Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:15

  print_10.jpg

 

Il n’y pas grand-chose à dire de plus, tout est résumé dans ce flyer esthétique et logique !

Dimanche 13 mars, si tu es encore concerné par la cause des tribunes parisiennes, tu n’as aucune raison de manquer cet évènement. La première manifestation fut en quelque sorte une réussite, malgré le nombre (faible) de participants ! Un millier pour 13 000 abonnements suspendus, c’est pas un très bon ratio, mais finalement l’essentiel était ailleurs. Je vous renvois vers l’article de ce blog qui s’en était suivit.

Mais depuis, certaines choses ont changés, devant le bon déroulement de la première manifestation des personnes seront peut être plus enclins à se déplacer sur la 2ème. Pas de débordements, de la contestation, un parcours historique, et surtout des chants Rouge & Bleu ! Et vous pouvez-nous croire, après des mois de repos forcé, le fait de pouvoir de nouveau faire résonner les 5 lettres de la Capitale sous toutes ses coutures, fait clairement du bien ! Même si cela ne se fait pas au stade !

Parce que notre stade fait partie de notre ville, et notre ville, la plus belle du monde se doit résonner Rouge & Bleu…à nous de faire respecter ce droit mais surtout ce devoir !!

 

De plus, avec les actions depuis la première, l’association « Liberté pour les Abonnés » a pris du poids, de la légitimité et de la crédibilité. Non pas en termes de « tifo », ce n’est pas son but, mais en termes d’actions d’envergure à impact non négligeable ! Ses relations avec la presse sont plus que bonnes, et leurs informations sont clairement relayées, et dans plus en plus de journaux importants ! Cette guerre médiatique était bien mal engagée, force est de constater que quelques batailles ont été gagnées !

Là encore, autre motif de mobilisation, le délai d’information. La dernière avait été faite la semaine qui précédait l’évènement, cette fois nous en sommes à deux semaines avec un relais médiatique bien plus large ! Plus de personnes sont au courant, et plus de personnes viendront !

L’Hiver se termine, et quand bien même, sous la pluie, sous le vent, sous la neige, tout le monde doit répondre présent et se sentir concerné !

 

Que ceux qui ne veulent que contester viennent, que ceux qui ne veulent que voir viennent, que ceux qui ne veulent que chanter pour Paris viennent, peu importe les motivations, il s’agit là d’une manifestation qui dégouline Rouge & Bleu, et ne serait-ce que pour l’amour de ses couleurs, vous vous devez d’être présent le dimanche 13 mars !

Nous invitons d’ailleurs ceux qui jadis étaient spectateurs à la fois du terrain, mais aussi des tribunes du Parc, pour retrouver une ferveur qui a fuit le plus beau stade de France. Se rappeler au bon souvenir des chants variés, avec gestuelles et visuels à donner la chair de poule. Des passages sous des caisses de résonnance, il y en aura, des craquages il y en aura, des drapeaux, des banderoles, des deux mats, il y en aura. Vous savez cet ensemble de choses qui a fait la magie du Parc, qui a aujourd’hui disparu ! Mais plus que tout, avant tout, il y aura le cri du cœur, le cri des fans éternels du Paris-SG, qui défileront une fois de plus, et ce ne sera pas la dernière dans les rues de leur ville pour montrer qu’ils ne lâcheront jamais, et que le PSG est obligé de compter sur eux pour l’avenir !

 

Dimanche 13 mars, rendez-vous 13h30, soyez en sûrs, vous aurez plus de frissons ici qu’au stade 4 heures plus tard !!

 

Il y a un chant qui dit : « Ne jamais rien lâcher, toujours encourager, le PSG Allez…. »

 

C’est maintenant ou jamais de l’appliquer !!

Partager cet article
Repost0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 16:21

visuels_place_respect.png

A croire que Robin Leproux ait été touché par notre article précédent, il essaye de redresser la barre....

 

Reprenons donc la plume pour une nouvelle fois dénoncé ce qui se passe autour des tribunes du Parc des Princes. Vous avez pu le constater ou le lire, mais l’association « SOS Racisme » prend une place plus qu’importante dans le nouveau plan de Robin Leproux. Avant de commencer, ce texte ne sera pas une critique envers l’association en elle-même, son objectif et son fonctionnement. Simplement, en tant que supporters habitués des tribunes, et notamment des tribunes parisiennes, il nous semble primordial de se demander le rapport réel, logique et justifié entre une telle association et ce qui se passe au Parc des Princes. Nous resterons bien entendu uniquement au niveau des tribunes, nous n’avons pas vocation ici à sortir de ce cadre.

 

Donc, à l’occasion de PSG/Toulouse, dimanche à 17h, le PSG en partenariat donc avec « SOS Racisme » lance une campagne, intitulé : « Au Parc des Princes, la plus belle victoire, c’est le respect ! ». Jusque là, pas de problèmes. Sauf, qu’une nouvelle fois, le PSG ne cesse de commettre des bourdes de communication, et bafoue une nouvelle fois le passé du Parc, tout en y ajoutant encore plus de contradictions…Quelques points :

 

« Ne jamais frapper, sauf dans ses mains » : Dans le fond, pas grand à chose à dire, néanmoins, en regardant le sigle de ce point, vous y retrouverez le logo principal du groupe « Supras Auteuil » désormais dissous par l’Etat. Comment le PSG, dans un tel climat, peut il se permettre de proposer une telle image, quand des dizaines d’autres, au moins aussi explicites existent. Simple coïncidence ? Erreur ? Ou bien volonté de rendre encore un peu plus les anciens abonnés en colère ? On ne saurait dire, mais depuis le début de la saison, cet accroc n’est qu’une « maladresse » (volontaire ?) de plus à toute la mascarade « TousPSG ».

 

« Pas besoin d’alcool pour avoir la fièvre » : Ici on touche clairement la contradiction. Tout le monde est il logé à la même enseigne ? Bien sur que non ! L’alcool c’est interdit pour toutes les tribunes, par contre en loges c’est « open bar » ! Champagne et autres apéritifs, permettant de recevoir les hôtes du soir de la meilleure des manières, histoire d’être bien vu ! Vous savez ces hôtes, que l’on peut aussi appeler « people », ces personnes qui se permettent de donner un avis, alors qu’elles n’ont jamais payé une place de leur vie ? Celles qui donnent des leçons, alors qu’elles ont toujours été privilégiées ? Interdire l’alcool oui, mais pour tous alors, sinon comment être « TOUSPSG », si déjà, dans son plan de com, le PSG dissocie d’un côté son public fidèle qui paye, et ses people qui profitent gratuitement ? Allez savoir…

 

Voilà ce que l’on peut dire sur cette campagne, qui va, vous l’imaginez bien, inondez les spots publicitaires de la Capitale.

 

Revenons maintenant à l’implication de « SOS Racisme » dans tout ça. Le PSG lui accorde bien des avantages, et surtout lui confie des missions surprenantes. Que « SOS Racisme » s’occupe des problèmes de racisme au Parc, rien de plus normal, et même logique, mais quand cette association en devient le principal juge du résultat du Plan Leproux cela devient problématique.

