Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 17:53

REDSTAR-PARTIZAN-03.jpgRassurez-vous, nous n’allons pas faire ici le debriefing façon « After Foot » de la victoire du PSG hier soir face à Porto, lui permettant ainsi d’occuper la 1ère place de la poule. Non, notre intérêt est tout autre et cet article aurait surement eu sa place quelques jours plus tôt, dans un moment où le PSG défrayait la chronique de part son niveau sportif que extra-sportif.
De cette période, où plutôt de cette semaine passée, nous souhaitions en ressortir un élément principal, à savoir la façon dont nous aimons le football, c'est-à-dire avec amour, passion, ferveur et folie….

Ce football, vous le savez déjà, n’a plus sa place au Paris Saint Germain FC, qui lui préfère les strasses et paillettes d’un business où la passion laisse place à la consommation. Alors, quand en 4 jours, le PSG subit deux défaites de rangs dans deux stades qui vraisemblablement respirent le football, cela nous fait quelque chose et nous rappelle ce pourquoi nous avons un jour basculé dans cette façon de vivre le football.

Ces deux stades ne sont autre que Geoffroy Guichard à Saint-Etienne et le Stade du Ray à Nice. Dans ceux-ci l’état major du PSG, emmené par Jean-Claude Blanc, a pu se rendre compte de ce que vivre des émotions dans un stade de football voulait dire…

Accueillis avec hostilités, les joueurs parisiens n’ont pas réussi à se sortir du piège tendus par leurs adversaires. Nous vous épargnons le cliché, des clubs sans argent qui battent avec leurs armes de solidarité et de collectif, le club parisien et ses stars qui ne font pas une équipe. Même s’il existe une part de réalité dans ce cliché, ce que nous souhaitons mettre en avant, c’est la façon dont les supporters présents au stade ont pu vivre leur match avec une passion certaine et un scénario leur permettant de vivre des moments uniques.

Des moments uniques que l’on ne vit que dans les stades de football à l’occasion de matches couperet qui respirent le souffre avant même qu’ils ne commencent.

Ces supporters, nous les envions et nous avons envie de leur dire de profiter pleinement de ce qu’ils peuvent encore vivre aujourd’hui, malgré toute la répression qui s’abat sur les supporters de football.


Car pour nous, le football c’est comme ça et pas autrement. Au-delà de l’aspect purement sportif et amateur du beau jeu, à quoi bon regarder un match de football si l’on ne vit pas un tant soit peu ce match ? Le football, sport universel et bien plus, doit procurer des émotions qu’aucun autre sport n’est pas capable de vous faire, et même si parfois, ces émotions peuvent conduire à des excès, sans celles-ci le football ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui…

Venir au stade, accueillir son équipe avec chaleur, lui montrer de part son « tifo » qu’on sera derrière elle pendant 90 minutes et plus, lui faire entendre que quel que soit le score qu’on sera là, tout simplement lui faire comprendre ce qu’est notre ferveur, ça n’a pas de prix, et ça en aura jamais, car ce n’est plus du ressort du résultat sportif, ou du sport en lui-même, mais qu’il est question ici de passion, d’amour et d’identité…toutes ces valeurs qui malgré tout, résistent à l’évolution de notre société actuelle, ces passions, dont les plus beaux bastions ne sont autre que les stades de football, ne doivent jamais disparaitre du football !

Car c’est elles qui le composent, et qui vous font devenir si proche de votre club !

 

Ce football là n’a pas de prix car il véhicule des valeurs morales qui dépassent de très loin les valeur$ pécunière$ que nos dirigeants veulent nous faire boire !

 

Ce football là, à Paris, nous l’avons malheureusement oublié, et même si nous continuerons de nous battre pour cette vision si particulière, de voir notre club s’en défaire ne peut que nous rendre triste. Alors quand la semaine passée, ces deux matches nous ont rappelé au bon souvenir, difficile pour nous de ne pas s’en émouvoir et de ne pas en discuter.

Et peu importe dans quel cadre il s’y intégré, car il n’y a pas de plus mauvais symbole pour le football populaire que la Coupe de la Ligue, la semaine passée, les semaines à venir et espérons-le pour le plus longtemps possible, le football, le vrai, a pris le pas sur ce qu’on essaye d’en faire, à savoir, une marchandise !

 

Détermination, motivation, passion, ferveur, chaleur, émotions, ça c’est football !

 

SUPPORTERS EN LUTTE POUR UN FOOTBALL POPULAIRE !


Rejoignez la Page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:05

Parc nuit

Tiens tiens, cela faisait longtemps que l’on avait pas entendu parler du PSG dans un autre stade après 2016. Ca vous étonne ? Pas nous. Vous croyiez que l’effet d’annonce comme quoi le PSG resterait au Parc jusqu’en 2016 serait un gage qu’il ne déménagera jamais ?

Depuis le début nous émettons des doutes quant à la volonté de QSI de rester au Parc des Princes. Quelque chose nous dit même que si certains ne s’étaient pas élevés contre un possible déménagement du PSG au Stade de France, le club de la Capitale jouerait aujourd’hui du côté de St Denis.

Face à l’unanimité des gens, QSI a du faire marche arrière, et a proposer une solution qui semble être l’arbre qui câche la forêt… 

Comment peut-on passer de déclarations stipulant des envies de grandeur et de modernité au simple fait de rester 4 ans de plus au même endroit, en rafistolant 2-3 bricoles ? Cette décision qui a semble t’il calmé tout le monde ne doit en aucun faire oublier les objectifs du nouvel actionnaire parisien.

Leur projet est de faire de Paris et du PSG un des plus grands clubs d’Europe, doté d’infrastructures ultramodernes et en rapport avec les soi-disant ambitions du club. Si on comprend bien leurs intérêts, il faut être clair, le Parc des Princes n’est pas à la hauteur de leurs ambitions. Il suffit pour ça de lire les quelques rares interviews des dirigeants actuels pour comprendre le malaise. Au mieux la solution qu’ils souhaiteraient afin d’arranger tout le monde, ce serait de pouvoir augmenter la capacité du Parc jusqu’à 60 000, une sorte de juste milieu pour toutes les parties.

Sauf que cela fait longtemps que l’info transpire, ce projet n’est pas réalisable car il engendrerait des travaux beaucoup trop importants et coûteux. Et a ce prix là, la question du « pourquoi ne pas se faire un beau stade tout neuf à la place » se pose forcément.

