand on voit que le PSG, à domicile, n’a pris que…3 points de plus que la saison passée ! Est-ce cela le nouveau virage annoncé ? Aux coups de « com’ », nous apportons des chiffres, et quoi de mieux pour appuyer une argumentation. Nous aimerions que le PSG réponde de ce chiffre, alors que toute la saison, il n’a cessé de répéter, que l’ambiance apaisée du Parc des Princes, servait les joueurs…A vrai dire, cette réponse, nous la connaissons, peut être que vous non, mais la réalité de cette saison est tout autre…Quand Leproux dit en public que tout va bien, que son plan est une réussite, il avoue en privé, que l’ambiance n’est pas satisfaisante (ô combien d’insultes), qu’il y a plus d’arrestations cette saison au Parc que la saison passée, que le responsable des stewards présente une situation loin d’être saine en tribune, et surtout beaucoup plus incontrôlable… Alors, où se situe la réalité ?

 

Nous ne cesserons jamais de dénoncer les mensonges présentés ici ou là, car il s’agit là d’une injustice et d’une diffamation sans noms…

Alors, ce nouveau virage à quoi ressemble t’il ? Un Parc des Princes en perdition, sans âme, sans histoire, sans respect, sans dignité, sans logique, sans maturité, bien loin de ce qui a pu se faire dans le passé…Le PSG veut reconstruire son stade en se basant sur ce public ? Ce public qui insulte autant, si ce n’est plus qu’il n’encourage ? Car la réalité est là, et celui qui oserait se satisfaire de cela, manquerait de respect à plus de 30 ans d’histoire de Parc des Princes…

 

Ce PSG là, a perdu quelque chose, a perdu une flamme qui brûlait toujours en lui, quelque chose qui le rendait à part, qui faisait dire « Ca c’est Paris ». Car d’un point de vue sportif, le PSG n’a pas changé, et même si sa saison a été correcte, combien de fois a-t-il gâché ?

Nan, au-delà de ça, quelque chose a disparu, quelque chose s’est envolé en mai 2010, et tôt ou tard, ils le regretteront !

Car ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont dit, est injuste, indigne…Au-delà, de la colère, c’est avant tout la tristesse qui s’exprime, la tristesse, de plus rien ressentir devant un match du PSG…de plus s’énerver devant la bourde d’Edel à Lyon, de plus maudire l’inefficacité des attaquants, tout simplement de ne plus vibrer, de ne plus vivre le match, mais de le regarder comme un simple spectateur…Ce n’est même pas un sentiment de souhaiter la défaite de son club, c’est de rentrer dans la banalité, et de regarder ça d’un œil lointain….

 

Et pourtant, malgré tout ça, malgré ce sentiment, quelques centaines de fans sont restés debout, avec la volonté de faire honneur au chant « Ne jamais rien lâcher…. », ces supporters, nous leur avons donné le nom de « Resistance Parisienne », ils ne sont pas si nombreux, car sur les 13 000 anciens abonnés, beaucoup ont abandonnés, ou sont même retournés au stade. Alors, il n’en reste qu’une poignée, mais une poignée déterminé, qui n’a pas dit son dernier mot….loin de là !

Robin Leproux le sait, et l’avoue en privé, car il voit très bien, que ce combat est loin d’être terminé, et qu’il n’en a pas finit avec cette « Résistance » !

Personne sait de quoi sera fait l’avenir, personne ne sait, mais quoiqu’il arrive, il faudra être prêt, prêt pour montrer que jamais, jamais, il ne faudra lâcher, et qu’un jour ou l’autre, certains devront assumer ce qu’ils ont fait…on ne peut pas bafouer une partie de l’histoire sans conséquences…

 

Une saison écoulée, et quelle saison…éprouvante, compliquée et injuste pour des personnes, qui n’en avaient pas loupé une depuis des décennies…Il n’y a pas d’autres mots pour la résumer que cette vidéo, qui résume l’année qui vient de s’écouler entre le dernier match de la saison passée, et celui de cette saison….

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 23:55

h-3-1183509-1224147356.jpgAvant dernier match de Ligue 1 au Parc des Princes, contre Saint-Etienne. Une soirée historique, mémorable, intense, et pourtant….Paris ne jouait que le maintien….3 ans plus tard, avant dernière journée de Ligue 1 au Parc des Princes, contre le champion de France, Lille. Une soirée, banale, relativement intense au scénario particulier, mais sans folie, et pourtant….Paris joue la Ligue des Champions….

 

Bref, un gouffre, des années lumières de différence, dans l’atmosphère, dans la fidélité, dans la loyauté, dans l’ambiance tout simplement…A l’époque Paris jouait sa survie en Ligue 1, et ce soir là, il s’agit d’une des soirées historiques que le Parc collectionne depuis sa création ! Ces soirées, où pour un objectif sportif indigne du rang du Paris-SG FC, un public, un peuple, un exemple s’est mit minable…et pour quel rendu…

Seuls les présents savent comme disent beaucoup…et la vérité de cette phrase est pourtant si vraie, et si réaliste.

 

Il y a beaucoup de mots qui peuvent résumer ce qui s’est passé ce soir là, 10 mai 2008, mais il y a très peu de moyens de faire ressortir cette soirée, où l’ensemble des viragistes de l’époque, sont sortis du stade, les oreilles bourdonnantes, à se demander ce qui vient de se passer ? La réponse est simple, le public parisien, vient de prouver une nouvelle fois à quel point il est mythique, magique, et pourquoi le Parc des Princes était ce stade si particulier….Pas d’artifices particulier, pas d’animations spéciales, simplement, le cœur, les tripes, les cordes vocales, les mains, pour un rendu authentique d’une ferveur indéfectible…Au délà de l’Adieu majestueux réservé à Monsieur Pauleta, et encore, cette année là, les joueurs ont réussi à nous gâcher cet adieu…vous savez ce genre d’Adieu que le Parc sait faire pour remercier les Monsieur du Paris Saint Germain Football Club !

Et pourtant, ce soir là, Paris perdait 1-0 dès le début du match, pourtant ce soir là, beaucoup nous voyaient en Ligue 2, les stéphanois en tant que premier témoins de la scène, et pourtant…. « ne jamais rien lâcher » qu’ils disent, « dans le malheur ou dans la gloire » qu’ils chantent, « ou tu es nous sommes là » qu’ils crient, « sent la chaleur, de notre cœur » qu’ils pleurent….oui ce soir là, il ne s’agit pas de fanfaronner, il ne s’agit pas de rigoler, il s’agit de rentrer dans l’histoire….

Ce public, il a beau subir toutes les insultes de la société, toutes les méprises imaginables, tous les amalgames possibles, tous les préjugés infondées, ce soir là, il a montré son plus beau visage, son plus grand costume, pour l’une de ses plus belles prestations de ces dernières années…si ce n’est la plus belle….Et ça, trop nombreux sont ceux qui l’oublient, ou qui veulent volontairement l’oublier, et il est de notre devoir de le rappeler à chacun….