Qu’on remette les choses en place, mais « SOS Racisme » n’a, en aucun cas, la légitimité, ni les compétences pour être juge et garant de la bonne ambiance du Parc des Princes.

Quand on lit cette semaine, que l’association a rendu un rapport détaillé au PSG sur ce qui se passe au Parc des Princes, en tribunes, c’est à tombé par terre d’incompréhension. Que « SOS Racisme » donne des chiffres d’insultes ou comportements racistes, rien de surprenant, mais depuis quand ont-ils été reconnu comme « expert » du monde des tribunes ?

Quand ils disent dans leur rapport, qu’un regroupement de 10 à 15 personnes s’effectuent, cela « permet à quelques anciens abonnés de s’asseoir côte à côte, ce qui pourrait provoquer des mouvements de bande relativement importants ».

En lisant ceci, on tombe clairement dans les premiers objectifs du club, à savoir éviter tout regroupement. Et de l’autre côté, Robin Leproux, dit vouloir retrouver la ferveur. Mais sait-il au moins comment s’est créée cette ferveur ? Comment elle s’entretient ? Et comment elle s’améliore ? Cette personne, au même titre que ces associés, n’ont pas la compétence suffisante pour évaluer le milieu des tribunes ! Ce milieu, nous cessons de le répéter, n’est pas un milieu appréhendable comme cela, il nécessite l’apprentissage des règles et codes de cette microsociété.

« SOS Racisme » poursuit ensuite au niveau des insultes, et précisent que 60% des insultes le sont contre l’actionnaire, et 24% contre le Président. Ils ajoutent en conclusion que l’ambiance est « saine et sympathique ». Il faudrait donc qu’il nous précise en quoi chanter 10 fois par match « Marseille on t’encule », « arbitre enculé » ou encore « ho hisse enculé » a de sain et de sympathique. D’ailleurs, ne touche pas t’on à l’homophobie ici même, et qu’attend le PFG pour s’insurger de tous ces mots obscènes ? Pardonnez moi, mais on ne le entend pas, « SOS Racisme » se dit également contre l’homophobie, qui est il est vrai une forme de racisme, mais tout de même, ne peut on pas donner à toutes et tous les responsabilités de ses compétences ? Pourquoi donner à « SOS Racisme » le monopole du plan « TousPSG » ?

Alors oui, c’est dans l’ère du temps, ce sujet sensible préoccupe et sensibilise, mais tout de même, si Robin Leproux veut faire les choses bien, qu’il arrête de prendre les gens pour des cons. Que ces études soient faites par des organismes compétents, et qu’on arrête de bassiner les gens avec encore et encore les mêmes crédos. Qui plus est, quand à cela on y ajoute maladresse sur maladresse.

 

Et puis bon pour terminer, qui croit sincèrement qu’une telle campagne va changer quelque chose, que ce soit au Parc des Princes, ou sur tous les terrains de France ? Réfléchissez bien au fond et à la forme, mais tout ceci n’est que du « blabla », des belles paroles et en aucun cas un travail de fond, de prévention et d’action juste. Nous le répétons sans cesse, le plan « TousPSG » n’est qu’une illusion, bourré d’incohérences et de maladresse, que la plupart ne voient pas, trop formatés au JT de TF1 ou aux diverses associations associées au PSG.

 

Le Parc des Princes n’a jamais eu vocation d‘apprendre le respect aux gens, il ne le sera jamais ! Ce n’est pas son rôle. Pourquoi faire du PSG et de son stade un laboratoire géant pour modélisation d’une société future ? On y mélange tout et n’importe quoi, on veut faire bien et on dépasse de très loin le cadre du football et de ses tribunes.

 

Que chacun s’occupe de ses problèmes dans son champ de compétence, et peut être qu’un jour, on arrivera à quelque chose ! Et rien n’assure aujourd’hui que la grave situation antérieure a changé avec toutes ses campagnes, qui ne sont qu’au final, un courant d’air.

 

Robin Leproux, avant de demander le respect, il faudrait déjà savoir ce que cela veut dire ! Une personne qui n’a pas le respect des disparus, comment peut elle demander à qui que ce soit de le respecter ?

 

Tout simplement INDIGNE !

Partager cet article
Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 13:11

psgnantes18112354zf7La minorité influente, voilà ce que retiennent les médias. Un évènement néfaste suffit à retenir toute l’attention de l’opinion publique alors qu’à côté de ça, de nombreuses choses positives ont été effectuées. Malheureusement, c’est la société moderne française qui veut ça, il n’est pas donc pas étonnant de voir la France au 44ème rang des presses mondiales.

Mais, vous le savez, ici, nous cherchons à voir différemment le monde des tribunes, et plus particulièrement celui du Paris-Saint-Germain !

Mais ces tribunes sont désormais vides, et pendant que l’on continue de casser du sucre sur notre dos, beaucoup trop oublient ce qui a pu se faire par le passé au Parc !

A commencer par quelque chose qui vous marque à jamais, et qui vous fait dire que rien que pour ça, le Parc savait faire de bonnes et belles choses !

 

Il s’agit là des hommages rendus aux supporters partis trop tôt, ceux qui veillent aujourd’hui sur notre destinée, en espérant qu’un jour nous serons capables de réitérer ce genre de prestation, qui vous marque, mais surtout qui laisse une trace impérissable à toute la famille du défunt.

Malheureusement à Paris, nous avons eu le malheur de devoir rendre ce type d’hommages de trop nombreuses fois, et désormais le ciel au dessus du Parc brille de dizaines d’étoiles.

 

Mais le but de cet article, en plus de rappeler à tous que nous n’oublierons jamais, c’est de prouver et de montrer qu’à travers un hommage au stade, beaucoup d’émotions sont ressentis, et ces émotions restent gravées, et jamais nous ne pourrons oublier la chair de poule qui nous traversait à ce moment là.

 

Ce genre d’actes, n’ont été que trop rarement soulignés ! A la dignité et l’humilité, les médias ont préféré la violence et l’insécurité. A la minute de silence, la LFP et le club ont pensé portefeuille, et trop nombreux sont ceux qui n’ont pas eu leur hommage entier ! Mais NOUS, jamais nous ne pouvions laisser cela, jamais nous n’aurions laissé cet âme Rouge & Bleu rejoindre ses prédécesseurs, sans lui dire adieu de la plus belle des manières.

Silences improvisées, murs d’écharpes, chants venant du cœur, tifos uniques, craquages massifs, vidéos, voilà le pannel dont nous dispos(i)ons afin de rendre, à la famille, le plus bel hommage possible. Quelques fois le club s’y associer, en déposant une gerbe, un geste qui s’accompagnait d’un hommage en tribune qui laissait digne et respectueux de cet acte.

Dans la douleur, nous sav(i)ons nous dépasser, et faire de ce moment quelque chose d’unique ! Ce n’était pas grand-chose et beaucoup à la fois, et face à cela, malgré tous les mensonges que l’on pouvait dire sur nous, personne n’a suffisamment souligné l’impact émotionnel que cela pouvait provoquer.