Soyez-en sûrs, cette question doit être plus que jamais en tête des liste de préoccupations des dirigeants parisiens.

Pour signe, les récentes rumeurs d’utilisation du Stade de France en vue de potentiels 1/8èmes de finales de Ligue des Champions, ou bien alors de la possible utilisation du stade flambant neuf de rugby d’Evry dans le but de combler le fair-play financier, autant de rumeurs qui ne font que traduire toute l’importance de ce dossier au sein de la hiérarchie parisienne. Il est évident, que le dossier n’est pas mis de côté et que les rénovations prévues pour l’Euro 2016 suffisent à combler les attentes de QSI, ce pourquoi, il semble certain que le club œuvre en coulisses pour trouver une solution post-2016. Cette solution, pour nous, n’est autre qu’un déménagement pur et dur du Parc des Princes…
Certes, ce ne sont que des supputations et suppositions, mais nous sommes quasi-certains que ce dossier fait du remue-ménage en coulisses.

Et c’est bien là le fond du problème….Ne serait-ce même que de penser que le PSG puisse déménager du Parc des Princes, est impardonnable…Cela ne fait que renforcer notre idée de la mise à mort du PARIS SAINT GERMAIN FOOTBALL CLUB à petits feux…Suite logique de tout ce qui se passe autour de ce club depuis le mois de mai 2010.

Perte profonde d’identité, d’âme, de saveur et de ferveur, jusqu’où s’arrêteront-ils ? 

Votre manège continue dans la plus grande impunité, sans certitudes, nous doutons fortement de votre « soi-disant » volonté de conserver l’âme de ce club. Ce chapitre sur l’après 2016 n’est, à notre avis, pas prêt de s’arrêter, que tout le monde en soit conscient !

Rejoignez la Page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 11:38

logo-uefa-euro-2016 91Que l’Europe entière se rende enfin compte de toute l’incompétence des autorités françaises quant au soi-disant « problème supporter ».

Nous en avons encore eu la parfaite illustration cette semaine, à l’occasion du match PSG/ZAGREB, qui a vu des affrontements se déroulaient la veille du match en pleine rue de Paris, alors même qu’un dispositif encore jamais vu était censé avoir été mis en place…

Et après ça, ils veulent nous faire croire qu’ils sont prêts ? Mais messieurs, vous ne connaissez strictement rien à ce soi-disant « problème », et ce n’est pas en pondant des arrêtés liberticides, illégaux et complètement démesurés que vous changerez quoique ce soit !

Rappelons-les faits, la Préfecture de Police de Paris ainsi que le Ministère de l’Intérieur lui-même pondent un nombre incalculable d’arrêtés, censé endiguer d’éventuelles violences.

Evidemment ces arrêtés sont strictement conseillés par la Division Nationale de Lutte contre le Hooliganisme, qui prouve là toute sa compétence, en mentionnant les « Blue Bad Boys », en lieu et place des « Bad Blue Boys ». Comment voulez-vous être crédible quand on peut lire des âneries pareilles. Certes l’opinion publique ne s’en aperçoit pas, mais honnêtement, cela traduit toute la négligence dont vous pouvez faire preuve !

De même que le discours du Ministre de l’Intérieur, qui donnait l’impression de ne pas savoir de quoi il pouvait parler, qu’il répétait un discours formaté et dicté par cette même DNLH, désormais plaie évidente du football français.

 

Tout le monde pensait pouvoir dormir sur ses deux oreilles, car en interdisant l’entrée sur le territoire français à tous supporters Croates (faudra d’ailleurs qu’ils nous expliquent comment ils font pour les reconnaitre), les risques de violence devenaient nuls.

Sauf que lundi soir, soit 24heures avant le match, des échauffourées ont éclaté en plein Paris, déclarant ainsi, au lire des médias, la 3ème guerre mondiale….

Encore une fois, la machine médiatique se met en marche, on traite l’information comme prioritaire, on fait intervenir n’importe qui, on se permet d’avancer des contre-vérités sans vérification, bref, on a l’impression que quelque chose de très grave vient de se passer.


Sincèrement, une rixe en plein Paris, concernant à tout casser, 200 personnes, mérite t’elle un tel traitement ? Connaissez-vous un sujet, en dehors du terrorisme, qui fasse autant parler ? Réveillez-vous, on parle ici de supporters de football, car oui, contrairement à ce qu’on peut entendre, il s’agit bel et bien là de supporters de football, cela ne mérite en aucun cas autant d’effets d’annonce que cela.

A croire que les médias font du sujet des supporters parisiens, un sujet prioritaire, qui fait plaisir à l’opinion publique…

 

Mais toute cette mascarade politico-médiatique, pose bien une question primordiale. Pensez-vous encore que le plan « TousPSG » ou surnommé plan Leproux, est une réussite ? Permettez-nous d’en douter grandement, quand on voit que plus de deux ans après, le traitement médiatique autour des supporters du PSG est le même. Si ce plan était une réussite, ne croyez-vous pas que les supporters parisiens arrêteraient de faire la Une ?

C’est évidemment tout le contraire, et nous cessons de le répéter ici, mais ce plan n’avait et n’a rien de sécuritaire ! Il n’a été conçu qu’uniquement dans le but de chasser du stade un type de public précis pour le remplacer par un autre, et ainsi augmenter les bénéfices et rentrées d’argent au stade.

Ce plan n’à régler aucun problème et ce n’est pas prêt de changer. Pourquoi ? Parce qu’il ne se base aucunement sur la compréhension d’un mouvement complexe que l’on n’appréhende pas à coup de mesures répressives et illégales. Ce soi-disant problème mérite un travail de fond, d’analyse, de réflexion et de discussions, soit tout l’inverse de ce qu’ils mettent en place autour du Parc des Princes et du PSG depuis plus de deux ans.

 

Nous pensons d’ailleurs, qu’au niveau des autorités, on doit se mordre les cheveux devant de tels échecs, car leurs arrêtés, sont désormais à chaque fois contourner, et leurs mesures illégales risquent bientôt d’être dénoncées publiquement et juridiquement. Ils vont désormais se retrouver dans une impasse dont il sera difficile de se sortir.

C’est dommage, toute votre expérimentation que vous souhaitez mettre en place en vu de l’Euro 2016 s’avère inefficace, et il sera difficile pour vous d’ici là de trouver d’autres solutions.