 

Sans cette prestation de ce public ce soir là, le Paris-Saint-Germain Football Club aurait surement sombré en Ligue 2 une semaine plus tard à Sochaux, sans ce public, qui vient pourtant de vivre deux saisons de maintien d’affilé, cette page de l’histoire du club s’écrirait de triste manière…ce soir là, il n’y avait pas 3 000 mots pour en dire un mot de conclusion, un seul mot suffisait…. « MERCI » tout simplement…Beaucoup de joueurs l’ont avoué hors caméras, hors micros, et pourtant, tous savent très bien que sans ce public, jamais Jérémy Clément, ne serait allé chercher l’égalisation…jamais, le ballon d’Amara Diané ne serait rentré, une semaine plus tard à Sochaux…

Pour vous résumer la situation…de 2min25 à 3min45…ni plus, ni moins…..

 

 


 

 

 

 

Alors, quand ce soir, certains parlent de grosse ambiance, de soirée magique, ou de quoique ce soit d’autres, nous souhaitons leur rappeler, ce qu’était une soirée magique au Parc des Princes, ce qu’était tout simplement une soirée historique….ce samedi 10 mai 2008 était l’une de ses soirées, alors que celle-ci, du 21 mai 2011, n’était qu’une soirée normale (?)….Et même si elle débouche sur une qualification éventuelle au LDC, la retiendra t-on, comme on retient celle de 2008 ? C’est à en douter….

Attention, nous restons ici, uniquement dans le cadre de l’aspect tribune, et nullement l’aspect sportif, et l’enjeu du match sont à comparer….Simplement, trop nombreux sont ceux, qui font de cette soirée, le point d’orgue de cette nouvelle saison, censée, prendre un nouveau virage….

 

Et c’est bien là, le malheur du plan « TousPSG », réussir à faire oublier l’histoire d’un Monument….

Une histoire bafouée, insultée et maintenant oubliée…ceci n’est pas possible, ni acceptable, et il est primordial de le rappeler….

 

Plus rien ne sera jamais comme avant…cette certitude, nous l’avons depuis plus d’un an et demi, mais il est en aucun cas possible de laisser cette nouvelle population penser que ce samedi 21 mai était une soirée magique…pas au Parc des Princes, pas quand on connait de quoi il a été capable par le passé….à commencer par le 10 mai 2008…

 

Une autre époque….

 

Ce soir, le cœur de tous les fans de la Résistance Parisienne, saignent de tristesse, de dépit et de colère…

 

Et si, jamais….le Parc ne doit plus résonner de telles soirées, tâchons de rappeler à toutes et tous, que le Parc des Princes, ce n’était pas ça, et qu’il a été, un temps…longtemps….le plus chaud stade de France….et qu’il ne l’a pas été d’un coup de baguette magique, mais qu’il l’a été, grâce à la sueur de tous ses passionnés, aujourd’hui refoulés….

 

Ne l’oubliez jamais, car cela fait partie indéniablement de l’histoire de ce club que vous supportez…

 

« Qu'importe : on pourra même me traiter de fou, il n'y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur - là. » Francis Borelli, Président Eternel du Paris Saint Germain Football Club

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 13:10

C2-pour-ParisNous nous réveillions étourdis, heureux, excités, joyeux, comme rarement ce fut le cas ! Pourquoi ? Parce que le Paris Saint Germain Football Club devenait le 2ème club français à remporter une Coupe d’Europe ! Une frappe de 35m, un match stressant, un arrêt de Lama dans les dernières minutes, et finalement une Coupe d’Europe soulevée, et des millions de cœurs qui pleurent Rouge & Bleu de bonheur !

Un moment historique, et symbole d’une épopée à l’origine de l’identité PSG !

Alors, forcément, 15 ans après, il fallait s’en souvenir, et surtout célébrer cet anniversaire de la plus belle des manières. Les temps actuels ont fait que cela n’a pas pu se faire de façon grandiose, comme cela aurait pu être le cas par le passé, néanmoins, pour ce déplacement du Paris-SG FC en terre monégasque, cela a été bien fait, et si nous, nous fêtions les 15 ans de la Coupe d’Europe, Robin Leproux et ses sbires, eux, célébraient indignement leur un an du plan « TousPSG ». Et comme, ils font ça bien, et bah aucun supporter par le déplacement officiel…Il est beau ton nouveau virage Robin….

 

A côté de ça, pas moins de 300 fans du Paris-SG FC ont effectué le déplacement de la Capitale pour venir passer une journée ensoleillée en bord de mer, et dans une principauté toujours agréable. Pas de billets, avant le jour même, cela ne refroidira personne, les motivés sont là, venus, en bus, en J9, en train, en avion, en voiture, bref, une fidélité sans faille, jamais remise en cause cette saison !

Sans supporters « TousPSG », c’est le quiproquo, les autorités semblent perdues, la billetterie monégasque, n’a rien à envier à celle du PSG, et la police locale, ne fait pas dans le détail !

Néanmoins, voyant un bus arrivé, elle décide de l’escorter dans tout Monaco, une faveur, un « passe-droit », qui doit enrager Robin Leproux, qui doit rougir de colère, tant ceci est un affront pour lui ! Ces supporters, qu’ils méprisent, bénéficient d’un avantage, pour venir le contester, son égo ne doit pouvoir le supporter….Mais ce n’est pas tout, le parcage, habituellement réservé aux supporters « TousPSG » étant déserté par ces derniers, est ouvert à la population Rouge & Bleu du sud, mais aussi pour ceux venant de Paris ! Pour la 2ème fois de la saison, après Lisbonne, les fans de la Résistance Parisienne, prennent place en parcage, officiel, comme à la bonne époque, et là c’est Robin qui fait la gueule ! Un très bon millier de personnes, dans lequel se retrouve, les 300 fans de la Résistance Parisienne venus contester le plan Leproux, mais aussi encourager les Rouge & Bleu !

La copie rendue est significative, et les retombées surement honteuses pour le Président du PSG, assisté de son fidèle compagnon insignifiant, Bruno Skropeta. Un échec cuisant, qui ne pourra passer inaperçu à quelques semaines de la fin de saison ! Evidemment, ils ne l’admettront pas, mais force est de constater, qu’avec 0 supporters via le déplacement officiel, et avec 300 supporters de la Capitale venus par leur propre moyen, la différence est nette et sans appel possible !

 

Robin, tu veux de la ferveur, de la fidélité, de la loyauté, tu en as eu la démonstration samedi soir, et tu as la preuve que JAMAIS, JAMAIS, cette Résistance ne te laissera tranquille ! Partout, toujours, voilà un crédo qu’il va falloir intégrer. Ce ne sont pas des menaces des Renseignements Généraux, pour de vulgaires doigts d’honneurs ou deux trois insultes qui vont refroidir la masse ! Tu as en face de toi, une Résistance Parisienne organisée, qui saura se défendre, se serrer les coudes si jamais tu en viens à utiliser des moyens illégaux, comme tu l’as tenté après Caen. Déstabilisation tentée, mais finalement échouée, aveu d’impuissance, échec cuisant de ton organisation à Monaco, une partie de la roue tourne, et ce n’est pas terminé !

 

Ton histoire parisienne a commencé il y a un an, nous cela fait des dizaines d’années qu’elle vit en nous chaque jour, et jamais tu ne pourras nous la retirer, même en bafouant toute l’histoire de ce club !   