Dans une vie, on retient les moments forts, des naissances aux décès, et lorsqu’un être cher disparait, nous voulons avoir à garder de lui, en plus de tous les souvenirs, un moment fort, un moment qui restera à jamais gravé en soi. Ce moment, sans prétentions, nous pensons l’avoir donné à l’ensemble des familles ayant perdus un proche, et qui ont pu assister à l’hommage réalisé au stade. Et ce petit acte, si minime qu’il soit, leur apporte à eux, mais aussi bien à nous, un moment d’émotions fortes.

 

Par ce texte, en plus de ne jamais oublier, il est aussi important de préciser de quoi nous étions capables au stade dans de telles situations. Il n’y a pas grand-chose de plus à raconter, simplement à regarder les vidéos ci-dessus, afin de prouver à toutes et tous que nous avons un cœur, que nous ne sommes pas des bêtes assoiffés de sang. Ce genre d’hommage n’est possible que dans un stade, car il réunit un nombre important de personnes, des personnes qui respectent le temps qu’il se doit, d’honorer la mémoire des disparus de la plus belle des manières.

 

Un hommage ce n’est pas rien, il est important de bien le réaliser, et vous verrez que nous étions malheureusement trop souvent obligés d’en faire. Mais le respect commence par la dignité, et finalement, s’il y a quelque chose à retenir du Parc, avant toutes ces belles ambiances, ce serait finalement ça, car la base du supportérisme parisien commence par de telles valeurs que les anciens ont pu nous inculquer. Des valeurs que nous voudrons mettre en œuvre, dans notre vie, quand il le faudra.

 

Mr Leproux, vous avez été temoins au bord du Virage Auteuil ce que pouvait être un tel hommage, et rien que pour ça, vous auriez du nous considérer différement. Cela prouve que vous êtes bien loin des considérations fondamentales, et de n'avoir jamais dit merci pour cela est l'une de vos plus grandes erreurs...impardonnable!

D'avoir effacer toutes les fresques ou plaques en mémoire de tous ces disparus, ne vous sera jamais pardonné.


Où commencent notre dignité & humilité, s'arrêtent votre mémoire & respect...

 

Couly, Seb, Mat, Alex, Jérémy, Elie, Mono, Marc, Yann, Julien JAMAIS nous ne vous oublierons..Reposez en paix auprès de notre Président Borelli...

 

A toutes les étoiles qui brillent au dessus du Parc…ces vidéos sont pour vous...(Merci à leurs auteurs)

 

 


  4min50 : Robin Leproux admire...et oublie un 8 mois plus tard...


 

Brice

 

 


 

Couly

 

 


 

Mono

 

 


 

Président

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 12:09

Interdit à la liberté d’achat, entravé à la libre circulation, discriminé pour provenance géographique, accablé de tous les maux, accusé à torts et à travers, voilà à quoi se résume « être un supporter ex-abonné du PSG »…

 

Non non, ceci n’est pas une blague, mais bel et bien la réalité du quotidien, de ce qu’on peut désormais appeler une classe à part entière de notre société, jouissant des mêmes devoirs, mais ne disposant pas des mêmes droits libres, pourtant accordé à tout citoyen français…

Ce week-end en fut encore la sombre illustration, avec une nouvelle fois, de la nouveauté dans les mesures prises par le Ministère de l’intérieur, décidément prêt à tout, pour arriver à ses fins ! Après les arrêtés préfectoraux, allant jusqu’au couvre-feux, nous avons eu le droit cette semaine, à l’annulation de 249 billets pourtant préalablement achetés, sur le seul motif de les avoir acheter par internet à partir de la région parisienne. Après les experts Saint Denis et le relevé d’empreintes sur une banderole, place au traçage d’acheteur par adresses IP informatiques ! Sauf que cette fois, c’est surement le coup de trop pour un Ministère en mal de reconnaissance, et qui traite ce sujet de bien sombre manière.

Traiter du 2ème sujet médiatique sécuritaire (derrière le terrorisme…) de la sorte, c’est se risquer à un moment donné de déraper. Et espérons que ce week-end sera un tournant, un tournant définitif à toutes ces mesures anti-démocratiques ! Car oui, des plaintes ont été déposées, oui (ENFIN) des médias ouvrent les yeux sur ce genre de méthodes, oui l’opinion publique en moins d’un mois commence à se dire qu’à la fin trop c’est trop (même si le chemin est encore très long), mais tout de même, enfin un peu de vérité après quasiment un an de contre-vérités.

 

Allez, ce sera tout sur cet épisode dont on a surement pas finit d’entendre parler, et c’est tant mieux !

 

Car ce week-end, faute d’avoir été massivement présent au Stade de la Route de Lorient pour encourager les professionnels, les supporters parisiens en ont profité pour aller jeter un œil et donner de la voix, du côté des jeunes pousses du Paris Saint Germain Football Club ! Une sorte de retour aux sources, et de dégustation de football populaire, et force est de constater que le constat s’avère plus que positif !

Du Mans, avec les U 17 nationaux samedi, au des camp des loges pour les U 19 (gambardella), CFA ou encore U 17 DSR dimanche, le week-end aura été très bien rempli, et aura surtout fait plaisir à tout le monde ! Pour s’en rendre compte, il suffit de regarder les scènes de joies partagées entre joueurs et supporters à la fin des matches, joliment gagnés par les jeunes rouge & bleu. Merci aux joueurs d’avoir su proposer un spectacle tout de même intéressant, Merci aux supporters d’avoir pris la peine de se déplacer les encourager !
Ce genre de choses, parait pourtant si simple et surtout si logique, sauf qu’à se rendre compte de ce que les joueurs professionnels partagent vraiment avec leurs supporters, la logique s’inverse très vite, surtout à Paris ! De mémoire, les dernières scènes de « liesse » entre joueurs et supporters, il faut remonter en 2008 à Sochaux pour envoir, qui plus est pour fêter le…..maintien. Super !

Alors, quand tous ces jeunes, et tous sans exceptions, vous disent merci d’avoir été là et de les avoir supporter, forcément cela donne le sourire. Et quand bien même les retombées médiatiques sont nulles, on se dit que finalement, l’objectif était ailleurs !

Sourire, donner le sourire, voilà un sentiment agréable, qui change de la perspective habituelle du football professionnel. Alors, quand depuis plus de 6 mois, les supporters parisiens se rongent  volontairement le frein afin de gagner une lutte sans merci, ce genre d’actions remet du baume au cœur, surtout que le contexte général autour de ce week-end penchait plus du côté du désespoir.

En plus d’avoir partagé des moments de joies avec les joueurs, il s’agissait là aussi de supporter librement, les couleurs Rouge & Bleu du club de la Capitale ! Car, même si il s’agissait de jeunes prometteurs inconnus, ils portaient sur leur dos, l’une des bases de notre passion, les couleurs ! Et pour ces couleurs, les supporters sont capables de beaucoup de choses !

