Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 16:49

parcdesprinces.jpgAh ce fameux syndrome ! En plus de la fameuse crise de Novembre, les médias se sont amusés à lancer une nouvelle mode et une nouvelle expression, « le syndrome Parc des Princes ». Pourquoi le PSG ne réussit il plus à se faire respecter à domicile ? Il y a quelques années, un joueur adverse disait : « Avant on venait à Paris pour ne pas en prendre 3, désormais on y vient pour gagner » et c’est bien là tout le problème ! Les joueurs adverses n’ont plus peur du Parc des Princes, et des joueurs parisiens qui y évoluent !

Avec cette nouvelle saison, les gens pensant que l’atmosphère apaisé allait permettre au joueur de mieux s’exprimer, force est de constater que même le plan Leproux ne l’a pas permit.

Pourquoi donc le PSG n’y arrive pas à domicile ? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre dans cet article.

 

 


Cette année s’inscrit dans les 10 dernières au niveau de l’efficacité du PSG à domicile. Qu’il est loin le temps des Ginola, Raï, Lama et autres consorts, époque glorieuse du Paris Saint Germain FC, où le Parc s’est construit une identité, une réputation, avec des résultats historiques. En plus de ces exploits, le PSG jouait d’une régularité sans faille, notamment à domicile, et ce stade faisait peur à tous ceux qui s’y aventuraient ! On n’y venait pour ne pas perdre !

Depuis plus de dix ans, la donne a changé, et aujourd’hui il n’est plus choquant de voir le PSG sombré dans un match à domicile. Alors, sur ce « syndrome » les journalistes émettaient l’hypothèse de l’atmosphère qui régnait au stade, atmosphère pesante et nauséabonde instaurée par un public capricieux et violent.

Sauf que cette année, le Parc est calme, même trop calme, on y entendrait les mouches voler de siège vide en siège vide. L’atmosphère familiale souhaitée par M. Leproux ne prend pas d’une part, et d’autre part, elle n’apporte aucun soutien à l’équipe.

On a quand même entendu certaines remarques sur l’efficacité du Plan et les premiers résultats ! Mais à l’aube du mois de Novembre, force est de constater que quelque chose cloche toujours au Parc. Sauf que cette fois on ne peut l’imputer aux abonnés du PSG, qui boycottent plus que jamais leur stade. Alors à qui la faute ?

 

Au manque de soutien ? Probable. Les joueurs vont chercher des résultats à l’extérieur, dans des stades qui respirent un minimum le football, où du bruit émane des tribunes, où règnent tout simplement une atmosphère de football. Disons même que ce phénomène amorphe a touché certaines équipes venues en visite au Parc, à savoir Rennes et Nice, repartis avec un 0-0 dans la poche et un match ennuyant ! Le public actuel ne pousse pas les joueurs à se surpasser, et la motivation, souvent post coupe d’Europe fait peur à voir. Il leur manque, quelque chose de plus pour aller chercher des résultats dans des moments difficiles où un apport extérieur semble primordial ! Surtout que ces matches sont généralement les plus importants, à partir du moment où bien sur, on se fixe certains objectifs. Il n’y a pas de point à laisser filer, et il faut reconnaître que 8 pts sur 18 possible à domicile c’est loin d’être suffisant pour une équipe qui vise le podium ! Pire encore, comme chaque année, le PSG rate toutes les occasions de faire un « coup », et sur ce début de saison, avec un meilleur parcours à domicile, le PSG rentre facilement dans les 2 premières places !

 

Bon ok, le manque de soutien, cela ne parait pas très objectif venant de notre part, néanmoins sur cette saison, nous pouvons nous permettre d’émettre cette hypothèse, car les conditions s’y prêtent. Cela se voit sur le terrain. Autant les dernières années, les médias évoquaient des joueurs qui jouaient la peur au ventre dans un stade qui lui met la pression ! Encore heureux ! Au vu des dernières saisons catastrophiques, comment empêcher son public d’en avoir marre de passer pour les guignols de la France entière ? Et puis, quand bien même, les joueurs évoluent au PARIS SAINT GERMAIN FC, ils se doivent de supporter un minimum ce poids sur leurs épaules, ou alors qu’ils délaissent au plus vite ce maillot !

Car nous voilà à la raison principale de ce syndrome ! Les joueurs ne sont pas taillés pour Paris et pour le Parc des Princes ! Depuis le temps que l’on réclame du sang neuf et des joueurs conscients de l’enjeu de jouer au PSG, qui doivent se remettre en question tous les jours !

Car c’est cela aussi, la même rengaine au PSG depuis des années, une bonne série, un trop plein de confiance et une désillusion ! Voilà ce que mangent les supporters, années après années ! Et à l’aube de disputer un mois de Novembre capital, dur de s’imaginer pire scénario !

Alors peut être qu’il y aura une réaction, tant mieux, mais à l’heure actuelle, permettez-nous de douter et de se poser des questions !

 

Ce stade qui a fait rêver tous ceux qui avaient l’honneur d’y jouer, n’est plus digne de lui-même, ses joueurs, cela fait 15 ans qu’ils ne sont plus à la hauteur, et ce nouveau public est tout simplement une honte au Paris Saint Germain et à son histoire !

Ce stade, on ne s’y déplaçait plus pour le sportif, pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, on s’y déplaçait pour vivre un spectacle, celui des tribunes, car depuis 10 ans, il ne restait que ça d’honorable au PSG ! Aujourd’hui on a volontairement mis à mal l’histoire de ce stade, dans le but de créer un souffle nouveau !

 

Force est de constater, messieurs les bien penseurs à la tête du PSG, que votre volonté est un échec, qu’en voulant tout changer vous espériez un renouveau, mais qu’au final les mêmes problèmes subsistent ! Et cette fois, vous ne pouvez nous accuser de tous les maux du PSG et du monde entier !

Vous pensiez faire mieux ! Vous avez fait pire ! On n’espérait pas un retour à la réalité si rapide, en à peine 3 mois, vous venez d’échouer ! Ce PSG n’a pas changé tant que ça, et croyez-nous, si cela nous surprend pas, cela nous désole, encore et encore !

Si, nous, le savons depuis déjà 2 mois, la France entière est proche de s’en rendre compte, et c’est là que vous devrez rendre des comptes, et nous serons les premiers à les demander !

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 11:48

auteuil.jpgPlus de deux mois après le début de la saison, il est temps de tirer un premier bilan, et surtout les premières conséquences de ce début de saison du PSG au niveau des tribunes. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas parce que le PSG joue enfin les premiers rôles (pour combien de temps ?) que le discours va changer, même si il est évident que de voir jouer notre équipe favorite de la sorte nous redonne un peu de baume au cœur. Autant, en début de saison nous avions la dent dure contre notre club, et avions, et c’est toujours un peu le cas, à s’enflammer devant un match, mais l’état actuel des choses nous rend optimiste, aussi bien sur le terrain que dans les tribunes. Retour sur ces deux premiers mois.

 


Il ne faut pas se cacher, mais ce début de saison nous faisait peur, dans le sens où nous attendions de voir l’affluence de notre stade, son atmosphère, son ambiance. Nous avons été très vite rassurés, et malgré la communication à deux balles du club, nous savions que cela partait déjà mal. Alors les excuses des vacances, c’est du bidon, le fait est, que le PSG se retrouve parmi les 5 dernières équipes au niveau du taux de remplissage de son stade, aux alentours de la 15ème place ! Un classement digne des plus tristes saisons sportives du club, alors que depuis plus de 15 ans, ce taux de remplissage nous offrait facilement le top 3 du classement, et ce malgré les résultats indignes sur le terrain. Rien qu’à ce niveau, le plan Leproux est un échec, et si il espérait faire venir du monde au stade, il s’est trompé, et surtout il ne pensait pas que le Boycott prônait par l’ensemble des anciens abonnés seraient aussi efficaces. Surtout, qu’il n’y a pas que les abonnés des virages qui ne répondent plus présent, mais ceux aussi, qui venaient au stade pour vivre un spectacle en tribune, le regardait ou y participait, et ceux là, sans être acharnés, l’ont compris, tout comme ceux venus quelques fois depuis le mois d’aout, ne viendront plus.

Ce stade n’est plus le Parc des Princes, il est devenu un autre stade, où aucun sentiment de ferveur ne se dégage des tribunes. Plus de frissons, plus d’adrénaline, plus de chaleur, plus de bruit, et cela se ressent même sur le terrain. Il n’y a qu’à voir les deux derniers matchs au Parc, à 17h, un dimanche, semaine de Coupe d’Europe ! Il manque quelque chose, il manque un soutien qui va pousser l’équipe pour aller chercher ce but et ces 3 points. Et ça M. Leproux l’a bien compris, l’équipe, à domicile a besoin de soutien, et il commence à y réfléchir !

Surtout qu’il se rend compte que son nouveau public souhaité est très faible d’intelligence, et qui se permet de l’insulter lui, mais aussi, les supporters adverses de façon grotesque, sans aucun culture du supportérisme, la beaufitude quoi !

Sur ce constat d’échec du plan, combiné d’une équipe en réussite, qui ne mobilise pas plus que ça le public, et encore, l’Hiver n’est pas encore arrivé. Nous verrons bien, qui se mobilisera quand les températures seront négatives, qui osera enlever ses gants pour taper dans ses mains ! Non, ces personnes là ne sont plus là, à leur plus grand déshonneur !

 

Face à cela, M. Leproux doit trouver une solution, et son discours change de jour en jour, et on y perçoit des signes de volonté de changement, à lui de faire le nécessaire de façon acceptable.

Parce que nous venons au cœur de ce texte, les conséquences pour tous ces abonnés qui boycott fermement, les conséquences sociales, identitaires et tout ce qui en découle.

Nous l’avons dit, au début de cette news, être supporter est une affaire d’identité sociale et géographique, qui construit une fierté qui s’exprime au stade par une ferveur sans relâche pour bien plus qu’une équipe de football, mais pour des couleurs, un stade, une ville, une région ! Depuis le début de la saison, ce besoin d’expression nous a, dans un premier temps, été refusé, nous avons donc décidé, pour notre honneur et notre fierté décidé de le mettre de côté, pour rentrer dans une lutte à nos yeux bien plus importante. Et quand bien même, notre moyen d’expression, nous a été défendu dès le 1er match, où nous n’avions plus le droit de manifester contre ce Plan. S’ajoute à cela, des mesures liberticides, qui nous empêche, à nous, citoyens comme les autres, mais identifié de la classe « supporter du PSG » à jouir des droits les plus fondamentaux dans toute démocratie. Nous en avons assez discuté ici, mais, face à ce constat, difficile de faire comme si de rien n’était, et cela n’a fait que renforcer notre position !

Mais ce boycott a un prix, un prix coûteux, qui change notre vie. Il n’est pas question ici, d’argent, nous allons plus loin, sur quelque chose qui dépasse l’aspect matériel, qui nous touche en plein cœur, et que très peu ne peuvent comprendre. C’est pourquoi, dans ce texte je m’adresse à tous, afin qui vous puissiez comprendre ce que nous ressentons, ce que ça nous fait de boycotter notre stade, et comprendre devant quoi M. Leproux ferme les yeux !

Le PSG est une religion pour nous, dans le sens où une partie de notre vie se base par rapport à lui. Bercée dans un milieu, le football, au caractère social qui dépasse de loin le simple sport, son actualité nous passionne, et ne pas être au courant de ce qui s’y passe ne nous est pas possible. De la simple blessure, au tirage de Coupe d’Europe, nous n’y loupons rien, nous en buvons tout ce qui s’y dit, pour ensuite mieux l’exprimer une fois au stade.