Vous jouez tout sur la répression, la preuve que cela ne sert à rien, puisque notre détermination s’avère sans faille, et vous ne pourrez jamais nous empêcher d’être présent au stade, car votre système est bourré de failles que nous exploiterons à chaque fois !

 

Dans 3 ans et demi, 24 nations débarqueront en France pour jouer l’Euro 2016 ! Une première pour autant de pays ! L’UEFA ne sait pas dans quel bourbier elle vient de se mettre, tant cette décision semble risquée au vu de toute la compétence des autorités françaises à contenir quelques centaines de personnes, quand en 2016 elles seront des milliers.


A moins que d’ici là, les frontières de la France soient fermées à tout supporter étranger, et qu’on se retrouve à faire un Euro à huis-clos. A ce rythme là, vu leur intelligence, on n’en est pas loin…

 

Réveillez-vous messieurs, il est grand temps de se remettre en question ! Et commencez par intégrer quelque chose, quel que soit vos mesures, il existera toujours des failles. Cette semaine, vous avez établi les mesures les plus importantes jamais réalisées en France….on a vu le résultat…

 

Vivement l’Euro !!!

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 10:39

secu-300x300.jpgInterdiction de rentrer sur un territoire, interdiction de pénétrer dans un stade étranger, interdiction d’acheter des billets pour un match à l’extérieur, interdiction de se déplacer, tout simplement, interdiction de représenter et supporter le Paris Saint Germain Football Club à l’extérieur à partir du moment où la direction du PSG conseillé par Antoine Boutonnet le décide !


Ces mesures qui font encore (hélas) l’actualité de la semaine, sont devenues pour nous une habitude physique depuis deux ans, mais elles ne doivent être en aucun cas une habitude morale, nous empêchant de vivre notre passion le plus librement qu’il soit.

 

Près de 80 parisiens venus par la voie routière se sont fait stoppés à la frontière Croate par la Douane, leur stipulant l’interdiction de rentrer sur le territoire Croate, en raison du match considéré à hauts-risques qui se déroule le soir à Zagreb, entre le Dinamo et le PSG.

Sur place, une vingtaine de parisiens parviendra à passer les premiers barrages du stade, avant de se faire mettre de côté par la police locale. Sur ordre du PSG et de JPDH, ces 20 supporters, alors que les RG étaient d’accord pour qu’ils rentrent dans un coin isolé, se sont vus refuser l’accès aux tribunes du stade et renvoyés à leur hôtel par la police…

Près de 50 billets comptant pour le match Nancy/PSG de ce jour ont été annulés en raison de leur lieu d’achat, à savoir la région parisienne. Episode similaire à Rennes l’an dernier, au hand de cette année, traçage électronique illégal, création dune liste noire illégale en toute impunité, voilà comment les dirigeants du PSG et les autorités opèrent pour stopper tout élan de contestation possible. A côté de ça, seulement 12 personnes ont accepté de venir via le déplacement officiel du PSG…

Rappelons que le Paris-SG FC n’est autre que leader du championnat et il est toujours inconcevable pour nous, d’accepter de voir notre club, notre ville, nos couleurs, représentés par cette douzaine d’opportunistes, alors qu’à côté des mecs sont dans la galère pour rien.

Ce n’est pas Paris ! Paris c’est flamboyant, Paris c’est hallucinant, Paris c’est époustouflant !
Cette configuration n’est qu’une honte à l’histoire de ce club, à ce que représente la Capitale !

 

Alors quand aujourd’hui, l’opinion publique ne s’émeut même plus de toutes ces mesures liberticides et de cette situation injuste, nous avons le devoir de ne pas céder et de dénoncer systématiquement tous ces agissements ! Et même si cela ne débouche sur rien, faisons-le ne serait-ce que pour notre honneur et notre fierté, pour représenter ce qu’est être un supporter du Paris-SG !

Ce qu’ils font n’ont pour conséquence que d’aiguiser encore plus notre détermination, et ils auront toujours la preuve que nous serons toujours là, à 10 comme à 100. Il n’y a pas besoin d’être des milliers désormais pour faire passer les messages ! Ils en ont encore eu la preuve à Zagreb avec une discussion houleuse avec JPDH, ou bien sur BeInSport et cette intervention magistrale devant les commentateurs, montrant ainsi à toute la France, que malgré toutes les interdictions annoncées, il y a bien eu des parisiens au stade, et même s’ils n’étaient qu’une dizaine, pour l’opinion publique, pas besoin d’en demander plus !

 

Soyez-en sûrs, vous ne nous débarrasserez pas de nous comme ça ! Espérons que la justice soit enfin juste et rende coupable les dirigeants du PSG et les autorités de tous leurs agissements liberticides ! Peut-être qu’après ce sera une autre histoire !

 

Vous avez entamé la saison de manière violente et encore plus disproportionné, laissez-nous nous adapter, et bientôt vous devrez encore trouver encore plus illégales pour nous sortir des stades où évoluent le Paris-Saint-Germain Football Club à l’extérieur ! A moins que d’ici là, vous n’ayez plus la même liberté d’action qu’aujourd’hui ! C’est en tout cas notre souhait !

 

La manifestation nationale Ultras du 13 octobre dernier doit être poursuivie par des faits concrets, nous avons d’ailleurs bon espoir que ce soit le cas ! Il faut que toutes ces injustices autour du PSG, soient enfin reconnues, et qu’on laisse paisiblement, ceux qui souhaitent voir le club de la Capitale à l’extérieur sans passer par le déplacement officiel, le faire !

 

Vous n’avez pas le monopole de notre passion et vous ne l’aurez jamais !


Supporters parisiens Libres & Insoumis !

 

 

Rejoignez la page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 19:39

fresques.jpgVoilà un très beau concept ! Sauf que mis entre les mains des dirigeants du PSG, cela fait plus que désordre quand on sait à quel point ces personnes et leurs prédécesseurs ont manqué de respect et continuent de le faire à l’histoire de leur propre stade qu’est le Parc des Princes.

Ce stade jadis, le plus beau et chaud de France, faisant parti des places fortes des tribunes européennes, n’est aujourd’hui que l’ombre de sa réputation, tant il a été anéanti par des concepts économiques, bien plus que sécuritaires comme ils aiment vous le répéter.

Répétons-le, le plan « TousPSG » n’est autre qu’une idée de business, visant à supprimer un certain type de public trop gênant, pour le remplacer par plus mou, plus consommateur, plus rentable…

 

Alors quand aujourd’hui les dirigeants du PSG osent parler de « respect », c’est clairement se foutre de la gueule du monde !

Autant l’idée est louable et le message est important, autant il ne faut pas être hypocrite ! Le Respect ce n’est pas que quand ça nous arrange, le Respect n’est pas une valeur à prendre à la légère, alors soit on l’applique partout, soit on se tait et on fait profil bas.

 

Car depuis mai 2010, le Respect des dirigeants du PSG et des autorités envers les abonnés « pré-2010 » est clairement nul ! Nul dans le sens, zéro, néant, désert…C’est plutôt l’irrespect qui prédomine !

Le plus grand acte d’irrespect est sans aucun doute la peinture blanche dans les coursives des deux virages du Parc des Princes. Ne serait-ce que pour cet acte odieux, indigne, vous n’aurez jamais notre pardon !

Des fresques, des peintures, à la gloire du Paris Saint Germain Football Club, des joueurs, des supporters, des groupes, des membres de groupes disparus ! Ces fresques étaient reconnues, réputées, vous les avez vandalisées, vous nous avez insultés et vous avez bafoué l’histoire de ce stade !

Et si seulement c’était tout…nous n’oublierons jamais les paragraphes de déclarations, jours après jours depuis plus de deux ans, nous dénigrant, nous faisant passer pour des citoyens de seconde zone, nous réduisant ainsi aux yeux de la France entière à des parias de la société…

 

Et vous osez aujourd’hui parler de Respect ? Mais allez vous………clairement !

 

Nous n’avons et n’aurons jamais de respect pour ceux qui ont détruit notre passion !

 

Pour revenir à l’actualité, mercredi se déroulera un très (jadis) alléchant Dinamo Zagreb/PSG ! Il y a peu, ce match aurait chamboulé l’Europe entière, tant l’opposition en tribune aurait valu de quoi faire déplacer les friands de groundhopping, surtout au Parc des Princes, où la présence Croate aurait valu le coup d’œil en tribune F. Bad Blue Boys vs PSG Fans, un vrai match de Coupe d’Europe, qui aurait pu rentrer dans le palmarès des tribunes parisiennes, finalement il n’en sera rien…

Et comme un parallèle, la situation actuelle des deux franges, est quasiment similaire. En guerre ouverte avec leurs dirigeants et autorités, parisiens et croates boycottent leur stade, sont interdits de déplacement, et prennent désormais place dans ce qu’on appelle les « contre-parcage ».

Alors à l’aube de cette rencontre, comment ne pas avoir ce sentiment nostalgique d’un tel match, en s’imaginant ce qu’il aurait été…


Parce que la nostalgie c’est tout ce qui nous reste, c’est tout ce qui nous permet d’exister, car personne ne pourra nous l’enlever.

Aujourd’hui les dirigeants du PSG se défaussent en annonçant qu’un supporter parisien qui souhaiterait se rendre à Zagreb ne pourra être considéré « représentant du PSG ». Mais vous vous prenez pour qui ? Un mec qui fait des milliers de bornes pour l’amour d’un club, d’une ville, d’une région, des couleurs, juste parce que vous, mercenaires, vous prétendez dire que c’est dangereux, n’a pas le droit d’être considéré comme supporter du PSG ?

On n’a définitivement pas les mêmes valeurs ! Vous, tout ce qui vous intéresse c’est le profit et le business, le football n’est plus question de passion mais de pognon !

 

Vous faîtes honte à l’histoire de ce club !

Vous osez prôner le Respect, quand vous bafouez cette valeur fondamentale depuis deux ans, envers ceux qui étaient là quand le PSG était aux portes de la L2, alors que vous, vous ne saviez pas que le PSG existait.

Pas de Respect pour ceux qui ont bafoué, et qui continuent d’insulter l’histoire du Parc des Princes !


Rejoignez la page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:25

manif4.jpgSamedi 13 octobre 2012 à Montpellier plus d’un millier d’Ultras venant de toute la France se sont réunis, pour venir marcher, ensemble, pour la défense d’une mentalité à part, soumise à une répression sans égal.

L’élément déclencheur de cette manifestation fut la nouvelle injustice dont à fait preuve un jeune supporter montpelliérain, en perdant son œil suite à un tir de flash-ball dont il n’était même pas concerné. Le porte-parole du ministère de l’intérieur a voulu faire du sensationnel en prétextant que pour le moment il n’était pas prouvé que le tir venait bien d’un policier, sous entendant ainsi la responsabilité des supporters dans cette histoire. Quand on connait ne serait-ce que le contexte de comment cela s’est passé, comment peut-on oser déclarer une chose si absurde ?

Peut-être souhaitait-il ainsi passer un message de rappel à l’opinion publique, histoire de remettre une couche de la dangerosité des supporters « ultras » de football, face au succès de ce rassemblement dénonçant toutes les injustices dont font preuve ces mêmes supporters ?

 

Parce que oui, cette manifestation fut une réussite, une belle réussite. Contrairement à ce qu’on peut lire à droite à gauche, non ce n’était pas une première, puisqu’en 2008 une manifestation du même type s’était tenue à Nice, réunissant là encore de nombreux supporters venus de partout en France.

Et si à chaque fois, le contexte du monde des tribunes étaient chargés, ce qui a rassemblé autant de personnes de différents clubs, voire rivales, c’est bel et bien pour défendre une façon de penser, une façon de parler, tout simplement une façon de vivre, celui d’être « Ultras ».

Et certains leaders sur place l’ont bien dit, il n’y a rien qui ressemble plus à un « ultras » qu’un autre « ultras », car au fond de nous, nous avons tous cette même et identique passion, qu’est celle de supporter son club de football à un point que certains ne peuvent même pas imaginer.

Si au départ, nous étions tous des supporters/amateurs de football, au fil des années, au fil du temps, vous êtes pris par un truc qui au départ vous dépasse, mais dont vous vous rendez très vite compte qu’il ne vous lâche plus, et qu’il fait finalement parti intégrante de vous.