Supporter librement, veut tout simplement dire, supporter au nombre que l’on souhaite, où on le souhaite, avec qui on le souhaite, et surtout comment on le souhaite ! Libres d’expressions, les copies de ce week-end auront toutes été de bonne facture, que ce soit à 30 au Mans, ou à une centaine au Camp des loges, le délire « Supporters libres » aura été respecté. Chants constants, variés et puissants (relativement au nombre), gestuelles, visuels et fumigènes, le tout en rapport avec ce qui pouvait se faire par le passé en déplacement, de quoi donner des leçons à certains se sentant désormais poussés des ailes, une fois le champ de bataille déserté.

 

Pour conclure, les supporters parisiens auraient normalement du réaliser une action d’envergure au Stade de la route de Lorient, avec un contingent au moins du même nombre que celui de Valenciennes. Ce ne sera pas pour cette fois, les autorités ayant bloqués puis menacés officieusement les supporters de se rendre en Bretagne, risques d’interdictions de stade à la clé….Finalement, on aura pu se rendre compte, avec les courageux présents, que tout ceci n’était que des menaces, et probablement que les retours de la presse n’ont pas aidé les autorités à exécuter leurs sombres méthodes, une fois de plus…

Alors en attendant que des suites soient donnés à ce dossier, le temps d’un week-end, de nombreux fans sont allés à la rencontre des jeunes du PSG, qui contrairement aux pros, leur ont bien rendu. Berçant encore dans l’insouciance et dans le plaisir de jouer au football, bien loin des pétrodollars du football professionnel, ils auront rendu de la plus belle des manières, ce genre d’action agréable !

 

Et quand bien même, la lutte de fond concerne le retour au Parc des Princes et supporter l’équipe professionnel, il y a surement à prendre dans ce week-end des notions et des valeurs  que le monde du supportérisme est enclin à ne plus connaître, et qui sait, pourquoi pas continuer d’apporter un soutien aux jeunes et à un football qui sont en adéquation avec ce que l’on défend fermement ?

 

C’est à réfléchir ! En attendant que le Ministère, (très) discrètement soutenu par le Président du PSG, ne mettent fin à ce régime spécial à la classe « ex-abonnés du PSG »…

 

Supporter le Paris-SG n'est pas un crime!

 

Merci à "Liberté pour les Abonnés" d'avoir rendu possible ce week-end...

Merci aux jeunes joueurs du PSG...qui pour le moment de ces bons moments, bien loins des caprices de stars..

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:28

760.jpgA lire ce titre, vous seriez en droit de vous demander « mais quel peut être le rapport avec des supporters ? ». Et c’est bien là tout le drame de cet article ! Drame qui se situe dans toute la symbolique que le mot « couvre-feu » peut évoquer !

Non, nous ne sommes pas en tant de guerre ! Non nous ne sommes pas en 68 ! Non nous ne sommes pas en période d’émeutes urbaines ! Et pourtant, à en lire les communiqués du Ministère de l’Intérieur, on a comme l’impression que quelque chose de grave se déroule depuis un certain temps.

«Par voie de conséquence, la tribune visiteurs sera fermée, un arrêté de ''couvre-feu anti-supporters'' sera pris » !!! Voilà les termes du Ministère, qui décidément, n’hésite pas à user de grands mots pour œuvrer contre ce qu’il considère comme un fléau, à savoir les violences dans les stades de football ! Et plus précisément dans ceux concernant des matchs du Paris-Saint-Germain FC.

Les dirigeants du PSG en collaboration étroite avec les pouvoirs publics sont censés mener une chasse ouverte contre les dits « supporters violents ». Sauf qu’en réalité, la minorité concernée par cette chasse, n’est pas la seule visée. L’ensemble des mesures prises depuis le début de la saison n’ont pour simple but que l’éradication d’une forme de supportérisme globale pour la remplacer par une autre, beaucoup plus consommatrice et donc rentable ! Cette œuvre sordide, nous l’appellerons désormais « Objectif 2016 « , en rapport avec l’Euro qui se déroulera en France à cette date !

C’est pourquoi, cette année, avec l’appui du Paris-Saint-Germain, les autorités n’hésitent pas à produire des arrêtés remettant en cause les libertés les plus fondamentales de toute démocratie. Nous sommes sur une période d’observations, et comme bien souvent, le PSG sert de laboratoire géant, d’une politique future de grande échelle, l’éradication du mouvement Ultra en France.

 

Sur cette notion, il est important de rebondir. Car à force de le répéter, beaucoup trop de gens croient en l’aspect transitoire du plan « TousPSG » promis par Robin Leproux depuis le début. Transitoire ? Sachant qu’il a dit noir sur blanc ne pas vouloir un retour aux abonnements fixes avant quelques années ? Une transition de combien d’années alors ? 5 ? Jusqu’en 2016 ? Permettez-nous d’émettre un tel doute devant l’ensemble des mesures prises depuis le début de la saison.

 

Mais revenons sur cet arrêté de « couvre-feu » ! Il interdit strictement, à tous les supporters parisiens, identifiés comme tels, d’approcher et de rentrer dans le stade lors des deux prochains matchs du PSG dans le sud de la France, à Arles tout d’abord, à Martigues ensuite. Du coup, question ! Mais sur quoi se basent les autorités pour définir un tel arrêté ? Y aurait il eu des violences cachées depuis ces six derniers mois autour des matches du PSG ? A priori aucun ! Alors pourquoi un tel durcissement des mesures quand au fond il n’y a rien de plus à signaler ? Allez comprendre l’incompréhensible…

Déjà la semaine passée et le match à Agen, on a sentit les prémices d’un renforcement des mesures prises lors des matchs à l’extérieur. La promesse de M. Leproux sur le fait que le contre-parcage de Valenciennes ne se reproduirait plus, est-elle en train de se mettre en application ? En effet, au lendemain de ce match dans le nord, Robin Leproux annonçait en coulisses que cette situation avait été jugée comme un échec inacceptable par les autorités, et que des mesures seraient prises en conséquence à l’avenir. Le « couvre-feu » est donc la preuve que ces paroles n’étaient pas anodines, et surtout qu’il existe un lien très étroit entre le Président du PSG et le cabinet du Ministère de l’intérieur, contrairement à ce qu’on peut nous faire croire.

Le but est simple, en interdisant de façon générale, on empêche de façon isolé à une certaine partie de supporters de se déplacer, à savoir les « contestataires » ou plutôt « supporters » tout simplement, dont les matchs à l’extérieur sont les seules fenêtres médiatiques leur permettant de se faire entendre, tout en supportant leur club de façon plus ou moins libres dans le stade. Malgré le fait que rien ne soit prévu pour les deux matches à venir. Alors, ils nous avancent que les « Ultras » comme dirait Leproux, auraient promis de venir mettre la zizanie à l’extérieur, ils devaient même selon lui, envahir la pelouse d’Agen. Quelle grotesque promesse, et cela prouve à quel point les informations du « dirigeant de l’année » sont orientés dans le sens qu’il souhaite et qui l’arrange.