 

15 ans après, les fans parisiens seront restés fidèles à leur image, à leur réputation, à leur histoire, jamais ils ne baisseront la tête devant Robin Leproux et Colony Capital, fossoyeurs de l’âme du Paris Saint Germain Football Club !

 

Résistance Parisienne, libre et insoumise !

Partager cet article
Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 10:56

Nous réservions notre prochain article pour les 200 Interdictions Administratives de Stade que les médias ont annoncé la semaine passé, pour l’ensemble des présents de la « Résistance Parisienne » à Caen. Devant cette menace nous étions dans l’objectif d’attendre que le couperet tombe avant d’en parler. Et forte heureusement, et espérons que cela dure, cette injustice n’est toujours pas officielle, alors espérons que l’on ait jamais à en parler ici même.

Dans l’attente de nouveaux rebondissements autour du Paris Saint Germain FC et de ses multiples incompétences au niveau des supporters, tâchons de revenir sur l’actualité des tribunes françaises.

 

Vous avez surement du voir à la télévision, le nouveau sport publicitaire de la LFP, sur les supporters violents. Drôle de mise en scène, qui pointe le fait qu’au sein d’un même club, deux types de supporters s’opposent. Ceux célébrant festivement la victoire de leur équipe, et ceux, qui à la sortie du match sont partis en découdre avec leurs homologues adverses et qui ont « perdu » leur affrontement. Les deux groupes se croisant dans la rue, pour une mettre en scène l’opposition, avec comme slogan « les supporters violents ne sont pas là pour le football »…Campagne médiatique en tête, la volonté est de marquer, mais encore une fois, sans pour autant informer…

Au niveau des effets ridicules et aux conséquences nulles, la LFP continue de se ridiculiser, dans un sujet, qu’elle n’a toujours pas appréhendé, à se demander quels sont ceux qui peuvent être à l’origine d’une telle campagne, tant elle est insignifiante, et surtout dangereuse en terme d’information divulguées…Car encore une fois, aucun contexte n’est précisé, aucune information du pourquoi du comment est insinué ! Dans cette publicité, au même titre que les affiches réalisées sur le site internet de cette campagne, on fait croire à l’opinion publique ce qui semble être mal ou bien, sans jamais, expliquer pourquoi, ni même en s’appuyant sur des chiffres. A croire que cette campagne c’est la vérité des tribunes….

Encore une fois, cette campagne de sorte répressive, car elle désinforme plus qu’elle n’informe, montre les incompétences criantes de nos autorités. Il serait bon, et nous le répéterons jamais assez, que les autorités françaises jettent un œil du côté de l’Allemagne pour apprendre ce que le mot « prévention » veut dire ! Quand en France, on bannit l’utilisation des fumigènes, en Allemagne, ils sont en passe de légaliser leur allumage de façon festive…Simple exemple d’un gouffre immense entre deux types de pensées…La France étant l’arriéré….

 

Voilà pour ce qui est de cette campagne ridicule lancé par la LFP, et qui espère avec ça, changer quoique ce soit au monde des tribunes…bon courage !

 

L’autre actualité du moment, concerne la magnifique prestation de Taye Taiwo au micro du speaker du Stade de France, samedi soir, afin de « célébrer » la victoire en Coupe de la Ligue. Pour rappel, il s’est amusé à chanter « les marseillais montent à Paris, pour enculer le PSG »…à se demander ce que le PSG vient faire ici….surement un souvenir douloureux pour lui, et notamment sa bourde de 2006 dans ce qui restera la finale historique de la Coupe de France ! Du coup, depuis, il essaye de se rattraper. Il a commencé par le faire au micro de RMC l’année passée, à la même époque, pour la même raison, devant un Luis Fernandez silencieux et sans réactions….Une autre vidéo circule où on le voit chanter le même chant que samedi soir, au côté de son acolyte Stéphane M’Bia, bien complice dans cette histoire ! Bref, des âneries sans noms, qui mériteraient tout bonnement la dissolution de l’Olympique de Marseille….

Bah quoi, on dissout bien un groupe de supporters pour une banderole, on peut bien dissoudre un club professionnel lorsque l’un de ses joueurs réalise des faits similaires….Ah pardon, le rêve existe toujours ! Qui a dit justice à deux vitesses ?

En attendant, Robin Leproux, continue son entreprise de bisounours, où il se place une nouvelle fois en victime. Accordons lui néanmoins, le fait d’avoir réagit à cette polémique, mais qu’il arrête de se faire marcher dessus par ses homologues. Néanmoins, cela reste à son image !

 

Voilà donc pour l’actualité du moment autour des tribunes françaises. Espérons que nous n’ayons pas à faire d’article sur une nouvelle vague d’Interdictions de Stade injustifiées, qui débouchera sur un combat sans faille, qui fera perdre à coup sur la Préfecture de Police de Paris, qui se verra obliger de dédommager l’ensemble des innocents de cette possible mascarade….

 

Pour terminer, un petit clin d’œil à la Butte Paillade…comprendra qui connaitra…

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 16:28

 

 


 

 

 

Dès l’échauffement, le stade est déjà bien rempli, le parfum d’une grande soirée mobilise le peuple Rouge & Bleu. Cette année, le PSG joue les premiers rôles, et reçoit chez lui, dans son antre, le sextuple champion de France ! PSG/LYON, c’est ce qui arrive juste après PSG/OM dans la hiérarchie des matches de l’année au Parc des Princes ! Il n’y a donc aucune raison de penser qu’il ne se passera rien ce soir Porte d’Auteuil, dans ce choc de la L1, retransmis en prime time à 21h sur Canal + !

Dès lors, les tribunes, et plus particulièrement les Virages rugissent, se chauffent la voix, se mettent dans le bain, et surtout montrent aux joueurs que ce soir, n’est pas n’importe quel soir, et qu’il va falloir s’arracher pour défendre fièrement les couleurs de la Capitale ! Pour ça le public et les virages ont de quoi mobiliser, et c’est ainsi que les premiers chants, laissent petit à petit, la place au tifo qui s’organise !

La traditionnelle composition des joueurs est terminée, les joueurs sont proches de rentrer sur le terrain, le tifo se met alors en place, le Parc crépite alors de milliers de flashs simultanés, voulant immortaliser ce spectacle, ce spectacle des tribunes qui fait, sans même que le match n’est débuté, passer une bonne soirée, remplie de souvenirs visuels intenses !

Le speaker y va même de sa phrase : « Regardez le Virage Auteuil qui s’est paré des couleurs du club, regardez la banderole du côté du Kop de Boulogne, c’est ça un choc, c’est ça le spectacle de la Ligue 1… »

Le Parc est magnifique, le Parc est magique, et pendant que le « Kop Of Boulogne » s’embrase, le « Virage Auteuil » s’enflamme au rythme des décibels qui touchent les cieux ! Non, vous ne le rêvez pas, non vous ne l’imaginez pas, oui vous le vivez, au présent, et ça personne ne pourra vous le retirer !