Vous vous rendez-compte, que vous ne supportez plus qu’une équipe de football, mais bien plus, c’est une identité qui se forge en vous, une identité qui se base sur l’amour d’un blason, des couleurs, d’une ville, d’une région, et c’est cette identité que vous défendez et honorez chaque week-end quand vous chanter, quand vous réalisez des tifos, quand vous vous déplacez.

 

Le cadre sportif est alors de loin dépasser, ce qui en fait finalement toute sa beauté et toute son authenticité. « Mentalité Ultras » voilà qui résume parfaitement cette façon de vivre unique.

Alors quand vous vous attaquez avec tant d’injustices à cette mentalité, à cette identité qui vous composent, forcément à un moment ou à un autre, rivaux ou pas, vous êtes « obligés » de vous mobiliser pour défendre cette cause et ainsi réclamer justice.

Justice pour « Casti » sans oublier Justice pour « Julien », ainsi que Justice pour toutes les associations dissoutes, victimes rouées de coups médiatico-politiques, alors qu’elles ne le méritaient pas. Personne n’a le droit de se déchainer de telle façon sans savoir réellement la réalité des faits. Et cette présomption d’innocence n’existe plus pour les supporters de football depuis trop longtemps. Une présomption d’innocence, pourtant pilier des « Droits de l’Homme », bafouée à chaque fois qu’une « Interdiction Administrative de Stade »(IAS) est délivrée, car décidée sans intervention de la justice, mais simplement en prévision de futurs faits pas encore commis.

Mais si seulement c’était tout…évidemment non, la liste est longue de toutes les lois spécifiques « supporters », et chacune est marquée d’une disproportion sans égale. Le parallèle a souvent été fait, mais de mêmes faits, réalisés en dehors du contexte football ou non, ne sont pas jugés de la même manière. Aujourd’hui être pénalisé d’une « IAS » pour un fumigène est plus sanctionné qu’un acte de violence dans la rue tous les jours…cherchez l’erreur !

Nous ne listerons pas toutes les injustices ou mesures dont sont victimes les « Ultras », car nous l’avons suffisamment répétés, mais une chose est sûre, être considéré « Ultras » ne vous donne pas accès aux mêmes droits que tout bon citoyen en France.

 

Samedi il était donc question de dénoncer cet ensemble de mesures injustes et répressives, qui nous prive chaque jour de notre passion.

Cette passion qui n’a pas d’égale pour nous, tant nous la vivons avec une intensité rare. Aujourd’hui chanter pour son club n’a plus de prix et c’est un des messages qu’il faut retenir de cette manifestation.

Aujourd’hui menacés par un football qui prend plus une allure de business, nous sommes les derniers garants d’un football que nous voulons populaire, non pas seulement pour nous, mais pour tous !

Nous ne sommes pas arrivés au stade en tant qu’ultras, mais en tant que jeune supporter d’une équipe de football, et nous avions alors la possibilité d’accéder à un stade de football. Plus ça va, plus cette base essentielle est en train de disparaitre, comme elle a déjà disparu à Paris depuis deux ans.

Sans cette accessibilité facilitée, le football perd tout son sens, perd toute son authenticité, perd toute sa popularité ! Et le football doit rester un sport populaire, car il vous procure des émotions comme n’importe quel autre sport. Il fait entrer en jeux des équations insolubles et se couper ainsi de sa masse populaire, risquerait de lui faire perdre toute sa réalité !

 

La Cause Ultras est vaste et compliquée, mais elle vaut sincèrement la peine de marcher pour elle, comme ce fut le cas ce samedi. Il y a beaucoup trop à dire sur cette Cause, un seul texte ne suffirait pas à la résumer, qui plus est quand celle-ci dépasse le simple cadre du réel.

Il faut le vivre pour le comprendre ! Il faut le comprendre pour le défendre ! Il faut le défendre pour vivre !

 

Pour beaucoup c’est une Cause perdue, ou même qui n’en vaut pas la peine ! Pour d’autres, une poignée, quoiqu’il se passe, elle mérite d’être défendue, honorée et justifiée, parce que sans cet acte, ils auraient l’impression de ne pas avoir « tout » fait pour défendre un idéal dont ils sont fiers !

Et quand bien même, cette manifestation ne débouchera sur rien de concrets, ne serait-ce que de l’avoir fait, que ce soit en 2008 ou en 2012 peut vous rendre fiers d’avoir pris le temps de marcher pour une Cause qui vous compose et qui fait partie intégrante de vous.

 

Marcher pour ce que l’on croit n’a pas de prix, n’a aussi pas de limites !

Nous l’avons déjà fait, nous le referons !

 

Liberté pour les Ultras ! Mentalité Ultras !

 

Rejoignez la page facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 17:02

1862730005 small 1Nous l’attendions depuis longtemps, la voici ! Une manifestation nationale regroupant des ultras de toute la France, se tiendra ce samedi 13 octobre à Montpellier.

Nous l’avons souvent répété et espéré ici même, mais ce que nous pensions être un rêve, voire une utopie va finalement voir le jour ! 

Les délais sont courts, mais peu importe, tous ceux qui peuvent se mobiliser ce samedi doivent faire l’effort de venir à Montpellier. Il ne s’agit pas là de défendre une équipe, où même des problèmes internes spécifiques à chaque club, mais bel et bien de marcher pour une cause qui nous fait tous vivre, à savoir la passion d’un supporter de football !

Combien de fois nous étonnons-nous, en colère, de la répression abusive dont sont victimes les supporters de football et plus particulièrement des Ultras ? Et quand bien même, les rivalités françaises sont fortes, n’existe t’il pas un point commun à l’ensemble des groupes Ultras en France ? Chanter librement pour son club préféré n’a définitivement plus de prix, et c’est pour cela que nous marcherons samedi à Montpellier. 

Les Montpelliérains ont passé le cap de ce que nous pensions être peine perdue. Et pourtant, le très bon exemple de 2008 et des manifestations à Lens ou à Nice, auraient du donner des idées à d’autres, mais on sentait une hésitation, voire une démotivation chez certains de réaliser une telle action, alors que l’exemple du souhait secret des autorités et de la Ligue voyait le jour du côté du Parc des Princes.

Le timing semble parfait pour une telle manifestation.

