Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 15:32

Le Parc des Princes est un lieu mythique pour moi, au sein duquel et grâce auquel j’ai vécu des moments intenses et inoubliables. C’est un lieu auquel j’associe des valeurs fortes, telles que fidélité, loyauté, respect, discipline, dignité mais également des sentiments de passion, de ferveur, de joie, de colère, de tristesse, de folie…un endroit à part, que je respecte au plus haut point et pour lequel je veux garder une image à la hauteur de ce qu’il a été.

 

Alors, quand en mai 2010, on m’a dit que mon abonnement a été supprimé, je me suis d’abord dit que c’était impossible et impensable que nous ne puissions y revenir un jour dans des conditions acceptables. Car à l’époque et même aujourd’hui, les conditions proposées ne le sont toujours pas. Ceci dit, dans une logique de révolte, j’ai dans un premier temps décidé de me battre pour nos droits de supporter et de participer activement à toute forme de contestation. C’est pourquoi, au cours des deux saisons suivantes, je suis retourné 5 fois au Parc des Princes. 1 fois pour un concert l’été qui suivait, 2 fois dans le cadre de la contestation en latérale et 2 autres fois en latérales via des places gratuites pour l’Europa League, avec la naïveté alors de venir pour constater en silence, le désastre…Depuis fin 2011, je n’y ai plus jamais remis les pieds…

 

Alors aujourd’hui, quand dans mon entourage, certaines évoquent le fait d’assister à un match au Parc, je m’imagine sur place, alors pas en virage car il est pour moi inconcevable de m’imaginer remettre un jours les pieds dans un virage, mais ne serait-ce qu’en latérale…je me vois, assis en latérale, à la même place que lorsque j’y allais petit, le visage tourné vers le Virage Auteuil, je me photographie alors l’image de mon enfance et celle que je pourrais avoir en y allant aujourd’hui. Putain quel contraste ! Et rien que cette idée me confirme à l’idée qu’il me serait impossible d’y prendre du plaisir. Et ce même si je suis un amoureux du football et que le terrain apporte un niveau de jeu que je n’ai jamais connu quand j’y étais. Je ne pourrai pas m’empêcher d’être fou devant ce gâchis sans nom et cette parodie de ferveur…

 

Ne serait-ce que d’imaginer les coursives des virages désormais recouvertes d’une peinture blanche dénuée d’âme, bafouant & insultant ainsi tout le travail réalisé par des mecs qui ont donné une partie de leur vie, si ce n’est la totalité au Paris Saint Germain Football Club et leur passion de supporter engagé. Nous parlons bien entendu des fresques du Virage Auteuil, véritable galerie d’art du football parisien, qui rappelons-le procurait beaucoup de fierté aux dirigeants du club, mais qui surtout nous mettaient dans un cadre idéal avant de pénétrer dans notre tribune, en nous rappelant les gloires passées de notre équipe…les symboles de notre Capitale…les emblèmes des différents groupes qui ont construit et qui animent ces travées…autant de choses qui vous font prendre conscience de l’endroit où vous êtes, pour qui vous l’êtes et pour qui vous allez être…

Mais ce sont également les plaques commémoratives de supporters décédés, notamment à Boulogne, qui ont été enlevées. Un endroit pourtant légitime pour des supporters, qui pour certains, sont décédés sur la route d’un déplacement parisien. Une marque de plus du manque de respect et de considération de l’équipe dirigeante en place.

Ces coursives, avant de rentrer en tribune, représentaient à leur façon, l’identité parisienne qui s’était forgée au sein du Parc des Princes…les effacer c’est tirer un trait sur une histoire, c’est cracher sur des heures et des heures de travail bénévole à la gloire du Bleu Blanc Rouge Blanc Bleu, c’est insulter la mémoire de ceux partis trop tôt…c’est oublier tout ce que ce que certains ont donné corps et âmes pour le club…Il n’y a pas de mots assez forts pour le qualifier…

 

Ces personnes, qui ont tant donné parlons-en. Des mecs et des filles, qui vivaient au rythme des rencontres du PSG, se voyant pratiquement tous les jours dans un cadre Rouge & Bleu, que ce soit au Parc, en perm’ à imaginer et préparer les tifos à venir, le week-end dans le cadre des rencontres à domicile et à l’extérieur, au bar s’ils n’avaient pas la possibilité de se déplacer en semaine, bref ils étaient partout, toujours, dans une logique de supporter acharné et engagé prêts à tout pour défendre le club de la Capitale et ses couleurs. Imaginez un temps, l’investissement que cela demande et l’impact que cela peut avoir sur une vie au quotidien. Alors quand tu croisais ces mecs en tribunes, tu avais pour eux un respect naturel et tu les suivais les yeux fermés quand ils te demandaient de tenir une voile ou bien de lever les bras pour chanter. Sans rentrer dans les détails de la fascination pour un capo, tu étais prêt à tout pour eux, car tu respectais le fait que ces mecs là, donnaient tant pour leur passion mais également la mienne par conséquent, que tu leur accordais une crédibilité immense.