Mais voilà qu’entre sur la pelouse, un joueur venu donner le coup d’envoi du match en tenant la main d’un jeune enfant malade ! Ce Joueur, cet Homme, ce n’est pas n’importe qui, il s’agit là du meilleur buteur de l’histoire du « Paris Saint Germain Football Club », ce joueur à la carrière exemplaire, il n’y a pas besoin d’en dire plus que son prénom….« Pedro Miguel Pauleta » ! Le Parc, lui rend donc, le temps de quelques secondes, l’Hommage, magique destiné aux plus grands ayant foulé cette pelouse sacré. Par là, le Parc entend démontrer aux joueurs actuels, que pour rentrer au Panthéon du PSG et du Parc des Princes, il faut suivre cet exemple… « Merci Pedro », il n’y a pas à en dire plus, sauf que comme tous, à ce moment là, quand le chant s’élève du « Virage Auteuil », vous avez des frissons ! (6min45)

Le décor est planté, et, avant même que le match ait commencé, nous en avons vécu des choses, et pas des moindres ! Le reste, c’est aux joueurs de l’inventer, et de faire de ce match, un bon match pour les Rouge & Bleu !

 

 

 


 

 


Le match est alors commencé, que déjà les deux Virages historiques du Parc des Princes se répondent. Ca surprend, ca déstabilise même, mais pas le temps, les photos ne peuvent rendre une image réelle de ce qui se passe, les spectateurs des tribunes latérales optent donc pour les vidéos ! Il faut garder un souvenir de tout ça, pour pouvoir dire un jour, regardes, j’y étais ! Ce sentiment de fierté qui s’en dégage alors, n’a pas d’égal, et seuls ceux qui l’ont vécu le comprendront ! Assister à ce spectacle signifie beaucoup de choses !

Les chants variés continuent et tiennent dans un bruit assourdissant, les latérales, regardent d’un œil le match et de l’autre les tribunes, car le spectacle est intense des deux côtés ! Le Parc pousse, le PSG joue bien, et concrétise en 1ère mi temps une occasion et marque le seul et unique but du match ! Le Parc chavire de joie, les Virages pour une fois sont au même niveau que les latérales, tout le monde saute, avec plus ou moins d’intensité. Les gens n’attendent désormais qu’une chose, que les Virages donnent le signal, le signal de leur participation ! C’est partit « LO LO lolololololololololo…. » les écharpes se décrochent du cou, tournent dans le vide au dessus des têtes de milliers de supporters, tout le monde participe à la fête, enfants, grands parents, papa, maman, etc etc, ce moment est unique, et il unit tout le monde ! La suite annonce la couleur : « Qui ne saute pas est Lyonnais » et voilà que des réfractaires habituels se trouvent des fourmis dans les jambes, et décollent du sol par intermittence ! Que se passe-t-il ? Les gens vivent le match, les gens vivent le football, et sur le moment, oublient tout, tous les soucis de la vie, ils profitent !

Les décibels augmentent, mais pas tant que ça, les Virages Parisiens, donnent tout, et ce quel que soit le score, ce sont les autres qui apportent un surplus en cas de bons résultats ! Le match continue donc, et la ferveur est toujours au rendez-vous, quand le ballon sort en dehors des limites du terrain, les regards se tournent spontanément vers les tribunes derrières les buts, et admirent le spectacle.

Le tableau d’affichage annonce : 44 780 spectateurs ! Quelle belle affluence !

Tout est donc réunit pour que la soirée se termine bien, et elle se termine bien avec la victoire du onze Rouge & Bleu ! L’alchimie est parfaite, et chacun peut savourer cette victoire comme il l’entend. Comme à chaque fois, les tribunes continuent leur spectacle pour le terminer en beauté. Ils ont commencé avant, ils termineront après, ces fidèles qui font de ce stade, le plus chaud de France toutes les deux semaines ! Le coup de sifflet est à peine sifflé que certains joueurs rentrent aux vestiaires, et ne dédaignent même faire un signe de la main pour dire « Merci »…Merci d’avoir fait de ce match et de ce stade un endroit unique le temps de 90minutes, Merci de nous avoir soutenu, encouragé et applaudit…non ça le footballeur professionnel ne sait plus faire, ou alors en de très rares cas personnels ! Ce sera la seule déception de la soirée, mais une déception significative du respect que les joueurs éprouvent pour ceux qui vivent Rouge & Bleu, bien plus qu’eux ne le vivent !

 

Chacun rentre donc chez soi, en se remémorant les souvenirs de cette soirée… « T’as vu ce but ? Ce petit pont ? Ce tifo ? » Tout ça restera gravé dans chacune des mémoires de ces 44 780 spectateurs présents ! Et c’est ça qui fait du football un sport fabuleux, qui procure des émotions comme un aucun autre sport, car justement, sa dimension dépasse de très loin le cadre du sport, mais qu’on touche ici à des conséquences sociales, culturelles, passionnelles, qui font que tout cela se vit différemment, et encore plus quand on le vit du stade…

 

A travers ce texte et ces vidéos, nous y étions, nous le vivions comme si c’était l’instant T. Malheureusement, ce n’est ni ce soir, ni même pour bientôt qu’un jour, un spectateur du Parc des Princes pourra revivre ce type d’émotions…Car désormais, le plus beau stade de France sonne creux, résonne d’insultes, et ne s’éblouit que de la crinière de Germain ! Qu’il est loin le temps du « guichet fermé », des chants à la gloire du club de la Capitale et des tifos gigantesques, car tout ceci, on le devait à 13 000 personnes, 13 000 personnes qui ont été insultés, qualifiés de personnes dangereuses, amalgamés d’être violentes, sans que personne ne s’en émeut !


Ce soir se déroulera le même match, dans le même stade, sur la même pelouse, mais dans un contexte différent. Plus d’âme, plus d’identité à laquelle s’attacher, plus de frissons, plus de vibrations…le calme plat, car oui, ce qui se passe actuellement au Parc des Princes peut et doit être qualifié de calme quand on y a connu les soirées endiablées et surchauffées d’un stade historique !

 

Après avoir vu et lu ça, si vous pensez encore que le Plan Leproux est une bonne chose, c’est que vous tirez un trait définitif sur ce qui a un jour était le plus beau et le plus chaud stade de France…

 

Ce fut une autre époque, une autre histoire…une question de fierté, une question d’identité, le tout pour un rendu historique !

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:26

4340376244 e2179a5d16Le printemps arrivé, le soleil retrouvé, la perspective d’une belle fin de saison est donc logiquement permise ! Non, nous ne parlons pas des péripéties du vestiaire du Paris Saint Germain Football Club, ni des regards évités entre son Président et son actionnaire, mais bel et bien de contestation.

Cette contestation n’a forte heureusement pas attendu que le soleil pointe le bout de son nez pour se faire entendre, et disons que l’hiver aura permit de mettre en œuvre une fin de saison qui se doit de rimer avec revendication !

L’excuse du froid ou de la pluie qui ont semblé en refroidir plus d’un cet hiver, ne doit plus être une excuse, surtout que plusieurs facteurs semblent enfin se retourner vers la cause des supporters parisiens, enfin légèrement tout de même n’abusons pas.