 

Hier les arrêtés interdisant le libre déplacement sur le territoire français pour la classe « supporters du PSG », aujourd’hui le « couvre feu anti-supporters »…à quoi doit on s’attendre demain ?

 

Telle est la question ! Une chose est sûre, ils ne reculeront devant rien pour arriver à leurs fins !

 

Aujourd’hui à Paris, demain partout ailleurs…Objectif 2016 !

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 15:46

sebastien-bazin-350x489-copie-1.jpgJeudi 20 janvier au soir, RMC annonce que l’homme à l’origine de tout le remue-ménage qui concerne le Parc des Princes n’est pas celui qu’on croit, à savoir Robin Leproux. Il s’agirait en réalité de la personne qui se situe au dessus de lui dans la hiérarchie du PSG, en l’occurrence Sébastien Bazin.

Certains tomberont peut être des nues, mais finalement qu’est ce que cela change ?

Pas grand-chose à vrai dire, enfin pour nous qui savions que depuis le début que dans le fond toute cette stratégie était ficelée par Colony Capital, déjà dans le viseur des supporters depuis un sacré bout de temps.

 

Alors, pour l’opinion publique, et plus précisément, l’ensemble des supporters parisiens « non boycotteurs », cette information risque de mettre un petit coup dans l’aile du Président, élu, rappelons-le « Dirigeant de l’année »….

Vous allez me demander pourquoi ? Tout simplement, parce que Sébastien Bazin ne compte pas la même côte de popularité que Robin Leproux. Pour rappel, Colony Capital est le pire actionnaire de l’histoire du club ! Arrivé en 2006, le bilan se résume par le chiffre 2.

2 années d’affilé à jouer le maintien, 2 supporters du PSG décédés tragiquement aux alentours du Parc, le tout pour 2 petites coupes nationales…et dire qu’au départ ils ne devaient rester pas plus que deux petites années….Face à ce bilan, difficile de porter du crédit pour cette personne, représentant européen du fond d’investissement américain, vous savez celui qui prêt de l’argent à son propre club en demandant remboursement…

 

Bref tout ça pour dire, qu’avec une telle annonce des doutes apparaissent. Mais si toute cette mascarade n’était qu’une histoire d’argent ? Ne tombez pas des nues, si vous lisez ce blog, cela fait bientôt un an que nous vous le répétons, article après article.

L’objectif majeur de ce plan aseptisé, est de ramener le calme et la tranquillité au PSG, tout ceci dans le but de vendre le club de façon honorable, le tout en ne faisant aucune perte par rapport à son achat. On vous fait croire que tout ceci a été décidé après le 28/02, alors qu’en coulisses l’œuvre remonte à bien plus longtemps que ça ! Sebastien Bazin réflechissait en effet depuis longtemps sur ce problème des supporters. Le 28/02 aura été le  tragique déclic d’une politique de fond.

Quant à la forme, nul doute par contre que cela ne puisse être attribué à Robin Leproux, même si on y décelait une touche américaine et l’histoire des mascottes et autres partenariats….

 

Tout ceci n’est pas qu’une question de sécurité, bien au contraire. Le but n’est pas de protéger, mais tout simplement de rentabiliser une future vente du club !

Et pour ce faire, Colony Capital dispose d’un as pour duper l’opinon, cet « ass »  n’est autre que Robin Leproux, pro de la com depuis de nombreuses années.

 

Sauf que 2011 ne doit pas être l’année des bonnes résolutions !

En à peine 3 semaines, nous avons pu entrevoir des articles de presses, ainsi que des faits mettant en porte à faux à de nombreuses reprises le discours lisse de Robin Leproux.
Petit rappel des faits :

 

-       Le reportage d’envoyé spécial sur l’organisation de la sécurité du Parc par des compagnies privées de sécurité.

-       L’histoire de la nouvelle association de supporters, qui après s’être déclaré à la préfecture n’a pas tenu 3 jours avant de soi-disant rejoindre le boycott des anciens abonnés, mettant en porte à faux le Président du PSG.

-       L’affaire Agen/PSG, et le mensonge de Robin Leproux, ainsi que ces méthodes malsaines pour gâcher ce match historique de Coupe de France.

-       Et maintenant, le fait que Robin Leproux n’était pas l’unique protecteur de ce plan.

 

Tout ceci n’est pas grand-chose, mais cela a au moins le mérite de faire parler, et surtout, espérons le, d’interroger. Toute personne un tant soit peu curieuse doit se poser des questions sur ce qui se trame sous ce plan ! Nous, nous le savons, depuis bien longtemps, espérons que petit à petit certains rejoindront notre point de vue…

 

A noter que dimanche, pour le compte du match de Coupe de France, un arrêté préfectoral de plus :

 

"Article 1 er : le stationnement et la circulation sur la voie publique de personnes se prévalant de la qualité de supporter du club du Paris-Saint-Germain, ou connues comme étant supporter de ce club, sont interdits dimanche 23 janvier 2011, de 13h à minuit dans le périmètre autour du stade Armandie délimité par les voies suivantes "

Que la fête dans la plus grande inconscience continue…

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 11:20

300.211452.jpgSamedi 22 janvier 2011, 1/8èmes de finale de la Coupe de France de Football opposant Agen, club de CFA 2 au PSG. Pour tous les amoureux du football et de la plus vieille des compétitions françaises, confrontant football amateur et football professionnel, ce genre de rendez-vous est toujours regarder d’un œil particulier.

Pour une histoire de football tout d’abord, le petit gagnera t’il face au gros, malgré toutes ces divisions d’écart ? Pour une histoire de vision différente d’un même sport ensuite. 

Pour tout ça, on dit que la Coupe de France est magique, car il n’y a que dans un sport comme le football, qu’un club nettement inférieur, peut rivaliser le temps d’un soir avec un club générant des millions d’euros ! Ce genre de match est, ce qu’on appelle, une « fête du football », et cela devrait encore le cas samedi prochain pour ce match tant attendu par un département, voire une région.

 

Sauf que voilà, le PSG par l’intermédiaire de son fameux Président, pourtant élu dirigeant de l’année 2010, a déjà gâché la fête pour reprendre les mots des dirigeants Agenais. Pourquoi ? Comme souvent, pour une histoire de stade. Le petit poucet tient généralement à recevoir dans son propre stade devant son fidèle public ce gros du championnat de L1 afin de faire partager cette fête à toutes et tous. Alors des fois, pour des raisons légitimes de sécurité, le match doit se délocaliser. Mais parfois, il ne l’est pas. Comme le fut la décision de la Fédération Française de Football, de maintenir ce match à Agen, malgré l’opposition des dirigeants du PSG.

On pensait alors l’affaire close. Il ne fallait pas compter au sans-gêne de M. Leproux, au culot et à la mauvaise foi de cette personne, qui une fois de plus a utilisé tout un réseau de connaissances haut placé pour essayer de faire pencher la balance de son côté, et toujours selon les mêmes excuses, la sécurité !