Parce qu’aller au stade, toutes les deux semaines environ, c’est aller au temple, c’est aller dans un endroit qui nous rend fier, et qui représente au mieux notre passion, berceau de notre région, surtout quand la réputation de celui-ci dépasse les frontières tricolores. Face à cela, nous nous devions à chaque match de défendre sa réputation, dans un combat où nous partions bien souvent favori, où nous gagnions quasiment à chaque fois, de part une prestation en tribune de haut vol, à donner des frissons à quiconque s’y aventure ! Nous devions défendre cet honneur qui nous été fait, et cette ferveur qui en découlait nous donnait à nous aussi des frissons !

En défendant coûte que coûte notre stade, nous apportions à l’équipe un soutien sans faille, de 90minutes, qui faisaient peur aux adversaires, et qui apportaient un plus à l’équipe sur le terrain. Quel autre exemple puis-je citer que celui des deux années de maintien, où l’appel à l’Union Sacrée avait été demandé. Nous avions répondu présent, dans notre bataille la plus rude, pour un résultat favorable que trop de monde oublie aujourd’hui, à peine deux ans après…

Cette bataille, nous l’avions gagné aussi à l’extérieur, en déplacement, théâtre de la confrontation entre la belle Province et le Grand Paris. C’était une lutte de tous les instants, détestés aux 4 coins de la France, nous n’en avions que faire, nous devions défendre nos couleurs corps et âmes, et permettre ainsi à l’équipe de gagner ! Nous partions en croisade, la tête haute, avec un sentiment de fierté difficile à jauger. Et ne croyez pas que ce sentiment conduit forcément à des violences, car cette expression, vous la trouverez chez tous ceux qui aujourd’hui boycott le stade, pour toutes les raisons que l’on connait déjà. Parfois oui, ce sentiment s’exprime de façon violente, mais pour une minorité, mais pour la plupart c’est d’une façon magique que cela pouvait prendre forme, et faire ainsi des supporters du Paris-Saint-Germain une classe digne et honorable, reconnue de partout.

 

Tout cela pour dire, que depuis deux mois et demi, nous ne le vivons plus de la sorte. Notre culte PSG s’exprime de façon bien différente, contre lui-même, et que de semaines en semaines, la cicatrice, ne se referme pas, elle reste vive, et le restera. Tout cela pour dire, que derrière une télé, on ne vit plus la même chose, on n’a plus le moyen de s’exprimer, de défendre ce qui nous rendait fier, de se défouler en partie toutes les deux semaines, et vivre la semaine pour le match du week-end. Tout cela pour dire, que de supporter le Paris-SG n’était pas qu’une passion, c’était un besoin, un besoin pour mieux vivre, pour vivre des émotions rares, et obtenir des souvenirs mémorables. Aujourd’hui ce besoin commence à se faire ressentir, et nous espérons au plus vite pouvoir l’assouvir, mais qu’il soit clair, jamais nous ne baisserons la tête devant M. Leproux, et jamais nous n’abandonnerons notre lutte, qui pour nous est primordial, si nous voulons un jour revivre notre religion de la sorte qui nous a permis de se découvre une identité, l’identité parisienne…

 

Pour conclure, je me permettrai juste de dire que certains mots, certaines expressions sont exagérées, et que le parallèle avec la religion est à prendre avec des pincettes. Néanmoins, ce qu’il faut en comprendre, c’est que ne croyez pas que ce boycott nous fait plaisir, je vous l’ai dit, c’est un crève-cœur, qui nous empêche de vivre notre passion de façon acceptable.

Ce message s’adresse à tous ceux qui ont du mal à comprendre ce que pouvait être le PSG pour nous, mais il s’adresse aussi, à tous ceux qui se retrouvent dans le même cas que moi, à boycotter, pour notre honneur, pour notre réputation, en guise de soutien mutuel !

Il s’adresse aussi à M. Leproux, qui ferme les yeux devant le massacre qu’il est en train d’accomplir. Cette personne, sur ce sujet, est un usurpateur, bien loin de nos valeurs fondamentales !

Mais qu’il le sache, que vous le sachiez, un jour nous reviendrons, et même si cela se fera de façon différente, nous pourrons alors retrouver et exprimer cette identité qui sommeil en nous depuis deux mois.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 16:36

les-ultras-marseillais-renoncent.jpgContinuer d’appeler ce match historique, le « classico français », serait faire injure à toute l’histoire, à tout le passé de ces confrontations et de ces deux clubs, qui désormais ne sont que le reflet sombre de leur période glorieuse des années 1990.

Alors, cela fait plusieurs années que ce match a perdu de sa splendeur, de son intensité, qu’il est devenu un match banal sur le terrain. Il ne lui restait alors que le match des tribunes pour le rendre palpitant. La ferveur descendant des travées, les chambrages habituels du lundi matin, tout ce qui rendait ce match excitant et important. Mais désormais il n’y a plus rien pour faire de lui LE match de la saison, que Canal+ veut à tout prix se servir comme plus belle illustration de sa chère Ligue 1.

 

Cette année marque une étape, celle de la fin d’une épopée glorieuse de classico, déjà bien entamée depuis environ 5 années…Retour sur les raison d’un tel fiasco…

 

La LFP l’a décidé la semaine passée, dans la précipitation la plus complète, il n’y aura pas de supporters visiteurs pour les matchs PSG/OM et OM/PSG. Pourquoi dans la précipitation ? Parce que la polémique ne faisait que commencer, et les premiers pics habituels venaient d’être lancés.

Le sujet ? Le nombre de supporters marseillais autorisés à se déplacer. Il s’agissait alors uniquement du nombre, et cela ne plaisait déjà pas aux dirigeants marseillais, qui se demandaient pourquoi pénaliser leurs supporters ?

Mais finalement, la LFP emmenée par son Président M. Thiriez ont décidé de fermer la tribune visiteuse à l’aller comme au retour. Les raisons, la sécurité, évidemment, crédo habituel du gouvernement en ce moment. Pas très étonnant, en période pré-élection.

La sécurité donc ? Bah oui, il faut dire que les deux derniers classico ont vu des violences assez rare autours des matches. Il faut l’avouer, ce fut malheureusement le cas, mais quand on prend une telle décision, il faut prendre en compte tous les paramètres, dans un contexte bien précis. Mais non, comme bien souvent, sur ces problèmes de violences dans le football, on ne juge que sur le passé, sans réellement prendre en compte ce qui se passe sur le présent.

Alors soit disant on craint des débordements. Ils ne doivent donc pas être au courant, que les parisiens boycottent plus que fermement leur stade, et qu’ils ont fait de ce PSG/OM un des matches les plus important à boycotter, nous y reviendrons. Que le Parc des Princes est devenu une vraie forteresse, où circuler à moins de 100m de lui sans billet est devenu impossible.

Alors, il faut bien remettre un coup de pression, en rappelant que les derniers évènements ont été dramatiques, et c’est vrai, mais de là à incomber l’ensemble des responsabilités aux supporters, et plus particulièrement aux parisiens, semblent un peu grossiers et infondés. Surtout, que ces violences se sont réalisés dans un contexte bien précis qui n’est plus du tout le même aujourd’hui, et ça la LFP aurait du le prendre en compte. Rappelons, que le dernier 28/02/10, il était prévu plus de 2000 policiers autour du stade…on a malheureusement vu le résultat, et sans remettre la faute uniquement sur les autorités, car cela serait faux, il est évident qu’elles ont une part de responsabilité dans ce drame.


Alors par là, la LFP ainsi que la France se montre donc dans l’incapacité d’organiser un match sous haute tension, alors qu’elle vient d’être désignée pays hôte pour l’Euro 2016.  

 

Enfin, voilà un constat que l’on pouvait tirer il y a de ça à peine 3 4 jours. Voilà qu’aujourd’hui nous apprenons que tout ce cirque serait dans le simple but de satisfaire le diffuseur de ce match, à savoir Canal+. Rien d’étonnant là dedans, car on ne cesse de le répéter ici, les médias contrôlent tout dans le foot, et dénaturent chaque année encore un peu plus ce football populaire que nous ne cesserons de défendre. En effet, afin d’accepter des supporters marseillais dans la tribune, l’une des conditions étaient celle d’avancer le match pour le jour le jour et non la nuit. Si cette condition avait été remplie, il y aurait eu des marseillais en tribune F. Sauf, qu’évidemment, un classico à 17h, c’est moins palpitant, moins vendeur, moins excitant. Alors Canal + aurait envoyé un courrier à la LFP pour lui demander de maintenir le match à 21h. Par conséquent, il fallait prendre les décisions en retour, et c’est pourquoi il n’y aura pas de supporters marseillais au Parc le 7 Novembre. Cette thèse annoncée semble plus que crédible, et ne fait évidemment que nous répugner. Canal+ décide de tout, et peu importe l’aspect populaire, l’aspect financier prime avant tout.

 

Donc pour conclure ce point, encore une fois, on nous sert de l’insécurité à ne plus savoir qu’en faire, alors qu’au final, les enjeux sont tout autre, et ils correspondent à ce que nous dénonçons ici depuis le début…

 

Mais ce n’est pas tout, et c’est ici qu’on rentre dans le chapitre des supporters parisiens. Dans ce domaine, M. Leproux avait déjà tout envisagé, et désormais, c’est lui qui doit avoir le grand sourire. Comme tout bon homme d’affaire, son travail est d’anticiper le pire comme le meilleur. Et soyons franc, pour lui, le pire aurait été un Parc avec des supporters marseillais et une victoire olympienne sur le terrain. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il aurait vécu en direct, la pire humiliation de sa carrière. C’est simple, des supporters marseillais en tribune, c’est déjà l’assurance d’un parc qui résonnent aux chants marseillais. Car, il suffit de voir la gueule du Parc actuellement, pour y voir un degré de « beaufitude » qui fait peur à voir. « Paysan » « Ferme ta gueule » ou autre « Marseille on t’encule », si c’est ça le nouveau public que M. Leproux cherchait, il s’est définitivement perdu. Mais il a encore la presse dans la poche, et même si certains commencent à pointer les insultes envers le Président du PSG, cela reste timide. Avec ça, il savait qu’il ne pourrait contenir l’ambiance marseillaise, surtout en cas de défaite, où ce nouveau public ne réagit qu’en fonction du résultat.

 

Il le soutient pourtant, que cette décision est une décision de la LFP et non du PSG, certes, mais n’empêche que nous sommes en droit de se poser la question d’une influence ou non allant dans ce sens…

Alors, ce n’est pas tout, il avait même envisagé un clin d’œil à ses anciens abonnés, en leur proposant une offre spéciale PSG/OM avec réduction de 40% en ¼ de Virages, soit 30€ au lieu de 50€. Avec cette offre, il pensait nous amadouer, nous faire de l’œil, mais il s’est une nouvelle fois planté, et bien planté. Cette offre, n’a fait que renforcer l’ensemble des anciens abonnés parisiens dans leur boycott, ayant bien compris le petit manège de ce Président, qui commet de plus en plus d’erreurs. Il est sous pression, et à très bien compris, qu’un nouveau public à Paris ce n’est pas possible, que le taux de remplissage du Parc est minable et qu’il ne correspond pas au rang du PSG !