 

Le ministère de l’intérieur tout d’abord, qui semble plus préoccupé par les frasques de son ministre, que par le sort des supporters de football, et en particulier ceux du Paris-Saint-Germain…n’empêche que néanmoins, les billetteries lors des matches à l’extérieur, restent très restrictives, et surtout liberticides…Le mythe de l’ambiance apaisée jouant un rôle positif sur les résultats de l’équipe, est désormais de l’histoire ancienne, vu que les résultats sportifs à domicile sont moins bons que l’année passée…On nous aurait donc mentit ? Les joueurs et le staff auraient eus à dire un discours pré-formaté ? Pas bien ! A cela, on y ajoute, une prévision d’inter saison mouvementée avec des discordes entre le Président et l’actionnaire, au point qu’ils s’évitent désormais. Un actionnaire qui cherche désespérément un nouvel investisseur, une Mairie de Paris pas si favorable que ça à céder le Parc à Colony Capital…décidemment on pourrait croire que la crise couve au PSG…Nan rassurez-vous, tout ceci est normal, et saisonnier, il faut bien que cela arrive au club de la Capitale au moins une fois par saison !

Alors, à quoi bon s’enthousiasmer d’un retour paisible au PSG, que sans les supporters, tout va mieux et bien…arrêtons de vivre dans la naïveté !

 

« Un monument meurt en silence » disait une banderole, il n’y a pas si longtemps que ça..malheureusement, cette année, encore plus que les autres, cette phrase signifie beaucoup ! Car au final, le PSG d’un point de vue sportif, n’a rien à envier de plus que les années précédentes, vu qu’on se dirige tout droit vers une nouvelle saison sans Ligue des Champions, à convoiter son titre favori, l’éternelle Coupe de France. Le seul problème, où plutôt le gros problème, c’est que le PSG perd son identité, son âme et surtout les garants de son histoire…sans que les gens ne s’en aperçoivent, trop bercés, hypnotisés, trompés, par le discours de bisounours de Robin Leproux…

Il serait temps que chacun prenne conscience de ce qui est en train de se passer au Paris Saint Germain Football Club ! Ce club n’est plus ce qu’il était, alors oui sur ce point Robin Leproux a raison, le PSG change d’image, mais cette image est elle appropriée au club de la Capitale ? Permettons-nous d’en douter, comme nous avions pu le faire dans un article précédent ! Le PSG doit rimer avec passion, souffre, polémique, il doit être un des bastions de l’identité parisienne, sauf qu’aujourd’hui, en regardant ce club, on a plus l’impression qu’il s’agit là d’un gentil petit club de Province, à qui il ne faut rien dire ou critiquer, par peur de susceptibilité…Attendez, on parle bien du Paris Saint Germain FC là, ce club historique, aux épopées européennes chavirentes, et au stade en éruption !! Réveillez-vous M. Leproux ! Si votre volonté d’assainir le Parc est réelle, tâchez de ne pas en tuer son identité, et malheureusement vous en faites le contraire…et la passe sportive actuelle de l’équipe le fait ressortir au 1er plan ! Votre fin de saison s’annonce mouvementée !

 

Car soyez en sûrs, la mobilisation et les actions de la « Résistance Parisienne » sont en route, et après un mois de mars rudement fourni, les deux qui restent le seront tout autant, si ce n’est plus ! Cette Résistance, malgré un espoir de retour au Parc très mince a désormais un unique objectif, qui prend le pas sur le reste, c’est bel et bien de vous pourrir la « vie », comme vous avez pu pourrir la sienne ! Donnant-donnant, le temps des amabilités est terminé ! Vous en avez eu la preuve à Bercy ! La preuve, que JAMAIS, cette Résistance marquera le pas devant vous et vos fidèles compagnons ! Le but ultime est de vous voir partir la tête basse du Paris Saint Germain FC, celui auquel vous avez mit un coup de poignard qui ne cicatrisera jamais, vous, le bordelais, qui avez mit à mal la mémoire des supporters disparus ! Et quand bien même, le Parc des Princes ne rouvrira pas ses portes à ses supporters historiques, le simple fait de vous voir échouer suffira à donner du plaisir !

 

Alors, messieurs, la « Résistance Parisienne » est depuis déjà de nombreux mois en place, il n’y a plus d’excuse, il ne reste que 2 mois pour faire pencher la balance du bon côté, n’hésitez plus, rapprochez vous des bonnes personnes, et surtout mobilisez vous et mobilisez vos potes !

 

Cette fin de saison s’annonce primordiale, tâchons de la rendre historique….

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:43

116-4.jpgDimanche 27 mars 2011…Date symbolique à retenir pour ce qu’on appellera désormais la « résistance parisienne… » ! Après de longs mois de boycott, d’actions éparses mais intenses, chez les jeunes ou en déplacement, deux semaines après une manifestation aux retombées médiatiques importantes, cette résistance vient de frapper un grand coup dans sa contestation !

 

Evénement parisien, dans une salle à la caisse de résonnance dépassant celle du Parc, présence des couleurs Rouge & Bleu sur le terrain, prix attractifs, et surtout libre achat et possibilité de regroupement, il en fallait pas plus pour que les fans historiques du Parc des Princes se donnent rendez-vous pour passer une bonne après-midi ! Au milieu d’une mascarade et d’un couac, car il ne faut pas se cacher que cette édition était a des années lumières de la 1ère de 2007, qui avait été un succès. Le stade bondé et le spectacle sur le terrain ont laissé place aux gradins vides et aux déplacements amorphes sur le rectangle ! Les héros de 98 ont laissé place aux joueurs inconnus, pendant que les « people » ne représentent pas grand-chose...

L’ambiance hostile au PSG en 2007 a laissé place à la ferveur et à la contestation de cette « résistance parisienne », qui a prouvé en une après-midi que jamais, jamais il ne faudra les oublier, et que tôt ou tard, ils reviendront, chez eux, dans leur seconde maison !

 

Au contraire de ce que peuvent dire l’ensemble des médias, le bon déroulement de l’ensemble des actions passées, a instauré une bonne communication avec les autorités, qui le rendent en plaçant les fans parisiens, ensemble, avec autorisation, de drapeaux, banderoles, tambours et autre mégaphone…c’est à s’en étonner, tellement cela semble irréel quelques kms plus loin, porte d’Auteuil…Comme quoi avec le dialogue on arrive à quelque chose….

Bref, le décor est planté, le nombre aussi, au max, on approche les 400 500 unités, pour un rendu, sonore, visuel qui fait penser à une démonstration…ou une humiliation, façon de voir les choses…

La résonnance fait rêver, la motivation des premiers instants aussi, on se croirait revenu quelques mois en arrière, avec des échos à droite à gauche, et un public spectateur de ce spectacle des tribunes ! Alors, pendant que Skropeta joue avec les « anciens du PSG », ou que Sinik essaye de ne pas entendre les chambrages, les fans parisiens entament leur partition ! Mic Mac de chants pro-PSG, et revendications hostiles voire très hostile, pour un pourcentage d’environ 50/50, ce qui changera des déplacements…en même temps, le résultat importait peu…Alors tout le monde se donne à cœur joie, délire, chahute Leproux, Bazin et Colony, mais chante aussi bruyamment pour le Paris-SG et ses couleurs ! Le rendu est bon, et pour surement l’une des premières en France (présence de supporters de foot, dans une salle), le fond sonore atteint des décibels ! Il n’y a qu’à se rendre compte de la morosité ambiante, une fois que le match du PSG se termine…pas un bruit, le public semble déçu, déçu des joueurs présents, qui pour certains ne sont même pas reconnu.

Néanmoins, parmi ces joueurs, il est facile d’en reconnaitre quelques uns, au milieu des mercenaires d’aujourd’hui, les Pierre-Fanfan, Amara Simba, Laurent Robert ou autre Youri Djorkaeff sortent du lot ! Et même si ils n’ont jamais fait de choses extraordinaires au PSG (hormis Youri), ils ont vécu Rouge & Bleu à une autre époque, dans un vrai stade, et surtout avec un autre respect du public…Le mépris total d’aujourd’hui n’existait pas encore, et le salut des supporters était surement un état d’esprit ! Alors quand ces joueurs, qui entendent la voix de la « résistance parisienne », ils ne peuvent s’empêcher de venir la saluer, la récompenser, ne serait-ce pour tout ce que cette voix a pu leur procurer par le passé…

On appelle ça aussi, la reconnaissance, et cette reconnaissance, il y a pas besoin d’en faire des tonnes pour l’avoir en retour…Un respect mutuel d’un objectif commun…voilà ce que beaucoup ont oublié, à commencer par Robin Leproux et Sébastien Bazin. Répétons le, on ne tire pas un trait comme ça, sur plus de 30 ans d’histoire…et ça ils commencent à le comprendre…

 

Ils ont en effet, vécus, dimanche après-midi, ce qu’on peut appeler une humiliation publique…devant la France entière, aux micros de RMC et de Canal +, et des milliers de spectateurs et téléspectateurs. Ce ne sont pas les baisses de micro de la part de Canal + qui changeront la donne, le message est passé et très bien passé. Il ne suffit que d’en voir les retombées médiatiques, le tournoi même pas terminé ! « Robin Leproux chahuté » pouvait on lire…mais tout ceci n’est que le retour d’un bâton que le Président du PSG voyait se rapprocher de plus en plus ces derniers temps !

Un plan inefficace, honteux et indigne de ce qu’était le Parc des Princes…il était évident que cela se paiera un jour, et là, cela commence doucement mais surement à se voir !

 

Mais surtout, cela lui prouve, que cette résistance, à quelques centaines suffit pour lui faire comprendre qu’il en aura jamais terminé, et que son mandat ne lui permettra jamais d’éteindre l’incendie gigantesque qu’il a provoqué…Avec cette action, la « résistance parisienne » a marqué un grand coup dans sa contestation…8 mois après, elle prouve qu’elle est toujours là, de façon intense et gênante, que les autorités ne la trouvent pas si dure que ça, et par conséquent qu’elle continuera d’exister ce pour quoi elle se bat !

 

Ce n’est donc, ni un début, ni une fin, encore moins, mais la suite logique d’une contestation qui varie et qui surtout continue, peu importe le lieu et les moyens…

Une contestation pacifique malgré les chants hostiles, contre laquelle il est difficile d’obtenir des arrêtés et des arrestations douteuses ! Surtout qu’un dialogue est instauré…

Le PSG tente pourtant coute que coute de s’éloigner de tout ça, mais qu’il comprenne bien, que sans cette « résistance » il ne serait jamais devenu ce qu’il est devenu, et qu’il serait temps de prendre un minimum en considération ces fans historiques, et de leur rendre la reconnaissance qu’ils méritent…

 

En attendant, Robin, cette contestation, t’en a vu le début, mais sois en sûr, t’en verras jamais la fin…

 

Résistance Parisienne !

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:23

leproux

De nos jours, la communication publique est devenu primordiale pour tous les sujets médiatiques. Le football se doit donc d’être irréprochable dans sa « com », car les retombées médiatiques sont énormes (Knysna, Ribery-Evra, etc etc). A ce petit jeu, Robin Leproux, il faut le reconnaître est bon, en même temps ce fut son métier avant d’arriver à la tête du PSG. Malheureusement, beaucoup trop de gens boivent ses paroles sans même se poser des questions. Et ce fut toute sa réussite en début de saison pour faire passer la pilule « TousPSG ». Sauf que cette pilule, elle semble toujours pas digéré, et certaines choses commencent à apparaitre au grand jour ! Et oui, ce sur quoi comptait plus que tout Robin Leproux, c’étaient les résultats sportifs du PSG, sur lesquels ils pouvaient surfer sur la vague de l’enthousiasme et espérer faire venir du monde au Parc des Princes, qui rappelons le n’est que le 14ème stade français en terme de taux de remplissage…

 

Alors, depuis la défaite du PSG à Marseille, les chances de titres se sont clairement envolées, tout comme les places qualificatives en Ligue des Champions. Il ne reste plus qu’au PSG la Coupe de France ou des places qualificatives en Europa League. Quid donc d’une saison magnifique que l’on nous a vendu comme du rêve, au même titre que l’ambiance (trop) apaisée du Parc des Princes. Alors forcément, comme tout bon professionnel de la « com », le Président du PSG s’adapte, et nous balance un discours dont il a le secret. « Si nous finissons 5 ou 6ème nous serons dans nos objectifs de début de saison » ou bien « grignoter encore 1 ou 2 places ». Histoire de se dire, attention on a jamais prétendu que, nos objectifs sont, même si on aimerait bien que…Discours de façade devant une grosse déception, tout comme ces phrases « ce n’est pas la saison des regrets, mais celle des progrès.. », attention Robin, la saison n’est pas terminée, et il semblerait que tu ne sois pas tout au fait de ce que peut être une fin de saison au PSG. Nous ferons alors le bilan à ce moment là…Voilà pour l’aspect sportif du « discours Leprouiste »…

 

Passons maintenant au dossier qui nous intéresse, à savoir celui des tribunes du Parc des Princes. Nous avons pu lire récemment, une fois de plus, un discours infondé, bercé par la peur et les soupçons…  « Nous voulons faire revenir le public historique du Parc, mais les fumigènes, les manifestations, les insultes ce n’est pas une bonne chose, surtout qu’il existe toujours des tensions entre Auteuil et Boulogne… » Alalalala, sacré blagueur le Robin ! Comment mélanger le tout et le n’importe quoi ! En bon roi de la « com », il serait peut être temps que le Président du PSG commence à connaitre réellement ce sujet, car de dire de telles choses, c’est soit de l’incompétence et de l’ignorance, soit de la malhonnêteté. Optons pour un mix des deux, et on obtient le « discours Leprouiste ». Evidemment qu’il existe des tensions entre certaines personnes des deux tribunes, et ces tensions existeront toujours, faudrait être un bisounours pour croire l’inverse, mais ce que ne veut pas admettre le Président du PSG, c’est qu’il existe aussi d’autres personnes des deux tribunes qui discutent, et qui participent ensemble aux mêmes actions…mais ça, évidemment qu’il n’en parlera jamais….

Dire ce qui nous arrange, voilà la base de son discours, et à l’aube d’une saison finalement banale, certains commencent à se poser des questions…Dis donc Robin, tu serais pas embêté que ton plan bidon, il fonctionne pas ? Un appel au secours aux anciens abonnés en cachette, bah alors, pourquoi tu le dis pas à tes potes journalistes ça ? T’as peur de te ridiculiser ?