Et aujourd’hui, ce n’est plus le cas, ces mecs là ne sont plus là, dans ce registre pour te faire vivre ta passion d’une façon si intense que tu transpirais Rouge & Bleu jour et nuit. Alors si tu vas au stade désormais et que tu n’as plus ces leaders qui ont construit l’ambiance & la renommée du Parc des Princes, bah tu n’as plus envie de chanter.

Et si encore, tu te disais, bon ok le Parc des Princes c’est plus l’ambiance d’avant, mais si ses actuels pensionnaires avait un minimum de respect pour ces mecs qui ont tant donné par le passé et qui se sont fait jetés comme des pestiférés, sans une once de reconnaissance, s’accordaient sur le fait que d’accord on va au Parc, mais par respect on ne chante pas. Si le Parc d’aujourd’hui était digne de ce qu’il a été, aucun chant historique devrait raisonner dans ses travées, j’irais même plus loin, et nous en avons déjà parlé ici, chaque rencontre devrait être joué dans un silence de cathédrale, par dignité et respect d’une gloire passée mais bafouée ! Le Parc est un sanctuaire.

 

Egalement pour ça donc, je n’ai pas envie d’y remettre les pieds. Entendre une parodie d’ambiance, déstructurée, indisciplinée, avec des chants bafoués, limite insultés, ce n’est plus possible pour moi…

Pourquoi ? Parce que ça me fait mal que des choses historiques, initiées par des mecs crédibles et respectés soient ainsi reprises & bafoués sous prétexte que ça fait genre de faire l’ultra. Sauf que le Parc n’est plus digne de cela…Et ça les dirigeants y sont pour beaucoup. Ne plus vouloir de la mouvance supporter, ultra mais pas que, mais en copiant bêtement les artifices de création d’une ambiance. Mais ils n’ont pas compris qu’à faire ça, ils se ridiculisent plus qu’autre chose.

Je ne veux donc pas être témoin de ça, je n’y trouverai aucun plaisir, simplement de la tristesse et de la colère…

 

Et pourtant, il faut comprendre ce que le Parc des Princes représentait pour moi...un endroit mythique, pour qui j’ai un profond respect. Rien que le fait de savoir que j’allais y aller me rendait fou et j’attendais qu’une chose, y aller pour vivre un moment unique. Dès que j’en sortais, je ne pensais qu’à y remettre les pieds pour le prochain match. Ce stade respirait le football, respirait le Bleu Blanc Rouge Blanc Bleu, respirait la passion et la ferveur…De part son architecture unique, mais également de part ceux qui l’ont fait devenir une place forte du football mondial. Ceux qui lui ont donné sa réputation crainte et respectée par tous les adversaires en rendant des soirées banales historiques, avec l’aide du terrain ou non.

Ce stade je l’ai en moi, et j’ai été tellement blessé qu’on m’en prive de toutes ses qualités, mais au-delà de moi qui n’ai vécu que son histoire récente, c’est pour tous ceux qui étaient là depuis le début et qui ont été insultés, eux même ainsi que tout le travail monstre qu’ils ont effectué pendant tout ce temps !

 

Pour tout ça, je n’ai pas envie d’y retourner. Je ne veux pas avoir en tête cette image d’un Parc des Princes amorphe, sans vie, qui ne respire plus…Je veux garder mes souvenirs, ceux de mon premier match en 1991, de mon premier match en Virage, et tous ceux qui ont suivi, où j’étais dans une autre dimension, vivant en lévitation portée par la passion, la ferveur, la fidélité, l’amitié…respirant à plein poumons l’identité parisienne, transpirant de rouge et de bleu, chantant à tue tête les chœurs parisiens, bougeant et sautant dans tous les sens dans les bras de mes amis ou de simples inconnus…ça c’était mon Parc des Princes…Et aujourd’hui j’ai trop de respect pour le voir dans cet état…

 

Ah mon Parc des Princes…

 

Rejoignez-nous sur facebook & twitter

#jeneveuxpasretournerauparccar

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact