Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:25

manif4.jpgSamedi 13 octobre 2012 à Montpellier plus d’un millier d’Ultras venant de toute la France se sont réunis, pour venir marcher, ensemble, pour la défense d’une mentalité à part, soumise à une répression sans égal.

L’élément déclencheur de cette manifestation fut la nouvelle injustice dont à fait preuve un jeune supporter montpelliérain, en perdant son œil suite à un tir de flash-ball dont il n’était même pas concerné. Le porte-parole du ministère de l’intérieur a voulu faire du sensationnel en prétextant que pour le moment il n’était pas prouvé que le tir venait bien d’un policier, sous entendant ainsi la responsabilité des supporters dans cette histoire. Quand on connait ne serait-ce que le contexte de comment cela s’est passé, comment peut-on oser déclarer une chose si absurde ?

Peut-être souhaitait-il ainsi passer un message de rappel à l’opinion publique, histoire de remettre une couche de la dangerosité des supporters « ultras » de football, face au succès de ce rassemblement dénonçant toutes les injustices dont font preuve ces mêmes supporters ?

 

Parce que oui, cette manifestation fut une réussite, une belle réussite. Contrairement à ce qu’on peut lire à droite à gauche, non ce n’était pas une première, puisqu’en 2008 une manifestation du même type s’était tenue à Nice, réunissant là encore de nombreux supporters venus de partout en France.

Et si à chaque fois, le contexte du monde des tribunes étaient chargés, ce qui a rassemblé autant de personnes de différents clubs, voire rivales, c’est bel et bien pour défendre une façon de penser, une façon de parler, tout simplement une façon de vivre, celui d’être « Ultras ».

Et certains leaders sur place l’ont bien dit, il n’y a rien qui ressemble plus à un « ultras » qu’un autre « ultras », car au fond de nous, nous avons tous cette même et identique passion, qu’est celle de supporter son club de football à un point que certains ne peuvent même pas imaginer.

Si au départ, nous étions tous des supporters/amateurs de football, au fil des années, au fil du temps, vous êtes pris par un truc qui au départ vous dépasse, mais dont vous vous rendez très vite compte qu’il ne vous lâche plus, et qu’il fait finalement parti intégrante de vous.

Vous vous rendez-compte, que vous ne supportez plus qu’une équipe de football, mais bien plus, c’est une identité qui se forge en vous, une identité qui se base sur l’amour d’un blason, des couleurs, d’une ville, d’une région, et c’est cette identité que vous défendez et honorez chaque week-end quand vous chanter, quand vous réalisez des tifos, quand vous vous déplacez.

 

Le cadre sportif est alors de loin dépasser, ce qui en fait finalement toute sa beauté et toute son authenticité. « Mentalité Ultras » voilà qui résume parfaitement cette façon de vivre unique.

Alors quand vous vous attaquez avec tant d’injustices à cette mentalité, à cette identité qui vous composent, forcément à un moment ou à un autre, rivaux ou pas, vous êtes « obligés » de vous mobiliser pour défendre cette cause et ainsi réclamer justice.

Justice pour « Casti » sans oublier Justice pour « Julien », ainsi que Justice pour toutes les associations dissoutes, victimes rouées de coups médiatico-politiques, alors qu’elles ne le méritaient pas. Personne n’a le droit de se déchainer de telle façon sans savoir réellement la réalité des faits. Et cette présomption d’innocence n’existe plus pour les supporters de football depuis trop longtemps. Une présomption d’innocence, pourtant pilier des « Droits de l’Homme », bafouée à chaque fois qu’une « Interdiction Administrative de Stade »(IAS) est délivrée, car décidée sans intervention de la justice, mais simplement en prévision de futurs faits pas encore commis.

Mais si seulement c’était tout…évidemment non, la liste est longue de toutes les lois spécifiques « supporters », et chacune est marquée d’une disproportion sans égale. Le parallèle a souvent été fait, mais de mêmes faits, réalisés en dehors du contexte football ou non, ne sont pas jugés de la même manière. Aujourd’hui être pénalisé d’une « IAS » pour un fumigène est plus sanctionné qu’un acte de violence dans la rue tous les jours…cherchez l’erreur !

Nous ne listerons pas toutes les injustices ou mesures dont sont victimes les « Ultras », car nous l’avons suffisamment répétés, mais une chose est sûre, être considéré « Ultras » ne vous donne pas accès aux mêmes droits que tout bon citoyen en France.

 

Samedi il était donc question de dénoncer cet ensemble de mesures injustes et répressives, qui nous prive chaque jour de notre passion.

Cette passion qui n’a pas d’égale pour nous, tant nous la vivons avec une intensité rare. Aujourd’hui chanter pour son club n’a plus de prix et c’est un des messages qu’il faut retenir de cette manifestation.

Aujourd’hui menacés par un football qui prend plus une allure de business, nous sommes les derniers garants d’un football que nous voulons populaire, non pas seulement pour nous, mais pour tous !

Nous ne sommes pas arrivés au stade en tant qu’ultras, mais en tant que jeune supporter d’une équipe de football, et nous avions alors la possibilité d’accéder à un stade de football. Plus ça va, plus cette base essentielle est en train de disparaitre, comme elle a déjà disparu à Paris depuis deux ans.

Sans cette accessibilité facilitée, le football perd tout son sens, perd toute son authenticité, perd toute sa popularité ! Et le football doit rester un sport populaire, car il vous procure des émotions comme n’importe quel autre sport. Il fait entrer en jeux des équations insolubles et se couper ainsi de sa masse populaire, risquerait de lui faire perdre toute sa réalité !

 

La Cause Ultras est vaste et compliquée, mais elle vaut sincèrement la peine de marcher pour elle, comme ce fut le cas ce samedi. Il y a beaucoup trop à dire sur cette Cause, un seul texte ne suffirait pas à la résumer, qui plus est quand celle-ci dépasse le simple cadre du réel.

Il faut le vivre pour le comprendre ! Il faut le comprendre pour le défendre ! Il faut le défendre pour vivre !

 

Pour beaucoup c’est une Cause perdue, ou même qui n’en vaut pas la peine ! Pour d’autres, une poignée, quoiqu’il se passe, elle mérite d’être défendue, honorée et justifiée, parce que sans cet acte, ils auraient l’impression de ne pas avoir « tout » fait pour défendre un idéal dont ils sont fiers !

Et quand bien même, cette manifestation ne débouchera sur rien de concrets, ne serait-ce que de l’avoir fait, que ce soit en 2008 ou en 2012 peut vous rendre fiers d’avoir pris le temps de marcher pour une Cause qui vous compose et qui fait partie intégrante de vous.

 

Marcher pour ce que l’on croit n’a pas de prix, n’a aussi pas de limites !

Nous l’avons déjà fait, nous le referons !

 

Liberté pour les Ultras ! Mentalité Ultras !

 

Rejoignez la page facebook

Partager cet article

Repost 0
Published by Supporter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de supporter.over-blog.com
  • Le blog de supporter.over-blog.com
  • : Vision différente du monde des tribunes françaises, qui font l'objet de nombreuses remarques autour des violences autour des stades de football. Volonté d'apporter une vérité, en apportant des éléments précis.
  • Contact