 

Petit rappel des faits, mais le Président du PSG, une fois qu’il ait apprit la décision de la FFF de maintenir le match à Agen, n’a pas eu de remords à envoyer une lettre à la fédération afin de faire appel de cette décision, mais aussi de contacter les services du Ministère de l’intérieur, afin qu’ils jouent en sa faveur. Etonnant vous allez me dire ? Que nini, simple procédé habituel depuis plus de 10 mois de la part de cette personne malhonnête.

Prétextant une venue de méchants dangereux supporters du PSG, il surfe encore et toujours sur la vague de la sécurité, afin de faire pencher la balance de son côté, et ainsi faire prendre des décisions aux autorités locales qui n’ont pas lieu d’être.

C’est comme cela que les arrêtés préfectoraux voient le jour lors des matchs à l’extérieur du PSG, que la vente de billet ne concernait que des personnes habitant la région etc etc. On ne va pas refaire l’histoire, vous êtes je l’espère au courant…

 

Bref, tout ça pour dire, qu’enfin on commence à entrevoir dans les médias les méthodes de M. Leproux. Jamais ce genre de fuites n’avait jusqu’à présent leur place dans les journaux. Il aura fallu attendre que la Coupe de France et son état d’esprit si particulier, pour qu’enfin certains se choquent de tels agissements. Enfin nous avons envie de dire ! Car c’est le cas depuis qu’il a instauré son plan « TousPSG ». En public on vous faire croire ci, alors qu’en coulisse on œuvre en étroite collaboration avec les autorités pour faire cela. Malheureusement, vous êtes trop nombreux à tomber dans le panneau de la communication du Président du PSG.

Alors, quand on commence enfin à s’apercevoir de qui est réellement cette personne, il faut se poser des questions, des questions légitimes !

 

Ce monsieur qui se dit défenseur du football populaire, avec ses tarifs attractifs au Parc des Princes. Ce monsieur qui se dit ne pas vouloir se détacher des supporters historiques du Paris-Saint-Germain.

Alors qu’en réalité, on apprend que des boutiques commerciales vont fleurir dans les coursives des Virages Auteuil et Boulogne. Que ces supporters historiques sont catalogués de tous les maux, afin de faire croire, dans un climat de terreur, qu’ils vont venir pour tout casser….

 

Sauf que M. Leproux, depuis le début de la saison, aucun débordement n’est à signalé de la part des anciens abonnés fermement opposés à votre plan. Et c’est bien là ce qui vous embête, car petit à petit, vos excuses ne sont plus crédibles, et logiquement, vous vous voyez refuser des choses qui vous semblaient pourtant acquises.

C’est le cas pour ce match de Coupe de France, et ce sera désormais le cas pour la suite.

 

Vos agissements sournois et liberticides commencent à être dévoilé, et croyez-nous ce n’est que le début. Tôt ou tard, votre politique sera réellement mis au goût du jour, et ce jour là, ceux qui actuellement vous aident en coulisses, ne seront plus là pour vous aider, craignant trop de se voir accuser.

 

En conclusion, vous venez de part votre appel en commission, de part vos lettres de pression, de vous mettre toute une région à dos. Une colère légitime, qui transpire dans les journaux.

A peine une semaine après le reportage d’envoyé spécial, quelques jours après avoir mis au devant de la scène des jeunes supporters (« Red Fighters »), qui au passage vous ont fait un joli pied de nez, vous commettez une nouvelle erreur, vous le professionnel de la communication.

 

Il ne manquerait plus que vous ne versiez pas votre part de la recette pour ce match de Coupe de France, l’archétype d’une vraie compétition du vrai football populaire, vous savez celui que vous tentez d’éradiquer au Parc des Princes…

 

 Pour terminer, vous parlez de centaines quand nous sommes des milliers, n’ayez crainte, tôt ou tard, la réalité éclatera au grand jour, et votre descente aux enfers, ne fait que commencer !

 

Supporter pour un football populaire !

 

Liens :

 

"Le mépris du PSG" - la dépêche

"La lettre de Leproux qui sème le trouble" - RMC

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 15:30

RED_BULL__X-FIGHTERS.jpg

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis 2011 les abonnements sont de retours au Parc des Princes. Pour le compte d’environ 1200 selon les comptes du club. Parmi ces 1200 on doit trouver, surement, des personnes qui profitent des tarifs avantageux des virages, comme ce fut le cas pendant la première moitié de saison. Mais on trouve aussi d’autres personnes, une minorité, qui en 6 mois pensent être devenus les nouveaux princes du Parc. Ils ont même poussé le bouchon au point de créer une nouvelle association de supporters, déjà déclarée à la préfecture, qui a officialisé cette création dans son Journal Officiel du 08 janvier 2011. Le nom ?...Red Fighters Paris ! Nan, vous ne rêvez pas, il s’agit bel et bien leur nom d’origine ! Seulement d’origine, car il faut s’en douter, jamais Robin Leproux n’acceptera un tel nom. Alors, aujourd’hui on parle de « Paris Tout Puissant » et autres fantaisies inimaginables ! QU'est ce qu'ils nous réservent?

Mais, de savoir comment ils s’appellent n’est pas le but de cet article, mais bel et bien de rentrer dans le détail, et surtout de critiquer cette initiative très, trop rapide qui fait preuve d’un total irrespect de l’histoire du Parc et de ses tribunes !

 

A croire que d’être les seuls à « chanter » dans un stade à moitié vide, cela donne des ailes ! Ou alors une dose quotidienne de 5L de Red-Bull en intraveineuse suffirait à ces créateurs d’associations pour tenter ce putsch ! Car, si évidemment, ils ne prennent pas le pouvoir par la force, faute d’adversaire digne de ce nom, cette création d’association sonne comme une volonté de prise de pouvoir du Parc des Princes. On n’avait vu des prémices en déplacement, avec un groupuscule qui tentait de mettre de l’ambiance, ou plutôt un semblant, avec mégaphone et autres artifices du parfait petit Ultras.

Mais tant que cela se cantonnait à ça, pas raison de s’en offusquer plus que ça. Sauf que voilà, ces mêmes personnes ont décidé très rapidement d’emboîter le pas de la « Charte 12 » qui stipule le retour des associations au Parc. M’enfin, stipuler avec un degré de préconisations et d’obligations qui rendent ces associations insipides, contrôlées et sans libertés. En dehors du fait d’être un trompe l’œil (de plus) à l’opinion publique, aucun doute que Robin Leproux fera tout son possible pour amener cette association à son apogée, et de la façon qu’il l’entend !

 

Alors, en voyant cela, on a du mal à comprendre comment certains peuvent encore prendre le risque de se lancer dans un délire qui dépasse largement le cadre d’une simple association de bisounours au sein d’un stade ! Comment le comprendre autrement, que ces personnes ne sont pas raisonnées de la bonne façon, et qu’elles sont bercées dans la tranquillité depuis le début de la saison, pensant devenir les nouveaux rois du Parc ! Quid de 25 ans d’histoire associative au Parc ? Quid des anciens abonnés qui boycottent fermement ce plan ? Quid de tout ce qui se passe depuis plus d’un an autour des tribunes parisiennes (dissolutions, arrestations etc) ? Ces personnes pensent-elle vraiment  que tout a été remis à zéro et qu’ils ont le droit de faire ce qu’elles veulent vis-à-vis des supporters historiques ? Sont-ils si naïfs à ce point ? Ou tout simplement inconscient ?