 

De plus, nous souhaiterions avoir ton avis, sur le couvre-feu anti-supporter de dimanche dernier. SI nous avons bien compris, il était interdit à tout supporter du PSG d’approcher le stade de midi à minuit le jour du match, et que tout supporter reconnu du Paris-Saint-Germain Football Club serait arrêté et Interdit de Stade. Peux tu donc nous expliquer, pourquoi Michaël Youn, qui a manifesté une joie significative après le but parisien, n’a pas été arrêté pour avoir revendiquer son supporterisme parisien ? Ah pardon, il est vrai que vos people sont intouchables, qu’ils ont droit de boire de l’alcool au Parc, voire même se prendre 2 3 rails dans les toilettes, et même se déplacer à l’extérieur…La question est donc, où est votre football populaire, si vous accordez des passe-droits aux people, pendant que vous souillez l’histoire du Parc des Princes ? Allez, nous passerons les sombres histoires de cette personne, (Michaël Youn), de qui vous vous servez sur votre campagne du « respect », alors qu’elle jouit de démêlé avec la justice…super l’image ! Présomption d’innocence tu répondras ? Dur ce principe pour toi, quand tu fous dehors 12 000 personnes pour rien….

 

Voilà donc un petit texte sur ce qu’on appellera désormais, le « discours Leprouiste », nouvelle démagogie en devenir…On n’en a malheureusement pas finit !

 

Un petit mot pour terminer, sur la concession du Parc des Princes, et une belle épine dans le pied de Colony Capital…enfin ?

 

Qui vivra verra….

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 10:01

1-1981-82-PSG-ASSE.jpg...De près de 30 ans….époque où le Parc n’était pas encore un stade à domicile pour le PSG. A l’époque seule la Tribune Boulogne pouvait se prétendre parisienne, tandis que les autres devenaient le refuge des supporters adverses, et ce, même le Virage Auteuil. Les anciens auront donc batailler pendant de nombreuses années, pour faire du Parc un stade acquis à la cause du Paris-Saint-Germain Football Club, un travail de longue haleine, compliqué dans une ville qui ne respire pas Rouge & Bleu. Dès lors, une fois le stade parisien devenu stade domicile à part entière, les supporters parisiens, n’ont cessé, pendant près de 30 ans de défendre ardemment et fièrement ce territoire, qui sur toute cette période n’a jamais été remis entièrement à la cause adverse. Il restait toujours, deux bastions, deux bastions de l’identité parisienne, hautement respectés et admirés, qui ont continuellement fait du Parc un stade Rouge & Bleu, et ce malgré les nombreuses invasions lorsque le PSG jouait Grecs, Turcs ou Portugais.

Malheureusement, en 6 mois, Robin Leproux et Cie, viennent de mettre fin à plus de 25 ans d’histoire, de ferveur et de fidélité. En effet, ce soir, pour le compte du match « retour » de 1/8ème de finale de l’Europa League, entre le PSG et Benfica, le Parc des Princes sera un stade à l’extérieur pour l’équipe censée recevoir…On annonce ici ou là, 20 000 supporters lisboètes sur « Le Parisien », 38 000 sur « Rmc », surement deux extrêmes, où la vérité se situera entre les deux, mais peu importe, tout le monde sait d’ores et déjà que le stade respirera Rouge & uniquement rouge..Le bleu du club de la Capitale se fera discret, très discret, trop discret….

 

Nous en avions eu un aperçu pourtant fin 2010 et la venue des 10 000 fans du Borussia Dortmund, faisant alors du Parc un stade horriblement jaune…Sauf qu’alors, les virages n’avaient pas été ouvert au peuple allemand. Mais ce soir, le PSG trop content de se mettre de l’argent dans les poches, a ouvert « gracieusement » ses tribunes dîtes populaires, pour les proposer à quiconque, et donc, aux supporters adverses….Evidemment le PSG, trop malin, trop proche de son argent déficitaire, a bizarrement augmenté les tarifs en virage pour ce match, réduisant même les fameux « espaces familles » afin de pouvoir satisfaire l’armada portugaise…Dites donc M. Leproux, ils sont où vos tarifs populaires, vos avantages familles, ou vos pass women ? Trop enclin à renflouer des caisses vides, les dirigeants du PSG sont désormais prêts à tout pour faire du chiffre et rééquilibrer faiblement une balance qui touche le fond ! Opportunistes vous avez dit ? Vicieux nous dirons…

 

De quoi laisser perplexe cette histoire ! Mais ce qui dérange le plus, ce sont bel et bien que ce stade, notre stade, ne puisse défendre avec honneur et fierté les couleurs de la Capitale. Répétons-le, mais jamais, jamais en 30 ans, le Parc fut entièrement acquit à la cause adverse, et ce malgré des présences en infériorité numérique pour les supporters parisiens. A Paris, la quantité n’a jamais fait la force, mais bel et bien la qualité ! Et force est de constater, que cette qualité a toujours suffit à faire du Parc le bastion du PSG. Les derniers à avoir voulu essayer de faire du Parc leur stade alors qu’ils jouaient à l’extérieur, ce sont les turcs de Galatasaray, on en connait tous la finalité, et depuis, plus personne ne s’est aventuré à jouer un tel jeu dans ce stade devenu imprenable au fil des années ! Plus jamais, le PSG ne s’est senti à l’extérieur dans son propre stade…

Malheureusement, depuis cette année, Robin Leproux et Cie, ont permis un retour en arrière, indigne, infidèle de l’histoire du Parc des Princes…6 mois auront suffit pour refaire du Parc, un stade sans vie, sans âme, sans fierté et sans honneur, est-ce là votre rêve M. Leproux ? Avoir été le Président du PSG qui a tué son âme et son identité ? Car oui, par ce genre de scénario, le club de la Capitale perd de sa splendeur, une splendeur internationale qui depuis déjà longtemps ne rayonne pas des résultats sportifs, mais bel et bien de son stade et de sa ville. Cette époque est désormais révolue, d’un coup de balais, au revoir à plus de 30 ans d’histoire, sans que cela semble émouvoir certains. « Le parc sera une nouvelle fois plein cette année… », deux grosses billetterie dans la saison ? Serait-ce une blague ?! Alors que précisément, le Parc n’a toujours pas affiché le plein cette année…et surement pas ce soir…Désormais, il faut se réjouir d’avoir un stade plein ? Alors que précédemment, chaque saison, celui-ci l’était fréquemment ? Est-ce ça votre nouveau virage au PSG M. Leproux ?

Ce qui se passera ce soir, sera un tournant de l’ère Leproux, la preuve en image et en direct de ce qu’est réellement le plan « TousPSG », mais aussi la preuve de toute l’hypocrisie du club, qui discrètement est prêt à tout pour renflouer ses caisses, et entretenir cette démarche mercantile, que nous cessons de dénoncer depuis des mois.