Il essaye donc de revenir doucement en arrière, et si la pression n’était pas aussi forte au dessus de lui, il serait déjà en train de nous supplier de revenir, refaire de ce stade, un stade en vie, qui ne se berce pas dans un sommeil profond.

 

Cette offre spéciale, il aurait peut être fallu y penser avant, et désormais, si vous pensiez encore être en position de force, cela change petit à petit, et bientôt vous devrez changer de politique, au risque de vois quelques désagréments arriver.

 

Pour conclure, ce PSG/OM aurait été le reflet de l’échec total du plan « TousPSG », et M. Leproux le savait. Il a essayé de tout mettre en œuvre pour atténuer l’humiliation, il a été bien aidé par ses proches autorités. Il se défend aujourd’hui que ces décisions ne sont pas les sienne, nous ne pouvons qu’en douter. Une chose est sûre, ces décisions lui font plaisir, il sait que le stade sera plein ce  dimanche 7 Novembre, à moins qu’on assiste au 1er classico non plein depuis des décennies ?

 

Ce fiasco n’est pas terminé, l’OM va faire appel, pour quelle suite ? Nous le verrons…Mais tout n’est pas acté, le Parc des Princes sera-t-il un stade désormais neutre, où des supporters des deux clubs se confronteront les uns à côté des autres ? Nous verrons, mais si jamais cela doit arriver, bonjour le bordel…

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 15:20

leproux.jpg

Dans la vie, il y a des choix difficile à assumer, mais pourtant on se doit de le faire, par peur de perdre notre crédibilité…Les choix sont courageux, mais ils sont aussi risqués, et si on prend conscience de tout cela au moment de faire son choix, quand cela se retourne contre nous, il faut savoir le dire, et y faire face…c’est qu’on appelle être responsable et assumer dans les bons comme dans les mauvais moments…

 

Tout cela, Mr Leproux, soutenu par toute la presse et autre politique, ne sait pas le faire, se sentant trop protégé derrière un discours de façade, derrière une propagande médiatique bien ficelée. Il se sentait intouchable, mais à peine un mois après la reprise du championnat, difficile de le voir aussi serein, son dernier coup de gueule à Sochaux en est la preuve parfaite. Il sent que les risques qu’il avait pourtant imaginé se présentent, déjà, et il ne peut lutter contre…malheureusement, l’avouera t’il en public ? Assumera t’il ses choix jusqu’au bout ? Son discours changera t’il enfin ?

 

Monsieur Leproux, votre plan est un échec, et si pour nous, supporters, cela était pré destiné, pour vous, cela semble surprenant…mais à force de jouer avec la vie des gens, le retour du bâton est cinglant ! On ne joue pas avec la passion des gens dans un bureau, on ne fait pas n’importe quoi avec un club de football, surtout avec son âme ! Vous avez transformé le club de la Capitale, sur fond de communication bienveillante, en omettant de nous remercier, et de dire tout le mal que vous avez fait ! Aujourd’hui vous commencer à payer pour tout ce mal, et cela ne peut qu’être plaisant à voir, et pourtant si terrible, quand on voit ce que vous avez fait de notre club préféré…

 

Votre plan, nous le répétons, ne vise qu’à renouveler la population du Parc des Princes, et d’en faire un stade aseptisé…Vous croyiez réussir, sur un modèle à l’anglaise ! Mais votre naïveté, est tout simplement une faute professionnelle…Transformer le Parc des Princes en parc d’attractions, vous l’avez tenté, et vous ne l’assumez désormais plus…

 

Où est passé Germain le Lynx ? Dîtes le, à la France entière, que vous n’osez par le présenter, par peur de faire de notre club, encore un petit plus, une mascarade, une honte du football ! Le destin de Germain, est le même que le votre, ainsi que tous vos stands d’arnaque de maquillage, dans NOS coursives, là où vous avez préféré mettre des baby foot et des stands de tirs, à la place de nos fresques, c'est-à-dire l’échec, et votre disparition de l’entourage du Paris-Saint-Germain !

Vous avez tenté, admettez votre défaite, et laissez ce club à la dérive, dont vous en êtes intiment responsable, en plus de l’actionnaire et de l’équipe technique !

 

Votre plan, ne reposez que sur une seule et unique chose, les résultats sportifs ! Mais comment penser revenir au meilleur niveau, quand l’effectif reste inchangé, hormis 3 recrues intéressantes ! Les problèmes, de cette équipe sont les mêmes depuis 2006, pas de mental, pas de fierté, rien de fait pour jouer au Vrai Paris-Saint-Germain !! Les premiers soirs, vous fleuretiez sur la vague médiatique et les bons résultats, à peine un mois plus tard, le discours a changé, et la venue de la modeste équipe d’Arles Avignon, vous fait trembler d’avance…

Une peur de voir plus de supporters marseillais que de parisiens dans le stade ? MAIS QUELLE HONTE vous nous faîtes !! Comment oser se plaindre d’une telle crainte ? Il n’y a rien de surprenant dans ce constat, nous le répétons depuis le début, vous avez fait du Parc, un stade à l’extérieur pour son équipe, et chaque match, sera comme joué à l’extérieur, soit 38 matchs sur 38…

 

Vous n’osez pas avouer vos invitations ! Vous n’osez pas assumer que le Parc compte le 16ème taux de remplissage de Ligue 1 ! Vous n’osez pas avouer que l’ambiance y est ridicule ! Vous n’osez pas avouer la mobilisation des supporters parisiens à l’extérieur ! Vous n’osez pas dénoncer les mesures anti-démocratiques qui sont prises pour toute personne se prévalant, supporter du PSG ! Vous n’osez pas dire, que 48 000 personne sur TousPSG c’est clairement ridicule !

Vous n’osez pas tout simplement avoue, que votre plan est un échec !!!! MAIS JUSQU'A QUAND ALLEZ VOUS MENTIR ?

 

Vous osez encore vous faire de la publicité sur notre dos, sur le dos de l’ambiance mythique du Paris-Saint-Germain ! Arrêtez cette propagande, cessez les mensonges, et revenez à la réalité !!!

 

Assumez vos responsabilités, faîtes le bilan, et quitter de ce pas le Paris Saint Germain FC, dont vous avez fait le plus grand mal, et prenez au passage avec vous, le pire actionnaire de son histoire !!

Ce n’est plus possible de continuer comme cela !

La propagande médiatique s’essouffle, vous essayez tant bien que mal de garder une crédibilité, mais tout spécialiste du sujet, vous dira que ce n’est plus possible, à moins de plonger ce club à sa perte !

Il n’y a même plus le temps de décrire toutes les incohérences de votre plan, la réalité vous fait face, et il faut désormais l’affronter ! En cas de contre performance, ce soir contre le dernier de L1, il sera déjà temps pour vous de partir ! Votre survie à la tête du club ne tient qu’à un fil, alors que vous pensiez passer le gouffre sur un pont ! La réalité est tout autre, et même en cas de bons résultats, vous avez fait trop de mal pour que la situation s’arrange !

 

Ce club n’est plus digne de son passé, vous n’êtes pas digne du vrai Paris Saint Germain FC, arrêtez la mascarade, et laisser à ce club la possibilité de revivre, laisser à nouveau ce stade respirer, il est aujourd’hui étouffé de bêtises et de mensonges !

 

Admettez la réalité et quitter le Paris-Saint-Germain FC à jamais !!!!

Partager cet article
Repost0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 11:10

Psg_St_Etienne3.jpg

Ce début de saison 2010/2011 aura marqué l’avènement d’un nouveau club au sein de la Capitale française. Son nom n’a pourtant pas changé, il s’agit toujours du Paris Saint Germain, mais de son passé, il ne lui reste que ce titre historique. Un passé bafoué, des valeurs perdues, une âme disparue, une histoire effacé, pour les 40 ans de ce club, difficile d’imaginer pire scénario…

On a l’impression qu’avec cette barrière de quatre décennies, les dirigeants de ce club ont décidé de repartir de zéro, en ne gardant que le soi disant bon, tout en écartant le soi disant moins bon…

 



Mais on ne peut jouer avec le passé d’un club comme avec un simple jouet ! Un club de football est doté d’une histoire que ses dirigeants se doivent de respecter et d’assumer malgré le bon et le moins bon. Il est doté d’une identité qu’il est impossible de bafouer, d’une fierté pour tous ses supporters qu’il est difficile de retirer, d’une loyauté sans faille qu’il est primordial de ne pas écarter…et pourtant…et pourtant….

 

Les dirigeants du PSG en ont fait le choix, pensant réussir leur coup en faisant table rase de tout ce qui rattachait les plus fidèles supporters du club de la Capitale, mais au bout de deux journées, le constat est simple, ce PSG n’est plus le même, et malgré la propagande médiatique, et les félicitations de façade, quelque chose s’est cassé, quelque chose a disparu, mais ça ils ne pourront jamais l’admettre…Et même la vague de réussite sportive actuelle (2 matchs seulement) ne suffit plus à envisager de beaux jours pour ce club, qui se meurt à petit feu…Ce club, qui n’est définitivement pas un club comme les autres…

A moins de le voir comme un nouveau club, qui débute dans la cour des grands…

 

Retour en détail sur la perdition du Paris Saint Germain Football Club 1970…

 

Son stade :

 

Nous l’avons suffisamment répété ici même, mais ce qui gardait intact le nom Paris Saint Germain depuis plus de dix ans, c’était bel et bien son stade, source d’attraction pour les joueurs en instance de recrutement. La gloire sportive n’était que passé, il fallait garder une constante capable de mettre Paris parmi les plus grands clubs français, et cette constante était bel et bien le Parc des Princes.
Mais depuis un mois, ce Parc des Princes a perdu de sa splendeur, de sa suprématie, et tout simplement de sa réputation. Son affluence, ses tifos somptueux, ses chants chantés à tue tête, ses couleurs Rouge & Bleu de partout, son atmosphère magique et difficile à surmonter pour tous ceux s’y aventurant sans la hargne suffisante…tout cela n’est plus, terminé, finit. Cette histoire est à ranger aux pages nostalgie…Désormais, ce sont des places vides, des stands de maquillage, des mascottes honteuses, une instrumentalisation de l’ambiance, et un lieu qui n’est plus uniquement parisien, mais ouvert à tout bon supporter, de Paris ou d’ailleurs…Car au fond, ce Parc des Princes était le bastion de l’identité parisienne, et on lui enlève désormais son charme et son histoire…Des fresques glorieuses à commémoratives, on passe une couleur blanche afin de tirer un trait sur ce passé glorieux de ce stade qui a été élu le plus joli et le plus chaud de France il y a peu…Triste…

 

Ses supporters :

 

Numériquement le PSG n’a pas forcément perdu en nombre, mais il a, c’est sûr, perdu quelque chose durant cet été. Nous le répétons, chacun vie sa passion selon un degré bien précis, et il n’y a pas forcément de meilleur supporter que d’autres, mais néanmoins, dans les virages du Parc des Princes, avant il y avait des supporters parisiens de tous styles, mais de vrais supporters…Désormais on en retrouve, mais pas que, puisque dans son plan, Mr Leproux, encourage un nouveau style de public, pas forcément supporters, mais spectateurs, venus assister à un spectacle sur le rectangle vert, et venus consommer les produits dérivés et autre sandwichs à la mi temps. Mr Leproux a tenté le pari, mais ce pari est il fait pour Paris ? Et plus largement pour la France ? Nous ne pouvons qu’en douter, tant nous cessons de répéter, que le modèle anglais marche en Angleterre, pays de football, mais qu’en France ce ne sera jamais le cas…et ça ils en sont déjà conscients, après seulement 3 matchs dans ce nouvel environnement…

PSG, sondé à environ 3 millions de sympathisants, le plan « TousPSG » peine à atteindre 47 000 adhérents, et pire, le Parc des Princes, pour une première au stade contre Saint Etienne, ne recueille que….21 000 spectateurs, avec on estimera au moins la moitié d’invitations… Est-ce ça le nouveau virage du PSG ? Permettez-nous d’en douter…Car Mr Leproux a pensé pouvoir d’un coup de baguette fondé un nouveau PSG avec de telles mesures. Supprimer les abonnements de 14 000 personnes, lui aurait donné du crédit, et faire venir au Parc des personnes qui ne le faisaient pas avant ? Tout le problème est là, il n’a pas pensé, qu’en faisant cela, il touchait à l’âme même de ce club, en touchant ses plus fidèles supporters ? Oui plus fidèle, cette fois nous l’affirmons, dans la loyauté ou dans la fidélité, être abonné et suivre le PSG en déplacement fait office d’un tel adjectif. Nous le cessons de le répéter ici, mais toucher à ses supporters, c’est toucher à l’âme du club, en les enlevant, vous perdez une part légitime de son histoire, et vous touchez un des fondements de tout institution de football…Car le football n’appartient pas aux dirigeants, ni aux joueurs, mais bel et bien à son public, qui le supporte sans recevoir d’argent, et là plus question de fidèle ou autre, mais simplement de supporters.