Leur démarche mérite toute ces questions, et surtout suscitent un grand nombre de réactions douteuses, émanant même des médias pro-Leproux ! Alors avant même d’avoir débuter, c’est mal partit. Et qu’imaginer par la suite ? Cette association qui ne jouira d’aucune réputation, hormis celle d’être des imposteurs aux yeux du monde des tribunes, ne pourra être considérée que comme opportuniste au vu de ce qui se trame autour du PSG ! Nul doute, que leur création ne restera pas sans réaction !

 

En tout cas, de notre côté, cela suscite, à la fois dépit, incompréhension, et surtout rigolade ! Car comment prendre au sérieux une telle association, avec un tel nom, qui ne tient en aucun compte de l’histoire passée des rivalités parisiennes. Tout cela prouve leur ignorance vis-à-vis du sujet ! Mais qui sait, peut-être que Robin manigance tout et qu’il va faire de cette association un modèle type à suivre ! Il n'en serait pas incapable en tout cas ! M’enfin, à moins d’être bien entouré, cette association ne perdurera pas, qui sait, peut être même qu’elle ne bâchera pas…

 

Mais parfois l’ignorance et l’arrogance provoque l’inconscience…et surtout la décadence….


Décidemment et pour toujours, le Parc c’était mieux avant !

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 11:05

 

1200477_sports1.JPGPour la première fois surement depuis le début de la saison, Robin Leproux, pourtant professionnel de la communication aura commis une erreur publique. En effet, en réalisant un communiqué sur le fameux reportage « d’Envoyé Spécial » remettant en cause une partie de son plan de « sécurité » (qui a dit Marketing ?), le Président du PSG n’aura fait que ranimer une flamme pourtant quasiment éteinte. Il n’y avait qu’à voir les retours quasiment inexistants de cette partie du reportage dans les médias le vendredi matin, pourtant fixés sur la première partie accablante de la « sécurité » dans les aéroports.

Mais, nous ne cessons de vous le répéter ici même, si il y a bien une chose que Robin Leproux ne supporte pas, c’est bel et bien de se faire critiquer, ou de voir sa politique contesté. Alors à peine 10 minutes sur son plan suffisent pour le faire réagir. A croire que cette personne est extrêmement susceptible, et qu’une brindille le met hors de lui. Vous êtes étonnés ? Vous qui le croyiez si parfait, pourtant élu dirigeant de l’année, comment est-ce possible ? Avec ce reportage qui a le mérite de poser les bonnes questions, nous espérons que vous découvrirez enfin une partie du vrai visage de cette personne malhonnête et fourbe.

 

Parce que pondre un communiqué pour critiquer le reportage, et ensuite appeler en urgence pour une réunion de crise, le responsable des compagnies de sécurité, mises en cause dans le reportage pour lui passer un savon, c’est pas très crédible non ?

D’un côté on vous aveugle d’un communiqué public, et en coulisses on réagit devant un reportage qui montre des vérités (Qui a dit « il n’y a que la vérité qui blesse » ?). Voilà, finalement, le lot commun du PSG depuis le début de la saison, et si vous, vous étiez passés au travers, désormais ce n’est plus possible.

 

Et c’est bien là toute la réussite de ce reportage. Certains vont enfin se poser des questions, et peut-être qu’enfin les questions qui fâchent seront enfin posées au Président du PSG, trop épargné depuis six mois sur son plan. La censure effectuée sur la chaîne France 4, qui n’a pas pu aller plus loin sur ce thème, par refus du Ministère de l’intérieur et non-collaboration du PSG, fait, espérons le, partie du passé, et qu’enfin les journalistes iront creuser plus loin, plus profond, pour atteindre la vérité ! Des journalistes dignes du nom, qui ne sont évidemment pas sous la coupe du PSG et du Ministère de l’intérieur.

 

A l’heure d’aujourd’hui, on ne peut que se ravir d’un tel reportage, qui ne montre pourtant pas tout, loin de là. Et pourtant, c’est ce type de reportage que nous aurions du voir dès le début de la saison. Il aura fallu attendre six mois, et quelque chose nous dit, que désormais ce ne sera plus comme avant. Il va falloir en profiter et continuer d’appuyer là ou Mr Leproux a mal, c'est-à-dire son amour propre.

A tel point que cela lui fait dire des choses complètement incohérentes et surtout hors du commun.

Dans son communiqué, il n’hésite pas à dire : « Le PSG rejette la stigmatisation de ses supporters ». Comment peut-il dire ça, quand il y a six mois, il a stigmatisé plus de 12 000 personnes, en leur supprimant leurs abonnements ? Il essaye de se défendre comme il peut, en avançant des choses qui n’ont aucun rapport avec le reportage, mais dans le simple but de montrer qu’il existe et qu’il fait des choses. Le rapport avec la LICRA ou encore SOS Racisme dans son communiqué ?

Non Mr Leproux, ce n’est pas ce que nous attendons. Nous attendons de vous, qui vous réagissiez logiquement et de façon véridique aux failles que concèdent votre plan. Notamment à sa face cachée, que nous cessons de remettre en cause depuis le début. De répondre à des questions du type : Pourquoi est-il impossible de porter plainte contre le PSG au commissariat le plus proche du Parc des Princes ? Comment le logiciel de billetterie peut il laisser une personne Interdite de Stade acheter 4 places, avec présentation de carte d’identité ? Et cela ne découle que du reportage. Mais bientôt vous devrez faire face à un tas d’autres questions, et nous verrons alors comment vous réagirez.

Eviter simplement de ne pas devenir rouge de colère en direct. Votre discours de bisounours ne sera plus vu de la même façon, et aujourd’hui vous êtes dans l’embarras, et croyez-nous, ce n’est que le début !

 

Un conseil, dîtes à Mr. Bazin de vendre au plus vite le club, afin que vous puissiez démissionner et quitter ô plus vite le PSG avant d’y perdre votre crédibilité et votre influence.

Ce reportage, ces réactions, ne doivent que nous conforter de mener cette lutte de la façon dont nous le préconisons, en boycottant, en revendiquant, en contestant, chaque jour, et chaque match à l’extérieur du PSG. Emboitons le pas de ce reportage, diffusons le, expliquons le, ce qui s’est passé jeudi soir est une aubaine pour nous. La contre-attaque du PSG doit amener des réponses, continuons d’ouvrir les yeux à la France entière, et luttons avec nos valeurs pour un jour retrouver notre stade et notre passion en tant que citoyen libre, avec droits et devoirs.

 

« Mesures exemplaires » que vous disiez...

 

Liens :


"Envoyé Spécial : La sécurité au Rabais - spéciale Parc" 

"PSGMag.net : Envoyé Spécial nous répond"

"Communiqué de Liberté Pour les Abonnés"

"Communiqué du PSG"

"Communiqué du collectif 07/08" relatif à la personne IDS présentée dans le reportage.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 12:21

SDC12410 copie

La nouvelle année 2011 ne doit en aucun cas nous faire oublier l’année 2010 catastrophique que nous venons de vivre. Querelles internes, drame aux portes du Parc, les deux entrainant une batterie de mesures instaurées par Robin Leproux soutenues par tous, politiques, médias, et autres acteurs du football. Face à ce déferlement de stigmatisation et de préjugés, nous avons entamé une lutte depuis l’été dernier. La lutte d’une minorité pour le retour des abonnements dans des conditions acceptables.

 

Après 6 mois de lutte, le combat continue plus que jamais, et pire encore, il doit se renforcer au vu des derniers événements qui ont émaillés la fin 2010. Comme si tout le reste n’était pas suffisant, Robin Leproux a décidé d’en remettre une couche, avec des abonnements aléatoires et une charte digne des plus sombres dictatures !

Encore une fois, le Président du Paris-SG s’est joué des supporters historiques, en les faisant passer pour les dindons de la farce. Médiation bidon, communication encore et toujours de bisounours, non écoute de propositions concrètes et cohérentes, bref, un condensé de tout ce qui se passe depuis plus de 6 mois, et l’annonce du plan numéro 1.

 

Sauf qu’entre temps, Robin Leproux a réussi indirectement à faire une chose positive, qui découle de toutes ses annonces publiques toutes plus grosses les unes que les autres. Il a réussi à rassembler un certain nombre de supporters de tribunes différentes derrière une unique et même cause. Et même si l’ensemble des anciens abonnés sont d’accord sur le boycott à continuer, on a pu entrevoir l’espoir d’une certaine entente cordiale entre différentes tribunes. Alors pas tout le monde soyons franc, mais c’est déjà un bon début, et on a pu voir les conséquences au mois de décembre avec pas moins de 3 actions d’envergure qui ont marqué le retour occasionnel des plus fidèles au stade. Dans l’espoir de faire pencher la balance du bon côté…on connait la suite !

 

Alors, nous voilà en 2011, et pour nous, il existe une seule résolution, celle de faire céder Robin Leproux, et celle de revenir en grâce au stade, dans notre stade, jadis, le plus beau et le plus chaud de France, désormais parc d’attraction aseptisé et consommateur.

2011 sera l’année de notre rédemption, bien que le terme nous rend coupable de quelque chose, alors que pour la majorité ce n’est pas le cas, mais dans le sens où seuls contre tous, nous allons apporter la vérité de ce qui se trame réellement au Paris-SG. Qu’on arrête de nous bassiner avec des histoires de sécurité ou autre, la « charte 12 » prouve bel et bien le but de Robin Leproux, c'est-à-dire supprimer du Parc toute contestation possible. La preuve avec l’article 5 : « Donc bannir dans leurs expressions/actions publiques tout message injurieux contre le Club (ses joueurs, ses dirigeants, ses actionnaires, ses collaborateurs, ses partenaires,…) et toute action causant un préjudice au Club (préjudice financier, d’image, …). ».

C’est clair, net et précis, il n’y a rien de plus à ajouter. Avec cet article, on a la preuve noir sur blanc de ce que sont les objectifs du départ du plan TousPSG. Mais ça, nous le savons depuis le début, et malgré ça, personne ne veut encore ouvrir les yeux sur la réalité de toutes ces mesures incohérentes. Là n’est pas le but d’en faire le détail, mais bel et bien de vous motiver à continuer une lutte qui mérite d’être tenue jusqu’au bout !

 

Revenir aujourd’hui n’aurait plus de sens, et ne concorderait en aucun cas avec ce que l’on nous a apprit au stade lorsque nous étions abonnés. Les valeurs de loyauté, de fidélité, d’honneur sont la base de notre passion, et il est hors de question de s’assoir dessus, sous couvert de perdre son ancienneté. Il est trop tard pour reculer, et ce n’est pas la bonne passe sportive actuelle qui doit nous faire perdre le chemin d’une route qui s’annonce longue et compliquée. Après 15 ans de foutage de gueule, le domaine sportif sort quelque peu la tête de l’eau, alors ne nous laissons pas bercer par 6 mois d’enthousiasme, quand on sait que nous avons connu des années comme 2008. La saison est loin d’être terminée, le cas Sessegnon, le rachat du club, ou bien encore une mauvaise passe de Nene, et ce PSG n’est plus le même, alors rien ne sert de s’emballer. Le jour où le club tombera plus bas que la 5ème place, on nous suppliera de revenir.

 

Surtout, que nous n’avons que 2 petits points de plus que la saison passée à la même date, qu’il y a 2 ans, à 10 journées de la fin nous jouions la 1ère place au Parc contre l’OM, avant de sombrer, qu’il y a 3 ans, nous jouions le maintien lors de la dernière journée. Nous connaissons ce club, nous savons de quoi il est capable, alors patientons, notre heure viendra ! Et même si elle ne vient pas, mourrons les armes à la main, fiers et droits dans nos bottes, capable de se regarder dans la glace, et pouvoir dire plus tard, nous y étions, nous avons lutté !

Nos tribunes d’antan, il faut se l’avouer, ce n’est que du passé, et nous ne pouvons espérer les retrouver comme tel à notre retour. Mais il nous reste tellement de choses à côté à défendre, à commencer par notre honneur et notre fierté ! Seuls contre tous, nous ne devons pas céder, car cette lutte mérite d’être menée, car elle est en adéquation avec notre réputation, et personne n’attend de nous que nous ne lâchions ! L’enjeu est trop grand, et la perspective de se dire qu’un jour nous en sortirons vainqueur, doit nous pousser à continuer et espérer ce retour que tout le monde attend avec patience, nous savons que ce jour là, le Parc explosera, et rien que pour ça on doit continuer !

 

Alors, c’est possible, voir probable, que ce retour en grâce n’arrivera peut être pas tout de suite, et peut être même jamais, mais je le répète, si nous devons « mourir », faisons le fièrement avec les armes à la main. Cet état d’esprit, c’est celui qui a fait devenir le Parc ce qu’il a été, alors, ce n’est pas parce qu’on nous a lâchement viré de notre antre, qu’on doit l’oublier, bien au contraire.

 

En 2011, notre lutte va se renforcer, s’intensifier, et il ne faudra reculer devant aucune action cohérente, tant que nous pouvons faire ch*** Leproux et ses sbires, faisons le, car, lui-même le dit, il n’est que de passage, et un jour ou l’autre, il s’en ira, pourquoi pas présider un autre club, lui l’ex supporter marseillais puis bordelais… N’oubliez pas que ce Monsieur est malhonnête, et qu’il vous mène en bateau !

 

Parce que notre fidélité n’a pas de limites, parce que notre loyauté n’a pas d’égal, parce que notre honneur est intact, la lutte continue et continuera !

 

Robin Leproux, YOU CAN’T BAN A PARIS-SG FAN….NOBODY CAN!

Partager cet article
Repost0