La bavure au flash-ball sur un jeune montpelliérain ne finit pas de faire parler, et les versions policières ne cessent de changer depuis ce drame. La black-liste du PSG fait aujourd’hui face à un dépôt de plainte devant la CNIL, avec nous l’espérons une issue favorable pour cet acte illégal. A cela s’ajoute, les traditionnelles mesures disproportionnées, que les autorités n’hésitent plus à prendre. Déplacements interdits, arrêtés préfectoraux démesurés, interdictions administratives de stades abusives, peines judiciaires disproportionnées, tout ça fait que le contexte de cette manifestation est chargé et c’est pourquoi il faut répondre présent samedi. 

Il n’est jamais trop tard pour changer les choses ! La situation est loin d’être en notre faveur, mais cette manifestation aura au moins le mérite de montrer que nous nous battrons. Il n’y a pas grand-chose à espérer, simplement, ayons la motivation de marcher pour une cause qui nous tient à cœur !

Montrons à la France entière, contrairement à ce qu’elle pense, que nous sommes capables de marcher ensemble pour cette cause commune. 

Et n’espérons pas être des dizaines de milliers, la proportion du nombre d’ultras en France n’est pas immense et c’est bien là tout le paradoxe de notre situation. Ce soi-disant problème de supporter, qui fait la une de tous les journaux français au moindre incident, derrière le terrorisme, ne concerne en réalité qu’une poignée de la population française, et pourtant elle est traitée comme si elle en concernait des millions ! 

MONTRONS LEUR QU’ILS SE TROMPENT, QU’ILS ONT TORT !


MARCHONS, CHANTONS POUR NOS LIBERTES !


ETRE SUPPORTER DE FOOTBALL N’EST PAS UN CRIME ! 


LIBERTE POUR LES ULTRAS ! 


Merci aux montpelliérains pour l’organisation, et à tous pour votre motivation !

Il est temps de passer de la parole aux actes! Aujourd'hui il ne suffit plus de chanter ou écrire "Liberté pour les Ultras" dans son stade!


Rejoignez la page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 12:15

PORTO PSG 06Depuis deux ans, nous ne pouvons nous empêcher de sortir un article le jour d’OM/PSG ou PSG/OM tant ce match n’est plus ce qu’il était. La faute à quoi ? La faute à qui ? Sans nous répéter, ce classico, a perdu toute son âme le jour où on lui a enlevé ce qui faisait de lui un classico, à savoir ses supporters…

Car le football, le vrai, c’est la passion, la rivalité, l’engouement, la joie, la tristesse, les émotions, et à vrai dire, aujourd’hui à part une question de football, qu’est ce que ce match représente ? Sans son histoire des années 1990 sur le terrain, sans sa rivalité des tribunes depuis, existerait-il encore un intérêt à faire de ce match un match si attendu ? Tout est question d’histoire, tout est question de supporters !

Et détrompez-vous, ce ne sont pas les 150 « pequenots » qui ont accepté l’escroquerie tendue par les dirigeants du PSG, qui vont représenter PARIS avec fierté et honneur.


Revenons-en, mais comment être si naïf devant cette nouvelle mascarade du département supporter parisien ? Nous en avons déjà parlé ici, mais au départ, le déplacement était à hauteur de 340€ !!!! Le message était clair, « on ne veut pas de vous », c'est-à-dire, on ne veut personne en tribune visiteuse, on n’a pas envie de se faire chier avec des supporters à l’extérieur, c’est pas notre vision du football. Et deux jours après, JC Blanc ose déclarer « nous avons eu beaucoup de demandes pour Marseille »…deux jours plus tard, on apprend qu’il n’y a même pas 30 inscrits. Pourquoi se foutre de la gueule du monde M. Blanc ?

Derrière, voyant que les médias, pourtant collaborateurs, critiquaient ce prix de 340€, et annonçaient même qu’aucun déplacement n’aurait lieu, pour sauver la face, les dirigeants du PSG, ont baissé le prix à 150€, prétextant une situation économique difficile, et donc un geste commercial « exceptionnel » du PSG…Et le pire c’est que certains l’ont cru, et se sont empressés de prendre leur billet…

Vous ne comprenez pas que tout ça n’est qu’une question de « com », et qu’ils en ont rien à cirer des supporters. Acheter son billet, c’est donner son c** à toute cette connerie….

 

Qui plus est quand dans la semaine, les dirigeants du PSG, fortement aidé par des médias naïfs et amateurs, ont relancé de l’huile sur le feu, sur une situation qui n’en prêtait pas tant.

Les dirigeants du PSG, entrainé par JPDH qui conseillé par Antoine Boutonnet, laisse transparaitre, une rumeur aux médias, comme quoi, des supporters d’Auteuil et de Boulogne s’étaient affrontés à coup de « couteaux de boucher » à 2000km de Paris, à Porto…Aussitôt, plus vite que n’importe quelle information, la rumeur fait le tour des médias, et c’est l’apocalypse médiatique… « La guerre Auteuil/Boulogne revient ». LeParisien, RMC, l’Equipe reprennent en gros titre cet évènement…Evidemment, sans vérification de sources, sans témoignages, simplement sur des « d’après »…Et le tollé est de taille. Tout le monde se déchaine pour casser du sucre une fois de plus sur les supporters parisiens ! A croire que ce sujet est leur préféré, et dès qu’ils peuvent, ils n’hésitent pas a relayer de fausses informations, car ils savent que l’opinion publique continuera de s’indigner, sans comprendre ce qu’ils racontent.

Et tout le problème est là ! C’est que tout le monde croit ce que ces journaux de merde racontent. Car, de cette rumeur, il n’en est absolument rien d’une bataille rangée entre Auteuil et Boulogne, mais simplement d’une bagarre de sortie de bars, entre quelques parisiens présent sur place, et des portugais locaux…

Rendez-vous compte de l’écart de réalité, entre les deux évènements…Evidemment une rixe de sortie de bars à 5h00 du matin, c’est pas très intéressant, mais si on peut arriver à en faire un lien imaginaire, avec ce qui nous a valu des millions de visiteurs et lecteurs, alors, la déontologie n’existe plus, et on balance n’importe quoi sans prendre le temps de vérifier quoique ce soit….

Et c’est à chaque fois le même cirque !!!

 

Quand on voit le traitement médiatique d’un sujet que l’on connait, il y a de quoi avoir peur à chaque fois que ces mêmes médias présentent d’autres sujets…S’en est terrifiant !