Mr Leproux commence donc à revoir ses plans, sentant bien que sa volonté de restaurer le Parc des Princes avec un nouveau public lui sera compliqué, même en cas de bons résultats. Mais ce qu’il oublie, c’est que son plan a touché les désormais ex-abonnés en plein cœur, et que certains se sont même détachés de ce club qui ne lui ressemble plus tout à fait…

Sur une base d’à peine 1000 fauteurs de trouble, il en a punit 15 000 directement, mais ce qu’il n’avait pas imaginé, c’est qu’il en décevrait bien plus, et qu’il égratignerait autant l’institution PSG, dont le nom est accolé à son public, parfois sulfureux c’est vrai, mais qui faisait de lui, ce club si particulier…Triste…

 

Son identité :

 

Quoi de mieux que son club régional pour affirmer son identité locale ? Si nous l’avons expliqué à nos débuts, nous ne pouvons que le redire ici, un club de football est question de fierté régionale et surtout d’identité. Ce combat des régions ou des départements, n’est pas forcément malsain, il fait partie de la base de notre société, et le football ne fait que le démontrer. Mais surement que le PSG correspondait encore un peu plus à cet aspect d’identité…Pourquoi ? Dans une région où la cause est diverse, et les attachements variés, seuls ceux qui le voulaient vraiment devenaient supporter du PSG, symbole suprême de l’identité parisienne en France. Son arrogance, son air supérieur, sa faculté à monopoliser les médias, ce PSG là ne pouvait pas mieux coller à l’image que les gens se faisaient du parisien de base…et cette légende, le Parc des Princes, ses supporters, et le nom PSG l’entretenaient, et même si elle était souvent source de conflit, cette identité qui lui collait à la peau faisait parti de lui, et constituait sa base…Qu’on le veuille ou non, ses violences, son atmosphère parfois nauséabonde, ont participé à faire du PSG ce qu’il est devenu, l’entraînant même dans des dérives mortelles, mais avant d’en arriver aux drames, cette ambiguïté faisait en partie la force de son identité. Paris, PSG, ville sulfureuse, pour club explosif, et sans dépasser les limites du raisonnable en termes de sympathisants, difficile de ne pas croire que les gens s’attachaient au PSG pour ses limites trop souvent dépassés, mais qui inconsciemment, donner une envie de le découvrir. Je le répète, cette vision prend sa place avant 2006, depuis les choses ont peut être changées.

Mais comment être le 2ème club français le plus supporté, alors que depuis plus de dix ans, les résultats sportifs sont à la peine ? Même constat pour Marseille, ces deux clubs ont une histoire, une rivalité, et si on le supporte réellement, cela dépasse largement le cadre sportif ! Tout ça pour dire qu’à Paris, il y a quelque chose à part dans ce club, une identité inédite, surement du au fait que la région n’est pas entièrement acquise derrière la même cause, et que parfois certains se trouve même gêner de supporter le PSG en Ile de France…Mais quoiqu’il arrive cette identité était synonyme de souffre, d’arrogance et d’hostilité, et c’est ce qui en faisait quelque peu sa force…

Désormais, le PSG fait figure de club d’attractions, testant de nouveaux dispositifs, le rendant légèrement « monde des bisounours », tout beau, tout gentil, où plus aucun problème ne voit le jour…C’est cette image que veulent nous donner médias et dirigeants, mais cette image ne risque t’elle pas de faire du PSG, une fois de plus, la raillerie de la France?…Par le passé, ses résultats en étaient la cause, désormais, on peut rigoler de « Germain le lynx », des cornes de brumes ou autre vuvuzela, ou bien de la Tour Eiffel « vous vous zetes la ? »…Par là, et même si ce PSG viendrait à faire une bonne saison, comment se reconnaître dans ce club qui perd à petits feu, toute son identité ?...Triste….

 

 

Le constat a le mérite de s’imposer, tant sur ces trois points le décalage entre l’avant « TousPSG » et l’après est flagrant. Ce PSG là n’est donc plus le même, il lui manque quelque chose, quelque chose, qui depuis plus de dix ans maintenait sa réputation à flot, au sein même des amoureux du PSG. Le spectacle sur le terrain, nous n’étions pas sur de le voir, par contre, un autre spectacle était assuré, il s’agissait de celui des tribunes, et rien que pour ça, les gens se déplaçaient au stade. Désormais, le club doit distribuer des milliers d’invitations gratuites pour tenter de remplir quelque peu son stade, enlevant donc tout le charme et la ferveur qui y existait. Mr Leproux a touché au plus profond de l’âme du Paris-SG, et ce n’est pas que le stade qui en pâtit. Ses supporteurs sont perdus, ne se reconnaissent plus dans ce nouveau club, qui a tellement de différence à ce qu’était le PSG, un PSG qui respirait…Pire encore, il égratigne l’identité parisienne qui s’était construite autour de l’institution, et rend ce club de plus en plus anonyme…Certains diront tant mieux, car le PSG aurait besoin de calme, sûrement, peut être…mais seulement au début…Sur le long terme, les gens se rendront compte que ce PSG là est différent, la façon dont on le traite est différent, et que finalement il se meurt à petits feu…à moins que…à moins que….

Partager cet article
Repost0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 14:18

PSG SUPPORTERS 010310

Tout citoyen français, soumis aux lois démocratiques de ce pays, est doté de droits, mais aussi de devoirs. C’est en tout cas ce qu’on croyait, avant que des mesures totalitaires voient le jour, dans la plus grande innocence qu’il soit, sous les applaudissements de l’opinion publique.

C’est désormais officiel, les supporters du Paris Saint Germain ne sont plus considérés comme des citoyens à part entière par les pouvoirs publics, bien aidés par les dirigeants de la LFP et du PSG.

 


Atteintes aux libertés les plus fondamentales, arrestations aléatoires, sanctions injustifiées, dissolutions coups de poings, propagande médiatique…voilà de quoi est fait le quotidien de l’actuel supporter du PSG, qui subit depuis des mois des actions qui dépassent le cadre démocratique, tant loué par nos politiques, sans que personne ne s’en offusque…

Retour sur ces mesures, dont certains ont déjà fait l’objet d’articles sur ce blog…

 

Liberté d’appartenance :

 

Désormais, être supporter du PSG peut être assimilé à être un méchant criminel, capable du pire. Afficher son appartenance à la classe « supporter du PSG » est maintenant un risque, qu’il vaut mieux dissimuler. Dissimuler, auprès des pouvoirs publics, dissimuler auprès de l’opinion publique. Le jeu lors des matchs à l’extérieur du PSG sera de débusquer les supporters parisiens venus en indépendants, supporter leur équipe.

Pour preuve, le couvre-feu, instaurait par le ministre de l’intérieur, qui interdit à tout supporter du PSG qui ne se déplace pas dans le cadre du « pack PSG » de se rendre au stade. Le risque ? Arrestation + interdictions de stade. Pour quoi ? Pour être identifier, comme….supporter du PSG…

Communiqué de presse de la préfecture du Nord-pas-de-Calais :

http://www.psg.fr/fr/Article/003001/Article/49851/Communique-de-presse-de-la-Prefecture-du-Nord-Pas-de-Calais

 

Le pire, c’est que cela semble « normal » pour la plupart des gens qui le lisent…Que fait la ligue des droits de l’homme ? Vous ne trouvez pas ça anti-démocratique ? Ne touche t’on pas au racisme dans de telles mesures ? C’est un jugement aléatoire, sur le simple constat, d’être supporter du PSG, désormais, criminel hautement menaçant…

 

Liberté d’expression :

 

Le supporter du PSG n’a désormais plus le droit de critiquer, de revendiquer, contre ce plan « TousPSG » qui met fin à l’histoire du Parc des Princes ! Insulter Robin Leproux, Sebastien Bazin ou encore Colony Capital est passible d’arrestations et d’interdictions de stade. Pire encore, certains ont même été expulsés du stade pour s’être mis debout, et avoir simplement chanté pour le PSG…

Récit : http://www.psgmag.net/931-J-ai-ete-expulse-du-Parc-pour-etre

Si on reprend le communiqué ci-dessus, on se rappellera à l’idée d’interdire les banderoles, comme finalement une interdiction à la liberté d’expression dans les stades. Une censure malsaine, par simple peur de voir son nom ou sa société égratignée ?

Les insultes, ne sont peut être pas le meilleur moyen de s’en sortir, mais tout de même, méritent elles un tel traitement ? Expulser du stade, arrestations, interdictions de stade, voilà les sanctions possibles, pour simplement avoir revendiqué ou manifesté…

 

Liberté de manifestation :

 

Désormais, les supporters du PSG voulant manifester leur mécontentement vis à vis du plan Leproux sont susceptibles de se faire arrêter pour « participation à une manifestation non autorisée dans le cadre d’un événement sportif et ayant abouti à des incidents ». Concernant les incidents, on laissera le soin aux gens d’appréciés, si incidents, rime avec « être supporter du PSG », « insulter le président et l’actionnaire » ou bien, « avoir allumé 3 fumigènes et 5 pétards », car ce ne fut rien de plus…

Témoignage : http://www.psgmag.net/940-PSG-des-scenes-de-guerre-civile

 

Liberté de déplacement :

 

Nous l’avons souvent évoqué ici, car ce fut l’une des premières mesures anti-démocratique à être prise sur la fin de saison. Malheureusement, cela semble se confirmer, et même s’intensifier en ce début de saison. Comme prévu, appartenir à la région Ile de France, les jours de matchs du PSG à l’extérieur est susceptible d’être un délit passible d’arrestations et d’interdictions de stade…Il est clairement interdit de se déplacer dans la région où à lieu le match, si notre voiture est immatriculée en Ile de France…Cela ne vous choque t’il pas ? Ne touche t’on pas à l’une des libertés les plus fondamentales ? Avoir le droit de se déplacer librement ? NON les supporters du PSG ne sont pas soumis à tout ça, et pire encore, cette mesure ne touche pas que cette classe, mais toute personne francilienne…Vous trouvez cela normal ? Attendez que cela vous arrive, alors que vous n’avez rien à voir là dedans pour changer d’avis…Les parisiens ne sont pas le bienvenue les jours de matchs…Discrimination ?

 

Arrestations aléatoires :

 

Politique du Chiffre ! Le lendemain du 1er match de championnat, les autorités se féliciter d’avoir arrêté 249 personnes en marge du match PSG/St Etienne…249 !!!!!! Un record, du jamais vu… A lire ce chiffre, on a l’impression que ce fut la guerre civile autour du stade, que des tirs à balles réelles ont eu lieu…nan finalement, deux manifestations pacifiques, dont le seul bémol peut s’assimiler à des insultes et quelques fumigènes et pétards…

Récit : http://www.psgmag.net/940-PSG-des-scenes-de-guerre-civile

Ouvrez les yeux, réfléchissez !! Comment est-ce possible d’arrêter autant de personnes s’il y a vraiment eu des violences ? IMPOSSIBLE, tant les violences sont incontrôlables…Là, ce fut simple, pour arrêter 160 personnes côté Boulogne et 80 côté Auteuil, c’est simplement qu’il y a eu un problème…mais un problème d’autorité. 160 personnes assises après avoir manifester ont été encerclés puis arrêtées, de l’autre côté, 80 personnes manifestant pacifiquement, avec chants et contestations, ont été trahis de leur gentillesse et ont été arrêtées pour rien…

Politique du chiffre quant tu nous tiens….

 

Sanctions injustifiées :

 

Malheureusement ces arrestations ne sont pas sans conséquences…Bilan ? 1 mois d’interdictions de stade, le tout en à peine 2 jours…vitesse record pour arrestations inutiles record…Après les dissolutions politiques d’association sans fondement justificatif, mais par simple pression politique (même le Conseil d’Etat n’a pas tenu), c’est désormais des IDS qui tombent comme des mouches. Avoir manifesté, avoir chanté, être supporter du PSG, être présent en tant que parisien, autant de causes, qui peuvent vous valoir une interdiction de stade, et donc un pointage au commissariat les jours de matchs…agréable, surtout lorsque l’on a rien fait…

Le retour de bâton pour la justice risque de faire mal, puisque le tribunal a ordonné les pouvoirs publics à dédommager de 10200€ des supporters de Boulogne interdits injustement de stade en 2007 suite au décès de Julien Q.. Cette fois ci, l’amende risque d’être encore plus salé, au vu du nombre et des motifs d’interdictions…

Source : http://www.planetepsg.com/news-15516-supporters_des_ids_ont_gain_de_cause.html

 

Propagande médiatique :

 

A croire qu’ils se sont tous mis d’accords, actionnaires, dirigeants du PSG et de la LFP, préfecture, ministère, le tout appuyé par les médias, il faut agir, et pour agir, n’hésitons pas à dire n’importe quoi, pour que l’opinion publique y croit !!!

Au lendemain de PSG/St Etienne, TOUS les médias y sont allés de bon cœur pour relayer, les violents affrontements entre les CRS et…..bah personne puisqu’il n’y a rien eu…D’ailleurs hormis, les vidéos et photos des arrestations massives, aucun scène de violence n’est à déceler dans les images fournies par nos chers médias…

Comme d’habitude, aucune investigation, uniquement des conclusions hâtives bourrées de préjugés, et surtout bourrées de conneries, car là il faut bien le dire, on a atteint le sommet du ridicule ! Le pire, c’est que les gens y croient, et s’en félicitent après…Quelle tristesse !

 

Deux articles du très bon PSGMag.net :

http://www.psgmag.net/943-PSG-chronique-de-la-desinformation

http://www.psgmag.net/944-PSG-focus-sur-la-propagande-de-L

 

En ce début de saison, il ne fait donc, plus aucun doute, être supporter du PSG est désormais bel et bien un crime…Pour lutter contre cette population à risque, tous les moyens sont bons, même ceux mettant atteintes aux libertés les plus basiques de la majorité d’entre eux…

NON être supporter du PSG n’est pas considéré comme être un citoyen avec droits et devoirs…il n’a que des devoirs, celui de respecter une loi totalitaire, mais surtout privé de tous ses droits fondamentaux…Liberté d’appartenance, liberté d’expression, liberté de manifestation, liberté de déplacement, voilà autant de libertés bafouées, agrémentés d’arrestations et de sanctions disproportionnés, justifiés par une propagande médiatique digne des plus sombres années de notre pays…

 

France, il est temps de se réveiller, ce problème qui ne concerne qu’une infime partie de la population, fait la Une des journaux, test grandeur nature d’une politique sécuritaire flippante, qui bafoue les droits les plus basiques de tous citoyen…

Il est temps d’arrêter de cautionner de telles mesures, il est temps de se révolter, de lutter, de manifester contre toute cette mascarade dramatique qui a lieu autour du PSG et de ses supporters…

Ouvrez les yeux, rendez-vous compte de la gravité des choses…il n’y a pas de mérite dans de telles actions, nous sommes des citoyens comme les autres, et nous méritons un traitement juste et adapté aux problèmes qui nous concernent…nous ne sommes pas les souffre-douleurs d’une politique en mal de reconnaissance, testant des mesures qui font froid dans le dos…

 

Vous ne pouvez pas bannir un Fan du PSG, l’avenir vous le montrera…

 

Mais que fait la ligue des droits de l’homme ? Les associations défendant les libertés ? Fermeraient-elles les yeux ? Par peur de pressions ?

 

On se demande parfois si nous vivons bien en démocratie…

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 15:57

1008233_psg.jpg

L’ère du football business où la seule volonté est de faire du profit sur le dos des plus fervents supporters…Nous l’avions à de nombreuses reprises évoqué, notamment concernant la tenue de l’Euro 2016 en France, nous avons désormais un club pilote, qui va s’essayer aux nouvelles joies du football business dans son stade…il s’agit bien évidemment du Paris Saint Germain, dont les dirigeants, depuis la mort de Yann Lorence, ont carte blanche pour changer l’aspect de ce stade mythique !

Cette carte blanche, est simplement annotée d’une envie de créer un nouveau type de public, un public familial et consommateurs ! Retour en détail sur ce qui reste la plus grande crainte des supporters des Virages français, la suppression du supporterisme Ultras !

 

 

Nous l’avons tant de fois répétée, depuis l’annonce du plan « TousPSG » de Mr Leproux, ce plan n’était en rien un plan sécuritaire, mais bel et bien un plan visant à exclure les méchants ultras revendicateurs. Evidemment, pour l’opinion public, cela s’apparente toujours à de la sécurité, car ils pensent que la violence va disparaître…certes, en supprimant toute forme de ferveur, on enlève tous problèmes à l’intérieur du stade. Enceinte, dans laquelle, on ne dénote aucune violence majeure depuis ce fameux PSG/Galatasaray, encore moins entre parisiens. Le PSG veut donc simplement se décharger du problème inter-parisien, pour le déplacer uniquement dans la rue, afin que les pouvoirs publics agissent.

Mais est-ce si surprenant ? Ce problème a toujours été marquant en dehors du Parc des Princes, pourquoi se féliciter d’avoir finalement…rien fait ? Forcément, aux yeux du grand public, le PSG passe pour le chevalier blanc, mais concrètement, son plan « TousPSG » au niveau la violence, qu’est ce qu’il y fait ? Rien…On se demande même si il ne l’aggrave pas…allez savoir !

Alors, sous cette couverture douce et câline, qui passe bien sur l’opinion générale, le PSG s’est activé, pour faire le rêve de tous présidents de club, exclure du stade ceux qui « font chier », à savoir ceux qui revendiquent, ceux qui critiquent, ceux qui ne payent pas si cher que ça !! Ceux là, ce sont ce qu’on appelle les fervents supporters, les fanatiques, ceux pour qui, leur club est source de passion, et sont prêts à tout pour le suivre ! Ceux pour qui l’entité prévaut sur les joueurs, ceux pour qui les couleurs valent bien plus que les dirigeants, ceux pour qui le stade est une deuxième maison, enfin, ceux pour qui l’ambiance est source de frissons…

Evidemment, ces personnes sont attentives à ce qui se passe au sein de leur club, et quand, un club comme le PSG est à la dérive sportive depuis 15 ans, celles-ci sont à bout, à bout d’une politique de gestion catastrophique. Alors, forcément, elles revendiquent, elles critiquent, mais pourtant, elles sont toujours là, et pour les clubs, ces personnes dérangent…puisqu’elles ne sont pas rentables ! Parce que bon, c’est vrai quoi, pourquoi donner plus d’argent qu’il n’en faut à un club qui ne présente aucun signe de respect envers ses plus fidèles supporters ? Pourquoi allez acheter un maillot une année  sur deux, qui bafouent l’histoire du club ? Non, ces supporters là, ne servent pour eux à rien, et il est temps de les mettre dehors !!

 

Alors, il est vrai, que ces derniers se sont tirés une balle dans le pied, et ont laissés à cette clique de businessman, le champ libre pour les achever !

Le problème, c’est que, les 9/10èmes y sont pour rien dans toutes ces dérives, ils ne font que les subir, comme beaucoup d’autres, et pourtant, sans leur demander leurs avis, sans leur dire merci, on les jette dehors comme de simples voyoux inconsidérés, sans droits, et sans libertés…

C’est donc que quelque chose se taraude sous l’habit du justicier Leproux. Nous, fidèles supporters, l’avons toujours su, mais, désormais, vous, public d’ensemble, venez d’en avoir la preuve, ce plan « TousPSG » sous son discours de façade, sécuritaire, n’est en fait, qu’une volonté de faire venir au stade un nouveau type de public, et ainsi créer une nouvelle émulation, beaucoup plus rentable que la précédente…

Commençons, par sa mascotte, Germain le Lynx, concept symbolique du football business…Le problème c’est qu’au PSG, quand on a un projet entre les mains, on fait tout à l’envers…On choisit le lynx…à se demander, si il y a un lien avec Paris pour le coup…ensuite c’est l’un des plus faibles félins qui existent sur terre, remarque, avec la qualité de l’équipe sur le terrain, le rapprochement est pour le coup judicieux…mais pire encore, c’est un animal rare, dont l’espèce, est quasiment en voie de disparition…Là encore, on symbolise au mieux, la fin du PSG que nous avançons depuis des semaines…

Donc pour le coup, on se demande si c’est fait exprès, ou si une fois de plus, le service marketing du PSG ne nage pas en pleine maladresse de communication…remarque, une de plus ou une de moins, c’est pas bien grave…

Continuons ensuite avec la collaboration du club avec…Disney et Electronic Arts…c’est sur, il vaut mieux ramener des animations en dehors du match, vu le spectacle proposé sur la pelouse ! A se demander, si les matchs de baby-foot ou le concours de baby-foot ne seront pas plus intéressants que le PSG/Arles Avignon du soir...

Pour agrémenter le tout, pourquoi ne pas créer une ambiance maintenant ? Parce que bon, les chants c’est trop bruyant, des fois c’est hostile, et puis dans un stade vide, il faut essayer de faire passer quelques sons ! Alors, on va essayer de mettre des couleurs déjà ! Alors en donnant des drapeaux et tout ce qui va avec, c’est déjà pas mal, mais pas assez ! Alors, comme on est copain avec Disney, on va faire du maquillage, yahou, et on va repeindre les enfants de Rouge et Bleu, c’est déjà pas mal, le bbrbb c’est trop technique !

On a déjà là, une belle ambiance de créée, pour un rendu…artificiel digne des plus grands show de la NBA ou NFL ! Mais normal en même temps, Colony Capital c’est américain, si seulement ils avaient pu mettre de l’argent plus tôt, on n’en serait peut être pas rendu là…ou bien, c’était finalement calculer qui sait…

Passons maintenant à l’acoustique. Des chants ? Non, trop bruyants, mieux vaut opter pour les cornes de muses ou autre vuvuzela !!C’est plus tendance, et c’est marrant, puis bon, faut bien remplacer le vide par du son hein !

Récapitulons, la mascotte, les petits jeux dans les coursives, le maquillage, et les cornes de muse, on a donc la réunion d’un superbe Parc d’attractions…Disney avait Marne la Vallée, il a maintenant le Parc des Princes…Un à l’Ouest l’autre à l’Est, tout le monde est bouclé !

 

Voilà donc pour la première partie, celle du renouveau, celle de l’avenir d’un club de football, en prestataire d’animations enfantines…

 

Mais il va falloir faire la promotion de tout ça, pour que les enfants et leurs parents viennent participer et mettre les pieds dans cette nouvelle aire de jeu ! Donc pour ça, on a créé en amont, un système de billetterie infaillible…enfin bon, méfiance, c’est quand même du PSG qu’on est en train de parler. Lui et sa billetterie, ça doit environ faire 5.56, tellement c’est compliqué…. Pour ceux qui savent de quoi je parle, il suffit de remonter à la finale de la Coupe de France pour comprendre de quoi on parle. Nous souhaitons donc, bon courage pour tous ceux qui souhaitent d’ores et déjà se rendre au Parc Disney de la porte de st cloud, il va vous en falloir…Je vous donne le lien d’un article de PSGMag qui retrace de façon précise, le parcours à faire pour obtenir une place !

 

http://www.psgmag.net/905-Exclu-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le


Donc une fois, après 3 aller retour, et 3 coups de fils à 3€ la minute, vous avez enfin, votre place, vous allez rentrer avec votre enfant dans le stade ! Vous allez vous arrêtez au stand maquillage, assez sympa le coup d’œil, on vient d’efface des fresques, et on en remet une couche sur votre tête, sympa…Bah oui, attendez, les graffitis c’est obscène et ça fait peur…Merci pour tous les hommages de supporters décédés au passage…

Parce que bon, il faut rester sérieux deux minutes, et la dérision doit laisser sa place à la vérité !

Après tout ça, vous pensez toujours que ce plan « TousPSG » servira à supprimer la violence ? Vous ne pensez plus, désormais, que ce plan, ne visait qu’à créer tout ce cirque, autour de Disney ?

Allez un petit récapitulatif bref s’impose !

 

- Les intentions du PSG ? On se décharge de la violence entre supporters ? On établit une propagande, pour dire que cette violence n’aura plus lieu dans le stade et que l’ambiance sera saine. Concrètement, qu’est ce qu’il obtient en faisant cela ? La violence, si a lieu, se retrouvera toujours dans la rue, aux alentour du stade…Sur ça le PSG fait quoi ? Rien, ils laissent le tout aux pouvoirs publics, très bien…mais pourquoi alors, se vanter de ce qu’on n’a pas fait ?

- Ensuite, on fait quoi ? On dégage tous les mecs présents, qui râlent sur le prix des abonnements, sur les maillots, sur les joueurs, et on les remplace par des familles maquillées soufflant dans un vuvuzela en saluant Germain ! Là, concrètement, que fait le PSG ? Il fait exactement ce qu’il souhaite, obtenir un nouveau type de public, qui ira aux stands, et rapportera de l’argent à ses nouveaux sponsors d’attractions, tout en achetant la peluche du lynx…

 

Si on combine les deux, qui quand on le résume sont les deux fers de lance de la nouvelle politique marketing/communication du PSG, on obtient quoi ?

Une fausse communication sur le thème de la violence, car une politique inefficace, qui ne change rien au problème de base, on le fait simplement croire…et sur cette propagande malveillante, on se fait sur le dos des plus anciens, sur leur histoire, et sur ce qu’ils ont fait du Parc des Princes, de l’argent, en rameutant des familles qui vont participer aux attractions Disney du nouveau Parc d’attractions d’Ile de France…

 

Donc dans tout ça on récolte quoi ?

La colère, l’indignation, la revendication, la mobilisation des plus fidèles, qui ont été jetés dehors sur de faux prétextes ! Ces fidèles, en voyant leur stade devenir un véritable Disney Land n°2, ne peuvent que s’indigner, et n’ont finalement qu’une envie, protester, de voir que leur seconde maison ne résonnera plus d’une ambiance fervente et populaire, mais qu’elle sera le fruit d’un travail commercial et financier, lui donnant un air artificiel, au combien deshonorant…

Le PSG s’appui sur ce passé glorieux, celui de ses tribunes, dernier vestige de l’ère PSG, pour finalement attirer un nouveau type de public, qui sera plus rentable…

 

Mais ce que Mr Leproux et toute sa clique semblent omettre dans leur plan, c’est que la France n’est pas prête pour de tels changements, la France n’est pas un pays de football, la France n’est pas dans l’optique de venir au stade pour jouer au baby-foot, la France du football veut voir du spectacle, et son plan ne tiendra qu’à une seule et unique cause, son aspect sportif…En cas d’échec, il sera temps pour ces personnes, truands et fossoyeurs de l’entité PSG de faire marche arrière, et de redonner le Parc des Princes et le PSG à ceux qui le méritent…Non pas uniquement les Ultras, ou les abonnés des Virages, les exclus, mais à tous ceux qui font du Parc une 2ème maison, tous ceux pour qui le PSG est une passion, tous ceux pour qui, l’ambiance du Parc donne des frissons, tous ceux pour qui, on a rendu hommage, partis trop tôt…

Le Paris-Saint-Germain Football Club ce n’est pas eux….

Une chose est sûre, nous serons toujours là, vous nous chassez du Stade, vous le regretterez tôt ou tard…

 

Amis supporters de France, prenez garde, cette mascarade pourrait bien être confirmée par le futur, à vous de l’éviter…

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 10:36

0fe7lkoc.jpgLa journée du 13 juillet fut encore une journée sombre pour tous les supporters du Paris-Saint-Germain. Nous pensions en avoir terminé des nouvelles absurdes et des décisions incohérentes. Mais il faut croire que le PSG et les autorités aiment remuer le couteau dans une plaie qui ne se refermera sans doute jamais, tant le mal est profond et aujourd’hui très vif...

Retour sur cette journée…

 

 

 

 

 

 

 


Le courrier du Président Leproux

 

Nous le savions, nous rejetés du Parc des Princes, virés de notre enceinte, allions recevoir un courrier du Président du PSG pour nous expliquer pourquoi nous ne pourrions nous réabonner l’année prochaine, et ce qu’il nous faudra faire…

Encore une fois, aucun remerciement ne ressort de cette lettre, aucune explication, hormis un timide « il était de mon devoir de casser cette spirale ». Il y insiste sur le négatif sans jamais nous remercier pour le travail accompli, les kilomètres parcourus, l’argent dépensé, les nombreux chants criés à pleins poumons, les magnifiques tifos qui s’élevaient aux coups d’envois des matchs…

Il a encore oublié de dire Merci, pour avoir fait du Parc la dernière chose attractive du PSG depuis plus de dix ans…

Pire encore, il nous dit que le Parc des Princes est le plus beau Stade de France, ce qui est vrai d’un point de vue architectural sans aucun doute, mais en disant çela il sous-entend ce que nous Supporters en avons fait…La réputation de notre stade dépassait toutes les frontières, et ce n’est pas uniquement du à son architecture, mais bel et bien à son public fervent, réputé partout en Europe…

Autre preuve d’hypocrisie, lors de son arrivée en début de semaine, le nouveau joueur brésilien du PSG, Nene dit : « Les supporters et l’ambiance au stade sont incroyables. Ça me rappelle les stades du Brésil et pour un joueur c’est exceptionnel. » Quand le PSG se sert d’un patrimoine, d’une histoire, pour attirer ses joueurs. Si évidemment ils ne sont pas allés vantés le Parc des Princes, ils ont certainement omis de dire à leur futur joueur que cette année ne sera pas comme les dernières et que l’ambiance qui régnait au Parc depuis des années, ne sera plus…

Quel dégoût….

Pour continuer sur cette lettre sans âme, sans valeurs, la plus grande partie du texte se focalise sur le plan TousPSG, censé pacifier le Parc des Princes…Nous l’avons dit et répété ici, ce plan, n’a rien de pacificateur, il est « meurtrier » d’une histoire, d’un patrimoine, d’un stade, qui depuis 10 ans maintient le PSG comme un club attractif…Il a pour unique volonté de virer du stade les plus fervents, les plus bruyants, les plus revendicatifs pour les remplacer par des supporters du nouveau type, sages et consommateurs…

Nous n’avons plus de mot pour décrire ce plan, qui d’un point de vue communication est rudement bien mené, il faut le reconnaître, mais qui cache la réelle volonté du PSG d’éradiquer toute forme de supporterisme s’apparentant Ultras…

Enfin pour terminer, il fallait bien terminer sur du positif, avec la possible réintégration des abonnements en cours de saison…Utopie ? Communication pacifique ? On verra bien, mais ce qu’il omet de dire, ce sont les conditions de ces réabonnements, hormis la fidélité gardée, nous ne savons à quoi nous attendre…

 

L’effacement des fresques du Parc des Princes

 

On parlait à une époque de supprimer le nom des Tribunes Auteuil et Boulogne. Acte symbolique, finalement non retenu, le PSG a finalement opté pour pire que ça…Effacer les fresques des coursives des deux virages…C’est évidemment symbolique, et ce ne sont pas des fresques qui enlèveront une passion ou un amour à ce club, mais quel dégoût une fois de plus, de voir le PSG cracher sur une partie de son histoire, celle de ses supporters…

Rappelons qu’en 2005, le PSG avait donné son accord au Virage Auteuil pour peindre ses coursives, et il s’était même vanté par la suite du résultat final. Poussant même le vice de louer cette espace à 2000€ la soirée, pour organiser des fêtes pour les jeunes. Quel hypocrisie 5 ans après de voir, que ces dirigeants ne se soucient plus de quelque chose dont ils ont été fiers…

Ces fresques magnifiques, réalisés par des artistes, pouvaient figurer au rang d’un art contemporain du style graffitis, et même de peinture. Leproux et Bazin, en ont que faire, il faut à tout prix effacer ce qui représentait ces supporters, peu importe que ces fresques soient représentatives de l’histoire du PSG (Bernard Lama, Raï et plein d’autres encore), qu’elles soient représentatives de l’histoire de son stade (associations Ultras), de sa ville (Paris), il faut effacer ce souvenir des méchants supporters du PSG pour ne pas effrayer le nouveau public…

Quelle crachat sur les supporters ayant réalisés ces fresques, et cela s’inscrit dans la continuité de la lettre, aucun remerciement, aucun respect du passé, de l’histoire. Mr Leproux est en train de faire du PSG un club sans âme, sans base, sans histoire…

En voyant ça, la colère ne fait que s’accentuer, mais devant tant d’incompréhension, difficile de rester lucide et calme, tant cela inspire la haine, la colère et le dégoût…

Ce mardi 13 juillet, le PSG a décidé de tirer un nouveau trait sur une partie de son passé, sans état d’âme, sans rien dire à personne…mais cela n’est pas passé inaperçu, et cela ne sera sans aucun doute pas oublié…comme beaucoup d’autres choses…

 

Le rejet du Conseil d’Etat

 

Comme deux mauvaises nouvelles n’arrivent jamais seules, il a fallut que le Conseil d’Etat rende son jugement définitif sur l’affaire des demandes d’annulation de dissolutions des Supras Auteuils 1991 et des Authentiks 2002. Rappelons, qu’il n’y a même pas une semaine, le rapporteur Public, avait émis un avis favorable pour l’annulation de ces dissolutions. Le Conseil d’Etat avait alors mis sa décision en délibéré, et devait la communiquer au plus tard, dans deux semaines, soit dans encore une semaine. A la surprise générale, il a statué lundi soir, et a publié mardi 13 juillet son communiqué refusant la proposition d’annulation…A 90% des cas, le Conseil d’Etat suit son rapporteur public, nous avions émis le doute de faire parti des 10% restants, et ce fut malheureusement bien le cas…En si peu de temps, la veille du 14 juillet, comment ne pas oser dire que des pressions ont eu lieues pour ne pas annuler ses dissolutions.

Le dossier est flou, et nos compétences juridiques limitées, mais tout de même, sans devenir parano, comment ne pas être révoltés ?

Il y a des signes troubles dans cette histoire, puisque selon le communiqué du Conseil d’Etat, « Le Conseil d’État juge que la procédure a été régulière et que la sanction était justifiée, mais pour des raisons différentes de celles initialement retenues. » Tiens donc, alors, les associations ont été jugées sur des faits différents ?

Il poursuit : «  le Conseil d’État juge que  certains actes reprochés aux associations dissoutes ne peuvent être retenus à leur encontre, ce qui fait obstacle à ce que soit reconnue l’existence d’actes répétés »

Ah bah oui, le rapporteur public avait pas totalement tort, il faut bien un peu de vérité dans ce jugement.

Continuons : « mais il considère comme avérés des jets de projectiles sur les forces de l’ordre et la participation à des faits graves de violence ayant notamment conduit au décès d’un supporter », justifiant « à eux seuls » la dissolution des associations.

Bah tiens, c’est évident que les associations ont tout préméditées, et avaient décidés d’attaquer les CRS, et ont commandité cet homicide…

Comment imputer à une des deux associations, la responsabilité des incidents ? Quand on connait la configuration de cette soirée dramatique du 28/02/10, comment accuser une entité pour l’agissement de certains de ses membres ? Rappelons que ces deux associations représentent à elles deux plus de 1000 adhérents, et que ce qui s’est passé dans la rue ce soir là, concernait une grande diversité de personnes, pas uniquement Ultras…

 

Nous ne pouvons malheureusement que nous répéter, mais face à tant d’incohérence, nous ne pouvons que douter d’un jugement injuste et surtout corrompu. Les mots sont forts, mais tout de même, 10% des cas, dans une affaire si médiatique, surprenant…Nous doutions d’être des citoyens comme tout le monde, avec des droits et des devoirs, finalement, nous avons la confirmation, qu’être supporters Ultras du PSG n’est donc bel et bien ne pas être considéré comme un citoyen à part entière…

Si nous ne nions pas des violences, il ne faut pas tout confondre non plus. Mais l’attitude des autorités sur ce problème est plus que limite, et nous ne pouvons que subir de telles décisions, où un supporter du PSG ne dispose d’aucun droit juste.

 

Au cours de ce mardi 13 juillet, se sont donc succédées trois décisions qui ne font qu’accentuer notre colère, notre haine, envers ce système, envers les dirigeants de notre club favori, aux côtés duquel nous avons été fidèles depuis plus de 5,10,20 ou encore 30 ans…

Nous en avons écris une page historique…aujourd’hui Mr Leproux déchire cette page, en effaçant nos fresques, nous prend pour des imbéciles avec sa lettre absurde, et l’Etat juge différemment les supporters comme des criminels à part entière…

 

Cela ne fait que renforcer notre point de vue, ils sont en train de nous dégouter de ce PSG là, mais ce qu’ils oublient, c’est que nous en sommes les plus fidèles, les plus fervents, que ce club nous l’avons en nous, et que rien ne nous empêchera de le supporter. Que ce soit au stade ou devant la télé, peu importe, nous ne cesserons de vivre Rouge & Bleu…

 

Nous réitérons notre souhait de voir la chute de Mr Leproux et de Mr Bazin, non pas au détriment du Paris Saint Germain Football Club, même si cela sera forcément lié, mais bel et bien de leur vie professionnelle. Ils n’ont rien à voir avec le PSG, le PSG ce n’est pas eux, et quoiqu’il arrive, un jour ils partiront, et NOUS SUPPORTERS SERONT TOUJOURS LA….

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 12:14

liberte

Comme le titre si bien So-foot, voilà un carton jaune limite orangée pour notre ministre de l’intérieur Brice Hortefeux. Le tacle ? Ses septs dissolutions d’associations de supporters au mois de mai dernier. Sauf que voilà, la commission de visionnage est revenue sur son acte malveillant, et propose à la commission de discipline de sanctionner ce joueur pour acte répréhensible.

Trèves de comparaisons et de métaphores, et revenons plus précisément au sujet. Suite à la mort de Yann Lorence (supporter du PSG) autour du Parc des Princes avant PSG/OM du 28 février 2010, le Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, prend le dossier à bras le corps, et décide 2 mois plus tard de dissoudre 7 associations de supporters, dont 5 au PSG.

 

Prenant de haut le système, et l’organisation de telles associations, notre Ministre avait sûrement sous-estimé le pouvoir juridique des Ultras. Car dans ces setp associations, figurent deux associations parisiennes du Virage Auteuil et de la tribune G, les « Supras Auteuil » et les « Authentiks » qui regroupent à elles deux plus de 1000 adhérents, et bien plus de 3000 sympathisants, à la louche.

Ce que Monsieur Hortefeux à omis de prendre en compte, c’est que ses associations pouvaient faire appel à des avocats, et contester ces dissolutions. A peine deux mois plus tard,  le rapporteur public propose au Conseil d’Etat d’annuler ses dissolutions pour « dossier vide », voici ses conclusions :

 

« Le rapporteur public a recommandé de « censurer » les décrets [de dissolution], les estimant juridiquement contestables sur la forme et sur le fond. Il a notamment très fermement critiqué la procédure ayant conduit à la décision du ministre de l’Intérieur, car elle n’aurait pas permis un débat contradictoire laissant aux deux [associations] de supporters la possibilité de s’expliquer sur les actes de violence qui leur étaient reprochés.

 

Ces faits eux-mêmes ne sont pas prouvés, a encore avancé le rapporteur public, parlant d’un «  dossier vide d’éléments matériels  ». Sur six épisodes violents imputés aux deux [associations] de supporters du PSG, seuls les affrontements du 28 février, en marge du match PSG-OM à Paris, comportent de nombreux éléments de présomption, a-t-il observé. Insuffisant pour parler de faits répétés et commis en réunion par plusieurs membres des associations mises en cause, selon la rapporteur public. »

 

En lisant cela, difficile de se dire, que la plus haute juridiction administrative, qui a mis sa décision en délibéré, et qui la prononcera d’ici deux semaines, puissent refuser une telle proposition, tant on dénote de nombreux manquements à la justice dans ce dossier.

 

Et c’est bien là le problème de fond. Les supporters de football ne sont pas des citoyens comme les autres, et leurs cas passent bien souvent au dessus des lois. Notre premier article le stipulait, mais face au déferlement médiatique, les politiques et les instances ne font que réagir au problème, alors qu’elles auront dû agir auparavant. Cela ne fait que confirmer, un constat déjà bien présent dans le monde des tribunes.

Face à tant de médiatisation, ne répondent que des mesures chocs, et les nombreuses dissolutions en sont la preuve. Sans jugement fondé, sans faits avérés, on condamne des gens ou des associations, sans respecter la loi française, tout cela parce qu’on prend les supporters de football pour des personnes à part, qui ne sont pas soumises aux lois.

 

Quel beau pied de nez à cette diabolisation des Ultras et des supporters de foot en général, qui doit faire rougir de colère notre Ministre.

Le risque désormais ? Que des pressions politiques, viennent saborder le travail du rapporteur public, et ne changent au final pas la décision initiale. Imaginez un peu, quel désaveu, pour un Ministre et les instances du football, que de se voir contredire une décision, sur un fond juridique, alors qu’elles doivent en être les garants. C’est bel et bien triste à voir, de voir comment sur ce sujet, nos dirigeants traitent ce problème, qui rappelons, est un problème de société…

Cette annonce ne peut que nous réjouir, et on se dit qu’un peu de justice pour les supporters ne feraient pas de mal…pour une fois !

 

Alors, nous nous enflammons sûrement un peu trop, mais permettez-nous de savourer ce léger espoir, qui pendant deux semaines nous alimente. On le sait plus que n’importe qui, que cette décision a provoqué une réaction dans le milieu, on ne l’a pas entendu notre ministre à ce sujet, mais vous vous douterez bien qu’il n’en pense pas moins, et comptez sur lui, ainsi que sur les dirigeants du football français, à commencer par Mr Thiriez pour travailler dans l’ombre, afin de ne pas se faire déjuger publiquement.

C’est bien là toute l’hypocrisie de ce problème. On entend parler les médias, les politiques et les instances, qu’à partir du moment où un événement dramatique survient, et on réagit pour montrer à l’opinion publique que l’ont fait quelque chose.

Mais 4 mois après, qu’est ce qu’il s’est passé depuis ? A part, le plan absurde du PSG, que s’est il réellement passé ? A-t-on entrepris des démarches convaincantes ? Non, nous prononçons les dissolutions, mesures chocs, l’opinion public est satisfait, c’est bon, passons à un autre sujet !

 

Voilà quel système, les supporters de football subissent depuis déjà trop longtemps, espérons qu’enfin, nous puissions montrer à tous, que nous sommes des citoyens comme les autres, avec des droits et des devoirs.

 

Passons désormais avec éventuels conséquences d’une réhabilitation de ses deux associations.

 

Et là, ce n’est plus notre ministre, mais bel et bien le PSG qui commence à suer à grosses gouttes. Le discours de façade, et la communication du tout beau tout gentil, ne nous affectent pas, et de même que pour le ministère, les hommes du PSG doivent œuvrer en cachette pour prévoir une contre-attaque.

 

Car cette décision les concernent directement ! En effet, après avoir attendu sagement que les garanties du ministère se confirment à travers la dissolution des 7 associations, le PSG a mis en place, un plan soit disant sécuritaire, appelé « Tous PSG ». Nous ne reviendrons pas sur les tenants et les aboutissants de ce plan, qui d’un point de vue communication est parfait, mais qui d’un point de vue officieux, ne tend qu’à écarter une population des tribunes pour en créer une nouvelle, moins revendicative et plus rentable…

 

Le PSG a donc supprimé tous ses abonnements en virage, soit environ 15 000 personnes. Le problème, c’est que les deux associations citées plus haut, prenaient place dans ces virages (Virage Auteuil + G), et que le club a signé en 2005 et 2008, deux conventions les liants avec ses associations.

Il y est stipulé des droits et des devoirs pour chacun, et à ce jeu, le PSG pensait être dans le vrai. En effet, sans associations, le voilà tranquille, plus de contestations, plus d’engagements, on peut faire ce que l’on veut.

Sûrement aveuglé par les garanties des instances, le PSG a œuvré dans l’ombre sans réellement prendre en compte ces conventions, pensant s’être débarrassés une bonne fois pour toutes de ses méchants Ultras contestataires…Bizarrement Mr Leproux nous dit ce matin, que les conventions sont actuellement à l’étude, pour que juridiquement parlant, elles puissent être résiliés, et ainsi retrouver cette sérénité.
Ce que Mr Leproux ne nous dit pas par contre, c’est qu’il tremble à l’idée de revoir ses associations en face de lui. Oui, nous faisons là du sensationnel, et nous avançons des choses sans preuves, on se le permettra.

Mr Leproux et Mr Bazin, ont bien conscience du pouvoir juridique des deux associations, et ce n’est pas le rapporteur public ni le Conseil d’Etat qui les diront le contraire.

 

Face à cela, le PSG se sait en difficulté, et la bataille s’annonce compliquer. Il n’espère qu’une chose, c’est que le Conseil d’Etat rejettera la proposition, qui rappelons le ne se fait que dans 10% des cas. En cas de 10%, on se doutera d’une pression extérieure…

 

Mais en cas de décision favorable, ce qui vit actuellement Mr Leproux et sa communication de « bisounours » n’est qu’un avant goût de ce qu’il l’attend ensuite, et ça on ne peut que s’en réjouir…

 

En espérant, obtenir un minimum de justice, pour enfin prouver, que les Ultras ne sont pas des criminels, mais bel et bien des citoyens comme les autres…

Partager cet article
Repost0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 12:32

100621074831611_2_000_apx_470_.jpg

 

Que les joueurs de football d’aujourd’hui sont des stars capricieuses et surpayées ?

Que le football français est dirigé par des incompétents ?

Que les médias (hormis quelques uns) desservent le football plus qu’ils ne le servent ?

En ce lundi 21 juin 2010, la France semble tombée des nues devant le dernier épisode de la série France World Cup 2010. Petit retour sur ces dernières heures.

 

 

Dimanche, était prévu un entraînement public de l’Equipe de France, en préparation de son match de mardi face à l’Afrique du Sud. Stupeur, les joueurs boycottent l’entraînement, et refusent de s’entraîner, retournant dans le bus discuter avec le sélectionneur et le président de la FFF. La raison ? Une solidarité à Nicolas Anelka suite à son exclusion du groupe par la fédération, provoqué par des insultes envers son sélectionneur à la mi-temps du match France-Mexique.

 

Voilà en gros le contexte, nous ne serons pas là pour en débattre, mais pour s’étonner du déferlement que ce Taulé provoque, des réactions en cascade, des déceptions, des colères, des dégoûts…

Car au final, est-ce vraiment surprenant d’en arriver là ? 

 

En tant que supporters de football, assidus des stades de Ligue 1, cette situation choquante ne nous surprend même plus. L’attitude des joueurs, la gestion du football français ainsi que le travail des médias, ttrois choses auxquels nous sommes malheureusement habitués, et ce, depuis plusieurs années déjà. Retour point par point sur notre vision des choses…

   

Les joueurs :

   

Nous l’évoquions dans un article précédent, leurs comportements ne sont pas dignes, ne sont pas à la hauteur de leurs réputations, ne sont pas exemplaires, ne sont pas logiques, ne sont pas respectueux, etc. A voir l’opinion publique s’offusquait de la sorte hier, on se demande si les gens découvrent un phénomène qui existe depuis déjà bien longtemps. Les joueurs de football vivent dans un monde parallèle, pourrie par la sur-médiatisation et l’argent, ils en perdent les valeurs de bases de notre société, ils pratiquent un autre le sport, le football professionnel, qui est en réel décalage avec le football populaire amateur. L’argent leur monte à la tête, et leurs réactions ne sont pas dignes de joueurs de football, mais bel et bien de stars capricieuses, désireuses de faire ce qu’elles veulent, quand elles le veulent !

Et même si hier, les joueurs de l’Equipe de France ont réalisé quelque chose d’inédit et de jamais vu, dépassant ainsi toutes les limites, cela ne fait que s’inscrire dans l’air du temps, et suit finalement une évolution malsaine, pourrie par l’argent du monde du football professionnel.

Ces comportements remontent à déjà plusieurs années, et les personnes présentent dans les stades ne peuvent que l’affirmer. A quelques exceptions près, les joueurs ne jouent que pour eux, ne pensant qu’à leur compte en banque, et ce qu’il se passe autour d’eux ne les touche guère. Il n’y a plus de valeurs, tout est corrompu par l’argent, l’amour du maillot est quelque chose qui n’existe que très rarement, l’amour du pognon a pris le dessus depuis de nombreuses années. Il n’y a plus de respect pour les supporters, on leur demande d’encourager les joueurs, mais quand il s’agit de les saluer, et de leur dire Merci pour les sacrifices effectués, il n’y a plus personne. Pire encore, quand les joueurs commencent à être critiqués ou sifflés, ils abandonnent, baissent la tête, et semblent devenir des victimes sans se poser la question que leur prestation ou leur comportement ne sont pas à la hauteur de ce que les supporters attendent d’eux.

Quand on dit que les supporters sont trop virulents envers les joueurs, aujourd’hui cela ne semble plus être le cas, alors qu’au final, tout le monde se rend compte aujourd’hui, qu’un bon coup de pied au c*l des joueurs ne leur ferait pas de mal de temps en temps.

Nous, supporters, le défendons depuis bien trop longtemps, et il n’aura pas fallu attendre cet énième caprice sur-médiatisé pour s’en rendre compte !

Les attitudes ne trompent pas, et désormais, vous regarderez les joueurs d’un tout autre œil, enfin…


Les dirigeants du football français

 

Nous ne sommes pas là pour rentrer dans des débats qui nous sont extérieurs, et intervenir sur des sujets dont nous ne sommes pas qualifiés. Nous dénotions l’attitude des joueurs sur le terrain, en tant que premiers témoins de leurs comportements. Ici nous déplorerons la gestion du football français en se basant sur le traitement que les dirigeants de la LFP (Ligue de Football Professionnel) et de la FFF réservent aux supporters des stades français. Plusieurs articles précédents traitent de ce sujet, mais, sur le même constat que le point précédent, la mascarade d’hier en Afrique du Sud ne fait que traduire une incompétence sur tous les sujets qui concernent nos deux fers de lance du football français, Mr Frédéric Thiriez (pdt LFP) et Mr Jean-Pierre Escalettes (pdt FFF).

Sur un sujet qui nous concerne, en l’occurrence, la sécurité des stade français, nous avons à de nombreuses reprises contestés la politique ultra-sécuritaire de nos instances, ainsi que sa communication catastrophique sur des sujets aussi sensibles. Que ce soit la question fumigène, ou la question Coupe de la Ligue, ces deux personnes ont montré des limites très marquantes, et quand aujourd’hui, on s’étonne de la gestion du cas « Equipe de France », pour nous cela ne fait que continuer…Nous ne nous plaçons pas en expert du football, mais quand on dénote l’attitude communicative de la fédération sur le cas Raymond Domenech, et son maintien surprise en 2008,  sur le cas Laurent Blanc, sur le cas Anelka même récemment, où sous la pression des médias, elle n’a pu que céder à la vox populi, et ce de façon politique…Imaginez, si tout n’était pas sorti dans la presse, la décision aurait elle été la même ? Face au déferlement médiatique, Mr Escalettes a fait preuve de faiblesse, et plutôt qu’agir, il a une nouvelle fois réagit, provoquant un Taulé de plus à son palmarès…

Sa communication naïve et uniquement post-événementielle sur le sujet des supporters, se dévoile désormais aux grands jours. Et quand bien même, les spécialistes n’ont cessé de signaler les problèmes de gouvernance de la fédération, l’opinion publique semblait trop obnubilé à se défouler sur le sélectionneur, plutôt que de critiquer, les responsables de son maintien…

Aujourd’hui, tout semble vouloir enfin changer. Changer les hommes est plus que nécessaire, mais le verbe « changer » est très bien choisi, et il ne s’agit plus de remplacer, mais bel et bien de changer, et qui sait, pourquoi pas obtenir de la part de nos deux instances, un changement d’avis sur la question « supporters » qui nous tient particulièrement à cœur ici...

 

Les médias :

 

Dans notre premier article sur ce blog, nous n’arrêtions pas de s’attaquer aux médias français, qui ne cessent de lancer de l’huile sur le feu, quel que soit le sujet, dans le simple et unique but de vendre leurs publications…

Emmené par leur fer de lance, en la personne du journal l’Equipe, qui n’hésite pas, dès qu’un évènement « people » arrive dans le football, pour se transformer en magazine type « Voici », et jouer les commères. Trop souvent, et malheureusement tout le temps, ce type de médias, concernant la question des supporters a tort, avançant des choses d’un ton sûr, alors qu’aucun travail d’investigation n’a lieu. Du coup des conclusions hâtives sont tirés, et face au déferlement médiatique, trop souvent dénuée de cohérence, obligent les autorités à réagir, et très souvent de façon disproportionné. La réaction en lieu et place de l’action voilà à quoi nous poussent les médias, dans un monde finalement contrôlé par leurs publications…

La preuve en est ce week-end, face à la Une de l’Equipe, la fédération n’a pu que réagir, et on sait de quelle manière, mais face à cette publication, nous sommes en droit de se demander, les intensions d’une telle publication ? En retranscrivant une telle phrase choquante, quel autre but que d’apporter confusion et colère ? Quel autre but que de vendre du papier et faire du profit ? Quel autre but que de tout casser à deux jours d’un dernier match ? Même si il existe des excuses, comment ne pas critiquer le moment choisi ? Ils n’étaient pas sans savoir des conséquences que cela provoquerait, et finalement, à nous faire croire que leur intérêt est national, il n’est finalement que privé, et dans le seul but de faire de l’argent, et de la désinformation. Choquer pour acheter, voilà le crédo préféré des médias, dans un monde où les ragots et la violence fait plus la Une que la vérité et la solidarité…

Malheureusement, l’épisode de ce week-end ne changera rien aux médias français, et pire encore, je crois qu’il en sortira renforcé, pour quel avenir ?...


   

Voilà donc un chapitre bien sombre autour de l’Equipe de France, pourtant si apprécié, si fédératrice, si aimée depuis 1998. Malgré son sélectionneur antipathique, les gens espéraient un miracle, espéraient revivre les émotions de 1998 ou 2006, en octroyant aveuglement que le football professionnel était régit par des valeurs plus financières que morales.
Pour nous rien de choquant, juste une simple évolution aux yeux du grand public, qui va enfin se rendre compte ce qu’est ce milieu, qui bafoue les valeurs fondamentales de ce sport. Il est donc temps de réagir, d’arrêter certains comportements, et de lutter pour la défense du football comme un sport populaire…

L’Equipe de France est une institution, quel que soit ses joueurs, ses sélectionneurs, ses dirigeants, il ne faut pas tout confondre. Supporter des joueurs surpayés et capricieux n’est plus d’actualité, par contre supporter, un club, une ville, une nation, doit le rester quels que soit leurs événements, merveilleux ou facheux…

Partager cet article
Repost0