 

Alors, surement que ce match fera du bien à la comptabilité du PSG, mais une chose est sûre, il ne fera qu’accentuer la descente en flèche de son image au-delà des frontières françaises…L’image du club risque d’en prendre un coup, ce stade qui pendant des années était une place forte du football européen, est devenu en si peu de temps, un stade amorphe, sans identité, fierté ni honneur…

On dit même que Robin Leproux, aurait fait appel aux supporters historiques, pour défendre ce stade, une sorte d’appel au secours, que nous ne pouvons malheureusement pas vérifier. Mais ceci ne serait pas étonnant, surtout qu’au mois de Novembre, pour le compte du classico, étrangement, le Président du PSG sortait une offre « ancien abonné »…De quoi avait il peur ? De faire du Parc un stade marseillais ? Evidemment…nous connaissons par ailleurs la suite de ce dossier, avec l’interdiction de déplacement des supporters adverses…quel soulagement n’est ce pas Robin ?

 

Ce soir, Robin Leproux sera seul face à sa solitude…à l’heure où le vestiaire du PSG se fissure d’individualités…Intérieurement, cela nous fait mal de voir notre stade acquit à la cause adverse, nous, qui après l’avoir ardemment défendu plus que tout, allons devoir regarder cette crucifixion en direct…Néanmoins, ce soir sera également la preuve réelle de toute la mascarade qui se tient autour de ce plan dit de « sécurité »….

 

Il n’y a pas d’autres mots que, indigne, infidèle et trahison, pour traduire ce honte à l’histoire du Parc des Princes et de ses supporters…

 

« Et il est mort le Parc des Princes…. »

 

Honneur & Respect à tous ceux ayant contribué à faire du Parc un stade à domicile pour le Paris Saint Germain Football Club…des tous premiers au début des années 80, aux derniers du mois de mai 2010….

Partager cet article
Repost0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 12:23

Parc-nuit.jpgPlus rien ne sera jamais comme avant…voilà une phrase que l’on aime à se répéter en tant que supporter du PSG, ex abonné du Parc des Princes. Ceci n’est pas une surprise, et nous en sommes tous conscients depuis le 28/02 de l’année dernière.

Espérer un retour en arrière est une utopie, et surement même une bêtise, puisqu’il y aura à coup sur du changement, du changement nécessaire pour ne pas refaire les mêmes erreurs que par le passé.

De ce constat d’avenir, il faut en tirer les conclusions au présent. Aujourd’hui, au-delà de se battre pour le retour des tribunes populaires festives au Parc, il en va de l’honneur des fans parisiens.

 

En effet, ce public à la réputation dépassant de loin les frontières françaises, a pendant des années traversé vents et marées pour représenter comme il se doit les couleurs Rouge & Bleu du club de la capitale.

Une notoriété reconnue, une crédibilité affichée, une réputation sans faille, voilà comment nous pouv(i)ons résumer ce public fidèle, toujours présent, « dans le malheur ou dans le gloire… ».

Aujourd’hui ce public a explosé en vol, à la fois de l’intérieur mais aussi contrecarré par une politique extérieur répressive et injuste, qui confond sécurité et discrimination, qui continue encore et toujours.

 

La situation est complexe, diverse et variée, tant les divisions sont grandes. Seulement, malgré tout ça, le but est commun, l’objectif est clairement explicite : faire chuter Robin Leproux, et avoir le droit de retourner au stade dans des conditions acceptables. Et ça, quel que soit le supporter, quelle que soit sa tribune, la cause est la même, et il ne faut jamais l’oublier.

 

Cette situation est un tournant. Un tournant dans l’univers des tribunes parisiennes, et plus généralement dans l’univers des supporters. Paris et son stade sont le 1er pas vers un système modèle que les instances du football français tentent de mettre en place.

Dans ce tournant, nous nous devons, nous derniers résistants d’une identité et d’un passé reconnus, d’être à la hauteur de ce qu’a été le public parisien pendant des années.

Car finalement, il ne s’agit que de ça. Nous ne pouvons maitriser l’avenir, et nous ne savons de quoi sera fait demain, alors en attendant de le savoir, faisons honneur à notre réputation.

Luttons la tête haute, avec nos moyens, avec nos idées, avec notre identité, pour prouver à tous ceux qui comptent sur nous, et qui nous connaissent ou qui nous redoutent, que JAMAIS, JAMAIS nous ne lâcherons ! Nous n’en avons pas le droit, il s’agit là de faire notre devoir, notre devoir de supporter parisien. De nombreuses fois, nous avons dit ici, ce que voulait dire supporter le Paris Saint Germain Football Club, abandonner aujourd’hui serait être indigne de ce que les anciens ont fait du Parc, c'est-à-dire une place forte du football français et européen !

Et quand bien même nous ne retrouverons jamais nos tribunes d’antan, et quand bien même, si le temps passe sans évolutions, faisons le au moins pour ça…car il faut être réaliste, désormais, il ne nous reste que notre honneur et notre réputation pour exister dans ce milieu.

Mais ces deux valeurs, bases de notre identité Rouge & Bleu sont je l’espère encore bien présentes en chacun de vous, car ce sont elles qui vont nous faire gagner ce combat !

 

Et si un jour, nous parvenons à l’emporter, au delà d’avoir retrouvé nos tribunes, nous aurons gardé intacte cette réputation du supporter parisien qui contre vents et marées, garde et gardera toujours la tête haute, fier de son stade, fier de son histoire, fier de son identité !

Ce combat, nous nous devons de le mener jusqu’au bout, à 100, 1 000 ou 10 000, peu importe, faisons le de la plus belle des façons, fidèles à notre passé.

Il y eut un temps où l’objectif était de faire du Parc un stade parisien, un autre où il était de faire du Parc un stade explosif et bouillant, un autre où il était primordial de faire du public parisien, un public admiré et respecté…aujourd’hui il est temps pour nous de faire honneur à cette histoire qui a maintenant démarré il y a plus de 30 ans.

Il s’agit là de notre héritage, au même titre que d’avoir la responsabilité de sauver le club il y a 3 ans, un héritage que nous devons assumer et surtout honorer. Abandonner aujourd’hui serait être indigne de notre passé et de notre histoire. Même si la démotivation gagne certains, ne nous laissons pas désabusés ! Ce combat est et sera long, mais il en vaut la peine ! La peine de pouvoir dire un jour, nous avons lutté, peut être pas pour l’aspect matériel de nos tribunes, mais pour l’honneur de notre histoire, et même si nous n’y arrivons pas, luttons la tête haute, jusqu’au bout, les armes à la main…

 

Hier, le Parc, pour l’affiche de Canal + ne comptait que 23 605 spectateurs…chantait des « olé » au bout de 20 minutes de jeu…s’est éteint en 2ème mi temps…ne s’est pas révolté à 2-1…a tout simplement été indigne de son histoire ! Ne le soyons pas, jamais!

Cela prouve que quelque part notre action se justifie, et que sans nous il manque quelque chose à ce club…

 

Alors, d’ici la fin de saison, d’autres actions vont avoir lieu, il faudra y répondre présent pour ne surtout pas avoir de regrets…se plaindre est une chose, agir en est une autre ! Toute action même minime à pour mérite de faire honneur au passé, ne l’oublions pas…

 

« La vraie générosité envers l’avenir, consiste à tout donner au présent… »

Partager cet article
Repost0