 

Le but de tout ce branle-bas de combat médiatique, est bien sur de justifier (encore et encore), ce plan tant injuste qui a pris place au Parc des Princes…Et comme par hasard, cette rumeur intervient à 4 jours d’un OM/PSG attendu…Histoire d’occulter les 150 ridicules supporters parisiens qui se présenteront au stade vélodrome ce soir. Histoire d’occulter la politique minable que mène le PSG sur la question supporter.

A Porto, ils ont encore eu la preuve que rien ne pourra nous arrêter ! Et même s’ils se sont amusés à refouler une 40aine de parisiens à l’entrée du stade, usant de coups de matraques, ils n’ont pu empêcher une bonne 50aine d’autres de pénétrer dans le stade, et de leur montrer qu’ils ne pourront nous arrêter. « JC Blanc, tu choisis ton public…nous on choisit quand on vient… » Cette banderole affichée dans tout le stade, résume toute la situation. Ce monsieur se vante de choisir son public, il a eu la preuve, qu’on en a rien foutre de qui il choisit, car on ne veut plus venir dans son sanctuaire qu’est le Parc des Princes…par contre, nous choisissons nous, nos destinations, et que nous rentrons quand même malgré toute leur répression….

 

Et s’ils croient qu’ils arriveront à nous arrêter, ils se trompent…

 

Respect à tous ceux présents à Porto ! Respect à tous ceux qu’on verra bientôt ailleurs !

 

« QSI il est où ton nouveau public ? »

 

LeParisien, l’Equipe, RMC, tous collabos d’une injustice ! Vous êtes une honte ! Faîtes votre travail correctement !

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 18:51

JC-Blanc.jpgJean-Claude Blanc l’affiche avec fierté, oui, ils ont mis en place une liste d’indésirables ! Et cela ne semble pas lui poser de problèmes. Il dit même avoir le droit de choisir qui a le droit ou non de rentrer dans un stade où évolue le PSG (que ce soit football ou handball), et ce, même si cette personne n’a jamais été reconnue coupable de faits de violence ou autres. Non toutes les personnes sur cette liste ne sont pas ou n’ont pas toutes été interdites de stades à un moment donné ! Il y a également des personnes innocentes, qui sont simplement punies parce qu’elles dérangent, et qu’elles contestent le plan mis en place au Parc des Princes.

 

Outre le fait que la prise de possession par le PSG de cette liste semble être un acte plus qu’illégal, c’est toute la communication qui en est faîte autour qui nous dégoute…une fois de plus !

Nous nous demandons sincèrement ce qu’ils peuvent bien leur raconter à longueur de journée, sur le modèle de supporterisme que défendent les supporters parisiens depuis deux ans maintenant. A croire que c’est quelque chose d’hyper dangereux, à la limite du banditisme, du terrorisme et du vandalisme. Face à des supporters qui ne sont là que pour chanter et contester des mesures injustes, ils répondent par des actions complètement disproportionnées, qui semblent jugées plus des criminels que des supporters de football…

Or le seul mal que ces personnes peuvent faire, c’est un mal moral, quant à l’instauration d’un plan mensonger et injuste, qui a privé et qui continue de le faire, des milliers de personnes de leur plus grande passion.  

 

L’instauration d’une telle liste semble passée comme une lettre à la poste, et personne n’ose s’indigner devant une telle mesure ! Et c’est bien ça le problème ! Ils agissent en toute impunité face à une opinion publique qui boit tout ce qu’on lui dit.

Le pire étant qu’ils n’hésitent jamais à en remettre une couche avec brio dans la presse, histoire d’attiser des braises toujours aussi vives. A quoi cela leur sert-il ? Cherchent-ils à provoquer des émeutes ? Car en lisant leurs conneries, y aurait de quoi en faire, sérieusement !

Heureusement que cela fait deux ans qu’on a compris que tout ça n’était qu’une technique pour tenter de faire déraper une situation et ainsi leur donner raison. N’en attendez pas autant de nous !

 

Mais un jour, votre manège avec tous ses mensonges éclateront au grand jour, et nous serons là pour savourer votre chute, car notre passion n’a pas de limites !

 

Depuis deux ans, vous vous trompez sur la question supporter, pensant que toutes les bonnes âmes du Parc acquiesceront vos moindres décisions. Sauf qu’une fois de plus vous vous trompez ! Au point même que ceux-ci vous désavouent publiquement. 340€ le déplacement à Porto, c’est déjà cher, à deux semaines du match, c’est faisable, mais alors 340€ pour aller à Marseille, autant dire que vous vous foutez de la gueule du monde ! Mais votre stratégie en sous-marin, qui fait que vous souhaitiez ardemment que ce déplacement soit trop cher pour un certain nombre, pour en fait faire bonne figure et dire « regardez on a organisé quelque chose », alors que vous saviez pertinemment que vous ne feriez pas ces déplacements à de tels prix. C’est montré tout l’estime que vous apportez à la question supporter…Mais au final, ce qui pour vous en interne est une réussite, va paraitre aux yeux du grand public comme un échec. Et vous aurez beau vous défendre d’avoir réalisé un déplacement à prix coutant, vous n’avez plus besoin d’argent, alors offrir la possibilité à des supporters d’aller voir son équipe à l’extérieur n’est décidemment pas dans votre mentalité, et ce n’est pas votre déplacement à Lille qui vous fera jurisprudence…

A ça s’ajoute forcément la fermeture complète du Camp des Loges, qui se prétexte par un espace réduit du terrain, suite à divers aménagement du centre d’entrainement…foutaises, une fois encore !

 

Si vous admettez sélectionner désormais votre public, admettez que vous n’avez rien à cirer de la culture supporter, et tout ce qui vous importe c’est l’image que vous allez avoir auprès des chefs d’entreprises et futurs sponsors, ou même politiques pour faire de votre projet, un projet qui repose plus sur le business que sur l’aspect humain.

 

Et si certains vous pardonnent vos agissements, parce que sur le terrain tout fonctionne, sachez qu’un moment ou un autre, vous tomberez, et nous serons là pour vous enterrer ! Car il n’y a désormais plus de pardon possible ! Alors que nous avons tous fait le deuil du Parc des Princes, vous continuez de nous dénigrer, de nous insulter, comme ci cela était un plaisir pour vous. Vous vous sentez forts, car tout le monde est à vos pieds, et qu’on vous laisse faire ce que vous voulez. Profitez-en, car notre mentalité nous dit de ne jamais rien lâcher, et notre patience est désormais sans failles !

Jean-Claude Blanc a clairement affiché sa position avec fierté, lui qui au début avait rencontré les supporters pour instaurer un dialogue, voilà aujourd’hui le résultat… Une hypocrisie de plus.

Comme celle de dire que contre Kiev l’ambiance était bonne…ne serait-ce que dire ça est une insulte à l’histoire du Parc des Princes. Ca une ambiance ? Savez-vous de quel stade on parle ? Du PARC DES PRINCES, jadis, l’un des plus chaud stade d’Europe, qui peine aujourd’hui a rentrer dans le top 5 des meilleurs ambiances de France, et vous voulez nous faire croire que contre Kiev c’était de l’ambiance ? Ah peut-être que le tifo cierges-magiques était votre réussite ? Ah pardon, il s’agissait en réalité d’appareils photos…A tous, le Parc des Princes est mort, et osez parler d’ambiance en son sein aujourd’hui n’est qu’une insulte à son histoire et à ses supporters les plus fidèles.


Quoiqu’il en soit, cette guerre ne s’arrêtera jamais ! Tant que des imbéciles décideront et communiqueront de la sorte.


Tout ce que nous demand(i)ons, c’est(était) de supporter le Paris-Saint-Germain librement dans un stade de football. On vous a fait croire que nous voulions tout casser et vous les avez crus, au point d’en faire leur affaire en nous stigmatisant.

 

Il n’y a plus d’espoir pour un retour au Parc des Princes, mais il y aura toujours cette haine envers vous qui nous anime pour continuer d’être présent !

 

Pour vous PSG, rime avec €, £ ou $, pour nous il rime avec passion, et ça vous ne le comprendrez jamais ! 

 

 

Rejoignez la Page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 11:50

crs-pretexte-maxppp-630420 scalewidth 630Ce week-end footballistique a été marqué par de graves évènements, qui une fois de plus sont relayés à l’envers par l’ensemble des médias, sous pression des autorités publiques…

Tout a commencé vendredi soir, à l’occasion du match Saint-Etienne/Montpellier, où un supporter montpelliérain âgé de 22 ans, a perdu l’usage de son œil, après avoir reçu un tir de flash-ball en plein dans le visage. Vous voulez connaître la vérité ? Nous vous invitons à lire le communiqué des témoins présents sur place, qui contre carrent avec force de tout ce qu’on a pu lire dans les médias. Communiqué

Ce qui nous interpelle dans ce dossier, c’est toute la malhonnêteté des pouvoirs publics, et l’incompétence des médias, qui ont tout fait pour rendre ce drame, comme conséquence de violences de supporters. Vendredi soir, il était alors question, d’affrontements entre stéphanois et montpelliérains, puis quand ils ont vu que leur théorie était fausse et improuvable, ceux-ci ont changé de versions pour annoncer que le policier en question était pris au piège au milieu d’une foule sanguinaire, prête à les tuer, et prônant ainsi la légitime défense. Quoiqu’il arrive, ils vont tout faire pour se donner raison, et accuser les supporters, comme responsable de ces violences. Ceci n’est pas acceptable, et ne doit surtout pas être accepté.

Méfiez-vous, ceux qui penseraient que la police, autour des matches de football, intervient uniquement en raison de violences, vous vous trompez. Tout est fait pour provoquer des incidents, et ainsi assouvir leur soif de mesures extraordinaires, censées éradiquer le mouvement-ultra en France.

Alors, ne mentons-pas, certaines fois, l’intervention de la police se veut justifier, mais elle ne l’est pas à 100% comme ce fut le cas par exemple ce vendredi à Montpellier.

 

Mais ce n’est pas tout ! Dès le lendemain, à l’occasion de Bastia/PSG, des incidents ont éclatés à la sortie du stade, alors que les CRS bloquaient tous les supporters bastiais, afin de faire sortir avec « sécurité » le bus du club de la Capitale, qui s’était légèrement fait chahuté en arrivant. L’autre raison ? La soi-disant présence de groupes radicaux, présent sur le chemin du bus, qui n’attendaient que d’en découdre. Résultat ? Des familles bloquées, qui ne demandaient qu’à rentrer tranquillement chez elles, provoquant ainsi des provocations avec les forces de l’ordre. Résultat ? Des tirs de flash balls, et des blessés légers.

Tous ces évènements autour du PSG nous fait penser que les autorités, privilégient encore le club de la Capitale comme fenêtre de communication prioritaire, n’hésitant pas ainsi à mettre en place des dispositifs complètement disproportionnés, dans le but de récolter des violences, « médiatisables », permettant de justifier ainsi leur lutte contre une certaine forme de supporterisme. « Regardez comment on agit face à la violence dans le football ! Vous voyez on est actifs, légitimez donc notre action, et nettoyons les stades de football de ces bêtes sanguinaires ! » Voilà à quoi doit ressembler le discours d’Antoine Boutonnet !

 

Tout ceci n’est donc qu’injustice, car toutes les déclarations des responsables des pouvoirs publics, ne sont jamais remises en cause, et sont uniquement basées sur de la mauvaise foi et le mensonge. A aucun moment, ils ne se remettront en cause, avouant ainsi leurs erreurs.

C’était déjà le cas, il y a 6 ans, quand Julien Quemener a été tué aux abords du Parc des Princes, et depuis, ils continuent dans la plus grande impunité qu’il soit. Sous prétexte, que la lutte contre la violence dans les stades de football est un sujet primordial de notre république…

 

Et ça, nous ne l’accepterons jamais ! Tout ce que nous demandons, c’est que Justice soit faite, avec prise en compte de tous les témoignages, et en dénonçant et sanctionnant toutes les fausses déclarations qui peuvent être faîtes, dès qu’un évènement « grave » se passe. Car toutes les premières dépêches sont les plus importantes, et ce sont elles qui vont faire l’avis de l’opinion publique sur un dossier. Nous demandons donc à ce que tous les journalistes qui prennent le risque de publier des articles sur de sujets aussi sensibles que ceux-là, de vérifier leurs sources, et d’éviter ainsi tout amalgame possible, comme c’est le cas systématiquement. En gros, réaliser un réel travail de journaliste… 


Justice pour Casti ! Justice tout court !


Rejoignez la Page Facebook

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact